background preloader

Libertés

Facebook Twitter

« Nothing to hide » : n'avoir « rien à cacher » n'est pas un argument. « Je n’ai rien à cacher », « je n’ai rien de fait de mal ni d’illégal donc peu importe si on m’espionne ». C’est l’argument auquel se heurtent systématiquement les défenseurs de nos libertés numériques. Mais n’avoir « rien à cacher », et accepter de livrer toutes ses données à Facebook, Google et à une multitude de services « gratuits » tout en sachant, de façon plus précise depuis les révélations d’Edward Snowden, que ces données alimentent directement la surveillance de masse : est-ce vraiment un raisonnement tenable sur le long terme ? Est-ce la société que nous voulons ? Diffusé en salles depuis quelques mois, avant une mise en ligne sous licence Creative Commons prévue pour le 30 septembre, le documentaire « Nothing to Hide » de Marc Meillassoux est une réponse passionnante à cette question cruciale pour notre avenir.

Juin 2013. La société et ses données d'abord Un Mister X pour cobaye L’autre fil rouge du documentaire est l’expérience de surveillance à laquelle se livre Mr. Sécurité ou libertés publiques : faut-il choisir ? Depuis les attentats du 13 novembre, le gouvernement a adopté des mesures d’exception. Mais pour protéger la démocratie, la France doit-elle abandonner les valeurs qui la fondent ? LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Anne Chemin Au lendemain des attentats, François Hollande a endossé sans hésiter les habits du chef de guerre. En proclamant que la France devait se défendre contre une « armée djihadiste », en dénonçant les « actes de guerre » commis à Paris, en remettant au goût du jour une loi sur l’état d’urgence qui date de la guerre d’Algérie, le président de la République a donné le ton : la France, a-t-il déclaré, luttera avec une « détermination froide » contre ses « ennemis ».

Pour l’écrivain belge David Van Reybrouck, Prix Médicis de l’essai en 2012, ces termes sont « la répétition angoissante et presque mot à mot » du discours de George W. Bush devant le Congrès américain après les attentats du 11 septembre 2001. Certains, en revanche, sont inquiets. DESSINS-POUR-LA-PAIX.pdf. TV News Stations Are Doing A Poor Job Vetting Social Media Sources. A new report from the journal Electronic News found many ways that TV news stations are wrapping social media into their content. It also found that nearly 40 percent of newsrooms are doing so less-than-responsibly, stating that they do not have procedures in place for verifying news sourced from social media before including it in a newscast. Anthony C. Adornato, a professor of journalism at Ithaca College and author of the report, told Vocativ that he was surprised by this finding seeing as how ubiquitous social media sources have become.

“It’s the norm for journalists to turn to social media for ideas, but it became clear that the policies haven’t matched the actual practices,” he said. “It’s concerning because if we’re relying heavily on this as part of the everyday newsgathering routine, but we don’t have a policy in place, then there’s a disconnect there.”

Les réseaux sociaux s’imposent de plus en plus comme une source d’informations | CB Expert. En 3 ans, le proportion d’internautes américains utilisant les réseaux sociaux pour s’informer (46% début 2016) a quasiment doublé, dépassant la presse papier et se rapprochant de la télévision, selon l’étude internationale de Reuters Institute. Sur l’ensemble des 17 pays de l’Union Européenne présents dans l’étude, la proportion est également de 46%, même si le Royaume-Uni (35%) et l’Allemagne (31%) sont encore loin de cette moyenne (pondérée par la taille des populations). La France est un peu en dessous de la moyenne.

Les Pays du Sud sont les plus concernés par cet usage (Grèce 74%, Portugal 66%, Espagne 60%, Italie), mais aussi certains pays de l’Est (Hongrie, Pologne) et du Nord (Suède, Danemark). Si 46% des Américains et des Européens s’informent avec les réseaux sociaux, ils sont 14% aux USA et 10% en Europe à les utiliser comme principale source d’information. Une proportion qui grimpe à 27% en Grèce, 18% en Australie et dans les villes brésiliennes, 16% au Portugal. Lire aussi :

La poire de Daumier à nos jours...

Libertés conscience, expression... Procès Dassault 4/07/2016. Google Search parodié pour l’égalité des femmes. Usage internet. Je suis fan de ce dessinateur de presse #Gorce #LesIndegivrables #Schengen. Info ou intox ? Préprofessionnalisation : une entrée progressive et rémunérée dans le métier de professeur Dès la rentrée 2019, un parcours de préprofessionnalisation de trois ans est proposé aux étudiants à partir de la licence (L2). Mouvement intra - Envoi et procédure de retour des confirmations de demande de mutation Envoi des confirmations de demande de mutation les 8 et 9 avril 2020 - Retour des confirmations avec pièces justificatives avant le 15 avril 2020 (au lieu du 10 avril 2020 comme indiqué sur les confirmations) - Impératif : consultez la procédure. Carte des enseignements de spécialité de l’académie Le bac 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l'écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l'enseignement supérieur.

Le droit d'auteur et le droit à l'image. Conférence "Comment résister à la désinformation ?" de Marc-Olivier Padis / TOULON. Mettre la recherche à la portée de tous Pluridisciplinaire, l’Université de Toulon est présente à travers le Var sur quatre campus (La Garde, Toulon, Draguignan et Saint-Raphaël). Son activité de recherche se structure autour de trois axes transverses et pluridisciplinaires : « mer, environnement et développement durable », « civilisations euro-méditerranéennes et comparées » et « information ». Elle compte 15 laboratoires reconnus (9 en sciences et techniques, 6 en sciences humaines, juridiques, économiques et de gestion) et dispose de 2 écoles doctorales : « Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées » et « Mer et sciences ».

Afin de valoriser le travail de ses chercheurs auprès du plus grand nombre, l’Université de Toulon œuvre pour la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle. Voir le site. The Tweeted Times - personal newspaper generated from your Twitter account. "Pas de boutique afro ici" sur ma vitrine : je n'avais jamais ressenti le racisme si fort.

L'affiche posée sur la devanture de la boutique d'Anne-Marie Mendy (capture FB, Colorful Black). Je me suis lancée dans le milieu de la cosmétique en 2009. Pendant deux ans, j’ai travaillé de chez moi, avant d’ouvrir ma propre boutique en 2011. Depuis, j’ai eu la possibilité d’obtenir un local plus grand situé au 7 rue Poissonnière dans le 2e arrondissement de Paris, soit juste à quelques numéros de l’ancienne boutique. La semaine dernière, nous l’avons inaugurée. Mercredi matin, aux alentours de 10h30, l’une de mes employées a découvert une affiche placardée sur la devanture de la boutique. Choquée, j’ai arraché le papier, et je l’ai déchiré. On en est encore là en 2016 ? Le message me faisait comprendre que ma boutique gênait, que les noirs n’étaient pas les bienvenus dans cette rue, qu’à cause de nous, ce quartier allait se transformer en "poubelle". Prendre conscience qu’en 2016, on peut encore voir ce genre de message haineux me blesse.

"Ah, encore eux. "Ah, encore eux. Photos détournées, témoignages douteux : après les attaques, les intox continuent. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Dix jours après les attentats du 13 novembre, les réseaux sociaux comme la presse, surtout étrangère, n’ont pas toujours fait preuve de la plus grande rigueur dans les informations diffusées. Voici de nouveaux exemples d’erreurs, intox ou canulars pris au sérieux qui ont circulé ces derniers jours. 1. Non, des otages n’ont pas été torturés au Bataclan De très nombreux lecteurs nous ont demandé si les personnes prises en otage par les terroristes au Bataclan avaient subi des tortures, après avoir lu des récits dans la presse britannique, en particulier dans le tabloïd Daily Mirror. Le journal se base en réalité sur le témoignage de deux Britanniques, rescapées de l’attaque qui s’étaient cachées dans les sous-sols du Bataclan.

Comme ces deux femmes le disent elles-mêmes, elles n’ont rien vu mais elles ont entendu des cris. Pourquoi c’est une intox ? 2. Une autre manipulation a beaucoup circulé, cette fois sous forme d’images. 3. 4. Air France : pourquoi il faut se méfier des graphiques. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Ce n’est qu’une petite série de graphiques, mais elle a eu son petit succès : l’hebdomaire Le Point a publié, en marge d’un article consacré aux « avantages » des personnels d’Air France, une série de quatre histogrammes appuyant le propos. Pilotes mieux payés en fin de carrière, heures de vol moins élevées pour un commandant que chez la concurrence, recours à un troisième pilote plus tôt que les autres compagnies, hôtesses qui font moins d’heures de vol par an que celles des compagnies « low cost »... Autant d’éléments illustrés par des barres de couleur incarnant ces différences. Quitte parfois à les exagérer très très fortement à l’aide d’artifices graphiques.

Lire les dernières informations : Air France : le DRH veut des contrats de travail en fonction de la « productivité » des salariés Salaires : 28 % représentés par... 200 % Premier cas : la différence de salaires. Qu’a fait Le Point ? Roumanie : « les journalistes devraient toujours être du côté de la justice et des droits de l'Homme » La Roumanie occupe une plutôt flatteuse 52e place dans le classement Reporters sans Frontières sur la liberté de la presse. Dans les Balkans, seule la Slovénie fait mieux. Pourtant, les journalistes roumains font face à de nombreuses pressions tant politiques qu’économiques. Mais les réseaux sociaux bouleversent les médias traditionnels.

L’analyse de la directrice du Centre pour le journalisme indépendant en Roumanie, Ioana Avadani. Propos recueillis par Luka Zanoni Osservatorio Balcani e Caucaso (OBC) : Reporters sans Frontières classe la Roumanie à la 52ème position de son classement pour la liberté d’expression, mieux que la plupart des autres pays des Balkans. Ioana Avadani (I. OBC : De l’auto-censure ? I.A. : L’auto-censure existe, mais elle n’est souvent pas perçue comme telle. OBC : Quelle est l’influence réelle des services secrets sur les journalistes en Roumanie ? I.A. : Il y a un voile de mystère sur cette question.

OBC : Quel est le poids de l’ancien régime communiste ? Terrorisme et liberté : ma séance post-attentat | Peut mieux faire ! Ce matin, j’ai bien évidemment abordé la question des attentats de vendredi dernier avec mes élèves. Essentiel qu’ils puissent en parler avant la minute de silence. Essentiel qu’ils puissent réfléchir. Essentiel qu’ils puissent recevoir des réponses aux questions qu’ils se posent. Nous venions d’entamer notre première séquence d’EMC consacrée à la Liberté, aux libertés. J’ai donc essayé de bâtir la séance de ce matin autour du thème « Terrorisme et Liberté ». Son déroulé : EMC- Terrorisme et liberté Nous avons vu récemment ce qu’était la Liberté. Pourquoi et comment les terroristes s’en prennent à nos libertés ?

1- Exprimer une sensibilité Pourquoi peut-on dire que ce sont nos libertés qui ont été attaquées vendredi dernier ? 2) Droits et règles Quelles mesures ont été prises par le Président et le gouvernement ? Remettent-elles en causes nos libertés ? 3) Penser par soi-même, débattre Doit-on restreindre nos libertés pour assurer notre sécurité ? Débat – Chacun rédige SA conclusion 4) Agir Pour :

Le droit d'auteur et le droit à l'image.