background preloader

Dictature en Syrie

Facebook Twitter

Conflit Armée

Syrie: qui soutient l'intervention et qui s'y oppose? Une coalition de poids sera-t-elle formée pour appuyer une éventuelle intervention en Syrie?

Syrie: qui soutient l'intervention et qui s'y oppose?

Isolés sur ce dossier, Barack Obama et François Hollande se mobilisent sans relâche pour convaincre d'autres pays de leur apporter un soutien, qu'il soit politique ou militaire, et vont notamment chercher l'appui le plus large possible auprès des participants au G20. Carte répartition actuelle des forces armées en Syrie. CARTE INTERACTIVE - Syrie: état des lieux des forces en présence. Les dirigeants du G20 se sont quittés vendredi soir, véritablement divisés sur la question syrienne et l'éventualité d'une intervention militaire sur place.

CARTE INTERACTIVE - Syrie: état des lieux des forces en présence

Le président américain Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine ont finalement parlé en tête à tête -alors qu'aucun entretien bilatéral n'était prévu au programme- mais ont campé sur leurs positions. Moscou continue de soutenir le régime de Damas et s'oppose toujours à toute intervention militaire en Syrie. En face, les Etats-Unis, soutenus par la France, défendent l'idée d'une action mais sont dans l'attente d'un vote au Congrès américain. De plus, Barack Obama et François Hollande cherchent à réunir autour d'eux une coalition de soutien la plus large possible, afin d'appuyer leur potentielle intervention.

Frappes éloignées et ciblées. Qui est vraiment l’opposition syrienne ? Qui la finance ? Qui sont ses représentants ? Les médias ne sont pas très curieux lorsqu’il s’agit du mouvement d’opposition syrienne.

Qui est vraiment l’opposition syrienne ? Qui la finance ? Qui sont ses représentants ?

Examinons donc leurs origines et leurs connexions politiques. C’est un cauchemar qui se déroule à travers toute la Syrie, dans les maisons d’Al-Heffa, de Homs et les rues de Houla. Et nous savons tous comment l’histoire se termine : des milliers de soldats et de civils tués, des villes et des familles détruites, et le président Assad battu à mort dans un fossé. C’est l’histoire de la guerre syrienne. Mais il y a une autre histoire à raconter. Alep Syrie, vivre avec la guerre. Comprendre la bataille de Damas en 3 minutes. Syrie : Armes Chimiques (gaz sarin) Armes chimiques en Syrie: sur quoi se base la Russie pour accuser les rebelles? Moscou dit avoir reçu de Damas des éléments impliquant les rebelles dans l'attaque chimique et accuse de "parti pris" les inspecteurs de l'ONU.

Armes chimiques en Syrie: sur quoi se base la Russie pour accuser les rebelles?

Le président russe Vladimir Poutine avait déjà affirmé, dans une tribune publiée par le New York Times jeudi 11 septembre, que les rebelles syriens, et non l'armée du régime de Bachar al-Assad, ont utilisé les armes chimiques qui ont fait entre 1300 morts et 1500 dans la Ghouta orientale, près de Damas, le 21 août. Le rapport de la commissions d'enquête de l'ONU, n'a pas, comme il était prévu dans son mandat, désigné de responsables. mais les vecteurs utilisés et la trajectoire des fusées semblent indiquer une origine gouvernementale.

Comme le rapporte le New York Times, l'angle des fusées décrites par le rapport de l'ONU indique un tir en provenance du mont Qassioun. Dominant la capitale, ce bastion des forces gouvernementales est parsemé de positions d'artillerie qui tirent sur les localités rebelles, depuis le début de la bataille de Damas.

Syrie

Situaton actuelle en Syrie. Syrie. Syrie : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. Syrie : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. SYRIE. Syrie: pourquoi il est important de déclarer la guerre avant de la faire. John Sides, dans le blog The Monkey Cage, signe une tribune dans laquelle il rappelle l’importance de la déclaration de guerre, question qui semble passer à la trappe à cause de la focalisation sur le vote éventuel d’une résolution par le Congrès américain.

Syrie: pourquoi il est important de déclarer la guerre avant de la faire

Aujourd’hui obsolète, voire taboue, la déclaration de guerre a pourtant joué un rôle essentiel dans l’histoire des relations internationales. publicité Historiquement, les déclarations de guerre -avec l’envoi solennel d’une lettre du pays attaquant au pays attaqué- avaient notamment pour fonction d’ouvrir les discussions entre les deux parties, avant d’en venir aux armes. John Sides prend l’exemple de Rome, qui formulait par écrit sa liste de revendications.

Bachar El-Assad

Bachar el-Assad : un dictateur malgré lui ? Le dirigeant syrien Bachar el-Assad, aujourd'hui à la tête d'un régime meurtrier, avait débuté sa carrière à Londres, dans la médecine.

Bachar el-Assad : un dictateur malgré lui ?

Portrait. [Mis à jour le 3 septembre 2013 à 10h55] Bachar el-Assad. Ce nom, à la veille d'une très probable intervention militaire occidentale en Syrie, est sur toutes les lèvres. Le dictateur syrien a été décrit comme "le plus grand meurtrier de masse du début du XXIe siècle", notamment dans le portrait que lui a consacré fin 2012 le journaliste Christophe Ayad dans le journal Le Monde, avant que le bilan de la guerre syrienne ne s'aggrave encore. Calme, posé lors de ses interviews, Bachar el-Assad (ou Bachar al-Assad) a semblé souvent détaché des violences qui ravagent son pays n'hésitant pas à nier ce qui semble parfois des évidences, comme les attaques chimiques du régime au mois d'août 2013, faisant des centaines de morts près de Damas.

Bachar el-Assad, né le 11 septembre 1965, était âgé de 29 ans au décès de son frère aîné. Bachar el-Assad. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bachar el-Assad

Bachar el-Assad (en arabe : بشار الاسد), né le à Damas, est un homme d'État syrien. Il est président de la République arabe syrienne depuis le , date à laquelle il a succédé à son père, Hafez el-Assad. De confession musulmane et d'ascendance alaouite, une branche du chiisme, il exerce également les fonctions de secrétaire régional du parti Baas. Jeunesse et études[modifier | modifier le code] Bachar el-Assad naît le à Damas[1].

Bachar el-Assad se décrit comme un élève « moyen », ses professeurs s'en souvenant comme « au-dessus de la moyenne »[4] sans être excellent et plutôt timide.