background preloader

L'effet de l'automatisation sur l'emploi : ce qu'on sait et ce qu'on ignore

L'effet de l'automatisation sur l'emploi : ce qu'on sait et ce qu'on ignore
Automatisation, robotisation, intelligence artificielle, les progrès du numérique annoncent-ils une grande vague de chômage technologique ? Pas si sûr. D’abord parce que l’homme conserve un avantage comparatif sur la machine, de telle sorte que tous les emplois ne sont pas automatisables, loin de là. Seuls 15 % des salariés français pourraient en l’espèce être remplacés par un robot aujourd'hui. Ensuite et surtout, parce que le contenu des métiers évolue avec le numérique dans un sens qui les rend paradoxalement moins automatisables. L’automatisation des emplois : une possibilité surestimée Si elles ne peuvent à elles seules porter la responsabilité de la vague antiprogrès (dite « néo-luddite »), certaines prévisions alarmistes contribuent malgré tout à alimenter la confusion. L’équation à plusieurs inconnues des effets du progrès sur l’emploi Céline Mareuge Emplois salariés, selon leur rythme de travail et l'application stricte de consignes entre 1998 et 2013 (en million) * Frey C.

http://www.strategie.gouv.fr/publications/leffet-de-lautomatisation-lemploi-quon-sait-quon-ignore

Related:  CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLEEMPLOIDigitalisationBlockchain

Un « serious game » simple et ludique pour aider les étudiants à utiliser une bibliothèque. A vous de jouer ! Un « serious game » pour comprendre l’utilisation d’une bibliothèque universitaire et l’enseigner aux étudiants. Il fallait y penser ! Découvrez le film qui vous le décrit en cliquant sur ce lien ou sur l’illustration suivante

« Money for nothing » : l’heure du revenu de base universel a-t-elle sonné ? - Sud Ouest.fr Cet article est issu du site The Conversation, nouveau média en ligne d’information et d’analyse de l’actualité indépendant, qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires. « Money for nothing » (« de l’argent pour rien ! »), au-delà d’une simple chanson des Dire Straits sortie en 1985, l’expression court actuellement sur toutes les lèvres, au cœur des débats politiques et des programmes proposant d’instituer des salaires de base aux citoyens, quelle que soit leur activité économique. Ainsi, à travers le monde, des expérimentations du revenu universel sont mises en place, les gouvernements explorant la possibilité de verser un salaire aux personnes à taux forfaitaire, indépendamment de leur participation au marché du travail.

Actualité Alumni Sciences Po : RH et révolution numérique en quatre leçons ARTICLE DE FABIENNE LIADZE (D00) paru dans le dernier numéro d'Emile 1. L’heure de la collaboration mobile DANS UN CONTEXTE OÙ L’ENGAGEMENT DU COLLABORATEUR DEVIENT DE PLUS EN PLUS CRUCIAL POUR LES ENTREPRISES, les intervenants (Nicole Turbé-Suetens, expert international & Partner LBMG Worklabs, Martine Bordonné, directrice de projets RH chez Orange France, Thierry Coste, Steelcase & Project leader) ont expliqué l’influence positive de la « mobile workplace ».Parler de « collaboration mobile » signifie l’entrée de l’organisation dans l’ère du digital. Les modèles traditionnels de hiérarchie et de présentéisme sont alors revisités pour donner la priorité au leadership managérial, à l’engagement, et pour ouvrir le champ de la créativité collaborative.

Conseil des ministres du 18 janvier 2017. Compte personnel d'activité, formation, santé et sécurité au travail dans la fonction publique. - vie-publique.fr Personnalité, fonction : GIRARDIN Annick. FRANCE. Ministre de la fonction publique ti : La ministre de la fonction publique a présenté une ordonnance portant diverses dispositions relatives au compte personnel d'activité, à la formation et à la santé et la sécurité au travail dans la fonction publique. Prise sur le fondement de l'article 44 de la loi n° 2016 1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, l'ordonnance met en œuvre, dans la fonction publique, le compte personnel d'activité (CPA) et crée au profit des agents publics de nouvelles garanties en matière de santé et sécurité au travail. 1°) Le CPA des agents publics comprend le compte personnel de formation (CPF), qui se substitue au droit individuel à la formation (DIF), et le compte d'engagement citoyen (CEC).

« Les sites d'emploi n'ont pas unifié le marché du travail » La surabondance d’offres sur les sites emplois donne l’illusion d’une parfaite transparence du marché du travail en ligne. En l’absence de dispositifs pour traiter efficacement cette masse d’information, peut-on vraiment trouver un emploi via Internet ? Décryptage de Yannick Fondeur, chercheur au Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET) et au Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique (Lise / UMR Cnam-CNRS) et auteur d’une étude sur le sujet. Internet a t-il unifié le marché du travail ? Postures professionnelles des conseillers en évolution professionnelle 1Les professionnels de l’accompagnement et du conseil sont incités, dans le cadre de la loi sur la formation, l’emploi et la démocratie sociale parue au journal officiel du 6 mars 2014, à assurer une nouvelle mission de conseil en évolution professionnelle. Cette mission oblige à penser la professionnalisation des conseillers en insertion professionnelle, des conseillers d’orientation, des accompagnateurs, des consultants par rapport à une manière d’agir différente auprès des bénéficiaires du conseil. Censés maîtriser un certain nombre de connaissances relatives aux aspects juridiques et financiers du droit à la formation, à l’évolution des métiers, et, dans le même temps être en mesure de faire expliciter le parcours professionnel du bénéficiaire afin que ce dernier puisse élaborer son projet d’évolution professionnelle, ces professionnels du conseil sont conduits à adopter une nouvelle posture professionnelle. 6.1. Échantillon

Les transitions professionnelles, révélatrices d'un marché du travail à deux vitesses Le CDI est-il toujours la norme en matière de contrat de travail ? Oui et non. Oui avec une mesure en stock, c'est-à-dire une photographie des types de contrats à un instant t, photographie qui montre que 85,5 % des salariés sont « encore » en CDI. Non si le regard se porte sur les flux. En l’espèce, une telle analyse montre que la majorité des embauches se fait aujourd'hui en contrats courts et qu’un actif sur cinq change d’employeur ou connaît un épisode de chômage d’une année sur l’autre.

Living lab Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Living Lab est une méthodologie où citoyens, habitants, usagers sont considérés comme des acteurs clés des processus de recherche et d’innovation. Le projet Living Labs Europe est un programme européen lancé en 2006 par la présidence finlandaise de la Communauté européenne et qui s'est achevé en 2009. Ce programme avait pour objectif de fédérer des initiatives locales, pour qu’elles puissent agir et développer leurs initiatives en réseaux. Les Living Labs sont plus particulièrement liés aux technologies de l’information. Définition[modifier | modifier le code]

Arrêté du 16 juillet 2014 fixant le cahier des charges relatif au conseil en évolution professionnelle prévu à l'article L. 6111-6 du code du travail (créé par la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi et précisé par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale) Préambule Le conseil en évolution professionnelle (CEP) a pour ambition de favoriser l'évolution et la sécurisation du parcours professionnel des actifs. Le conseil en évolution professionnelle constitue un processus d'appui à l'élaboration et à la concrétisation des projets personnels d'évolution professionnelle des actifs qui en expriment le besoin et, le cas échéant, des projets de formation associés visant à accroître leurs aptitudes, compétences et qualifications professionnelles, en lien notamment avec les besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires. - les réseaux d'organismes expressément mentionnés à l'article L. 6111-6 du code du travail en raison de leur couverture du territoire national et de leurs missions en matière de conseil et d'accompagnement. 1.

2017/2027 - Élaborer une stratégie nationale de compétences - Actions critiques Deux stratégies sont de ce point de vue envisageables. Ou bien favoriser l’insertion dans l’emploi en encourageant une logique de formation par filière, qui met l’accent sur l’acquisition et l’entretien des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice d’un métier donné. Ou bien privilégier les compétences génériques, pour soutenir la capacité de mobilité des individus face aux évolutions incertaines de l’emploi. Dans une société où la capacité productive repose de plus en plus sur l’apprentissage et le savoir, ne pas maîtriser le socle de compétences de base expose à un risque élevé de chômage, de pauvreté et d’exclusion sociale[1]. Mais face à un environnement de travail en constante mutation[2], la maîtrise de ce socle, bien qu’indispensable, ne suffit pas. Si l’enjeu est d’abord celui des parcours individuels, il est aussi celui de la performance de l’économie dans son ensemble.

Oculus veut faire de la "réalité virtuelle augmentée" pour réinventer le lieu de travail A sa conférence pour développeurs Oculus Connect 3, qui se tient à San Jose du 5 au 7 octobre 2016, le pionnier de la réalité virtuelle Oculus, désormais filiale de Facebook, a présenté ses derniers produits et projets à venir. Les annonces étaient nombreuses : applications sociales, sortie des Oculus Touch, navigateur web pour la VR, sans parler des jeux et partenariats. Mais la partie la plus intéressante était sans conteste le segment final, présenté par Michael Abrash, chief scientist chez Oculus. Palmer Luckey est souvent présenté comme l'instigateur de la renaissance que connaît actuellement la réalité virtuelle, et il y a clairement joué un rôle important. Mais s'il en est la mascotte, Michael Abrash en est l'architecte. Cet ancien de chez Microsoft ayant travaillé sur Windows NT est aussi un vétéran de l'industrie vidéoludique étant passé par id Software et Valve Corporation.

Un atelier pour donner du sens à l'orientation « Le dispositif avait été testé il y a quatre ans dans le cadre d’une innovation de l’Inetop portée par Jean-Luc Bernaud, professeur de psychologie passionné par les questions de sens », explique Paul de Maricourt, conseiller-formateur orientation-CEP [1] Pôle emploi en poste à la Cité des métiers de Paris. Par questionnement personnel, lui-même a suivi le dispositif à titre individuel avant de se former et se souvient d’une expérience « passionnante et très stimulante » : « Cela m’a permis de pousser assez loin ma réflexion sur mon identité professionnelle et m’a donné une nouvelle énergie, qui m’a procuré l’ envie d’écrire un livre sur les trajectoires professionnelles », sourit-il. Une réelle demande Concrètement, le dispositif repose sur un parcours de sept ateliers d’une demi-journée et sur trois entretiens individuels inspirés de la psychologie positive animés par des praticiens de l’orientation formés et supervisés par l’Inetop.

Réussir sa reconversion dans une franchise : huit idées fausses à oublier ! “Vous fabriquez des produits d’occasion ?” Être un franchiseur, spécialiste de la revente de jeux vidéo et de produits multi-média d’occasion, expose à des questions qui ont parfois le mérite de faire sourire… Philippe Cougé est le fondateur de l’enseigne Game Cash. Les produits qu’il revend, après les avoir testés, reconditionnés et garantis, ont donc tous eu une première vie avant d’être adoptés par un nouveau joueur. Dans ce réseau de 60 magasins de centre-ville, on est en plein dans l’économie circulaire. Son aventure, Philippe Cougé l’a commencée en 2003, après une première expérience dans une franchise.

Transformation digitale : entre révolution culturelle et raisons de s'inquiéter Si je devais résumer en deux phrases ce que je retire de la dernière étude menée par la MIT Sloan Management Review en partenariat avec Deloitte et intitulée « Aligning the organization for its digital future » je dirais : Bonne nouvelle : les entreprises comprennent que la transformation digitale n’est pas tant une affaire de technologie qu’une nécessité profonde de transformation de la structure, du business et de l’opérationnel qui passe par une révolution culturelle.Mauvaise nouvelle : non seulement les entreprises sont encore loin du compte mais finalement peu d’entre elles se donnent les moyens de vraiment avancer. On a jamais transformé une entreprise avec de la technologie, celle ci-est un levier au service de la transformation mais n’est pas transformative par elle-même.

Related: