background preloader

RSA Animate - Re-Imagining Work

RSA Animate - Re-Imagining Work

http://www.youtube.com/watch?v=G11t6XAIce0

Related:  Ma journée de boulot dans 10 ansIdées pour le futur procheThought provokingLeadership & Managementthe future of work

Prospective : Comment travaillerons-nous dans vingt, trente, quarante ans ? Si vous êtes quadra ou quinqua, "ne tournez pas la page" ! Cet article est aussi fait pour vous ! Si les prévisions qui vont suivrent parlent du quotidien d'un travailleur (occidental) en 2053, il va sans dire que bien des évolutions seront déja là dans vingt ans voire moins. Bien entendu, cela fait des décennies que l'on nous prédit tout et son contraire pour l'avenir. L'auteur de ces quelques lignes a lui même commis pendant trois ans, à la veille de l'an 2000, toute une série de chroniques de prospective futuristes sur BFM, qui rappelaient que l'on prédisait les voitures qui volent pour l'an 2000 dans les années 60 ou encore les robots domestiques.

Ma journée de boulot dans 20 ans - LIFE IS A SERIOUS GAME Avant de démarrer cet article nous tenions tout d’abord à remercier chaleureusement @100978Marc qui a réalisé les superbes illustrations de cet article : nous on est fan. Il est 10h30 et j’émerge doucement de mon sommeil au son de Nostalgie qui diffuse du M Pokora. J’ai sciemment réglé mon radio réveil sur Nostalgie pour être sûr de l’arrêter rapidement. En quelques secondes, les volets se sont ouverts tout seuls, la télé s’est mise sur la chaîne info, mon petit dej’ est prêt, préparé par mon petit robot ménager que j’ai sarcastiquement appelé R2D2 (et oui en 2034 je suis pas forcément beaucoup plus fin qu’aujourd’hui). Comme c’est le cas depuis maintenant 2 ans, je télétravaille. La veille j’ai bossé de chez moi un peu tard pour finaliser mon dernier projet et je m’accorde donc une grasse mat bien méritée.

Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde" Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu'il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu'il observe sur l'équipage humanité que nous sommes. En curieux de tout qu'il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l'horizon dans l'espoir de nouvelles terres.

Aujourd’hui, qui veut être manager 1) Manager est difficile 1-1) L’entreprise demande beaucoup au manager Le manager a de plus en plus de mal à concilier de nombreuses et nouvelles doubles contraintes en matière de management : - Favoriser le collectif avec des collaborateurs à qui on demande d’être autonomes. - Faire progresser ses collaborateurs au risque de les perdre : il s’agit de développer l’employabilité puisque plus une entreprise ne promet l’emploi à vie. - Développer la proximité relationnelle avec chacun, mais comment se tenir entre "contact et distance" selon l’expression d’Hubert Beuve-Méry.

Se reconvertir, slasher, co-worker: les bons plans pour travailler autrement (et ailleurs)  Le modèle du travail est en train de se transformer complètement. Des postes salariés de plus en plus rares, des créateurs d'entreprises de plus en plus précoces, des freelances en hausse, un terrain de jeu mondial, un système qui touche à sa fin et une envie de contribuer à changer le monde de plus en plus vive... Désormais, le travail c'est du slash, du slow, du nomadisme ou du néo-ruralisme. Bref, on se réinvente. À quoi ressemblera votre quotidien au travail en 2053? Comment s'organisera une journée de travail en 2053? Plusieurs experts se sont posé la question, et expliquent notamment que la retraite aura potentiellement disparu, ainsi que la hiérarchie dans les entreprises, tandis que l'alternance des métiers sera devenue la norme. Imaginez: nous sommes en 2053. La notion de «bureau» a quasiment disparu, les usines ne sont peuplées que de robots, qui ont fait disparaître la notion de pénibilité au travail, les métiers manuels sont devenus minoritaires... À l'occasion du 40e anniversaire de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact), célébré mardi, des experts, des syndicalistes ou des représentants du patronat se sont prêtés au jeu de se projeter 4quarante ans en avant, et d'essayer d'imaginer, ce qui va potentiellement changer dans notre quotidien au travail.

Valentine fait un truc de dingue avec vos vieux tee- shirts Comme vous le savez maintenant je suis une blogueuse pauvre, ce qui ne m'empêche pas d'avoir envie parfois de m'offrir de nouveaux bijoux sans pour autant être motivée pour me taper la manche dans le métro. Et comme je suis aussi une blogueuse écolo, lorsque je suis tombée l'autre jour sur le tuto d'un bracelet tressé avec des bouts de vieux tee- shirt, j'ai de suite aimé l'idée. Sauf que le résultat ne me plaisait pas trop, la fille avait fait son bracelet un peu à l'arrache avec du tissu uni, bref j'ai continué mes recherches et je suis finalement tombée sur ça: Une nouvelle façon de vivre et une nouvelle vitalité Pour résumer simplement l´épisode 1, disons que la société a changé. Le passage à la postmodernité émerge sous nos yeux et bouscule le paradigme d’hier. Visibilité réduite, hésitations, déstabilisation, démobilisation et saturation idéologique : tel est le lot commun des gens. Évidemment, ces changements profonds, irréversibles et irrémédiables s´accompagnent d´une nouvelle façon de vivre sa vie et son travail. Six ruptures entre monde moderne et postmoderne expliquent la transformation en cours de notre paradigme socio-économique.

L’aménagement de l’espace de travail au service de l’efficacité Tribune publié le 16/05/2014 Des open-spaces impersonnels et surchargés, un éclairage agressif et artificiel, l’éloignement spatial avec ses collègues et son manager… sont autant d’éléments qui peuvent fragiliser l’équilibre du collaborateur et pénaliser la performance de l’équipe. La vie au travail est faite de pleins de rituels chers aux salariés ; à titre indicatif, 73% d’entre eux considèrent la pause café comme une habitude alors que la pause déjeuner est nettement moins plébiscitée par seulement 36% d’entre eux selon une étude réalisée par Bruneau-TNS Sofres en janvier 2013. Dans le cadre de cette étude, les salariés se sont exprimés sur les conditions matérielles idéales de leur bureau : 70% d’entre eux privilégient le confort dorsal avec un bon fauteuil, 39% d’entre eux privilégient le confort visuel avec un bon écran d’ordinateur 42% souhaitent diminuer les déplacements inutiles et la perte de temps grâce à une imprimante située à proximité de leur bureau.

Quand je serai grand, je serai freelance  L'"Uberisation" de l'économie est sans doute le terme le plus en vogue du moment. L'essor de l'économie collaborative, couplée aux opportunités offertes par le digital, a transformé notre rapport aux services. De façon plus globale, c'est l'écosystème économique et notre approche du travail qui est en train de changer. De plus, la nouvelle génération de travailleurs tend vers plus de flexibilité, de mobilité et d'indépendance. La "free-lancisation" de l'économie

Cinq tendances qui marqueront les entreprises de demain Les entreprises les plus compétitives sont souvent celles qui sont à l’affût des nouvelles tendances. Pour tout savoir des phénomènes qui influenceront les pratiques d’affaires de demain, Métro a rencontré quelques experts. Les technologies sociales Des chercheurs de la Loughborough University, au Royaume-Uni, ont démontré que le niveau de stress des employés augmentait lorsque ceux-ci lisaient ou rédigeaient des courriels. Or, au bureau, on reçoit en moyenne 75 mes­sages par jour, et on en envoie une trentaine. Pour alléger les boîtes de messagerie de leurs travailleurs – et ainsi réduire leur taux de stress – de plus en plus d’entreprises se tournent vers les réseaux sociaux internes, les wikis d’entreprises et les autres technologies dites sociales. «Même les gouvernements sont en train de s’y mettre!

Vélo en carton : ça y est, ce n'est plus un rêve. Réservez le vôtre ! Le rêve du vélo recyclé en carton , le “Cardboard Bike” à faible coût se précise, par le biais d’une campagne de la plateforme de financement participatif Indiegogo , visant à lever 2 millions de dollars, avant le 8 août 2013. La somme récoltée servira à financer la construction de l’usine israélienne et la production des premiers exemplaires. Sur Indiegogo , chacun peut apporter une contribution minimale de 1 dollar et voir en temps réel la somme récoltée sur la plateforme. Les sommes apportées par les contributeurs donnent accès à différentes contreparties: par exemple pour un apport de 1 dollar vous rejoignez la communauté, pour 290 dollars vous réservez l’un des premiers exemplaires du vélo alors que pour 390 dollars vous achetez une version signée par l’inventeur et livrable au mois de décembre 2014. Enfin celui qui apporte 15 000 dollars, recevra un pack global incluant une visite de l’usine en construction.

Related:  Travail