background preloader

Principes de l'apprentissage

Facebook Twitter

Se former - sciences cognitives. Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie - Dossiers d'information.

Cours et conférences de Stanislas Dehaene

Le feedback proche, important pour aider les élèves à mieux mémoriser. Les mémoires sont certainement le champ des sciences cognitives relatif à l’apprentissage celui qui a été le plus étudié au cours des dernières décennies.

Le feedback proche, important pour aider les élèves à mieux mémoriser

Et sur lequel nous pouvons nous appuyer avec confiance pour bâtir des modalités pédagogiques efficaces. Nous avons par ailleurs démontré dans une autre section du site (cf. Rubrique SE FORMER, « TOUTES LES MEMOIRES SONT MOBILISEES ») à quel point les mémoires sont au cœur de toutes les activités scolaires. Nous avons choisi d’insister, en les explicitant ci-dessous, sur 4 conditions hautement favorisantes – car elles ont fait leurs preuves – pour une mémorisation efficace : La consolidation mnésique et le multi testingLa mémorisation activeLe feedback procheLe bon usage du temps Nous présentons ici la troisième : Le feedback proche.

Obtenir la réponse au plus près de la question est une bonne méthode pour rectifier une connaissance erronée, lever un malentendu et clarifier le flou. Développement Le statut de l’erreur Le feedback proche . . Evaluation et rétroaction : comment en tirer profit ? Les principes d'un enseignement efficace. Comment procède-t-on pour enseigner une nouvelle notion de manière efficace?

Les principes d'un enseignement efficace

Les recherches en psychologie cognitive sur le cerveau et l’apprentissage ainsi que celles sur les pratiques d’enseignement et d’apprentissage ont permis de dégager les principes d’un enseignement dit « efficace ». Cette infographie présente une adaptation du document « The Principles of Instruction », d’après les propos de Barak Rosenshine, professeur de l’University of Illinois. Pour consultation sur mobile, cliquez ici. Pour imprimer ce document, cliquez ici. Dernière modification : 8 février 2016. Contrôle exécutif, cognition sociale, émotions et métacognition. Définitions Pour Flavell [86], la métacognition se rapporte « à la connaissance qu’on a de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui y touche.

Contrôle exécutif, cognition sociale, émotions et métacognition

La métacognition se rapporte entre autres choses à la surveillance active, à la régulation et à l’orchestration de ces processus en fonction des objets cognitifs ou des données sur lesquels ils portent habituellement pour servir un but ou un objectif concret ». La littérature [87] montre que les modèles de métacognition intègrent deux composantes. La première est la connaissance qui renvoie à la fois à un savoir général non dépendant de l’activité cognitive en cours, qui interviendrait avant la réalisation de la tâche pour établir le plan d’action, ainsi qu’à un savoir dépendant de l’activité cognitive en cours qui permettrait de réguler la cognition.

La régulation s’appuie sur deux principales fonctions [88-90] en interaction. Qu’en est-il des liens métamémoire, fonctions exécutives et lobe frontal ? Comment j’apprends. Au moment où on entend parler de plus en plus des moocs et autres classes inversées, il est toujours intéressant de revenir à des fondamentaux !

Comment j’apprends

Or dans notre domaine de spécialité, ce qui est fondamental c’est le sujet qui apprend (cf la vidéo de cloture du mooc itypa2 dans l’échange que j’ai eu avec Marcel Lebrun). Les méthodes d’enseignement sont-elles capables de transformer les formes de l’apprentissage des sujets ? Les sujets doivent-ils s’adapter aux formes d’enseignement qui leur sont proposées ? 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ?

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation

Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. 1. Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. De plus, les recherches montrent que l’attention des apprenants chute naturellement au bout d’environ 10 minutes. 2. 3. 4. 5. Source : J. 8-2.1 Les principes de l'enseignement et de l'apprentissage.

[Next] [Previous] [Up] [Top] chapitre 8 Applications pratiques Enseigner et apprendre se résument à deux principes de base:on apprend en faisant quelque chose (psychologie),on apprend en poursuivant un but pédagogique (science de l'éducation).

8-2.1 Les principes de l'enseignement et de l'apprentissage

Un environnement d'apprentissage doit tenir compte de ces deux perspectives. Si on veut former de futurs décideurs, il ne suffit pas de leur donner des "manuels de décision". Il ne suffit pas de "lire" quelque chose pour savoir faire. La motivation. La psychopathologie cognitive. Mon Cerveau à l'école. Conférence de Benoit Kullmann : Narcisse, Echo, et le mythe des neurones miroirs. Bases neuropédagogiques de l'apprentissage.