background preloader

Leadership

Facebook Twitter

Transformation digitale : la culture d’entreprise doit elle aussi évoluer. Digital.

Transformation digitale : la culture d’entreprise doit elle aussi évoluer

Les qualités du Manager et son rapport au Leadership Développer son Leadership, Leadership, Manager, Manager mon équipe. [Total : 0 Moyenne : 0/5] Leadership et management sont des notions qui vont dans les années à venir se développer de concert.

Les qualités du Manager et son rapport au Leadership Développer son Leadership, Leadership, Manager, Manager mon équipe

Le début du 21 eme siècle voit clairement les processus, les modèles de travail en groupes (équipes, organisations…) changer radicalement. Quelle qu’en soient les raisons, générations montantes ayant d’autres aspirations fondamentales, besoin de réagir à la concurrence, d’anticiper les marchés de plus en plus mobiles, recherche de performances tous azimut, etc… Il est certain, selon nous, que les capacités de leadership de TOUS les managers seront un point d’attention important. Je ne suis pas très favorable aux articles qui présentent une liste de « vertus » supposées nécessaires et sous-entendu suffisantes pour « régler » le besoin (appelé souvent problème…)

Le patron idéal selon les jeunes de 25 ans. Leadership : de nouveaux modèles sont attendus. Par Damien RibonDirecteur Capital Humain | Management | 18/02/2016 Qu’est-ce qu’un bon leader ?

Leadership : de nouveaux modèles sont attendus

Cette question – cruciale, car la performance d’une entreprise dépend étroitement du talent de ses leaders – mérite de plus en plus d’être posée et reposée à l’heure où de nombreux bouleversements secouent les entreprises et redéfinissent en profondeur les modes et organisations de travail. Les 10 compétences-clés du monde de demain. Aucun doute, le futur nous intéresse.

Les 10 compétences-clés du monde de demain

Et comme le dit Woody Allen, nous avons plutôt intérêt… puisque c’est là que nous allons passer le reste de notre vie. La coopération en mode matriciel : risques et bonnes pratiques. Les organisations matricielles, séduisantes sur le papier, portent les germes de nombreux dysfonctionnements : dilution des responsabilités, alourdissement des processus de décision, bureaucratie galopante … Un client nous a demandé d’accompagner la transition de son entreprise vers un mode matriciel (inévitable du fait de la mutualisation des fonctions support sous forme de shared services) en donnant aux collaborateurs des clés pour bien coopérer.

La coopération en mode matriciel : risques et bonnes pratiques

Je décris ici notre apport. Tout pour ne pas se faire trahir par son langage corporel lors d’un entretien d’embauche. >> Dossier conseillé : Mettre toutes les chances de son côté pour réussir un entretien d'embauche D'après un sondage mené par CareerBuilder France début 2015, 37% des employeurs savent si un candidat peut convenir dès les 5 premières minutes.

Tout pour ne pas se faire trahir par son langage corporel lors d’un entretien d’embauche

Vous devez donc faire forte impression dès le premier contact visuel. Quelles sont donc les erreurs à éviter ? La moitié des recruteurs disent qu'un manque de contact visuel, une absence de sourire, et le fait de gigoter font partie des erreurs de langage corporel les plus courantes. Gestion des conflit, sentiments, ressentis : utilisation des boites à colère, à douceur, relationnelle. Mélimélune m'a fait remarquer, à juste titre, que j'avais souvent parlé des "boites à" dans mes articles, mais que je n'avais jamais expliqué concrètement leur utilité et utilisation.

gestion des conflit, sentiments, ressentis : utilisation des boites à colère, à douceur, relationnelle

J'étais persuadée de l'avoir fait, mais que voulez-vous, un raté ! Pour vous expliquer, les boites n'existent que, parce qu'à un moment donné, un besoin d'élève s'est fait ressentir. Lors des conseils chaque vendredi sont souvent évoqués des comportements d'élèves pénibles, pas adaptés, grincheux... Alors, la question a été posée de "Comment pouvons-nous nous débarrasser des tracas qui polluent notre attitude alors que les autres n'y sont pour rien ? " Après une longue discussion, durant laquelle nous avons convenu que le conseil n'était pas là pour lincher mais bien pour donner une ouverture vers le mieux, j'ai proposé de mettre une boite dans laquelle chacun jetterait ses mauvaises pensées. Leadership appréciatif. Initialement introduit par Srivastva et Cooperrider (1987), le leadership appréciatif est basé sur les fondamentaux du constructivisme social.

Leadership appréciatif

Le leadership appréciatif se concentre à comprendre, à apprendre et à s'appuyer sur ce qui fonctionne plutôt que ce qui ne va pas dans le milieu du travail. Il apprend à chaque individu dans la société à être des leaders, à s'apprécier comme leaders dirigeants, à explorer les conditions qui donnent cette idée et cette énergie pour imaginer son avenir en tant que leader. Selon la définition du mot apprécier, il existe 4 façons de définir ce mot. En premier, apprécier représente l'acte de reconnaître le meilleur chez les gens ou le monde autour de soi. Leadership rhétorique. Le leadership rhétorique du leader charismatique a été souligné par la théorie de l'entrepreneur institutionnel et de la théorie discursive de l'institutionnalisation.

Leadership rhétorique

L'usage du leadership rhétorique par les leaders charismatiques Les chercheurs (S. Levin, J. S. Mio, R. Dossier : Les questions à poser pour déjouer les pièges de la communication. Leadership serviteur. Le concept du leader serviteur fut popularisé, au début des années 1970, par Robert K.

Leadership serviteur

Greenleaf (1904-1990). Il s’agit d’un leadership éthique qui se veut une critique du leadership autoritaire, préconisé par Frederick W. Taylor et prévalant aux USA, au début de son industrialisation. Leadership d'intendance. Le stewardship ou le leadership d'intendance implique l'utilisation prudente des ressources. Un bon intendant, à l'armée ou un bon économe dans un établissement scolaire est familier avec tous les actifs principaux qui sont sous sa garde.

Et, la tâche du steward[1] est de tenter de maximiser l'efficacité de chacun et de couvrir de sûreté, tout le temps, les talents et les énergies des "clients". Historiquement, l'intendance ou la régence était un moyen de protéger un royaume, tandis que ceux qui étaient en charge de le faire étaient absents (en guerre), malades, incapables (folie) ou, le plus souvent, il s'agissait de gouverner pour le bien d'un roi mineur. Symboliquement, le roi mineur, représente dorénavant la génération future. Leadership situationnel. La théorie situationnelle du leadership propose que les leaders choisissent le meilleur plan d'actions qui soit basé sur des variables contextuelles. Selon cette approche, le niveau de performance d’un collaborateur dépend en grande partie du style de management que le responsable adopte à son égard. De plus, il n’existe pas de style de management idéal mais des styles adaptés à chaque situation. En effet, la mise en pratique du bon style de leadership au bon moment et dans le bon contexte permettent de minimiser l’effort à produire, d'où une orientation du leadership situationnel plus portée sur l'efficience que sur l'efficacité.

Adaptation du style de leadership du leader avec les autres membres de l'équipe Un leader situationnel doit continuellement équilibrer la quantité de direction donnée à la construction des relations inter-personnelles, parce que les compétences et les motivations changent rapidement au cours de la présence des collaborateurs dans l’organisation. Bibliographie. Leadership transformationnel.

La théorie du leadership transformationnel est une approche du leadership défendue entre autres, par Russell Ackoff, Bruce Avolio, Bernard Bass ou James Burns. Cette théorie pose comme hypothèse que les gens suivent une personne qui les inspire et qui leur donne une vision claire et convaincante. En retour, les subordonnés agissent avec un dévouement et une loyauté incontestables. Le leadership transformationnel cherche à élever le niveau de motivation et de moralité dans les organisations en faisant plus appel à des besoins intrinsèques de long terme et moins à une demande extrinsèque de court terme.

Le leader est une personne qui est dotée d'une vision du futur et qui partage sa passion pour réaliser de grandes choses. Il fait avancer son projet en injectant l'enthousiasme et de l'énergie autour de lui(elle). Leadership transactionnel. Le leadership a souvent été considéré comme un processus d'échange dans lequel un leader offre des récompenses à ses subordonnés, sous la forme de rémunération ou de prestige en échange du travail effectué par ses subordonnés. James Burns (1978) fut le premier a nommer ce type de comportement de leadership, le leadership transactionnel.

Selon lui, les leaders transactionnels motivent les subordonnés en fournissant des récompenses, qui répondent directement à l'intérêt personnel des subordonnés. La théorie du leadership transactionnel suggère donc que quelque chose est toujours négocié contre autre chose. Java mind: AgileGame : delegation poker. L'art de déléguer en mode agile : le Delegation poker. Le but du jeu Ce jeu a été créé par Jurgen Appelo dans son cycle de formation au management 3.0. 5 jeux collaboratifs pour mieux manager. Le "delegation poker" pour mettre cartes sur table « Le "delegation poker" (inventé par Jurgen Appelo avec des cartes téléchargeables ici) est un jeu très simple qui permet de mettre le doigt sur les zones d'ombre dans les mécanismes de prise de décision, par exemple », explique Frédéric Rey-Millet, auteur du livre Management Game.

Le Moving motivators: Qu'est-ce qui motive vos collègues? Besoin de prendre une décision, mais vous ne savez pas les effets sur votre motivation? Les 17 étapes pour faire émerger un leadership inspirant et transformationnel. Pour en savoir plus sur la Théorie U : Site en français (et à l’origine de cette traduction) : Institut precensing : www.presencing.com.