background preloader

Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économie

Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économie
Trois chercheurs suisses ont récemment décortiqué le réseau mondial des multinationales en se servant d’une base de données de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) regroupant plus de 30 millions d’acteurs du marché économique. Les scientifiques sont parvenus à une synthèse en les regroupant sous forme d’un réseau de 43060 multinationales. Leurs rapports de force mutuels furent également reconstitués par l’angle de la propriété : une entreprise possédant plus de 50% des parts d’une autre est considérée comme en détenant le contrôle. Le réseau qui apparait détient une structure générale assez commune dans les systèmes naturels : certains acteurs sont des points de convergence de pouvoir, alors que d’autres ne sont qu’en périphérie et n’exerce que peu de contrôle sur les autres. Ce phénomène connu comme « le riche devient plus riche » n’a pas étonné les chercheurs. Un gros acteur économique attire forcément les nouveaux arrivants.

http://journal-audible.org/quand-la-science-decouvre-les-1-qui-dirigent-leconomie/

Related:  Firmes "Multinationales"Dictature financièrecriseLes cumulards du CAC 40Un projet de société

Marc Rich, Glencore, ou le néo-colonialisme à l'oeuvre. Résumé France5 : En mai 2011, la plus puissante société de négoce de matières premières, "Glencore", ouvre une partie de son capital aux bourses de Londres et Hong-Kong, rompant avec 37 ans de tradition du secret. La multinationale espère ainsi dégager entre 9 et 11 milliards de dollars. C’est la troisième plus grande introduction en bourse jamais réalisée en Europe. Nous ne sommes pas à l'abri de l'éclatement d'une nouvelle bulle sur les marchés financiers, prévient Gérard Rameix Ce mercredi 14 mai, la commission des finances du Sénat, présidée par Philippe Marini organisait une audition conjointe sur le thème « Stabilité financière : a-t-on progressé depuis 2008 ? ». A cette occasion était notamment présent autour de la table, Gérard Rameix, président de l'Autorité des marchés financiers. Pour ce dernier, des progrès ont incontestablement été accomplis depuis plus de six ans pour diminuer le risque systémique.

Faut-il craindre une aggravation de la crise ou pire encore ? La crise que nous traversons est la suite logique des choix d?hier. Pour bien comprendre, il faut remonter à la fin des "30 glorieuses" d?après guerre, stoppées par les chocs pétroliers des années 70. Tandis que le monde communiste s? Champagne pour le CAC 40! Une première depuis deux ans. La Bourse de Paris a fini l’année dans le vert avec un bond total de 15,23% sur les douze derniers mois. Pour terminer en beauté, l’indice phare s’est offert lundi une ultime hausse de 0,58% à 3.641,07 points. De quoi rattraper en bonne partie la chute du CAC 40 entamée en 2009 (-20%). Et redonner le sourire aux particuliers malmenés depuis la crise de 2008. Aujourd'hui, seuls quatre millions de Français détiennent des actions en direct, contre sept millions en 2002.

Cuba: entrée en service des premières coopératives non-agricoles «Avec cette mesure, nous faisons le pari d'une gestion, sous forme de coopérative, d'activités qui n'ont pas montré leur efficacité dans le secteur public», a expliqué Grisel Trista, de la commission gouvernementale d'application des réformes économiques, citée par le quotidien officiel Granma. «Elle permet également à l'État de se désengager d'activités qui ne sont pas vitales pour le développement de l'économie», a-t-elle ajouté. Ces 124 coopératives, auxquelles s'ajouteront rapidement 71 autres dont les statuts ont été approuvés en conseil des ministres, fonctionneront de manière expérimentale, avant l'extension de l'expérience, a indiqué Granma. La grande majorité d'entre elles - 112 sur 124 - sont issues d'entreprises d'État, 12 correspondant à des créations d'entreprises par des travailleurs indépendants. Les trois quarts - 99 sur 124 - sont des marchés de fruits et légumes déjà existant à La Havane et les deux provinces voisines d'Artemisa et Mayabeque.

20th Century Fox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Twentieth Century Fox Film Corporation Histoire[modifier | modifier le code] Après 30 milliards d'euros de cadeaux aux patrons, 25 milliards de cadeaux aux banques En 2013, le gouvernement avait glissé dans le projet de loi de finances pour 2014 un article 60 (devenu article 92) particulièrement scandaleux qui prévoyait, en contrepartie de la mise en place d’un modeste fonds de soutien aux collectivités, une mesure de validation législative rétroactive de l’irrégularité des contrats de prêts tirée du défaut de stipulation du taux effectif global. Par cette disposition, l’État, porteur du risque des 8,5 milliards d’euros d’encours toxiques qu’il avait repris à DEXIA, essayait de se prémunir de façon déloyale et malhonnête contre la jurisprudence des tribunaux civils défavorable aux banques, quitte à en faire payer le prix aux contribuables. Nous avions déjà à l’époque exposé et dénoncé les vices de ce dispositif[2]. Heureusement, saisi par des députés et des sénateurs, le Conseil constitutionnel a annulé deux des trois paragraphes de l’article 92 dans une décision du 29 décembre 2013[3]. [2] [3]

Cet homme peut prévoir les krachs boursiers. Et si les financiers l'écoutaient enfin? Fabriquer du chaos n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le croire. Prenez deux circuits électroniques identiques, chacun de la taille d’une carte de crédit et comprenant deux condensateurs, une bobine, une diode non linéaire et une source de courant. Chaque circuit est réglé pour produire des oscillations chaotiques de la tension et de l’intensité du courant qui les traverse. Etant donné qu’ils sont couplés, les deux circuits génèrent les mêmes oscillations. Les chercheurs parlent alors de «chaos synchronisé». Dans la pratique, on observe néanmoins de subtiles variations des comportements de chaque circuit qui conduisent les tensions et intensités à ne plus être exactement identiques.

Qui dirige le CAC 40 ? (par Gérard Streiff*) Qui sont les dirigeants des sociétés cotées à l'indice CAC 40 de la Bourse de Paris ? Qui peuple les états-majors (exécutifs) des grands groupes capitalistes et les conseils d'administration ? Plusieurs enquêtes, études et thèses récentes permettent de préciser le profil de ces capitalistes de 2012 ; on y voit comment les gens de la finance envahissent tout, comment aussi l'État se privatise et « donne » ses hauts cadres ; comment se reconstitue, se régénère la classe dominante, un groupe étroit, fermé, d'individus dont la cooptation se prépare dès les « grandes » écoles. Le dirigeant d'entreprise du CAC 40 est un mâle quinquagénaire, formé dans une des trois grandes écoles que sont l'ENA, HEC ou Polytechnique, et assez souvent, aussi, issu du haut appareil d'État.

Related: