background preloader

Scandale sur internet !

Scandale sur internet !
Grâce aux archives de l'INA, j'ai pu constituer un petit best-of des reportages des JT de France Télévisions qui, depuis maintenant une quinzaine d'années, aident la ménagère de plus de 50 ans à avoir confiance dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication telles que le "internet", ce réseau international qui se joue des États et sur lequel on trouve des néonazis, des trucs et astuces pour terroristes, de la drogue, des pédophiles, des révisionnistes, des satanistes, le Ku Klux Klan, des terroristes, des pédophiles, des néonazis, des sites pornographiques, des trafiquants d'enfants, des néonazis, des pédophiles, des groupes terroristes, des médicaments en vente libre, des tueurs en série, des néonazis, des antisémites, des pédophiles, et bien entendu quelques terroristes (sans oublier les pédophiles et les néonazis). 1996 : on trouve sur un internet le manuel du terroriste, un site en anglais avec toutes les instructions pour organiser des actes terroristes.

Les réseaux sociaux tissent des liens bien réels - Etreintes dig Adieu préjugé de l'internaute socialement incapable, isolé derrière l'écran de son ordinateur ! Les technologies tendent au contraire à réveiller l'animal social qui sommeille en chacun de nous, révèle une étude du très sérieux Pew Research Center. Selon celle-ci, menée au mois de juillet-août auprès de 2512 adultes américains : - l'usage des technologies élargit le cercle de conversation : de 12% pour les utilisateurs de mobile, 9% pour qui partage des photos en ligne ou utilise une messagerie instantanée - les technologies n'ont pas remplacé le contact en face à face : pour communiquer avec le coeur de son réseau, le contact en direct reste le premier moyen de communication (210 jours par an) devant le téléphone mobile (195 j), le SMS (165), e-mail (72 jours) et les réseaux sociaux (39 j) - Internet ne casse pas le lien local... : surfer sur le Web vous rend à peu près aussi susceptible d'aller visiter votre voisin ou pas Au rayon des corrélations plus surprenantes :

Download A Piece of Internet History | The Changelog April 28th, 2010 Back in the early 1990s, before there was a World Wide Web, there was the Internet Gopher. It was a distributed information system in the same sense as the web, but didn’t use hypertext and was text-based. Gopher was popular back then, as it made it easy to hop from one server to the next in a way that FTP didn’t. Gopher has hung on over the years, and is still clinging to life in a way. Back in 2007, I was disturbed at the number of old famous Gopher servers that had disappeared off the Internet without a trace. So I decided I would. When this was done, I compressed the archive with tar and bzip2 and split it out to 4 DVDs and mailed copies to a few people in the Gopher community. Recently, we’ve noted that hard disk failures have hobbled a few actually maintained Gopher sites, so I read this archive back in and posted it on BitTorrent. Finally, I have tried to find a place willing to be a permanent host of this data, and to date have struck out.

L’inexorable dérive du discours sur le web à la télévision, préa Une étape de plus dans le netbashing. Ou l’avènement du discours médiatique préalable à la nécessaire “régulation”. On a assisté, das l’émission de Franz-Olivier Giesbert, à ce qui a pu se faire de pire comme débat. Le sujet ? Internet. sur à peu près aucun autre sujet on n’aurait osé, encore une fois, inviter des personnes aussi peu qualifiées, n’ayant aussi peu de choses à dire. Nul besoin de regarder ce moment, il suffit de lire son compte-rendu. D’ailleurs, en fait, on ne parlait même plus d’internet. Le web, ça y est, c’est une maladie. On pourrait n’y attacher aucune importance, finalement. Jacques Myard a déposé son projet de loi pour nationaliser le web. Haro, haro ! 2010 va être une année dure pour le web. Le discours dramatique qui s’amplifie, s’est installé de manière définitive dans l’espace public est bien le pendant de la réponse à la demande de sécurité qu’il inspire. ils vont ensemble. 2009, ce fut hadopi. Mots clés: 14 Commentaires Ajouter un commentaire

MSN, Skyblog, Caramail... les premiers frissons du web Recevez nos newsletters : TEMOIGNAGES - Le web fête ses 20 ans. L’occasion pour les jeunes de revenir sur leurs débuts innocents sur Internet, du bruit du modem aux premiers blogs cultissimes. 20 ans déjà, et plusieurs générations qui ont grandi avec ses nouveautés. • MSN, l’addiction à la vie virtuelle Marie se rappelle des longues heures, les yeux transpercés par la lumière aveuglante de l’ordinateur. «MSN... • La drague sur Caramail Bastien était un jeune garçon timide. «J’ai eu ma première copine grâce au tchat sur Caramail! • «Avec Kazaa, j’ai arrêté d’acheter des CD» En se remémorant ses premières fois sur le web, Marion convoque les fantômes de la toile. «Il y avait d’abord le bruit atroce de la connexion du modem, c’était lent et galère! • «Collé huit heures pour être allé sur un site porno en cours de techno» Mathieu avait 14 ans quand il a surfé sur la toile. «Je faisais mes recherches sur Yahoo en cachette pendant le cours de technologie. • Skyblog, l’avant-garde de Facebook

L'Iran débranche Gmail Eviter les fuites à tout prix. Le régime iranien a décidé de couper l’accès de ses concitoyens à Gmail, mercredi soir. Une information confirmée par Google. «Nous avons entendu de la part d'internautes en Iran qu'ils avaient des problèmes pour accéder à Gmail. Selon le Wall Street Journal, l'autorité iranienne des télécommunications a suspendu la messagerie de Google et annoncé le prochain lancement d'un service de messagerie national. Cette coupure intervient alors que l'Iran célèbre jeudi le 31e anniversaire de la Révolution islamique par des rassemblements officiels, avec le risque de contre-manifestations de l'opposition. S.

The World Wide Web project The WorldWideWeb (W3) is a wide-area hypermedia information retrieval initiative aiming to give universal access to a large universe of documents. Everything there is online about W3 is linked directly or indirectly to this document, including an executive summary of the project, Mailing lists , Policy , November's W3 news , Frequently Asked Questions . What's out there? Pointers to the world's online information, subjects , W3 servers, etc. Help on the browser you are using Software Products A list of W3 project components and their current state. Technical Details of protocols, formats, program internals etc Bibliography Paper documentation on W3 and references. People A list of some people involved in the project. History A summary of the history of the project. How can I help ? If you would like to support the web.. Getting code Getting the code by anonymous FTP , etc.

Biolay-Bruni : 140 signes sur Twitter qui pourraient coûter cher Concours de vannes chez les journalistes Parmi les tweets qui causent de Benjamin et Carla, un petit lot de journalistes. Parmi lesquels Aude Baron, en charge du web au Post. Ou encore Johan Hufnagel (co-fondateur de Slate). Plus de 4.000 followers à eux deux. « Hein ? Si Aude Baron avait retweeté cash: radio potin bonjour RT @bonfil: on me souffle la rumeur Benjamin Biolay se tape Carla Bruni et Sarkozy serait avec Chantal Jouanno Johan Hufnagel lui tweet second degré : Benjamin Biolay c’est bien le mec qui… Il est pistonne non Benjamin ? Lundi, 17h15, on appelle Johan Hufnagel : - Allô Johan, alors tu propages la rumeur ? Plus on a de followers, plus ça risque de coûter cher Pour ceux qui relaient franco la rumeur, qu’est-ce que cela risque de coûter ? Et un journaliste pourrait prendre plus cher qu’un internaute : « C’est sûr qu’un journaliste a plus de responsabilité qu’une personne lambda, la rumeur peut avoir une ampleur nationale.

Related: