background preloader

Ville France

Facebook Twitter

3G1T1- La mobilité à Tours – Découverte. Objectif: Décrire et expliquer le processus d’étalement urbain, en lien avec les mobilités.

3G1T1- La mobilité à Tours – Découverte

Compétences évaluées: Décrire, Lire & pratiquer différents langages (cliquez sur le compétence pour accéder aux fiches méthodes) Vous devez rédiger une synthèse dans laquelle vous répondrez à la problématique suivante: en quoi la construction du tramway peut-elle apparaître comme une réponse à l’étalement de l’agglomération tourangelle? Document 1: L’étalement urbain en Indre-et-Loire Document 2: L’évolution de l’aire urbaine de Tours Document 3: L’étalement urbain Document 4: Une ville sans voiture.

Paris

Emeutes : comprendre l’enclavement de Clichy-sous-Bois en 5 minutes. Grand Corps Malade - Saint denis (Clip officiel) Les 4 saisons de La Castellane. Appareil photo à la main, des ados Marseillais en quête d’un nouveau regard sur leur quartier ne demandent qu’à montrer d’autres clichés.

Les 4 saisons de La Castellane

On les avaient croisés à Libération le jour où le Bondy blog avait passé “Libe au Kärcher” (le 26 octobre 2015). Discrets ces jeunes phocéens dans la « salle du hublot », mais toujours un œil derrière leur appareil photo : Amiel, Alfa, Fayad, Nani, Oussam, Rayan, Ryad et Slam montaient, en ce week-end d’automne, à la capitale faire découvrir aux Parisiens Les 4 saisons de La Castellane. A l’origine, au centre social du quartier, quelques mois auparavant, ils avaient rencontré Teddy Seguin, un jeune photographe qui travaille sur une œuvre artistique autour de l’insularité. « La Castellane, vue d’avion, ressemble à une petite forteresse. Elle n’est pas entourée d’eau mais le quartier est séparé géographiquement du reste de la ville. J’y vois une vraie insularité. Sa photo préférée est celle d’un couché de soleil irisant La Castellane. Sandrine Dionys.

Le retournement démographique des campagnes françaises. Nous publions ici en couleur des documents extraits de notre ouvrage : Pierre-Marie Georges et Jean-Benoît Bouron, 2015, Les territoires ruraux en France, une géographie des ruralités contemporaines, Ellipses, Paris, 454 p.

Le retournement démographique des campagnes françaises

L’imaginaire décliniste associé aux campagnes françaises demeure très présent dans la société française. Longtemps alimenté par le jugement de valeur contenu dans l’expression « exode rural » qui a été portée aux nues par des générations d’analystes, l’idée d’une primauté de la ville sur les campagnes n’a cessé de se développer. La récente pensée performative associée à l’idée de métropolisation ne semble en être qu’une énième expression, déliant les langues de ceux qui veulent en finir avec le rural, tandis que certains auteurs caricaturent les phénomènes de relégation sociale associée à la France périphérique.

Commencé en 1975, le renouveau démographique des campagnes est en effet le résultat de plusieurs phases successives. L’artificialisation des sols en France. 1.

L’artificialisation des sols en France

La revue Métropolitiques a publié le 16 janvier 2016 un article de la sociologue Madlyne Samak, « Les Alpes-Maritimes sous pression urbaine. Retour sur quarante ans de déclin des surfaces agricoles ». Après les inondations d’octobre 2015 qui ont provoqué la mort de vingt personnes dans les Alpes-Maritimes, elle revient sur les causes démographiques, économiques et politiques du déclin des espaces agricoles et des dynamiques d’urbanisation d’un territoire sous pression. Dans les Alpes-Maritimes, les surfaces consacrées au maraîchage et à la culture florale ont diminué respectivement de 80 % et de 74 % entre 1970 et 2010. Les terres labourables ont été divisées par plus de trois et les surfaces plantées en vigne ont quasiment disparu. 2. L'enquête Teruti A l’échelle de la France entière, l’enquête Teruti-Lucas est réalisée chaque année depuis 1981 par les services statistiques du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

Corine Land Cover 3. La France périurbaine a-t-elle été abandonnée. Pour le géographe Christophe Guilluy, la France est coupée en deux.

La France périurbaine a-t-elle été abandonnée

D’un côté, une « France métropolitaine », constituée des 25 plus grandes aires urbaines. De l’autre, la « France périphérique » : villes petites et moyennes, espaces ruraux, communes multipolarisées, espaces périurbains « contraints »… « Invisible et oubliée », cette France périphérique cumulerait les difficultés et serait le terreau du vote Front national, particulièrement fort dans ces zones. Mais cette thèse est loin de faire l’unanimité. Décryptage. Le périurbain, un territoire de relégation sociale peuplé de « petits Blancs » en souffrance ? D’un côté, une « France métropolitaine », constituée des 25 plus grandes aires urbaines (soit de Paris – 12 millions d’habitants – à Dijon – 380 000 habitants), comprenant « les zones denses des agglomérations et une partie des couronnes périurbaines ». Le 25 mars 2015, dans le cadre d’une interview donnée à la fondation Jean-Jaurès, il résumait sa thèse en ces termes :