background preloader

Les jeux de l Empire Romain 2/4

Les jeux de l Empire Romain 2/4
Related:  jeux romain antiquebazar temporaire 5

Les jeux du cirque Les jeux du cirque et les gladiateurs Notes Colisée : Commencé en 70 ap JC, finit en 82. Il fait 50 m de haut, 524 m de périphérie. Il compte 80 rangées de gradins et pouvait accueillir 100.000 spectateurs. Récompenses Le sportif qui a accumulé le plus de revenus au monde au cours de sa carrière professionnelle est un total inconnu et pour cause, il est décédé depuis environ mille huit cents ans. Récompenses à l'époque d'Enée selon l'Enéïde : Course à pied : 1er : un cheval et des plaques d'argent autour du cou du cheval 2ème : carquois, flêches, baudrier à bandes d'or et agraffe en gemme 3ème : un casque 4ème : une peau de lion 5ème : un bouclier Combat de boxe : 1er : un jeune taureau et des bandelettes tissées d'or 2ème : une épée et un casque Articles Les compétitions hippiques chez les romains Les courses de chars à Rome et à Byzance (Tiré de Historama N°304, mars 1977)(04/08/2004) Munus gladiatorium : les spectacles de gladiateurs (ajout 09/03/2011) Spartacus (ajout 03/02/2009) Retour

Les enseignes militaires romaines Entre le I° s. av. JC et le IV° s. ap. JC, de multiples enseignes militaires (« signa militaria » en latin ) ont été en usage dans l'armée romaine, et notamment l'enseigne manipulaire, le vexillum, l'aigle légionnaire, le « draco » (dragon) ou encore le labarum.Tous ces signes ont eu une signification symbolique, militaire, mais aussi religieuse et politique qui mérite quelques explications. Rome n'a pas inventé l'enseigne militaire. Parmi les civilisations antiques qui précèdent Rome, toutes en ont intégré dans leurs armées. Un exemple explicite permet de se figurer quelle était l'importance tactique des enseignes. 1. 2. Les enseignes et porte-enseignes ont joué un rôle tellement important dans l'armée romaine qu'une grande partie du vocabulaire de commandement les intègre directement : « A l'attaque ! De multiples textes illustrent le caractère divin qui était attribué aux enseignes. 3. Des émissions de monnaies commémorent le retour des enseignes. 4. 5. Plus tard, en 15 ap. 6. 7. 8.

17 | Douiret – Eropaei - Éléphant - G. Espérandieu - Éditions Peeters 1Le Maghreb et le Sahara ont connu depuis le Tertiaire plusieurs espèces de Proboscidiens dont la systématique fut revue par C. Arambourg puis Y. Coppens. Un mastodonte, Anancus OsirisAramb. a été reconnu dans les formations villafranchiennes (Aïn Boucherit). Plus tard, alors que des Anthropiens taillaient les « sphéroïdes à facettes » de l’Aïn Hanech, un éléphant de très grande taille (Elephas Recki)et un autre, qui est à l’origine des éléphants africains actuels (Loxodonta africanava) fréquentaient les berges du lac setifien, dont le comblement n’était pas encore achevé. 2Les Loxodontes (Loxodontaatlantica, L.iolensis, puis L.africanaactuel) sont les éléphants africains aux défenses développées, aux grandes oreilles et aux molaires constituées d’un petit nombre de lames de section losangique, d’où leur nom. 3Il existe aujourd’hui encore quelques familles d’éléphants dans le Gourma et dans le Torgāmā en zone sahélienne berbérophone. Éléphant gravé de l’Oued Djerat.

Lion de l'Atlas Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'ours de l'Atlas et le léopard de Barbarie, les deux autres principaux prédateurs d'Afrique du Nord, sont désormais, respectivement, disparus et près de l'extinction. Description[modifier | modifier le code] Il est caractérisé par une crinière beaucoup plus volumineuse que celle de ses cousins africains, très sombre voire noire et allant jusqu'au milieu du ventre. Contrairement aux autres sous-espèces de lions, le lion de l'Atlas ne vit pas en groupe de plus de deux ou trois membres adultes. Le mâle participait donc également à la chasse. Le nom scientifique Panthera leo leo désigne à présent le Lion d'Afrique. Histoire[modifier | modifier le code] Un Lion en Algérie photographié par Alfred Edward Pease vers 1893 Les Romains utilisaient des lions de Barbarie dans le Colisée pour les combats de gladiateurs[3]. Lions de Barbarie en captivité et descendants[modifier | modifier le code] Une éventuelle réintroduction ?

LES JEUX À ROME - LES COMBATS DE GLADIATEURS Il serait trompeur de réduire les combats de gladiateurs dans la Rome antique à de simples épreuves sportives, indépendamment de leur aspect sanguinaire indiscutable. Car quand les dignitaires romains offrent au peuple les spectacles de l'arène, ils font étalage de leur puissance et de leur richesse. Ils s'assurent aussi une certaine paix sociale, en maintenant la plèbe hors du jeu politique. Ce que le poète Juvénal (60-130) résume alors d'une formule : « Panem et circenses » « Du pain et des jeux. » (Satires, 10, 81). Reste que les combattants sont les véritables stars de leur époque, à l'image des sportifs de haut niveau de notre XXIe siècle. Les combats de gladiateurs (gladius, en latin, signifie « glaive ») venus d'Étrurie (l'Étrurie était le territoire des Étrusques, il correspond en gros à l'actuelle Toscane) nous plongent dans un contexte de foule bruyante, massée sur les gradins où la passion s'empare du public. A - Les jeux, instrument politique B - Les gladiateurs légers - 105.

HeliosImperatorComplementsEtude ● Document n°1 : La généalogie des Césars : liens consanguins entre Claude et Néron 1/ Quel lien de parenté unit Claude à Agrippine II ? 2/ Qui devait logiquement hériter du pouvoir à la mort de Claude (il fut assassiné) ? 3/ Quel lien de parenté unit Britannicus à Néron ? 4/ Pourquoi d'après vous Néron a-t-il épousé Octavie ? DÉBAT : La consanguinité et le pouvoir : rois de France, pharaons d'Egyptes... ● Document n° 2: Formule mnémotechnique pour retenir les premiers Césars - ils ne sont en fait que onze mais on compte CAIVS IVLIVS CAESAR comme le premier César, bien qu'il soit mort pour avoir voulu le devenir, car tous les empereurs après lui reprirent son nom divinisé - Auguste ● Tibère ● Caligula ● Claude ●Néron ● Galba ● Othon ● Vitellius ● Vespasien ● Titus ●Domitien et pour ceux qui, au-delà de la dynastie des Flaviens (Vespasien, Titus, Domitien) veulent retenir les empereurs de la dynastie des Antonins (96- 192) les empereurs de la dynastie des Antonins ● Document n°3 : Questions

Antiquité Romaine | Au Fil des Lions Les lions de l’Atlas au cœur des jeux du cirque Lorsque les Romains s’étendent vers l’Afrique du Nord après la défaite de Carthage au IIe siècle av. J.-C., la faune sauvage y est encore nombreuse. Si la mise en culture de vastes surfaces va constituer une première cause de mise sous pression de l’environnement et de recul de la faune sauvage, ce sont les jeux du cirque qui vont provoquer les plus importants dommages. Un certain nombre d’espèces emblématiques, comme les éléphants, les girafes et les crocodiles, vont ainsi disparaître d’Afrique du Nord. Objet(s) à découvrir : Tibia droit de lion découvert rue des Chartreux à Lyon 1 vidéo associée Gérôme J.

Cirque romain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cirque, dans le monde romain, est un édifice public où étaient organisées des courses de chars et de chevaux attelés ou montés, voire des courses à pied, des combats de lutte ou de boxe, bien que ces spectacles d'athlétisme soient ordinairement réservés aux stades. Sous l'Empire, il y a un véritable engouement pour les chevaux et les courses, 64 jours par an étant consacrés aux jeux du cirque, contre 17 sous la République, chaque journée comprenant 24 épreuves, voire plus[1]. Architecture[modifier | modifier le code] Plan d'un cirque romain[modifier | modifier le code] La piste et les gradins[modifier | modifier le code] Le cirque romain était constitué d'une piste oblongue (de forme allongée) sablée tournant autour d'un mur bas central, et de gradins (cavea) construits en maçonnerie, souvent sur arcades, ou plus simplement, en bois ou même adossés sur un talus. Le mur : spina[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code]

Related: