background preloader

RSE

Facebook Twitter

Les réseaux sociaux d’entreprise, l’intelligence collective… - Le blog de Stéphanie Fougeras - consultante RH - réseaux sociaux. Mardi 4 juin 2013 2 04 / 06 / Juin / 2013 09:51 3 juin 2013 | Ecrit par Patrick Galiano Plus d’un milliard d’utilisateurs sur Facebook, 200 millions sur Linkedin, 50 millions pour Viadéo, les réseaux sociaux ont envahi notre sphère privée et font peu à peu leur apparition dans le monde de l’entreprise, où les frontières entre vie professionnelle / vie privée s’estompent.

Les réseaux sociaux d’entreprise, l’intelligence collective… - Le blog de Stéphanie Fougeras - consultante RH - réseaux sociaux

Le web 2.0 , le partage, les échanges, bref, le collaboratif, au cœur de l’entreprise, via ces réseau sociaux d’entreprise dédiés et propres à chaque société, provoque une vrai rupture culturelle et impacte les organisations. Quel est l’impact de ce phénomène sur le rôle de la formation et les pratiques d’apprentissage ? Quelles sont les usages et les bénéfices de ces écosystèmes virtuels et leurs conditions de réussite ? L’ère de la collaboration De l’ère industrielle, nous sommes passés à l’ère de l’information par l’usage de l’Internet 1.0 pour parvenir aujourd’hui à l’ère de la collaboration via le web 2.0.

RSE howto

RSE and intranet. Afraid of RSE. Collaboratif : enquêtes, interviews, témoignages. LinkedIn va lancer son réseau social d'entreprise - Journal du Net Solutions. LinkedIn teste actuellement en interne une version beta d'un RSE.

LinkedIn va lancer son réseau social d'entreprise - Journal du Net Solutions

L'outil se base sur son actuel réseau social Web pour les professionnels. Groupes privés, partage sélectif d'informations et flux d'activité sont d'ores et déjà intégrés à la solution. Le marché des réseaux sociaux d'entreprise (RSE) est en ébullition. Ces dernières semaines, Atos a pu mettre la main sur Bluekiwi (pour moins de 20 millions d'euros), et Microsoft vient de s'offrir Yammer (pour plus de 1 milliard de dollars). C'est aujourd'hui au tour de LinkedIn de se montrer intéressé par ce marché, finalement pas si lointain de celui sur lequel le réseau social pour les professionnels est aujourd'hui positionné. C'est le P-DG de LinkedIn, Jeff Weine, qui l'a révélé lors d'un entretien accordé à Fortune. Retour d’expérience RSE dans 20 grandes entreprises françaises. Le CCM Benchmark vient de publier une étude de 160 pages sur les (de Alcatel Lucent en passant par BNP Paribas, l’IRD, Aéroport de Paris ou Kiloutou…), une vingtaine au total.

Je ne vais pas reprendre ici l’ensemble de l’étude (qui est riche en tableaux et graphiques en tout genre), mais me concentrer sur la partie consacrée aux réseaux sociaux d’entreprise (RSE), même si une fois n’est pas coutume, c’est plus de l’outil que je vais parler que des usages. Notez que si le sujet intranet/RSE vous intéresse le CCM Benchmark organise une conférence sur ce thème (celle de l’année dernière était plutôt de bonne facture) le 7 juin prochain. Cette étude a été menée de janvier à mars 2012 auprès de 20 entreprises. Les réseaux sociaux bons pour la productivité des cadres. Les réseaux sociaux d’entreprise vont tuer l’email. Aujourd’hui, comme tout les vendredi, toujours dans le cadre de nos petits détours par le monde anglo-saxon, avec un retour sur un article, comme il y a 15 jours, sur l’email et les réseaux sociaux d’entreprise.

Les réseaux sociaux d’entreprise vont tuer l’email

Voici les idées présentées, même si le titre du billet est un peu provoquant et surtout exagéré. Le problème avec l’e-mail McKinsey indique que les collaborateurs passent généralement 13 heures par semaine à lire, écrire et envoyer des emails. L’email est devenu un puissant outil de communication individuel ou pour de petits groupes, une liste de tâche virtuelle, un lieu de classement. La boîte de réception est devenu un lieu unique pour se tenir au courant des activités quotidiennes de l’entreprise. Le web 2.0 bouleverse la hiérarchie dans l'entreprise. Comment les technologies de l'information ont-elles transformé le fonctionnement de l'entreprise ?

Le web 2.0 bouleverse la hiérarchie dans l'entreprise

Anne-Sophie Novel : Internet non seulement accélère mais modifie la circulation de l'information, obligeant le dirigeant à être plus à l'écoute de ses collaborateurs mais aussi des consommateurs-citoyens. Les premiers peuvent ainsi, via les réseaux sociaux d'entreprise, s'exprimer sur leur métier, les projets, les décisions les concernant, dans une logique ascendante, entraînant, en interne, l'émergence d'une démocratie participative. Les seconds revendiquent également un droit de regard sur la société, devenant des contributeurs critiques et mêmes très engagés. Le dirigeant se retrouve ainsi face à une variété d'acteurs (ONG, associations, médias, citoyens...) rendant plus poreuses les frontières entre l'entreprise et l'extérieur. Le poids croissant de la parole citoyenne prive les entreprises de la maîtrise de leur image. Hiérachie 2.0 : le bouleversementblueKiwi Enterprise Social Software. Les RSE sont vus aujourd’hui comme (entourez la mention utile) : un outil de plus déployé par la DSIun moindre mal par lequel il faut passer face à l’évolution des besoins des salariésun outil moderne et innovantune opportunité pour substituer la conversation à l’e-mailun levier de culture du changementla nécessité de rentabiliser des licences Sharepoint non utilisées Certes.

Hiérachie 2.0 : le bouleversementblueKiwi Enterprise Social Software

La fin des réseaux sociaux d'entreprise. Résumé : le réseau social ne va pas mourir mais profondément muter.

La fin des réseaux sociaux d'entreprise

Ne recouvrant qu’une partie du besoin des utilisateurs il montre ses limites, tout comme l’email. Mais plutôt que disparaitre, leurs principes vont s’intégrer dans des outils à la vocation professionnelle plus vaste et méritant enfin le statut d’outil de travail central dans le poste de travail de demain. Et en arrêtant de limiter la dimension sociale au seul réseau l’entreprise touchera enfin pleinement les dividendes de ses projets. Il y a quelques temps deux choses se sont passé dans la même semaine qui ont attiré mon attention sur une évolution de fonds du marché des réseaux sociaux d’entreprise.

La première a été un échange avec un de mes contacts suite à une annonce d’un acteur rentrant sur le marché. La seconde a été ce billet de Marc Devilard. De la même manière, les réseaux sociaux se comparent à l’e-mail pour se donner du poids. Et j’étais d’accord. Les réseaux sociaux d'entreprise pas efficaces avant 2015. Selon le Gartner, jusqu'en 2015, quatre "projets sociaux" d'entreprise sur cinq ne produiront pas les bénéfices attendus.

Les réseaux sociaux d'entreprise pas efficaces avant 2015

L'adoption des utilisateurs est pointée du doigt. Les réseaux sociaux d'entreprises commencent à devenir une réalité pour nombre d'entreprises dont les projets sortent de la phase pilote. Mais, si des déploiements massifs se produisent, il n'en reste pas moins que les bénéfices attendus par leur mise en œuvre pose question. C'est en tout cas ce que met en avant le cabinet d'études Gartner, qui estime que "jusqu'en 2015, 80% des efforts "sociaux" réalisés par les entreprises ne produiront pas les bénéfices attendus. " Selon le cabinet, alors que les bénéfices et le retour sur investissement des solutions informatiques traditionnelles (CRM, ERP...) peuvent globalement être identifiés, avec les RSE, c'est moins évident.