background preloader

FreedomBox Foundation

FreedomBox Foundation

http://freedomboxfoundation.org/

Related:  Libertés

12 millions d'identifiants d'appareils Apple détenus par le FBI, et piratés Selon le groupe de hackers AntiSec, qui en diffuse un large extrait, le FBI aurait en sa possession une base de données plus de 12 millions d'identifiants uniques d'appareils sous iOS (UDID), enrichie d'informations personnelles parfois très précises. Le groupe suspecte que le fichier soit utilisé pour tracker certains propriétaires d'iPhone. Le groupe de hackers AntiSec, qui avait pris il y a tout juste un an la succession de LulzSec pour diffuser de nouveaux documents obtenus en exploitant des failles de sécurité, a publié lundi une base de données qui soulève des questions. En effet, le groupe affirme avoir découvert sur l'ordinateur portable d'un agent du FBI un fichier intitulé "NCFTA_iOS_devices_intel.csv", qui contenait très exactement 12.367.232 identifiants uniques d'appareils fabriqués par Apple et tournant sous le système iOS. AntiSec publie un extrait de 1 million de ces UDID, nettoyé de toutes informations personnelles. Lire

owncloud ownCloud est un logiciel pour créer et utiliser un serveur de stockage et de partage de fichiers en ligne. À la différence de Dropbox ou Google Drive pour ne citer que deux alternatives commerciales, vos fichiers sont sur un serveur que vous contrôlez, soit chez vous, soit hébergé chez un prestataire en qui vous avez confiance. Autre point intéressant, les personnes avec qui vous partagez des données n'ont pas besoin de créer un compte ! Libre à vous de partager sans ou avec mot de passe, idem pour autoriser ou non le dépôt de fichiers.

Nessy du Loch See on Scoop.it - Open world J’étais en train d’esquisser cet article quand j’ai appris pour les attentats de Paris, je n’ai pu m’empêcher de penser à la forme que prennent les guerres dites asymétriques. Elles ne commencent pas par une déclaration, ne se terminent pas par un armistice. Les frappes surviennent par surprise, n’importe où, sans logique apparente. Il n’y est pas question de front, de progression, de mouvement coordonné. On a plutôt une zone dans l’ensemble pacifiée avec de brefs embrasements, et ça dure,

4chan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lors de sa création, un des principaux objectifs de 4chan (Yotsuba Channel) était d'être le support de discussions relatives à l’anime, aux mangas, aux doujinshi, et à l’ensemble de la culture japonaise. Toutefois les nombreux sujets abordés par les utilisateurs sont actuellement beaucoup plus vastes, du fait notamment de la diversité des champs couverts par les imageboards présents sur le site[2]. En 2012, il dépasse le Futaba Channel en termes de trafic. Historique du site[modifier | modifier le code]

Lancement du projet Freedom Box, une alternative aux réseaux centralisés et contrôlés par les sociétés privées et les Etats Un avocat de la Free Software Foundation lance le projet Freedom BoxUne alternative aux réseaux centralisés et contrôlés par les sociétés privées et les Etats Les 5 et 6 février dernier. Eben Moglen, avocat de la Free Software Foundation et professeur à l’université Columbia, y a fait une présentation passionnante, annonçant la création de la FreedomBox foundation, et du projet Freedom Box. Pour reprendre en deux mots, le billet de mon blog à ce propos, la Freedom Box se base (entre autres) sur le contexte politique actuel au Maghreb / Proche-Orient pour justifier la création (de façon urgente) d'un système de communication libre et chiffré pour les personnes souhaitant maîtriser leur vie privée ou se battant pour leurs libertés.

Ce qu’il faut savoir sur le sommet mondial de l’Internet Ce vendredi se termine une conférence onusienne où 193 Etats devaient s'accorder sur un traité international qui influera la gouvernance de l'Internet, mais la France (entre autres) a refusé de signer. On vous explique tout. Une alliance de pays occidentaux, comprenant entre autres les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Canada, a rejeté ce jeudi 13 décembre un nouveau traité international sur l'Internet. Auto-héberger son service Web de partage de fichiers L'échange direct de gros fichiers sur le Web, c'est à dire sans installer de client externe type FTP et en utilisant uniquement le protocole HTTP, oblige les utilisateurs à passer par des services en ligne comme Free Upload (gratuit mais avec une limite à 1 Go par fichier), YouSendIt (limite à 10 Go mais payant) ou encore les Dropbox et Google Drive (limite d'environ 300 Mo quand on passe par l'interface Web). C'est à dire des solutions propriétaires et qui peuvent regarder et exploiter les fichiers partagés. Nous allons donc dans ce billet voir comment auto-héberger un service équivalent à partir de solutions libres. J'ai délibérément écarté les solutions de type "cloud" comme OwnCloud qui sont un peu trop lourdes, à mon goût, pour ce genre de besoin.

Eric Filiol : comment déclencher et conduire une cyberattaque ? - Global Security Mag Online Les cyberattaques se limitent-elles au cyberespace ? Existe-t-il une réalité cybernétique différente du monde réel ? Une cyberattaque est-elle vraiment différente d’une guerre classique ?

LOIC Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour le prénom, voir Loïc LOIC, pour Low Orbit Ion Cannon (qui peut être traduit par « canon à ion de basse orbite »), est une application de test de réseau, écrite en C# et développée par Praetox Technologies. Cette application tente d'attaquer par déni de service le site ciblé en inondant le serveur avec des paquets TCP, des paquets UDP, dont des requêtes HTTP avec l'intention de perturber le service d'un hôte particulier. Les bonnes affaires du "ebusiness" Deux mille cinq cents milliards de dollars d'échanges de marchandises » : c'était le montant mirifique annoncé en 2000 par le cabinet Forrester Research, qui devait être généré par les 10.000 places de marchés électroniques professionnelles (B2B eMarketPlaces) à l'horizon 2004. Leur promesse : mettre en relation acheteurs et fournisseurs, gérer les appels d'offres et les demandes de devis, publier les catalogues de produits. En un an, presque toutes ces platesformes ont disparu avec la bulle Internet. « Trop chères, pas incontournables et mal adaptées », tranche Gérard Dahan, vice-président de Bravo Solution, un éditeur de gestion de la relation fournisseurs.

Internet, SMS : comment Thales va mettre les réseaux français sur écoute Cette visite devait être une formalité. Ce fut une catastrophe. Le 15 février, Christian Vigouroux s'invite pour la première fois dans les locaux de Thales, le groupe de défense et d'électronique, à Elancourt, dans les Yvelines. Ce déplacement n'a officiellement jamais eu lieu. Et pour cause : le haut fonctionnaire, alors directeur de cabinet de la ministre de la Justice, veut vérifier de ses propres yeux où en sont les derniers préparatifs d'un projet secret, classé "confidentiel défense". Son nom est tout ce qu'il y a de plus anodin : la PNIJ, pour "plate-forme nationale des interceptions judiciaires". L'auto-hébergement, n'est-ce seulement qu'un truc de geek ? I. L'auto-hébergement, ça date de quand ? Par définition, l'auto-hébergement date de la création de l'Internet. Au début de l'Internet, la plupart des clients étaient également serveurs.

Journalistes hackers Bluetouff & Kitetoa th©Radio France Nous recevons les fondateurs et animateurs d’un site qui s’appelle Reflets.info, site qui a un peu plus d’un an et qui est un des rares exemples en France de cette pratique qu’on pourrait appeler le journalisme-hacker (étant entendu qu’on n’utilise pas le mot « hacker » au sens de pirate informatique, mais au sens de bidouilleur, de celui qui sait comment marche la machine). Avec Olivier Laurelli, alias Bluetouff et Antoine Champagne, alias Kitetoa [video] ACTA: s'informer et agir ! À l'occasion du Free Culture Forum à Barcelone, La Quadrature du Net publie trois films pour informer les citoyens et les inciter à se mobiliser contre ACTA, l'accord commercial anti-contrefaçon. ACTA est un danger pour les libertés fondamentales des utilisateurs d'Internet, ainsi que pour la libre concurrence et la compétitivité des entreprises de l'Internet. Le Parlement européen décidera bientôt s'il donne son consentement à ACTA, ou s'il le rejette une fois pour toutes. Tout citoyen peut aider à contrer ACTA en diffusant cette vidéo sur Internet, en incitant ses concitoyens à agir et en contactant ses élus. Renseignez-vous sur ce dangereux accord sur

Related:  Unhosted 2technologies