background preloader

Les laboratoires citoyens madrilènes : la fabrique des « communs urbains »

Les laboratoires citoyens madrilènes : la fabrique des « communs urbains »
Dans ce nouvel article consacré à la créativité urbaine en Espagne, Raphaël Besson (Directeur de Villes Innovations), nous propose une immersion dans les Laboratorios ciudadanos madrilènes. Urbanisme « tactique », « émergent », « participatif », « collaboratif », « temporaire » ou encore « précaire », les expressions ne manquent pas pour qualifier les transformations urbaines que connaît Madrid depuis quelques années. Cette frénésie sémantique est symptomatique d’une situation de mutation majeure, dont les expressions conceptuelles et empiriques restent à préciser. C’est l’un des objectifs de notre article qui propose une première analyse des Laboratoires citoyens madrilènes, les Laboratorios ciudadanos. Au cours de la dernière décennie, Madrid a connu une croissance économique et démographique exceptionnelle. Ce modèle de croissance semble aujourd’hui en crise. L’origine des Laboratorios ciudadanos. Autobarrios San Cristóbal (Basurama). Les Laboratorios ciudadanos. Notes Bibliographie

https://www.urbanews.fr/2016/01/11/50396-laboratoires-citoyens-madrilenes-fabrique-communs-urbains/

Related:  Méthode de coconceptionbipbipII. Métamorphoses à vivreQu'avons-nous en commun?Ville

MorphoLab : Think Factory Ville et citoyenneté L’urbanisme big-open data, une révolution ? Tewfik HAMMOUDI, architecte Chercheur à MorphoLab, équipe de recherche indépendante sur « la ville émergente » Enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure Temps des communs, les vidéos de la rencontre en Ile de France Quatre vidéo ont été réalisées à l’occasion de la rencontre francilienne organisée lors du Festival Temps des communs. Il s’agit d’un court documentaire, « Le Temps des Communs » qui présente le festival et les défis de la montée en puissance d’une culture des communs, et de 3 vidéos réalisées sur le mode du pot-pourri de « Définitions », « Pratiques » et « Mots pour résumer », se rapportant aux communs. Ces vidéos ont été réalisées par Morgad Le Naour et Anne Kunvari. Elles sont facilement accessibles sur le site wiki de Remix the commons. De plus la vidéo sur les définitions vient enrichir le corpus du projet « Définition des communs ». Pour accéder directement aux vidéo :

Les Acteurs de Curiosité Territoriale s'intéressent au climat Les Acteurs de Curiosité Territoriale (ACT) est un projet d’innovation sociale. Il s’appuie sur la construction de connaissances basées sur le collectif, l’échange, l’écoute et la convivialité par le biais de parcours à construire et à partager avec le plus grand nombre. Il s’appuie sur l’engagement de chacun.

Nos méthodes favorites en facilitation Le Forum Ouvert Le Forum Ouvert est une méthode déjà éprouvée et paradoxalement toujours perçue comme très innovante. Il est particulièrement approprié pour les situations de crise et les problématiques complexes, qui requiert une forte implication de nombreuses parties prenantes. En outre, l’approche est très adaptée pour des grands groupes (jusqu’à 2000 personnes) tout en assurant des résultats très concrets.

Les dérives sécuritaires s’attaquent au principe même des Communs : la liberté Etat d’urgence – Flickr Le collectif SavoirsCom1 exprime ses plus vives inquiétudes en réaction à la pente sécuritaire que le gouvernement et la grande majorité des représentants sont en train de suivre, suite aux attentats survenus le 13 novembre dernier. L’adoption à une écrasante majorité par l’Assemblée nationale du projet de loi prolongeant l’état d’urgence pour une période de 3 mois en est une première manifestation. Mais le pire est sans doute à venir, notamment dans le cadre de la réforme de la Constitution annoncée par le Président de la République.

Actualité ALTERNATIBA RHONE LYON LES 9, 10 ET 11 OCTOBRE 2015 Construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique Robins des Villes ne pourra pas être présent mais soutient quand même ce bel événement ! Alternatiba Rhône se veut une grande fête populaire autour des alternatives pour agir face à l’urgence sociale et au défi climatique à l’horizon de la COP21 qui aura lieu à Paris fin 2015. Alternatiba Rhône c’est 20 000 personnes attendues, 200 porteuses et porteurs de solutions concrètes, 20 conférences, des ateliers pratiques, deux scènes et plus d’une trentaine d’artistes et musiciens. Conférences gesticulées, vide-dressing, buvette, restauration, ateliers de réparation de vélo, espace enfants, kiosque des alternatives, marché des produits du terroir, projections de films et débats. L’événement gratuit ouvert à toutes et tous, à visiter en famille ou entre amis Pour plus d’info

Pourquoi dois-je aller à l’école ? (1) Zoé Barbé est une lycéenne qui s’est présentée dans nos locaux du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI) il y a peu. Avec une frustration sur l’éducation telle qu’elle lui était proposée aujourd’hui, mais aussi un rêve magnifique de tout changer. Après une discussion intense, elle nous a fait parvenir une longue lettre afin de mieux « expliquer son rêve ». Commun - Pierre DARDOT, Christian LAVAL Partout dans le monde, des mouvements contestent l’appropriation par une petite oligarchie des ressources naturelles, des espaces et des services publics, des connaissances et des réseaux de communication. Ces luttes élèvent toutes une même exigence, reposent toutes sur un même principe : le commun. Pierre Dardot et Christian Laval montrent pourquoi ce principe s’impose aujourd’hui comme le terme central de l’alternative politique pour le XXIe siècle : il noue la lutte anticapitaliste et l’écologie politique par la revendication des « communs » contre les nouvelles formes d’appropriation privée et étatique ; il articule les luttes pratiques aux recherches sur le gouvernement collectif des ressources naturelles ou informationnelles ; il désigne des formes démocratiques nouvelles qui ambitionnent de prendre la relève de la représentation politique et du monopole des partis.

arpenteurs - Voreppe, conversations de rue Le contexte Bourg-vieux est un quartier de Voreppe, ville iséroise au nord-ouest de Grenoble. Ce quartier compte environ 340 logements sociaux datant de la fin des années 60, pour 900 habitants. La Ville de Voreppe et le bailleur Pluralis, soutenus par le Pays Voironnais, se sont engagés depuis 2012 dans une démarche de restructuration du quartier qui devrait se prolonger jusqu'en 2020. « arpenteurs » accompagne la Ville dans la participation des habitants à la définition des espaces publics. La démarche En 2011, une étude des usages: les « conversations photographiques » :

Related: