background preloader

Les looks

Related:  Dictature de l'apparenceSwag , Style, Look

Partage de photos et nombre d'amis sur Facebook sont influencés par le type d'estime de soi Les femmes qui fondent leur estime de soi sur l'apparence ont tendance à partager plus de photos en ligne et à maintenir de plus grands réseaux sur Facebook, selon une étude publiée dans la revue Cyberpsychology, Behavior and Social Networking. Michael A. Stefanone de l'Université d'État de New York à Buffalo et ses collègues ont étudiés les variables expliquant les comportements en ligne sur les sites de réseaux sociaux. Les contingences sur lesquelles est basé le sentiment de valeur personnelle expliquent en grande partie le comportement social adopté en ligne, concluent les chercheurs. Les participants dont l'estime de soi était fondée sur des contingences externes, telles que l'approbation des autres, l'apparence physique et la compétition pour surpasser les autres, partageaient plus de photos sur Facebook. Voyez également: FAITES LE TEST : Quel est votre niveau d'estime de soi? Réseaux sociaux: la capacité de relation se limiterait à 150 personnes

La face cachée de la mode Si des célébrités respectées font la couverture des magazines dans des poses sexualisées, peut-on s’attendre à ce qu’une mannequin mineure dise qu’elle se sent mal à l’aise d’adopter ce type de poses ? On comprend mieux le phénomène lorsqu’on voit ce qui se passe ces années-ci : les jeunes filles publient des photos d’elles-mêmes (par... If famous and respected celebrities pose on magazine covers in a sexualized manner, can we expect an underage model to say she is not comfortable posing in this way? We can also better understand this phenomenon: young girls publish pictures of themselves (e.g. on social networks like Facebook), publicly imitating the hypersexualized images with which... Il y a quelques jours, une copine m’a envoyé un courriel après avoir été frappée par les couvertures de magazines dans les kiosques ce mois-ci; selon elle, un très grand nombre étaient hypersexualisées. I was in New York during last fashion week from September 6th to 13th.

Ce que le look dit de nous Elise Ricadat et Lydia Taïeb ont écouté ces patientes, celles qui ont toujours un besoin quasiment irrépressible d’acheter un vêtement qui leur irait mieux que ceux qu’elles ont déjà, et les autres pour qui s’habiller est source d’angoisse. Sous l’apparente futilité de cette quête du vêtement idéal, c’est une interrogation fiévreuse sur la féminité que les auteures dévoilent dans leur livre “Rien à me mettre” publié aux Editions Albin Michel. Quand le vêtement-plaisir se transforme en vêtement-dépendance, cette petite phrase anodine et si souvent entendue:”je n’ai rien à me mettre” traduit une réelle difficulté identitaire concernant la féminité. C’est pourquoi ces femmes cherchent vainement à se rassurer par l’achat de vêtement. L’ouvrage retrace la longue route que représente la construction de “l’être femme” au travers de cet élément hautement investi par les femmes qu’est le vêtement. Les invitées Reportage Lydia Gabor:

Clip : Lady Gaga nue et transformée en cygne noir dans "Applause" ! C'est avec une semaine d'avance que Lady Gaga a dévoilé lundi dernier son nouveau single, "Applause", un titre très attendu puisqu'il s'agit du premier inédit de la chanteuse américaine depuis la sortie de l'album "Born This Way" au printemps 2011 ! A l'époque, le titre phare de l'album avait signé un incroyable carton, s'arrachant à près d'un million d'exemplaires en dix jours aux Etats-Unis, notamment. Les singles suivants ont eu plus de mal à trouver leur public, surtout en Europe, et la chanteuse a pris du recul avant de dévoiler son troisième opus, "ARTPOP", qui paraîtra finalement le 11 novembre prochain. C'est donc le titre "Applause" qui a la lourde tâche d'annoncer la suite des événements. Ces chiffres restent impressionnants, même s'ils sont inférieurs aux attentes, et Lady Gaga n'a pas dit son dernier mot.

Autour de Saint-Tite Beauté responsable | Education à la beauté : Plus de respect à la diversité morphologique, de style, culture et personnalité VIDEO. Des petites filles formatées? Tu seras une femme, ma fille. Mais quelle femme? La bimbo de la téléréalité, la chanteuse pop délurée, la maman dévouée, la carriériste effrénée? >> Lire l’interview intégrale de Catherine Monnot Ainsi, si les pré-ados de 2013 écoutent Beyoncé et Selena Gomez, chattent sur Facebook et regardent la téléréalité, elles rêvent toujours de devenir infirmières et de rencontrer le prince charmant. Si les filles restent les meilleures élèves dans les petites classes, elles renoncent souvent à de longues études «avant même d’avoir échoué», commente la sociologue. >> Le point de vue d’une psychanalyste, à lire par ici Les filles ont beau admirer des chanteuses prônant le «girl power», la féminité reste pour elle caractérisée par «le maquillage, les vêtements», comme le dit Sofia. >> Faut-il élever les filles et les garçons de la même manière?

Beauté physique : des traits autres que physiques influencent la perception Ces résultats montrent que les gens perçoivent l'attrait physique différemment lorsqu'ils connaissent quelqu'un. Alors que ces recherches montrent quelles caractéristiques les gens trouvent physiquement attrayantes au premier coup d'oeil, elles ne tiennent pas compte des traits non physiques qui peuvent influencer la perception de la beauté d'une personne avec le temps. Afin de vérifier systématiquement si les gens peuvent voir l'attrait physique d'une personne différemment quand ils connaissent ses qualités, les chercheurs ont mené trois recherches qui permettaient de comparer la perception d'étrangers et de gens familiers. Dans ces trois recherches, des traits non physiques connus seulement des gens familiers, tels que l'amabilité, le respect que la personne inspire et la contribution qu'elle apporte à des buts communs, avaient un grand effet sur la perception de la beauté. Les chercheurs donnent un conseil de beauté: devenir un partenaire social valable. Voyez également:

La manière de danser dans les clips Parmi les danseuses d'une école de danse américaine, certaines ont improvisé une battle de twerk. En voici un large résumé. Attention les yeux ! Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Depuis les MTV Video Music Awards 2013 et le twerk très critiqué et médiatisé de Miley Cyrus, les vidéos de twerking affluent sur la Toile. D'ailleurs, de nombreuses écoles de danse ont commencé à donner des cours de twerking. Une battle improvisée Mais dernièrement, c'est une autre école de danse américaine qui s'est attardée sur cette danse originaire d'Afrique. Qu'il s'agisse de morceaux hip-hop de Lil Wayne (A Milli) ou bien de Kanye West (Mercy), ces jeunes femmes ont fait face à l'objectif et ont joué avec leur flexibilité corporelle. Une danseuse incroyable

4M La vie après Tahrir Horreya CAFE, a sens of freedom A short walk away from Tahrir Square, lies Al Horreya Café (Freedom) which has been hosting a colorful clientele for decades. Lawyers, poets, doctors, employees and ordinary workers like to have a drink there, as some Western tourists and residents in Cairo. In this open space without doors on the Bab El Louk square, people come and go, mingle, and political discussions become easy with a bottle of Stella, the local beer, which is put automatically on the table when visitors arrive. “Al Kahwa" (The coffeeshop) is a gathering place in Egypt and Al Horreya is no exception to the rule. Produced by: Mohamed El Shwadfy (Journalist, Alahramgate) / Mohamed Gamal (Journalist, Hoqook) / Taïmour Hubert (Senior Editor, Al ahram Hebdo)

Une adolescente trisomique devient mannequin pour Wet Seal Pondu par PerrineP le 25 septembre 2013 Karrie Brown, une jeune adolescente atteinte du syndrome de Down, a enfin réalisé son rêve en posant pour la marque de prêt-à-porter Wet Seal ! Cette jeune demoiselle de 17 ans s’appelle Karrie Brown. Karrie, qui est atteinte du syndrôme de Down (ou trisomie 21) rêvait depuis longtemps de devenir mannequin et c’est maintenant chose faite grâce à la magie d’Internet ! C’est la maman de Karrie qui a attiré l’attention de la marque en postant des photos de sa fille sur la page Facebook de Wet Seal. Karrie, qui porte souvent des tenues de la ligne +Size de la marque, a fait remarquer à la marque que cette gamme était parfaitement adaptée pour les demoiselles atteintes de trisomie 21 et qu’elle rêverait de poser devant leur objectif. Wet Seal a alors réagi en lançant un défi à Karrie : si sa page Facebook Karrie Brown – Modeling The Future atteignait rapidement les 10 000 likes, Karrie aurait une belle surprise. Karrie en bikeuse chic pour Wet Seal

Trop sexy, Alix Townsend est obligée de se déshabiller en public pour prendre l'avion Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Alix Townsend est âgée de 18 ans. Jeune et jolie, cette Britannique s'envolait pour l'île espagnole de Majorque pour fêter un anniversaire. Vêtue d'un mini-short trop court, elle a dû se changer devant toute la file d'attente dans la salle d'embarquement, la compagnie aérienne ne souhaitant pas la faire voyager dans cette tenue. Alix Townsend est une jeune étudiante britannique qui a vécu un véritable calvaire à l’aéroport de Manchester, au Royaume-Uni. Un short beaucoup trop court Âgée de 18 ans, Alix Townsend se souviendra certainement toute sa vie de son voyage sur l’île des Baléares, Majorque. "Je ne pouvais même pas aller aux toilettes" Sur certaines photos on peut effectivement voir que le short en question porté par Alix Townsend était assez court. "J’étais bouleversée, c’était vraiment embarrassant. La compagnie aérienne dément

La discrimination à l'encontre des obèses a la dent dure SOCIETE Les personnes obèses souffrent toujours autant, sinon plus, de discrimination... Alexandra Luthereau Publié le Mis à jour le Mots-clés Aucun mot-clé «Stop aux diktats». Cette année, la Journée européenne de l’obésité qui se tient ce vendredi 24 mai est placée sous le signe de la reprise en main de sa santé «tout en prenant de la distance par rapport au regard des autres», explique Anne-Sophie Joly, présidente du Collectif national des associations d’obèses (CNAO) qui coordonne l’événement en France. Les personnes obèses pâtissent de préjugés solidement ancrés dans les esprits. Traitements injustes De ce fait, «la discrimination à leur encontre demeure importante, voire tend à augmenter», explique Jean-François Amadieu, professeur agrégé en Sciences de gestion, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne et président de l’observatoire des discriminations. Au-delà des critiques sur son physique, une personne obèse est souvent victime de traitements injustes et humiliants.

Géniale émission sur les ado's ! On dit d’eux qu’ils vivent en bande, qu’ils ont de la peine à se coucher le soir et à se lever le matin, qu’ils prennent des risques insensés, que les garçons s’expriment par monosyllabes, que les filles discutent entre elles des heures durant. A travers des expériences scientifiques et l’avis de spécialistes, Specimen casse quelques clichés et tente de mieux comprendre le monde mystérieux de l’adolescence. La rate fissurée, trois côtes fêlées et plusieurs commotions… mais qu’est-ce qui incite Théo, 13 ans, à poursuivre ses exploits en roller? Et comment comprendre le manque d’empathie de Marine à l’égard de sa mère? Désarmante aussi cette propension des ados à passer des heures devant leurs écrans ou affalés sans rien faire sur un canapé! Specimen donne la parole aux principaux intéressés et à des experts.

Related: