background preloader

Extract Meta Data

Extract Meta Data

http://www.amnestyusa.org/citizenevidence/

Related:  Rumeurs et intox sur les réseaux sociauxD4-2 Evaluer les résultats d'une rechercheEvaluation de l'informationOutils & gestes numériquesComplot, info, intox, fake...?

Premier syndicat français de journalistes Il s’agit ici de la dernière version de la Charte de déontologie, fondatrice de la profession, adoptée par le Comité national en mars 2011, pour le 93e anniversaire du SNJ. Télécharger la Charte de déontologie 1918/38/2011 Le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, rappelé dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen prime sur toute autre. Ces principes et les règles éthiques ci-après engagent chaque journaliste, quelles que soient sa fonction, sa responsabilité au sein de la chaîne éditoriale et la forme de presse dans laquelle il exerce. Cependant, la responsabilité du journaliste ne peut être confondue avec celle de l’éditeur, ni dispenser ce dernier de ses propres obligations.

Vérifier l’origine d’une vidéo n’est plus si compliqué Crédit photo | Citizen Evidence Lab «Amnistie internationale» lance le site Citizen Evidence Lab, qui offre un guide décrivant la marche à suivre pour vérifier l’origine et l’heure de mise en ligne d’une vidéo. Cet outil vise à aider les spécialistes en droits humains à vérifier la source des vidéos mises en ligne par les internautes. Cet outil peut aussi être utile aux journalistes qui veulent vérifier la source et l’authenticité d’une vidéo. Pearltrees lance son « Offre Enseignant » sans publicité Pearltrees est une application dont l’utilisation est répandue chez les enseignants. Au cours de la dernière année, la version gratuite a commencé à présenter de la publicité, ce qui a gêné passablement son utilisation. La compagnie a lancé cet été des offres destinées exclusivement aux enseignants, dont une gratuite et sans publicité, pour pallier ce désagrément. « Désormais, les enseignants peuvent développer leurs usages pédagogiques sans contraintes », peut-on lire dans le communiqué émis par l’entreprise d’origine parisienne. « Présenter des ressources numériques en classe est maintenant facile grâce à la suppression de la publicité.

Critique des Actus/ Analyse Culture de l’Information Didactique et Education aux médias De nouveau en collège, je tâtonne dans la mise en oeuvre d’un enseignement dont je souhaite qu’il soit modulaire. Mais je reviendrai ultérieurement sur le module de cours en information-documentation que j’ai donné cette année aux élèves de sixième. D’ici là, je vous propose, dans ce billet, la préparation des séances 5 et 6, formalisées… Après plusieurs mois sans publication, mea culpa mea maxima culpa, mais il est vrai que j’ai changé d’établissement pour passer d’un contexte de lycée à celui d’un collège, je trouve enfin la faveur d’un instant pour Cactus acide. Je reviendrais probablement ultérieurement sur le contexte de mon nouvel établissement, mais je vais me contenter pour… J’ai souhaité reprendre dans un même article trois séquences sur lesquelles j’ai travaillé et qui forment un tout.

Une chasse au canular collaborative Le socle commun insiste sur l’attitude de responsabilité à adopter à l’égard des TIC, notamment grâce à deux capacités à acquérir par l’élève : un esprit critique face à l’information et à son traitement et la participation à des travaux collaboratifs (Pallier 3, Compétence 4, domaine 2). De même, les compétences civiques et sociales évaluent la compréhension de l’influence des médias et des réseaux. Présentation de l’action : Les élèves analysent la validité d’une information-canular, largement diffusée sur Internet et partagée sur les réseaux sociaux. En répartissant collectivement leurs recherches d’informations, ils rassemblent des éléments de preuve, puis utilisent l’écriture collaborative pour fédérer les apports de chacun dans un même document.

6 outils pour vérifier les images qui circulent lors des crises Pas facile de faire la part des choses quand l’actualité s’emballe et que les chaines d’info en continu mais surtout les réseaux sociaux démultiplient à l’infini la diffusion des informations et des images. Une image puissante est à elle seule une histoire qui peut se propager à une vitesse phénoménale. L’occasion en cette période sombre de rappeler quelques principes de base que l’on apprend (ou que l’on devrait apprendre) dans toutes les écoles de journalisme avant de diffuser ou reprendre une image: Établir qui en est l’auteur. Corroborer l’endroit, la date et l’heure approximative à laquelle l’image a été prise. Confirmer que l’image correspond avec ce qui est dit qu’elle montre et enfin obtenir la permission de l’auteur ou l’expéditeur de l’utiliser. J’en oublie peut-être.

Le lecteur vidéo Flash est-il le boulet du web ? Trop, c’est trop ! Un ras-le-bol général commence à s’installer sur internet contre le lecteur vidéo Flash, qui n’en finit plus, semaine après semaine, de souffrir de nouvelles failles. Facebook demande la mort de Flash, Firefox a pris la décision de bloquer les contenus Flash aujourd’hui et de nombreux géants demandent à Adobe soit d’abandonner son lecteur Flash, soit de réécrire son code de A à Z. Quoi qu’il en soit, le lecteur de vidéo Flash semble être devenu le « boulet » du web. Un vrai ras-le-bol contre le lecteur Flash s’est installé depuis plusieurs mois Il y a quelques jours, la firme d’espionnage Hacking Team s’était fait pirater des documents où il était question de failles exploitées par les agences gouvernementales.

Apprendre aux élèves à évaluer la qualité d’un contenu sur internet inShare5 Avec l’explosion d’internet, nos élèves sont confrontés à un volume d’informations de plus en plus important. En effet, chaque minute dans le monde, plus de 500 nouveaux sites sont créés et ce phénomène n’est pas prêt de se tarir. L'Agence nationale des Usages des TICE - Les croyances et l’évaluation de l’information sur Internet par Tiffany Morisseau * Internet est devenu le moyen privilégié des élèves pour trouver des informations, en particulier dans le cadre d’un travail scolaire. Obtenir de l’information correspondant à un mot-clé à partir d’une requête sur un moteur de recherche est en effet relativement simple, et pourtant trouver des réponses pertinentes à une question donnée est une tâche qui reste difficile parce que les élèves (comme beaucoup d’adultes) sont confrontés à des biais de jugement au moment d’évaluer l’information (le concept d'évaluation de l'information peut être défini, selon Alexandre Serres de l'université de Rennes 2, comme l'analyse de quatre éléments : la fiabilité de la source, la qualité du contenu, la cohérence de l’organisation, la pertinence de la présentation ; qui font appel à différents domaines de connaissances et qui, comme le rappelle l'auteur, sont loin d'être partagés par tous). Les « croyances épistémologiques » Le rapport entre croyances et évaluation Conclusion

Evaluation de l'information sur internet. A. Serres. sélection de ressources. Stage URFIST Paris mars 2017.  "Charlie Hebdo : qui sont ces sites qui vous parlent de complot ?", Rue 89, 1 er janvier 2016. sont-sites- parlent-complot- 257284  Cherel, Ronan. "À qui faire confiance ? Avec l'arrivée d'Edge, Microsoft ne veut plus de Silverlight Dans un billet paru jeudi, Microsoft aborde la transition de l’industrie des médias vers le HTML5 et de nouveaux systèmes de gestion des DRM. Rappelant que le monde évolue vers une disparition des plugins, il encourage notamment les développeurs se servant encore de Silverlight à abandonner cette technologie. Chrome s’est débarrassé en avril du vieux protocole NPAPI, avec une disparition complète du support prévue pour septembre (on peut encore l’activer via un flag « enable-npapi »). L’arrivée d’Edge dans Windows 10 marquera pour Microsoft un abandon complet des plugins tiers, à l’exception notable du lecteur Flash qui sera directement intégré dans un espace isolé. ActiveX et Silverlight passent à la trappe Le choix de Microsoft avec Edge passe notamment par la coupure avec les contrôles ActiveX, ce qui affecte directement l’une de ses propres technologies : Silverlight.

Les algorithmes dans l’information Un algorithme est une procédure codée, destinée à transformer les données en fonction de calculs spécifiés. Ces procédures se rapportent à un problème spécifique et aux étapes au cours desquelles ce problème doit être résolu, ce qui suppose un état initial et un état fini (Gillepsie, [1]). Une définition plus courte de l’algorithme est plus largement répandue : une suite finie d’instructions destinées à résoudre un problème (Steiner, [2]). L’algorithme, métaphore de la recette de cuisine [3] ou du programme d’une machine à laver, trouve ses origines dans l’Antiquité. L’algorithme d’Euclide (-300 AJC), l’un des premiers algorithmes connus (et encore utilisé de nos jours), permet de déterminer le plus grand commun diviseur de deux entiers naturels.

Validité, fiabilité et pertinence de l’information Lorsque l’on cherche des séances pédagogiques sur ce thème, on trouve souvent des utilisations de sites canulars (daru, fromage au lait maternel...) utilisé dans les débuts pour démontrer que l’internet serait un espace de désinformation et d'erreurs. Est-ce si difficile de trouver une information fausse sur la toile que l’on soit obligé de construire de toute pièce un faux site pour sensibiliser les élèves ? Pour autant, la question de la fiabilité de l’information sur la toile se pose réellement, notamment parce que contrairement au processus de publication papier traditionnel, les circuits sont raccourcis : le plus souvent, c’est la même personne qui écrit et publie. Fini le filtre de l’éditeur, les corrections, pourtant les responsabilités demeurent et sont même renforcées par le caractère public (et difficilement contrôlable) des écrits sur la toile. Objectifs info-documentaires •Différencier les différents types de sites internet : blog, wiki, site institutionnel...

Related: