background preloader

RSE et management 2.0

Facebook Twitter

Le management à l’épreuve du numérique. Sur le fond des transformations plus profondes du monde du travail, l’essor du numérique est un facteur supplémentaire qui vient mettre le travail à l’épreuve.

Le management à l’épreuve du numérique

Ce point est au cœur des réflexions de la Semaine pour la Qualité au travail qui se déroule du 13 au 17 juin. Cet article s’intéressera en particulier à deux aspects de la complexification des modes de management due au numérique, l’un concernant le chevauchement des différentes formes de coordination et l’autre, le travail à distance. Depuis les années 1980, la recherche d’efficacité économique et l’amélioration de la qualité de service ont continué à nourrir des évolutions organisationnelles structurées autour de la « lean production » (polyvalence, gestion de la qualité totale, « juste-à-temps ») et des « formes apprenantes » (autonomie dans le travail, fort contenu cognitif).

(1) a. Transformation digitale : revenir au Moyen-Age ? par @aponcier. 01net. le 24/11/14 à 07h00 Ne pas repenser les rapports de force/domination dans l’entreprise, c’est aussi passer à côté de ce qui fait la transformation digitale d’une organisation Féodalité et transformation digitale Dès le début du web 2.0, certaines personnes ne voyaient pas les réseaux sociaux comme un espace de liberté, mais comme une dérive possible vers un système féodale de seigneurs et de serfs.

Transformation digitale : revenir au Moyen-Age ? par @aponcier

Les grands éditeurs comme YouTube sont des seigneurs dont la plateforme est une terre sur lesquels les utilisateurs, produisent des contenus. De la même manière, les outils collaboratifs en entreprise ne sont pas forcément synonymes d'espace de liberté et l'organisation qui va avec pèse à beaucoup de salariés. Portrait du leader 2.0. Le réseau social d'entreprise, un projet neuf qui prend du temps et nécessite des ressources. Réseau Social d'Entreprise Vs hiérarchie?? Réseau Social d’Entreprise Vs hiérarchie??

Réseau Social d'Entreprise Vs hiérarchie??

Sérieusement?? Cela fait déjà plusieurs mois que je souhaite écrire un post a ce sujet. J’ai eu le plaisir il a quelques mois, d’assister à plusieurs conférences sur l’épineux sujet de l’engagement dans l’entreprise. Deux exemples de communautés stratégiques chez Sodexo. Un RSE fait-il diminuer le pouvoir des managers ? J’entends souvent des personnes parler des conséquences d’un RSE (Réseau Social d’Entreprise) sur le pouvoir des managers.

Un RSE fait-il diminuer le pouvoir des managers ?

Ils sont dans la crainte d’un changement radical dans le rapport manager/salarié. Certes, ces nouveaux outils visent à faire évoluer nos modes de travail au quotidien mais je ne pense pas qu’ils changeront radicalement les rapports hiérarchiques établis dans les entreprises françaises. Un RSE aidera même le manager dans son quotidien s’il est bien utilisé. Le bon manager Le RSE : un outil managérial… de plus Penser qu’un réseau social d’entreprise va remplacer ces différentes actions est selon moi une erreur. Les réseaux sociaux favorisent la collaboration efficace, la traçabilité des actions et l’émancipation des idées. > Ensuite, un RSE va permettre à chaque collaborateur de tracer ses actions au quotidien afin d’en informer le reste de l’équipe, de communiquer ses idées simplement, de donner son avis et de partager son expertise sur un sujet.

Réseaux sociaux d'entreprises : vers un nouveau management ? (Easybourse.com) Les réseaux sociaux structurent de plus en plus les relations sociales et professionnelles.

Réseaux sociaux d'entreprises : vers un nouveau management ?

Les informations échangées dans ces communautés concernent le cercle privé mais également les entreprises et leurs activités. Dès lors, l'entreprise ne peut plus rester étrangère à ce phénomène structurant de société et doit entrer dans cette économie de l'immatériel pour en tirer profit plutôt que la subir. 02. Twitter : apports et limites pour le management des connaissances. Le KM et les enjeux de socialisation depuis 20 ans Les années 90 ou l’impulsion décisive de Nonaka et Takeuchi Au milieu des années 90 le management des connaissances, popularisé sous l’acronyme « KM » (pour Knowledge Management), a connu un essor sous l’impulsion des travaux d’Ikujiro Nonaka et Hirotaka Takeuchi1.

02. Twitter : apports et limites pour le management des connaissances

En partant du postulat déjà formulé par Toffler (1984) ou Quinn (1992) que l’information et les connaissances constituaient le fondement même de la performance et de la compétitivité dans la durée, ils invitaient les entreprises à prêter une plus grande attention à leurs ressources immatérielles (« knowledge-based intangibles »). En mettant en lumière les spécificités liées aux connaissances tacites, Nonaka et Takeuchi introduisirent une véritable rupture dans la vision technicienne du KM tel qu’il se pratiquait alors dans les entreprises. Les années 2000 ou l’ambition de la coopération. Le RSE ou la Réelle organisation Sociale des Entreprises. Lorsque j’ai écrit le chapitre de mon livre « Le réseau social d'entreprise » sur le lien entre ces réseaux et les organisations, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le moule des explications classiques sur les modèles pyramidal, matriciel, par projets… Car, depuis le début de ma carrière, je suis souvent stupéfait par la distorsion entre la présentation théorique qui est faite d’une organisation et sa réalité.

Le RSE ou la Réelle organisation Sociale des Entreprises

C’est d’autant plus vrai dans les grandes entreprises, mais on le voit aussi dans les PME, à moindre échelle bien sûr, le terrain de jeu étant plus petit. Voici quelques exemples, dont je tairai les noms des sociétés par courtoisie, même si ce que j’avance n’a rien de méchant ni de si négatif que de rappeler des faits humains. Ici on m’explique un mode matriciel. L'organisation du travail évolue grâce à Internet et aux réseaux sociaux. Equipe-projet, travail en réseau, plates-formes d'échange de compétences, managers en temps partagé sont autant de nouvelles formes d'organisation du travail.

L'organisation du travail évolue grâce à Internet et aux réseaux sociaux

Elles permettent aux entreprises, et surtout aux TPE et aux PME, d'accéder à des compétences pointues facilement et à n'importe quel moment. Quels que soient la taille, le métier ou le secteur d'activité d'une entreprise, de nouveaux modes d'organisation du travail voient le jour et s'imposent progressivement. L'automatisation des tâches a d'abord gagné les métiers de la production, puis elle a évolué et s'est transformée pour trouver sa place dans les services et l'administration. La méthode du «juste à temps», lancée par Toyota pour optimiser la production de ses usines dans les années 70, est désormais appliquée dans de nombreuses activités. Autre forme, le travail en équipe-projet ou en réseau prend peu à peu le pas sur l'organisation séquentielle. EMS Conseil / Réseaux sociaux d’entreprise : les managers doivent se réveiller !

Aujourd’hui, la gestion de l’information représente une grosse partie du métier d’un manager.

EMS Conseil / Réseaux sociaux d’entreprise : les managers doivent se réveiller !

On constate que la plupart de ces personnes gèrent l’information principalement par e-mail et par téléphone (dont SMS). Ils sont souvent autodidactes, utilisant leurs propres méthodes et ne se penchant pas beaucoup sur les bénéfices des nouvelles technologies. Réseaux Sociaux d'Entreprise : Quels impacts pour le middle management ? Et si on changeait de paradigme managérial? Réseaux sociaux d’entreprise : le management est-il prêt ? Un rêve qui devient réalité ?

Réseaux sociaux d’entreprise : le management est-il prêt ?

À l’heure du numérique, les outils d’échange et de partage des connaissances dans l’entreprise sont en plein développement. Mais pour leur utilisation devienne maximale, il faudrait que le management fasse, lui aussi, sa révolution. Chats, forums, réseaux sociaux d’entreprise, blogs, réseaux d’échanges réciproques de savoirs (RERS)… Les outils du Web 2.0 semblent ouvrir un champ quasi infini aux échanges entre salariés. Certaines entreprises vont très loin, telles Assystem, groupe d’ingénierie et de conseil qui a opté, dès 2011, pour un réseau social interne, baptisé Assystem Connected, qui réunit 175 communautés.

La plupart sont orientés “métiers” et permettent échanger autour de problématiques communes. Majoritairement en libre-service, à l’exception notamment de projets confidentiels, et basées sur le volontariat, les personnes n’y adhérent pas sur demande de leur manager, mais simplement si elles le souhaitent. De nouvelles approches managériales et pratiques collaboratives dans les organisations : quels en sont les impacts ? Interview vidéo de Laurent Garnier, Directeur Général IDEMA. Réseau Social d’Entreprise : le rôle clé des managers par @vincentbouthors. 01net. le 29/05/13 à 07h00 Les managers ont un rôle clé dans l’adoption d’un RSE. Ils doivent à la fois éviter d'étouffer les volontés de coopération de leurs équipes et leur faire adopter de nouvelles pratiques managériales plus participatives.

Réseaux sociaux d’entreprise et management. Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) dessinent l’avenir de l’Intranet. Ces plateformes collaboratives réinventent la communication interne. Mais plus encore, elles préfigurent – et nécessitent– une forme nouvelle de management. La Ve conférence Media Aces vient d’en apporter une illustration brillante, avec la présentation du réseau social d’entreprise d’Alcatel-Lucent : Engage. Retour sur une innovation exemplaire. Manager à l'heure des réseaux sociaux. Manager à l’heure des réseaux sociaux. D’abord celle de la fracture numérique qui "coupe" une partie non négligeable des salariés (dans une entreprise sur quatre, moins de la moitié de la population est connectée), comme ils l’ont été de l’intranet et de la "vie numérique", mais dont on peut penser que la solution passera par la démocratisation des Smartphones et leur utilisation dans le cadre du travail.

Mais surtout cela nous interroge sur la place et la posture d’un manager dont on a fait évoluer les fondements de la légitimité des compétences techniques (le savoir-faire) aux compétences comportementales (le savoir-être). En visant, par-delà le contenu de ses missions, le fameux "leadership managérial", dans une organisation où le manager est en passe de ne plus jouer le rôle central, ou du moins pas de la même manière. Pour les managers, l’enjeu des réseaux sociaux n’est pas un enjeu de pouvoir, mais bien celui d’élargir, une nouvelle fois le champ de leurs compétences : de passer "du leadership au communityship" (*).

Réseaux sociaux d'entreprise : le management. Management – Les réseaux sociaux d’entreprise.

S'il y aun article à lire sur les RSE, c'est celui-là ! – annebres

Le web 2.0 bouleverse la hiérarchie dans l'entreprise. Comment les technologies de l'information ont-elles transformé le fonctionnement de l'entreprise ? Anne-Sophie Novel : Internet non seulement accélère mais modifie la circulation de l'information, obligeant le dirigeant à être plus à l'écoute de ses collaborateurs mais aussi des consommateurs-citoyens. Les premiers peuvent ainsi, via les réseaux sociaux d'entreprise, s'exprimer sur leur métier, les projets, les décisions les concernant, dans une logique ascendante, entraînant, en interne, l'émergence d'une démocratie participative. Les seconds revendiquent également un droit de regard sur la société, devenant des contributeurs critiques et mêmes très engagés. Le dirigeant se retrouve ainsi face à une variété d'acteurs (ONG, associations, médias, citoyens...) rendant plus poreuses les frontières entre l'entreprise et l'extérieur. Le poids croissant de la parole citoyenne prive les entreprises de la maîtrise de leur image.

Quel impact un RSE a-t-il sur le management, la hiérarchie, l'organisation de l'entreprise ? par @ClaudeSuper #e20. 01net. Management 2.0 : maturité de l’usage des médias sociaux dans l’entreprise. Bousculer la hiérarchie pour décloisonner les savoirs.