background preloader

LES JEUX À ROME - LES COMBATS DE GLADIATEURS

LES JEUX À ROME - LES COMBATS DE GLADIATEURS
Il serait trompeur de réduire les combats de gladiateurs dans la Rome antique à de simples épreuves sportives, indépendamment de leur aspect sanguinaire indiscutable. Car quand les dignitaires romains offrent au peuple les spectacles de l'arène, ils font étalage de leur puissance et de leur richesse. Ils s'assurent aussi une certaine paix sociale, en maintenant la plèbe hors du jeu politique. Ce que le poète Juvénal (60-130) résume alors d'une formule : « Panem et circenses » « Du pain et des jeux. » (Satires, 10, 81). Reste que les combattants sont les véritables stars de leur époque, à l'image des sportifs de haut niveau de notre XXIe siècle. Les combats de gladiateurs (gladius, en latin, signifie « glaive ») venus d'Étrurie (l'Étrurie était le territoire des Étrusques, il correspond en gros à l'actuelle Toscane) nous plongent dans un contexte de foule bruyante, massée sur les gradins où la passion s'empare du public. A - Les jeux, instrument politique B - Les gladiateurs légers - 105.

http://rozsavolgyi.free.fr/cours/civilisations/les%20jeux/

Related:  jeux romain antiqueGLADIATEURSCivilisation romaineGladiaturebazar temporaire 5

Les jeux du cirque Les jeux du cirque et les gladiateurs Notes Colisée : Commencé en 70 ap JC, finit en 82. Il fait 50 m de haut, 524 m de périphérie. Il compte 80 rangées de gradins et pouvait accueillir 100.000 spectateurs. Le Cirque Maxime pouvait comptenir 400.000 spectateurs Le théatre de Pompée à Rome : 18.000 places Le théatre de Balbus à Rome : 11.500 places Le théatre Marcellus à Rome : 20.000 places Découverte archéologique à Carnuntum (Autriche) : une école de gladiateur, le ludus gladiatorius Une école de gladiature, ludus gladiatorius,détectée en 2011 aux environs de Vienne (Autriche dans la ville romaine de Carnuntum, a été virtuellement reconstituée en 2 D et 3D par une équipe d’archéologues autrichiens, allemands et belges : il viennent de publier leur résultat dans la revue scientifique "Antiquity" . Reconstitutions de combats de gladiateurs par Acta au theatre antique d'Orange (photo JL Zimmerman) La caserne de Gladiateurs de Carnutum

Judée (province romaine) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La province romaine de Judée vers 120 La Judée ou Iudaea est une province romaine créée en l'an 6 sur une partie du territoire des royaumes hasmonéen et hérodien. Gladiateur (wiki) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les gladiateurs (du latin gladiatores signifiant « combattants à l'épée », ou « épéistes »[note 1]) étaient des combattants professionnels, dans la Rome antique. L’origine des combats de gladiateur se retrouve chez les Étrusques[1], qui avaient pour coutume de faire des victimes expiatoires parmi les ennemis vaincus, en les faisant s'entretuer pour honorer les mânes d’un défunt. Une autre hypothèse donne une origine grecque aux combats de gladiateur : le combat en armes entre membre de la même famille avait pour but d'honorer la mémoire d'un mort. Les plus anciennes représentations de combats rituels en Italie ont été retrouvées en Campanie, province hellénistique, dans des tombes lucaniennes à Paestum, datées entre 370 et 340 av.

Cirque romain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cirque, dans le monde romain, est un édifice public où étaient organisées des courses de chars et de chevaux attelés ou montés, voire des courses à pied, des combats de lutte ou de boxe, bien que ces spectacles d'athlétisme soient ordinairement réservés aux stades. Sous l'Empire, il y a un véritable engouement pour les chevaux et les courses, 64 jours par an étant consacrés aux jeux du cirque, contre 17 sous la République, chaque journée comprenant 24 épreuves, voire plus[1].

LES GLADIATEURS ROMAINS L’origine de ces affrontements est attribué aux Étrusques qui organisaient des cérémonies funéraires (les ludi) où l'on se battait à mort en mémoire d’un défunt. Ces affrontements constituaient une sorte de sacrifice du sang, offert aux morts devant leurs tombes, pour leur permettre de survivre dans l'au-delà. De la pratique des ludi Étrusques, on dérive lentement vers les munera romains, des cérémonies que devaient financer les édiles d’une communauté et qui impliquaient des combats de gladiateurs. Première Guerre judéo-romaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Première Guerre judéo-romaine qui s'est déroulée entre 66 et 73, parfois appelée la Grande Révolte (hébreu : המרד הגדול, ha-Mered Ha-Gadol), fut la première des trois révoltes des juifs de la province de Judée contre l'Empire romain, telle que relatée principalement par Flavius Josèphe. La Judée, province romaine[modifier | modifier le code] Les affrontements de 66 à 69[modifier | modifier le code] Source primaire[modifier | modifier le code] La guerre de 66 à 70 dans la province de Judée est narrée par l'historien Flavius Josèphe.

Eric Teyssier - La mort en face - Le dossier gladiateurs Un très beau livre ; détaillé avec moult illustrations. Une bonne critique en a été faite sur Non fiction : (cliquer sur l'image ci-contre) Plutôt que mes notes de lectures je propose de retranscrire l’essentiel d’un entretien avec l’auteur, lors de l’émission " Le salon noir " sur France Culture le 31 mars dernier. Les origines des jeux Petite histoire des jeux. Les origines des jeux L’histoire des jeux est longue et complexe. Ludus latinus Ce n’était pas une surprise, mais l’effet reste le même face à cette évidence : nous sommes le premier septembre ! Pour des milliers d’élèves (et de professeurs…), le rythme des journées s’apprête à radicalement se modifier. Aussi, pour assurer la transition en douceur, je vous propose de nous retourner un instant encore sur les derniers jours et de faire le point sur l’actualité antique de ces deux dernières semaines. L’Antiquité en questions : La rentrée est la période de toutes les polémiques : rentrée politique et crise institutionnelle, rentrée littéraire et culture commerciale, rentrée scolaire et question des inscriptions… Les langues anciennes seraient-elles un domaine préservé des débats, abritées derrière leurs millénaires ?

Related: