background preloader

Poult : le management démocratique existe

Poult : le management démocratique existe
Le groupe toulousain Poult est aujourd’hui le deuxième vendeur de biscuits en France, derrière LU. Si la marque ne vous est pas aussi familière, c’est que Poult fabrique des produits affichant la griffe du distributeur. En fait, ses cinq usines et ses huit cents employés fournissent quasiment toutes les chaînes de supermarchés et d’hypermarchés de l’Hexagone. Jérôme Introvigne (@oimoci), ancien directeur de l’innovation, a remplacé au pied levé Carlos Verkaeren, PDG de la société, sur la scène de Lift France. Il n’aurait logiquement pas dû être à Lift pour nous présenter cette dernière, puisqu’il l’a quittée la semaine précédente pour monter sa start-up, Skiller, une plateforme collaborative de partage de compétence professionnelle ! Mais il reste cependant suffisamment enthousiaste à l’égard de son ancien employeur pour le représenter. Image : Jérôme Introvigne sur la scène de Lift France. Mais comment passer à la pratique ? Rémi Sussan Signaler ce contenu comme inapproprié

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2014/12/13/poult-le-management-democratique-existe/

Related:  Management - en cours de classement...Management démocratique....ManagementMANAGEMENTOrganisation

Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? - Management de l'intelligence collective Jean-Luc Tremblay est un dirigeant québécois hors norme. Il fait la promotion d’un livre et d’une offre de service originale : “La performance par le plaisir“. Selon lui, il y a 12 ingrédients pour créer du plaisir au travail. Un peu comme une recette de cuisine, il suffit de mettre ces 12 ingrédients dans l’assiette d’un collaborateur, il aurait alors du plaisir et ce plaisir le rendrait plus performant. Recevant des messages promotionnels, ma première réaction a été très négative : “Encore un marchand de rêve, de bonheur,… avec la méthode à 2 centimes…yaka, faukon,..”.

"Salariés et bénévoles ne peuvent être managés de la même manière" Tout dirigeant d'une association, ayant eu préalablement des fonctions similaires dans les entreprises marchandes, dira qu'à taille équivalente du nombre de salariés, une association est beaucoup plus complexe à diriger. Cette difficulté concerne les près de 70 000 associations qui ont plusieurs salariés -40 000 associations comprennent entre 2 et 9 salariés, 20 000 entre 10 et 49 et 6000 ont plus de 50 salariés). Dans la plupart de ces cas, le dirigeant doit gérer un double "management": celui des salariés et celui des membres actifs.

QU'EST CE QUE LA CULTURE D'ENTREPRISE ? - GROUPE CLAN ZEDE La culture d'entreprise est l'ensemble des règles d'une organisation (entreprise privée, publique...), des valeurs partagées, la manière commune d'aborder les problèmes, et la manière dont elles doivent être véhiculées. Elles peuvent être inscrites dans une charte. "La culture caractérise l'entreprise et la distingue des autres, dans son apparence et, surtout, dans ses façons de réagir aux situations courantes de la vie de l'entreprise comme traiter avec un marché, définir son standard d'efficacité ou traiter des problèmes de personnel." [1] La culture d’entreprise a cette étrange qualité d’être la chose la plus partagée et la moins formalisée.

La success story IKEA #2 - Les atouts de la marque - L'Express L'Entreprise IKEA a radicalement transformé le business model traditionnel. Au moment où le concept d'IKEA se développait, dans les années 1950 à 1960, le secteur de l'ameublement et du mobilier de maison était un secteur très fragmenté et traditionaliste. Les entreprises du secteur proposaient des designs très traditionnels, et IKEA introduisait le style scandinave moderne. Les entreprises du secteur du mobilier ciblaient essentiellement les ménages âgés, IKEA se concentrait sur les familles avec des enfants. Les entreprises de ce secteur avaient de petites boutiques spécialisées, IKEA construisait des grands magasins où l'on trouve tout pour la maison. Ces entreprises se trouvaient en centre- ville, IKEA installait ses magasins en banlieue, avec des parkings gratuits.

Comment donner du poids à la vente en vrac Acheter seulement la quantité d’amandes effilées que réclame une recette. Arrêter de nourrir sa poubelle à chaque retour d’emplettes. Cesser de consacrer une part de son budget alimentaire au seul financement de contenants éphémères… Sur le papier, la vente en vrac a tout pour plaire. Pourtant, son développement est encore balbutiant. Areva : EDF présente sa note, Engie affiche ses ambitions LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Jean-Michel Bezat Dans le grand jeu qui se déroule autour du sauvetage d’Areva, lesté d’un lourd passif et ébranlé par une perte de 4,8 milliards d’euros en 2014, un acteur occupe le devant de la scène : EDF. Et son PDG, Jean-Bernard Lévy, a fait un pas de plus, vendredi 22 mai, en adressant au président et au directeur général d’Areva, Philippe Varin et Philippe Knoche, une « offre indicative » – un peu supérieure à 2 milliards d’euros, selon Les Echos – pour reprendre Areva NP, spécialiste de la conception, de la fabrication et de la maintenance des réacteurs nucléaires. Cette offre sur l’ex-Framatome exclut le passif du groupe, notamment les risques liés au chantier de l’EPR finlandais d’Olkiluoto, qui pourrait obtenir une garantie de l’Etat.

Supprimer les chefs dans l'entreprise et distribuer le pouvoir, ça marche ! Et si les managers étaient voués à disparaître ? Prônant l'auto-organisation et une redistribution permanente des responsabilités, l'holacratie veut en finir avec la hiérarchie et les statuts. Les start-up adorent, mais les grands groupes se font tirer l'oreille. Depuis quelques années, on assiste à une lente tombée en disgrâce des managers. Ils ont commencé par perdre leur autorité de statut, ne pouvant plus compter que sur une autorité de compétences. Aujourd'hui, c'est leur utilité même qui est remise en question.

Et si, au lieu de motiver, on facilitait plutôt l'auto-motivation ? - Souriez Vous Managez Quand, pour la dernière fois, avez-vous entendu vos collaborateurs dire « Je peux être moi même. Je suis fier de travailler ici. Mon travail a du sens. Mon environnement de travail est stimulant* » Comment les faire passer de la motivation à l’auto motivation ?

Related: