background preloader

Dans les vergers du Sichuan, les hommes font le travail des abeilles

Dans les vergers du Sichuan, les hommes font le travail des abeilles
Faute de butineuses, tuées par les insecticides, les paysans chinois pollinisent à la main leurs pommiers. LE MONDE | • Mis à jour le | Harold Thibault (Nanxin, Sichuan, envoyé spécial) La saison de la pollinisation bat son plein dans les vergers du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine. Perchés aux branches des pommiers, les agriculteurs du village de Nanxin se contorsionnent pour atteindre les fleurs les plus éloignées. Faire le travail réservé ailleurs sur la planète aux abeilles requiert une certaine agilité. A en croire Zhen Xiuqiong, 56 ans, tout est question d'habitude. Tous les habitants du village en âge de travailler sont mobilisés pour la pollinisation à la main. Zeng Zigao, 38 ans, explique que le système repose beaucoup sur l'entraide : les proches sont réquisitionnés le temps de l'opération. Le meilleur outil pour la pollinisation à la main est une tige au bout de laquelle est fixé soit un filtre de cigarette, soit une pointe d'effaceur scolaire. › Accéder au portfolio

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/23/dans-les-vergers-du-sichuan-les-hommes-font-le-travail-des-abeilles_4405686_3244.html

Related:  SVT : AbeillesTET007 Déclin des abeillesProtection et santé de l'abeilleSVT 3°esprit critique

Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles Abeille avec du pollen sur les pattes© C. Magdelaine / notre-planete.info Depuis plusieurs années, un phénomène d'affaiblissement et de mortalité des colonies d'abeilles est constaté dans de nombreux pays.

La disparition des abeilles pourrait causer des millions de morts CONSÉQUENCES. Le déclin global des pollinisateurs - essentiellement des abeilles et d'autres insectes - pourrait provoquer jusqu'à 1,4 million de morts supplémentaires par an, soit une augmentation de la mortalité mondiale de près de 3 %, révèle une étude publiée dans The Lancet. Cette accroissement de la mortalité résulterait de la combinaison d'une augmentation des carences en vitamine A et en vitamine B9 (contenues dans nombre de fruits et légumes), vitales pour les femmes enceintes et les enfants, et d'une incidence accrue des maladies non transmissibles comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et certains cancers. Tels sont donc les phénomènes que provoqueraient, par le biais de modifications alimentaires (liée à la baisse du nombre de fruits, légumes, noix et graines), un effondrement de la population des pollinisateurs. 71 millions de personnes carencées en vitamine A CO2.

Abeilles. L'Assemblée vote l'interdiction des néonicotinoïdes en 2016 L'Assemblée nationale a voté jeudi, contre l'avis du gouvernement, l'interdiction à compter de janvier 2016 des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes, réputés toxiques notamment pour les abeilles, via un amendement des socialistes Gérard Bapt et Delphine Batho. A la suite de l'action menée par la France pour que l'Union européenne interdise le Cruiser OSR sur le colza, la Commission européenne a restreint l'utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes, rappelle l'exposé de l'amendement. Cri d'alarme Malgré ces avancées, cinq molécules restent actuellement autorisées en France (imidaclopride, thiaclopride, clothianidine, thiaméthoxame et acétamipride) et présentent une toxicité aigüe, notamment pour les abeilles. Pour protéger la santé humaine et la biodiversité, et particulièrement les abeilles, l'environnement et la santé, il est proposé de prolonger l'action de la France en interdisant ces substances.

Les abeilles sont victimes du manque de biodiversité Une équipe de chercheurs néerlandais a établi un lien entre la raréfaction des plantes favorites de ces pollinisateurs dans certaines régions des Pays-Bas et le déclin des populations d'abeilles sauvages. En France, le déclin des populations d'abeilles est observé depuis les années 1990. Selon une nouvelle étude scientifique parue lundi, le phénomène paraît surtout résulter de la raréfaction, ces dernières décennies, des plantes sur lesquelles ces insectes préfèrent butiner.

Mortalité des animaux « bénéfiques » ? Pas de panique ! Aujourd’hui, les insectes pollinisateurs font leur travail, mais demain ?Photo : jnl De nouveaux chiffres mettent en cause les prédictions alarmistes des écologistesMortalité des animaux « bénéfiques » ? Pas de panique ! Chaque semaine amène son lot de rapports scientifiques inquiétants : on s’inquiète de la disparition des bourdons, des abeilles, des papillons, des coccinelles, ou encore des vers de terre.

Les abeilles cyborg arrivent ! Puces RFID Des puces électroniques sur le dos d'abeilles, de la science-fiction ? Absolument pas. C'est même l'un des moyens qui devraient aider les chercheurs à résoudre l'énigme de leur disparition. Des puces sur le dos d’abeilles, oui, mais pas n’importe quelles puces ! PHOTOS - Disparition des abeilles: à quoi ressembleraient nos supermarchés? ENVIRONNEMENT - Avoir des pommes, des carottes, des citrons ou des pastèques sur sa liste de courses? Cela nous semble naturel mais mauvaise nouvelle : sans abeilles, ces aliments pourraient être beaucoup plus difficiles à trouver dans le rayon des fruits et légumes, d'après la dernière campagne de Whole Foods Market une entreprise américaine de produits biologiques. Or la situation des abeilles est de plus en plus préoccupante. Depuis 2007, le "Syndrome d'effondrement des colonies" (CCD) est jugé catastrophique par les spécialistes et la population globale d'abeilles est en très forte diminution. Lire aussi: » BLOG - Les trésors de la ruche

Quand les bourdons se soignent en butinant - Sciencesetavenir.fr Paris (AFP) - Une "armoire à pharmacie" en pleine nature? Certaines substances actives contenues dans le nectar des fleurs réduisent les infections parasitaires chez les bourdons, ont constaté des chercheurs. Cette observation pourrait donner des pistes pour tenter de limiter le déclin sévère des insectes pollinisateurs lié à des causes multiples (intensification de la monoculture, insecticides, agents pathogènes...). "Faire pousser des plantes contenant ces subtances près des champs pourrait créer une +armoire à pharmacie+ susceptible d'améliorer la survie des abeilles malades et la pollinisation des cultures", estime dans un communiqué l'Université de Dartmouth College, dans le New Hampshire (Etats-Unis). Des chercheurs en biologie de cette université ont pris comme objet d'étude le bourdon fébrile (Bombus impatiens), une espèce qui vit en Amérique du Nord. La nicotine, autre alcaloïde, a elle aussi très bien marché (baisse de 62%).

Abeilles en péril: démontrer les responsabilités - Science Les saisons passent, les abeilles aussi Les abeilles domestiques - Apis mellifera en Europe – vivent dans des ruches. Une ruche peut contenir jusqu’à 40 000 abeilles l’été et descendre en dessous de 20 000 en hiver. La longévité de ces petites travailleuses varie aussi en fonction de la saison : elles peuvent vivre jusqu’à quatre mois l’hiver, alors que l’été, étant très occupée à butiner, mais également plus exposées au stress, elles « s’usent » plus vite et ne vivent que trente à quarante jours. Les abeilles, l’hiver, appliquent la technique des pingouins : pour se protéger du froid, elles s’entassent en grappes pour garder la chaleur à l’intérieur du groupe.

Abeilles, pollinisation et biodiversité Apis mellifera, l’abeille domestique des apiculteurs est l’espèce la plus répandue et la plus connue. Près de 1 000 espèces d’abeilles différentes sont recensées en France. Soit plus que le nombre de mammifères, oiseaux et reptiles réunis ! Un monde sans abeilles : pourquoi ? Abeille récoltant du pollen Jon Sullivan©Domaine public « Si une intelligence étrangère à notre globe venait demander à la terre l’objet le plus parfait de la logique de la vie, il faudrait lui présenter l’humble rayon de miel », écrivait Maurice Maeterlinck en 1901 dans l’un de ses plus célèbres ouvrages, La Vie des Abeilles . Cent dix ans plus tard, Natacha Calestrémé publie un livre intitulé Le Testament des abeilles , un thriller angoissant dont le prologue raconte la triste fin d’un pharmacien victime de 874 piqures d’abeilles… S’il s’agit d’un vrai roman policier, son auteur ne cache pas, dès les premières lignes, sa motivation : mettre la littérature au service de la cause des abeilles. « Elles ne savent pas s’exprimer, alors il fait bien que quelqu’un écrive à leur place », constate Natacha Calestrémé. Son roman prend le relai du documentaire « Disparition des abeilles, la fin d’un mystère » diffusé sur France 5 en 2009 et qui vient de sortir en DVD. Invités: Radio:

Related: