background preloader

Dossier : principes généraux de la communication interpersonnelle

Dossier : principes généraux de la communication interpersonnelle
Accueil » Ressources et Outils » infoRH » Un milieu de travail convivial » Communications interpersonnelles Communications interpersonnelles Quand vient le temps d'interagir avec un collègue de travail - que ce soit à une réunion du personnel, dans le cadre de directives pour l'accomplissement d'une tâche, à l'occasion d'une séance de remue-méninges ou lors d'une évaluation du rendement, etc. -, la communication joue un rôle crucial et peut faire en sorte que l'interaction soit utile ou au contraire source de frustration. Une «piètre communication» est très souvent invoquée parmi les problèmes rencontrés au travail, mais qu'est-ce au juste qu'une «bonne communication»? Communiquer de manière efficace - en d'autres mots, être bien compris et bien comprendre les autres - est un ensemble d'habiletés que l'on peut apprendre et pratiquer. Conceptions erronées qu'on retrouve fréquemment au sujet de la communication Si je le dis, l'autre personne comprendra. Plus on communique, mieux c'est.

http://hrcouncil.ca/info-rh/milieux-de-travail-interpersonnelles.cfm

Related:  S'affirmer sans s'imposer

Article : trucs pour le bien-être relationnel Sylvaine Pascual – Publié dans Compétences relationnelles Je tiens cette expression Ô combien imagée, et dont les déploiement possibles me font irrésistiblement penser à une sémantique toute Frédéric-Dardienne, de Sandrine, croisée lors d’un Twitpéro à La Défense. Sandrine est directrice de La source humaine, recruteuse sourcière qui, selon ses propres termes, “défriche le sol québécois depuis plus de 15 ans pour y faire jaillir sa ressource la plus précieuse : les gens. Dossier : Les questions à poser pour déjouer les pièges de la communication Au sein d’un groupe ou de relations inter-personnelles, une communication floue peut générer des dysfonctionnements et des problèmes relationnels. Apprenez à maîtriser sur le bout des doigts les questions simples qui dissipent les malentendus, aidez vos interlocuteurs à préciser leur propos et remotivez toute la troupe ! Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Article : apprendre à gérer sa colère La colère n'est pas une mauvaise émotion. Elle peut le devenir en revanche si elle est trop fréquente et que vous n'arrivez plus à la contrôler. Comme toutes les autres émotions, il est parfois nécessaire d'apprendre à la gérer. Tous nos conseils dans cette astuce. Trouver les sources de la colère et la comprendre Article : sortir du triangle infernal « Les victimes d'hier sont les bourreaux de demain. » Victor Schoelcher (Homme politique antillais) Parmi les jeux de pouvoir les plus présents en entreprise, le plus courant est le triangle dramatique. Le triangle dramatique mis en exergue en 1968 par le Dr. Stephen Karpman (psychologue américain spécialisé en analyse transactionnelle) est un mode de fonctionnement relationnel préjudiciable pour chaque personne impliquée et pour l’entourage. La plupart d’entre nous tombons encore régulièrement dans le panneau, par manque de vigilance, tant dans notre vie professionnelle que personnelle. A chaque fois, on en sort épuisé et meurtri.

Leadership serviteur Le concept du leader serviteur fut popularisé, au début des années 1970, par Robert K. Greenleaf (1904-1990). Il s’agit d’un leadership éthique qui se veut une critique du leadership autoritaire, préconisé par Frederick W. Taylor et prévalant aux USA, au début de son industrialisation. Le leadership au service des autres

Article : conseils pour canaliser sa colère « Sortir de ses gonds », « être furieux », « avoir la moutarde qui monte au nez », « avoir quelqu'un qui vous chauffe les oreilles »... toutes ces expressions sont liées à la colère et décrivent assez bien le chamboulement interne qui s'opère lorsque l'on se sent tout à coup énervé par une situation ou par quelqu'un et que l'on ne sait pas comment faire pour ne pas « exploser ». Comment, en effet, pourrions-nous canaliser cette émotion, sachant qu'elle n'est pas seulement nuisible pour la personne qui est en face mais également pour nous-mêmes et pour notre santé ? Quelques pistes... La colère, en bref Comment se manifeste la colère ? La colère est une émotion qui fait plutôt partie des émotions négatives car elle engendre des conflits – lorsqu'elle est dirigée vers autrui – mais aussi des maladies, lorsqu'il s'agit d'une colère « rentrée » que l'on n'arrive pas à expulser.

Article : 5 façons de gérer sa colère au travail La colère a mauvaise réputation parce qu'elle est associée à la violence. Or c'est une fonction vitale qui permet de déplacer l'obstacle, de le contourner ou de le fuir. En entreprise, la saine colère aide à se faire respecter. Leadership d'intendance Le stewardship ou le leadership d'intendance implique l'utilisation prudente des ressources. Un bon intendant, à l'armée ou un bon économe dans un établissement scolaire est familier avec tous les actifs principaux qui sont sous sa garde. Et, la tâche du steward[1] est de tenter de maximiser l'efficacité de chacun et de couvrir de sûreté, tout le temps, les talents et les énergies des "clients". Historiquement, l'intendance ou la régence était un moyen de protéger un royaume, tandis que ceux qui étaient en charge de le faire étaient absents (en guerre), malades, incapables (folie) ou, le plus souvent, il s'agissait de gouverner pour le bien d'un roi mineur. Symboliquement, le roi mineur, représente dorénavant la génération future.

Blog : S'analyser pour mieux se connaître et réussir Je vous annonçais dans mon précédent article que, désormais, je ne me consacrerai qu’à votre réussite. C’est d’ailleurs pour cela que le nouveau slogan de « etpourtantelletourne.com » est « Pour avoir l’état d’esprit qui vous mènera à la réussite ». J’attire votre attention sur le début de la phrase » Pour avoir l’état d’esprit », deux choses sont donc à prendre en compte : Leadership situationnel La théorie situationnelle du leadership propose que les leaders choisissent le meilleur plan d'actions qui soit basé sur des variables contextuelles. Selon cette approche, le niveau de performance d’un collaborateur dépend en grande partie du style de management que le responsable adopte à son égard. De plus, il n’existe pas de style de management idéal mais des styles adaptés à chaque situation. En effet, la mise en pratique du bon style de leadership au bon moment et dans le bon contexte permettent de minimiser l’effort à produire, d'où une orientation du leadership situationnel plus portée sur l'efficience que sur l'efficacité. Adaptation du style de leadership du leader avec les autres membres de l'équipe Un leader situationnel doit continuellement équilibrer la quantité de direction donnée à la construction des relations inter-personnelles, parce que les compétences et les motivations changent rapidement au cours de la présence des collaborateurs dans l’organisation.

Related: