background preloader

VIDEO. Attaque à «Charlie Hebdo»: Les fausses informations envahissent le web

VIDEO. Attaque à «Charlie Hebdo»: Les fausses informations envahissent le web
DÉSINTOX Médias informés trop rapidement... Journalistes vêtus de gilets pare-balles... Selfie de François Hollande... Houellebecq visionnaire... Cédric Garrofé Publié le Mis à jour le Plus c'est gros, plus ça passe. 1. Peu avant 11h39, deux journalistes de 20 Minutes repèrent sur Twitter des messages faisant état de «coups de feu» dans le XIe arrondissement de Paris sur Twitter. Rapidement, plusieurs tweets évoquant la proximité du siège de Charlie Hebdo des lieux a poussé 20 Minutes à contacter le journal par téléphone. Sous le choc, un salarié nous a confirmé qu'une attaque venait d'être perpertré contre des membres du journal satirique avant d'ajouter, précisemment en ces termes: «C'est un véritable massacre. 2. François Hollande n'a pas réalisé de selfie à son arrivée sur les lieux de la fusillade. La pose du chef de l'état est, en réalité, extraite d'une photo réalisée lors des dernières journées de célébration du 11 Novembre à Paris. 3. 4. 5. 6. Mots-clés : Charlie Hebdo Related:  Fake news, hoaxs, rumeurs, intox: détecter, comprendre, prévenir

Faux commentaires : dans la nébuleuse des faussaires du Web Qui est à l'origine des commentaires truqués qui pullulent sur la toile ? Des commanditaires aux petites mains, des agences d'e-réputation au marché noir des forums : tour d'horizon. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual On les trouve partout. Sur Tripadvisor, Amazon, Facebook, YouTube et dans les blogs. Qui sont les personnes qui rédigent ces faux commentaires ? Les commanditaires : de petites structures La pratique est vieille comme le Web, et très artisanale : le faux commentaire est, au départ, une affaire de famille. A l'heure où les clients s'informent de plus en plus sur Internet avant une décision d'achat, l'image que renvoie un commerce ou un produit en ligne apparaît plus que jamais primordiale. Sur un site permettant d'embaucher des rédacteurs de faux commentaires, nous avons par exemple repéré une petite boutique en quête d'un « avis honnête » sur Google+. « Assurez-vous d'avoir une photo sur votre profil Google+. Les commerciaux : des agences d'e-réputation

Champs-Élysées: CNN accusé de "fake news" après la tentative d'attentat PARIS - Un homme a percuté volontairement, ce lundi 19 juin, avec sa voiture, un fourgon de la gendarmerie nationale sur les Champs-Élysées, sans faire de blessés. Une attaque qui intervient deux semaines après l'attaque de Notre-Dame de Paris et trois mois après l'attaque d'un policier sur l'avenue parisienne. Selon le ministère de l'Intérieur, qui évoque une "tentative d'attentat", l'homme était équipé de bonbonnes de gaz, d'une kalashnikov et d'armes de poing. Il est décédé. Sur les réseaux sociaux, alors que les médias partageaient les informations au moment où elles les recevaient de sources officielles, le compte Twitter CNN Breaking News, suivi par plus de 51 millions d'internautes, a relayé l'incident mais a confondu deux actualités. Le média, dont une de ses journalistes était dans les premiers à relayer l'information sur place, a publié une photo de l'arrestation d'un homme armé d'un couteau devant le Parlement à Londres au lieu d'un cliché de Paris. CNN / Twitter "Fake news"

Faux, rumeurs et desinformation dans le cyberespace - IRIS - janvier 2013_Mise en page 1 Attentat à Londres : gare aux "fake news" et aux rumeurs Elles gangrènent un peu plus les pires événements. Rumeurs et fake news - fausses informations - nourrissent le climat de terreur consécutif aux attentats. Les attaques du London Bridge et de Borough Market, qui ont frappé la ville de Londres dans la nuit du 3 au 4 juin et fait 7 victimes et plus de quarante blessés, n'ont pas échappé à ce danger des réseaux sociaux. Très vite, une photo a circulé qui montrait un homme au volant de son véhicule, présenté comme l'un des assaillants. Seulement l'homme en question est un comédien américain, Samuel Hyde, et sa photo a été diffusée par plusieurs dizaines de "trolls", des internautes au cynisme provocant qui aiment à s'épancher sur les polémiques. La photo est ensuite parvenue à certaines personnes qui n'avaient pas connaissance de ce comédien et ont cru bien faire en relayant la photo de Samuel Hyde qu'elles pensaient être un assaillant. Privilégier les sources officielles Se méfier des images qui reviennent à chaque attaque Lire la suite

CrossCheck : 17 rédactions se mobilisent contre les fake news The following two tabs change content below. Journaliste indépendante, formatrice à Samsa.fr et l'ESJ Pro, chef de projets interactifs. Je jongle entre les piges, les formations et les webdocumentaires. J’ai co-fondé l'événement Diapéro pour promouvoir le diaporama sonore. Le réseau First draft a lancé le 27 février une vaste riposte contre la prolifération des fake news. L'initiative est soutenue par le Google news lab, Facebook et 17 médias français. Dans cet article, First draft détaille le projet CrossCheck, qui repose sur la collaboration des rédactions et la participation du public, le tout avec le soutien de Facebook. Les médias investis dans CrossCheck Liens Sur le même thème

Ces photos trompeuses qui circulent après les attaques de Paris Certains internautes profitent de l’émotion collective pour manipuler des images sur les réseaux sociaux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Entretenir la psychose, faire le buzz, diffuser de fausses informations pour attiser la haine… Les photos détournées qui ont commencé à circuler après les attentats de Paris montrent une nouvelle fois combien certains internautes profitent de l’émotion collective pour manipuler les images à des fins peu avouables, sans que ceux qui les partagent ne s’aperçoivent de la tromperie. Lire Situations de crise : 7 conseils pour déjouer les rumeurs Des scènes de joie à Gaza… qui datent de 2012 Les attentats de Paris ont-ils provoqué des réjouissances dans les territoires palestiniens, comme l’affirmait cet internaute sur Twitter (l’auteur a supprimé son tweet depuis) ? Liesse de joie à Gaza au cris de Allah akbar mort à la France (Al jazeera) abrahambenisaac (@abraham ben isaac ) Des faux messages de la mairie de Paris

Un nouveau cas de fausse menace d’attentat relayée par SMS Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Revoici les SMS anxiogènes. Fréquents après les attaques du 13 novembre, ces messages d’« un(e) ami(e) qui connaît un(e) ami(e) » ont toujours la même structure : relayés de proche en proche, ils disent émaner d’une source floue (journaliste, policier, etc.) et alertent sur une menace d’attentat imminente à tel ou tel endroit. Vendredi 11 mars, un nouvel exemple nous a été signalé par plusieurs lecteurs, et semble se propager fortement via SMS et Facebook. Ce message est évidemment un canular. Il est possible, selon nos informations, que ce SMS trouve son origine dans l’interpellation cette semaine de quatre jeunes femmes, dont deux mineures de 14 et 15 ans, qui ont évoqué un projet d’attentat inspiré de ceux du 13 novembre sur Facebook. Ces informations ayant circulé sous forme de télégramme au sein de plusieurs administrations policières, notamment à Paris, il est possible qu’elles se soient répercutées, très déformées, via ces SMS.

Las Vegas et la désinformation encouragée par algorithmes Google, Facebook et Twitter doivent arrêter de se cacher derrière leurs algorithmes, souligne, dans une chronique, Luc Vinogradoff, journaliste au « Monde ». LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff Chronique. Les heures qui ont suivi la fusillade de Las Vegas (Nevada), le 1er octobre, la plus meurtrière dans l’histoire moderne des Etats-Unis, ont montré que, malgré les promesses répétées de Google, Facebook et Twitter, le problème des « fake news » est loin d’être réglé. Ces trois plates-formes ont automatiquement mis en avant des articles colportant des informations trompeuses et non sourcées. Sur Google, des messages et des vidéos issus d’un forum conspirationniste s’affichaient en tête des résultats en réponse à certaines recherches. La période suivant immédiatement un événement tragique de cette ampleur est le terreau idéal pour l’amplification de la désinformation en ligne. Canulars débiles

Décodex : notre kit pour dénicher les fausses informations Las Vegas : Google et Facebook à nouveau critiqués pour la diffusion de fausses informations Après la fusillade meurtrière, les algorithmes de Facebook, Google ou Twitter ont renvoyé des internautes vers des sites d’extrême droite et des théories conspirationnistes. Une capture d’écran du forum 4chan affichée en tête de certaines recherches Google, des sites proches de l’extrême droite américaine cités comme sources d’information sur la page du « safety check » de Facebook… Après la fusillade de Las Vegas (Nevada), qui a fait au moins 59 morts et 527 blessés dimanche 1er octobre, les outils automatiques des géants du Web sont de nouveau accusés d’avoir contribué à diffuser de fausses informations. Au fil de la journée, alors que l’identité du tueur était encore inconnue, plusieurs sites d’extrême droite et des forums coutumiers de la diffusion de fausses informations avaient avancé plusieurs théories, présentées comme avérées, sur son identité. Lire aussi : Las Vegas : comment l’« alt-right » a jeté en pâture le nom d’un homme qui n’était pas le tireur

Quelle histoire Cyrus ! - Fake news - Francetv Éducation Avec l’élection récente aux Etats-Unis de Donald Trump, vous avez peut-être entendu parler de fake news sans forcément comprendre ce que ça veut dire… Les fake news qu’est-ce-que c’est ? Si on traduit mot à mot, ce sont les fausses informations. C’est très facile de trouver des informations fausses sur internet, tout le monde peut se tromper et un article plein d’erreurs non voulues, même s’il est partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux, n’est pas une fake news. La vrai fake news, elle est différente. C’est une information qui a été écrite pour tromper la personne qui la lit. Retrouvez le deuxième épisode sur la séparation des pouvoirs. Réalisateur : Tom Aguilar Producteur : FRANCE TELEVISIONS - GOLDENIA STUDIOS Auteur : Thibault Chuffart, Cyrus North Production : 2017

Related: