background preloader

"How Coaching Works"

"How Coaching Works"
Related:  Management et leadership

Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique Chroniques d’experts Organisation Le 28/05/2015 Identifier les sept points communs des entreprises libérées permet de comprendre, en creux, ce qui peut dysfonctionner dans les organisations traditionnelles. Quel que soit le domaine ou le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, les entreprises libérées ont des points communs. 1. La souffrance au travail a un coût : le coût du stress a été évalué à 3,8 % du PIB par des études européennes, soit entre 3 et 3,5 millions de journées de travail perdues. 2. Incarner une vision et la faire partager à ses collaborateurs : si cela était courant dans les entreprises familiales et paternalistes de la période préindustrielle, les dirigeants d’aujourd’hui sont tout aussi volatiles que les investisseurs. 3. Pour maintenir la cohésion au sein d’un collectif de travail, il ne suffit pas d’afficher des valeurs telles qu’on peut le voir dans les chartes d’entreprise. 4. 5. C’est le leitmotiv de toutes les entreprises. 6. 7. Vers la fin du management ?

Abondances Lâcher-prise : le principe du lave-vaisselle Où je vous raconte mes tribulations domestiques et en particulier lave-vaisselliques, parce qu’elles m’ont été porteuses d’un enseignement majeur sur le lâcher prise et la délégation ! Vous, je ne sais pas, mais moi, j’ai fait Sup de lave-vaisselle. J’ai un master 2 en remplissage de petite vaisselle du tiroir du haut, un doctorat en programmes longs et des théories particulièrement élaborées sur le concept crucial selon lequel « tout va au lave-vaisselle ». D’ailleurs, je dis que je ne sais pas, mais c’est faux, vous aussi, vous avez fait Sup de lave-vaisselle. Et je suis prête à parier un kilo de sel régénérant contre une semaine à Acapulco que vous aussi, vous avez déjà fait l‘expérience navrante du remplissage de lave-vaisselle chez des amis, chez l’Oncle Alfred ou Mémé Huguette. Aaaah ces incompétents notoires qui ont l’arrogance de se poser en supérieurs alors qu’ils ont à peine le niveau bac en lave-vaisselle. Commençons par définir le lâcher prise. Vive les appétences! Voir aussi

Coopération et théorie des jeux - Emmanuel Jung - coach'abondance Coopération et théorie des jeux – Emmanuel Jung Jon Elster définit la coopération comme « le comportement d’un individu agissant contre son intérêt individuel immédiat, mais bénéficiant à tous si une fraction suffisante (…) des individus l’adoptent ». Cette définition enrichit la notion devenue usuelle de l’ « intérêt mutuel », parce qu’elle évoque également le nécessaire renoncement individuel au profit du bénéfice collectif. Bien avant que les managers, puis les coachs, ne se préoccupent des conditions favorisant la coopération des équipes, ce sont les économistes qui ont cherché si les comportements – rationnels ou non – des acteurs économiques pouvaient être modélisés, anticipés, canalisés. Ils ont trouvé un accueil très favorable dès la fin des années 20 auprès des chercheurs dont les plus connus, John von Neumann et Oscar Morgenstern, publient en 1944 le célèbre « Theory of Games and Economic Behavior ». Le premier modèle étudié est la fameux « dilemme du prisonnier ».

Poult : le management démocratique existe Le groupe toulousain Poult est aujourd’hui le deuxième vendeur de biscuits en France, derrière LU. Si la marque ne vous est pas aussi familière, c’est que Poult fabrique des produits affichant la griffe du distributeur. En fait, ses cinq usines et ses huit cents employés fournissent quasiment toutes les chaînes de supermarchés et d’hypermarchés de l’Hexagone. Jérôme Introvigne (@oimoci), ancien directeur de l’innovation, a remplacé au pied levé Carlos Verkaeren, PDG de la société, sur la scène de Lift France. Poult a connu une révolution dans le management dès 2006 en permettant à des collectifs d’employés de décider des salaires et des investissements, rappelle Introvigne dans sa présentation. Image : Jérôme Introvigne sur la scène de Lift France. « Aujourd’hui le milieu de l’entreprise se rengorge de mots magiques », a commencé Introvigne : « innovation, collaboration, management… Mais a-t-on vraiment changé de méthodes depuis Taylor ? Mais comment passer à la pratique ? Rémi Sussan

LES JEUX PSYCHOLOGIQUES NEGATIFS © Extrait du livre " L’accompagnement psychologique et spirituel ", Jacques et Claire Poujol, Empreinte Temps Présent, 2007 Livre disponible sur le site de la librairie 7ici : ou par mail 7ici@wanadoo.fr. Beaucoup de couples vivent des échanges qui blessent plus qu’ils ne construisent et qu'il apparaît pourtant bien difficile d'éviter; chacun y retombe sans cesse et finit parfois même par s'y complaire. Ces relations qui ne sont ni directes ni franches mais déguisées et de mauvaise foi ont été mises en évidence par Eric Berne, fondateur de l'Analyse Transactionnelle. Ce sont des mécanismes (inconscients) de manipulation de l'autre, une suite de transactions (d'échanges) cachées progressant vers un but bien défini et prévisible et s'achevant soit par la dévalorisation de l'autre, soit par la dévalorisation de soi-même. Dans la vie quotidienne, on suspectera que l'on a pratiqué des jeux négatifs si: Le triangle dramatique 1. 2. 3.

QU'EST CE QUE LA CULTURE D'ENTREPRISE ? - GROUPE CLAN ZEDE La culture d'entreprise est l'ensemble des règles d'une organisation (entreprise privée, publique...), des valeurs partagées, la manière commune d'aborder les problèmes, et la manière dont elles doivent être véhiculées. Elles peuvent être inscrites dans une charte. "La culture caractérise l'entreprise et la distingue des autres, dans son apparence et, surtout, dans ses façons de réagir aux situations courantes de la vie de l'entreprise comme traiter avec un marché, définir son standard d'efficacité ou traiter des problèmes de personnel." [1] La culture d’entreprise a cette étrange qualité d’être la chose la plus partagée et la moins formalisée. I - Les composantes de la culture d'entreprise De nombreuses composantes sont identifiables, citons par exemple : Ces composantes ne sont bien sûr pas uniques et la liste doit être adaptée à l'entreprise étudiée, au cas par cas et sont différentes selon le pays où l'entreprise se situe avec ses mœurs et son rapport au travail. Références

Ce que cache le «syndrome du sauveur» «Du plus lointain que je me souvienne, j'ai toujours eu un côté Jeanne d'Arc, confie Carla, 50 ans. Je voulais sauver ma propre mère de son enfance malheureuse qui me choquait tant lorsqu'elle me la racontait, la réconforter d'avoir sacrifié sa vie pour mes sœurs et moi… J'étais comme totalement prise dans cette lignée de femmes “sur-responsables” de la santé et du bien-être des autres.» Une histoire personnelle qui entraîne peu à peu Carla à n'être attirée que par des amies, des collègues ou des partenaires amoureux mal en point. «Même dans une fête foraine où l'on gagnait un lapin en peluche, je choisissais en priorité le dépoilé, celui qui semblait le plus malheureux!» Pourquoi pas? Besoin de reconnaissance Mais parfois, cette face lumineuse d'une personne, sa générosité et son abnégation légendaires se transforment en source de problèmes et de souffrances, autant pour elle que pour les autres. Quelles sont les racines d'un tel comportement? «Enfants parentifiés»

Et si, au lieu de motiver, on facilitait plutôt l'auto-motivation ? - Souriez Vous Managez Quand, pour la dernière fois, avez-vous entendu vos collaborateurs dire « Je peux être moi même. Je suis fier de travailler ici. Mon travail a du sens. Des transformations accélèrent la mise en place d’un cadre favorable à un management plus collaboratif : remise en question du management descendant, changements culturels, technologiques et sociaux dans les entreprises, renouvellement des générations, milliers de départs en retraites d’ici à 2025, embauches de jeunes digital natives… Grands consommateurs de connaissances, de relations assertives comme dans leurs séries préférées, les juniors arrivent aux commandes de business et d’équipes. Toutefois, tout comme les anciennes, cette nouvelle génération de managers doit disposer d’outils pédagogiques pour favoriser le développement des capacités de l’intelligence collective, pour leurs équipes, dans l’entreprise et pour eux mêmes. Manager facilitateur, mode d’emploi C’est là tout l’enjeu de ces prochaines années…

Du triangle de Karpman à l’équilibre relationnel: la triplette prosociale Il semble que la toxicité des relations professionnelles soit directement proportionnelle aux difficultés rencontrées par l’ensemble des salariés, managers et collaborateurs dans un même bateau qui prend, en ces temps difficiles, une eau fangeuse un peu trop vite étiquetée « crise ». Parce que c’est un enjeu collaboratif de taille, voici une triplette prosociale pour rouler de concert vers un minimum d’élégance relationnelle. Pris entre des assortiments glauques de marteaux et d’enclumes en tous genres, qui génèrent de nombreuses peurs, managers et collaborateurs ont vite recours aux rôles relationnels, refuge facile et ordinaire lorsque nous ne savons plus comment obtenir ce dont nous avons besoin. Nous sommes alors gouvernés par des craintes inébranlables qui ont vite fait de se transformer en croyances limitantes exprimées dans toute la palette trop-bon-trop-con: Triangle de Karpman Chassez le naturel, il revient au galop? La vulnérabilitéL’affirmation de soiLa bienveillance empathique

Rôles, missions et responsabilités du manager : focus sur la motivation des employés développement du capital humain, développer la performance, Management Motivant, Motivation au travail, Motivation d'équipe, motivation des employés [Total : 5 Moyenne : 4.6/5] Pas facile d’être un manager en ce début du 21 eme siècle ! Comment améliorer la motivation des employés ? Vous vous sentez peut être entre deux chaises ! C’est-à-dire entre l’ancien modèle encore très pratiqué qui consiste à diriger en chef, à contrôler, à faire en expert et servir de tamis entre la direction et les collaborateurs. Et le modèle qui se profile et promet d’être plus performant, plus pertinent et source de réussites… à quel prix ! Si les attentes à propos du manager sont différentes aujourd’hui, elles sont toujours très nombreuses, parfois paradoxales et demandent surtout de la part de ces femmes et hommes promus au statuts de cadre-manager, une capacité peu commune d’adaptation et de multiplication des compétences et qualités intrinsèques! Les rôles « historiques » du manager : Ces rôles historiques du manager d’équipe présentent de nombreuses limites et nous en retenons quelques unes : travailleurs en 1930 07 Mon manager m’écoute et est disponible

KA Ich liebe dieses Video. Und es zeigt gut wir arbeiten. by relationspool Sep 8

Related: