background preloader

3615 mavie: Scandale sur internet !

3615 mavie: Scandale sur internet !
Grâce aux archives de l'INA, j'ai pu constituer un petit best-of des reportages des JT de France Télévisions qui, depuis maintenant une quinzaine d'années, aident la ménagère de plus de 50 ans à avoir confiance dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication telles que le "internet", ce réseau international qui se joue des États et sur lequel on trouve des néonazis, des trucs et astuces pour terroristes, de la drogue, des pédophiles, des révisionnistes, des satanistes, le Ku Klux Klan, des terroristes, des pédophiles, des néonazis, des sites pornographiques, des trafiquants d'enfants, des néonazis, des pédophiles, des groupes terroristes, des médicaments en vente libre, des tueurs en série, des néonazis, des antisémites, des pédophiles, et bien entendu quelques terroristes (sans oublier les pédophiles et les néonazis). 1996 : on trouve sur un internet le manuel du terroriste, un site en anglais avec toutes les instructions pour organiser des actes terroristes. Related:  Il n'y a pas de vie privée sans libertés

Une contre-histoire des internets - ARTE À propos La rumeur prétend que les "autoroutes de l'information" ont été inventées par Al Gore et George W. Bush pour permettre aux soldats homosexuels américains déployés à l'étranger de pouvoir continuer à télécharger du porno -même en cas d'attaque nucléaire. La vérité, c'est qu'Internet a été créé par des hippies qui prenaient du LSD, mais qui n'en étaient pas moins financés par l'armée américaine, afin de permettre aux ordinateurs de communiquer, et protéger les communications -même en cas d’attaque nucléaire. Srsly. Revenons aux bases : Internet n’est pas qu’un réseau qui connecte des ordinateurs avec des tuyaux. Dis, toi qui me lis, raconte-moi tes internets ! Les “Internets”, c’est un néologisme popularisé par George W. L’expression est depuis utilisée pour railler ceux qui ne comprennent pas ce qu’est le Net ni comment il fonctionne. C'est donc à cette première brique du réseau, les gens, d'écrire cette contre-histoire qui leur appartient, à nous. Et nous les premiers.

Twitter: premier media à dompter la rumeur? Ce WE @soacre, un twitteur comptant (à l’époque) 80 followers, c’est à dire une petite sphère, a publié un tweet "scoop": Johnny serait en mort cérébrale et l’annonce officielle serait prévue pour lundi, le temps que la famille arrive. Puis double confirme En ce qui me concerne, ça a rebondit chez moi via @mrboo. Evidemment doute. Mais le fait que @mrboo l’aie retweeté compte, puisque lui je le connais, et que j’ai mon opinion sur son intégrité. C’est essentiel. Alors que nkgm se précipite déjà sur LePost (pour le coup je trouve avec précipitation) pour dénoncer l’embrasement de la twittosphère, on constatera bien vite que de feu il n’y eu point. Je dirais avant tout parce que twitter est neuronale et que l’impact d’une information sans réalité est voué à s’écraser sur l’autorégulation du global brain. Quelques raisons pour lesquelles selon moi la réalité de ce real-time-web est bien différente de ce que croient les ignorants: Ah que tweet tweet! Like this: J'aime chargement…

Internet, bouc émissaire des lâchetés On croit rêver : un des principaux ministres de la République fait une plaisanterie raciste sous les regards d’une caméra de télévision, et le problème, ce serait... Internet ! Dans la déferlante des commentaires qui entoure l’« affaire Hortefeux » depuis deux jours, il n’y a rien de plus stupéfiant, de plus consternant à mon sens, que ces brillantes analyses qui ne voient qu’un seul coupable : le Web. Notre confrère Jean-Michel Blier, dans le journal Soir3 vendredi, en a donné l’exemple le plus caricatural, en opposant les « rumeurs » et le « caniveau » véhiculés par Internet, et « les informations vérifiées comme celles du journal télévisé ». Pourquoi réagir à ce commentaire en particulier ? Transformer la réalité pour appuyer sa démonstration, ça s’appelle de la manipulation, pas de l’information. Internet ou la planète Mars ? Mais surtout, l’essentiel n’est pas là. « D’un côté un espace pas vérifié, par légitimé, qui est Internet, de l’autre un espace légitime, qui est les médias. »

The Ultimate Programming Cheat Sheet List For Web Designers And There are so many cheat sheets around these days, and the same goes for programming languages. Cheat sheets are basically a set of notes to allow programmers quick reference to code. I have compiled a list of many different programming cheat sheets for many different programming languages. Programming languages included in the list are Ruby, Python, PHP, CSS and many more. HTML 5 Cheat Sheet Smashing Magazine has provided us with an awesome HTML 5 cheat sheet. Ruby Cheat Sheet eDocr has a brilliant ruby cheat sheet. HTML Cheat Sheet This is another HTML cheat sheet, that is displayed differently to Smashing Magazine’s. Ruby On Rails Cheat Sheet Added Bytes have an awesome ruby on rails cheat sheet in .pdf and .png. PHP Cheat Sheet Blue Shoes have provided us with an awesome php cheat sheet (online version). CSS Cheat Sheet Added Bytes CSS Cheat sheet. WordPress Cheat Sheet WordPress Candy has got a downloadable WordPress help sheet in .pdf format. An online version of a CSS cheat sheet.

Arditi et la tirade d'anti net Les Médias traditionnels sont-ils contaminés par internet ? Je plaide coupable. Alors que je suis sur le chemin d'un sommeil réparateur, tenté par un tweet que Guy Birenbaum envoie depuis les coulisses vers 22 heures, je me fade l'énième débat du genre vendredi soir sur France2. Et pas de raison que je garde ça pour moi. Dans la série c'est pas parce que j'ai rien à dire sur internet que je vais fermer ma gueule à la télé, le dernier numéro de "vous aurez le dernier mot" (le premier et tous les autres aussi) de Franz-Olivier Giesbert a frappé un grand coup (dans le vide). Invité d'honneur (de leçons) : Le comédien Pierre Arditi. L'acteur en connaît un rayon dans la casso-technologie. C'est vrai quoi... flûte enfin ! 23h30. 1 / L'ÉMISSION : Alibi culturel à forme de talk-show bordéleux, tiraillé entre la variétoche à clappements compulsifs et l'émission de fond, ratant haut la main l'un et l'autre. 3 / LES INVITES (configuration souricière standard) : - Les "têtes dans le mur" : - Le sacrifié :

Opération Coodgle : pourquoi tant de Len ? La censure : "Les personnes physiques ou morales qui assurent, même à titre gratuit, pour mise à disposition du public par des services de communication publique en ligne, le stockage durable de signaux, d'écrits, d'images, de sons ou de messages de toute nature fournis par des destinataires de ces services ne peuvent pas voir leur responsabilité civile engagée du fait de la diffusion d'informations ou d'activités si elles n'avaient pas effectivement connaissance de leur caractère illicite ou de faits et circonstances faisant apparaître ce caractère ou si, dès le moment où elles en ont eu cette connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces données ou en rendre l'accès impossible." (Article 2bis, 2 du projet de loi pour la confiance dans l'économie numérique) Quand on cherche, on trouve... Le projet de loi confie aux hébergeurs de sites web le soin de décider du caractère licite, ou non, de ce qu'ils hébergent, et les invite à censurer ce qu'ils estiment devoir l'être.

Internet, vache émissaire ou bouc enragé? - Nouvelle formule - L L’Internet bashing est le sport à la mode chez les politiques et la poignée d’intellos qui les conseillent. La tendance n’est pas neuve, mais elle a pris ces derniers jours une ampleur inédite, portée par les affaires Hortefeux et Royal, après les révélations Faurecia et Chatel au supermarché. Le discours? D’autres que moi ont déjà signalé à cet éminent "spécialiste des médias" (dont je n’oserais lui rappeler qu’Internet en est un, de média) que la dite vidéo était l’oeuvre d’une très professionnelle équipe de Public Sénat et qu’elle avait été transmise au Monde.fr par les très professionnels journalistes du très professionnel quotidien Le Monde, premiers contactés – on pourrait le signaler également à Henri Guaino, qui estime sans rire que les phrases prononcées par un ministre de la République pendant un rassemblement de militants de l’UMP relèvent de "l’intime"!

Arte dénoncera "les effroyables imposteurs" du Net mardi à 20H35 Mise à jour : Encore plus caricaturale que ce que l'on pouvait redouter, toute la soirée Théma d'Arte est disponible sur le site d'Arte. Nous pouvons résumer son propos en trois temps : 1. Internet c'est rien que de la désinformation dangeureuse manipulée par les complotistes, 2. l'information de qualité ne peut être communiquée que par de vrais journalistes dont c'est le métier, qui se remettent continuellement en question ; 3. faisons que cette information soit payante pour sauver la presse et donc la démocratie mis en danger par la gratuité d'Internet. Nous pourrions nous lancer dans une analyse plus longue et détaillée, mais dites-nous plutôt ce que vous en avez pensé... Article du 08 février 2009 - Arte diffuse demain mardi 9 février un documentaire qui fait déjà polémique avant-même sa diffusion sur les antennes. Cependant le film s'inscrit dans une longue tradition de traitement caricatural du net par la télévision, comme l'avait magnifiquement démontré le blog 3615 Mavie.

It’s Awe.sm: Create A Powerful Custom URL Shortener For Your Own You may have noticed over the last few weeks that TechCrunch links on Twitter have had a nifty custom URL, with links looking like tcrn.ch/1A’ instead of more generic codes from TinyURL or Bit.ly. This was due in no small part to the handiwork of our crack team of developers, but it was made possible by a new service launching today called Awe.sm. There are countless URL shortening services available on the web, and they’re probably only going to become even more popular as Twitter continues to catch on with mainstream audiences. But these services come with downsides, like obscuring where a link is pointing to (which makes them a godsend for spammers). Awe.sm is looking to offer publishers an alternative to these generic services, while also offering a powerful analytics engine that offers much more insight as to how their content gets distributed across the web. Every time we publish a post on TechCrunch, Awe.sm generates a handful of links specific to the service it originates on.

10 ans après: totalitarisme (à droite) Soutenez moi un peu (oups) [dons] Voila un appel à don, j’en fait régulièrement. Vu que je ne re-trouve pas de travail, que les promesses de contrat des uns sont du vent et ne parlons pas des arnaques sur projets.. (more…) arnaque, arnaques, ASS, Blog, blogs, blogueurs, comm, complot, con, cons, contrat, CTU, Euro, GUE, lit, MES, moi, moi je, newsletter, PPE, projet, promesse, promesses, PS, pub, rance, réseau, son, travail, UE, us Hollande : 89% de Sarkozy un petit calcul s’impose , au sujet de la dette. D’après son projet de 2012 , le nain pestilentiel Sarkozy proposait de réduire la dette en faisant un total de 75 Milliards d’euros d’économies d’ici 2016 soit en 4 années pleines. et rajouter 40 Milliards d’impôts nouveaux pour arriver a l’équilibre budgétaire en 2016. Je pose : 75 / 4 = 18,75 Milliards par an. François Hollande propose de réaliser 50 milliards d’économies en 3 années pleines. Je pose : 50 / 3 = 16,67 Milliards par an Au secours: On se croirait en septembre 2007. (more…)

Echelon's SpookWords Generator For instance, Simon Davies, director of Privacy International, warns that the list of 1,700 suspicious "trigger words" will not outsmart the global surveillance system : "The Echelon system works on a very sophisticated system of word relationships, rather than strictly on keywords. Powerful artificial intelligence software is used to judge the relationship between words, and analyse strings of words." Davies advises protestors to send a whole series of original keyword transmissions through email, rather than relying on someone else's template. (in ZDNet) Using encryption is the best way to bypass Echelon, although more and more governments try to control its use. Alternatively, randomized texts will make the jamming purpose (a little bit) better, and the Echelon related letter funnier.

Pourquoi la télé diabolise Facebook - Recherche en histoire visu Par André Gunthert, lundi 15 décembre 2008 à 22:22 (35093 vues, permalink, rss co) :: Médias «Ne pas s'inscrire sur ces sites de réseaux sociaux.» Tel était le conseil conclusif après le reportage diffusé par France 2, le 4 décembre 2008, dans l'émission Envoyé spécial ("Planète Facebook", 32", par Jérémie Drieu et Matthieu Birden). Quelques mois après l'achèvement de la campagne victorieuse de Barack Obama, qui avait su trouver dans la convivialité de Facebook le moyen de favoriser une relation plus souple et plus moderne à la mobilisation politique, la France de la loi Hadopi, parfaitement servie par la télévision publique, marquait encore une fois sa différence. Aux Etats-Unis, où la série télévisée "Les Simpsons" peut parodier "Everyday", la vidéo culte de Noah Kalina, les pratiques numériques sont pleinement intégrées à la culture commune. Quel intellectuel français a pris des positions marquantes en faveur du web 2.0? Qu'a appris le télespectateur?

Related: