background preloader

MOOC

MOOC
Le MOOC (Massive Open Online Course) ou CLOM (Cours en Ligne, Ouvert et Massif) propose une nouvelle modalité d’apprentissage. Si l’idée de mettre en ligne un cours est une pratique comprise, utilisée par de nombreux enseignants, soit parce qu’ils interviennent en ligne, soit parce qu’ils complètent un cours en présentiel par des ressources en ligne. La nouveauté des MOOC, est d’ouvrir non pas l’accès aux ressources, mais bien l’accès au groupe des personnes qui se réunissent à une séquence de cours, et donner ainsi l’accès aux échanges dans et autour du cours. Si l’idée d’ouvrir l’accès à son cours est facile à comprendre, les implications de cette ouverture intriguent plus d’un praticien. Le terme massif est clairement un faux ami, et peut être une source d’incompréhension. Pour certains M pour Massif rime avec foule. Certains enseignants qui découvrent les MOOC s’inquiètent de la perte d’une relation privilégiée possible avec chacun de ses étudiants. Like this: J'aime chargement…

http://tipes.wordpress.com/category/environnements-dapprentissage/mooc/

Related:  Les MOOCPrincipes

Conception, mise en oeuvre d’algorithmes Modéliser un problème, concevoir un algorithme de résolution et en proposer une implémentation correcte. Du problème à sa solution, ce cours combine approches pragmatique, pratique et théorique de l’informatique. Inscription Organisateur Ecole Polytechnique Paris Tech Dominique Rossin, Chercheur au CNRS et Professeur à l’École Polytechnique Informatique Benjamin Werner, Professeur et ancien Chercheur à l’INRIA

MOOC : 3 minutes pour tout savoir Quelles sont les innovations apportées par les MOOC ? A qui s'adressent-ils ? Quelles perspectives ? Décryptage d'une révolution qui suit son cours... Vous avez entendu parler des MOOC, ces fameux Massive Open Online Courses et vous voulez en savoir plus” ? Christine VAUFREY Demain jeudi 28 juin, je vais animer un atelier aux Journées du e-learning de Lyon, organisées par l’université Lyon 3 et ses partenaires. Quatre témoins de pratiques « améliorées » de formation et d’apprentissage vont se succéder pour un débat avec la salle. Moi, je ne dirai pas grand chose, car je considère que j’ai dit tout ce que j’ai à dire (pour le moment) sur le sujet, dans le livre blanc L’apprentissage augmenté que j’ai coordonné pour Thot, à partir des articles publiés sur le site depuis quelques années. Tout, sauf une chose, que je partage ici. Je ne suis plus étudiante depuis longtemps.

MOOC: ce que les taux d’abandon signifient Sur Coursera, environ 10% des participants inscrits à un cours vont jusqu’au bout. Le record y est détenu par le cours de programmation Functional Programming in Scala: 20% des 50.000 participants avaient obtenu la certification l’hiver dernier. Le MOOC Gestion de Projet a « doublé » le record du monde, 37% des inscrits ayant obtenu le certificat basique. Les raisons en sont multiples: taille réduite, durée courte, pédagogie différenciée et recrutement qualitatif sont les principales à mes yeux. Au-delà de la bataille de chiffres autour du nombre d’inscrits et des taux de certification, cherchons à comprendre ce qui sous-tend les taux d’abandon observés. Autour des MOOC Une page autour des MOOC, cours de masse en ligne et ouverts (Massive Open Online Course) Une collecte de références initiée par Michel Briand, avec la participation de Delphine Keldermans, Telecom Bretagne, à compléter c'est un wiki ouvert !"" "voir aussi MOOC.fr, site participatif sur les MOOC, lieu de partage et d’échanges dans l’enseignement supérieur francophone initié par Jean Marie Gilliot, Telecom Bretagne, Insitut Mines Telecom. Nous nous dirigeons vers un nouveau modèle radicalement ouvert, asynchrone et collaboratif. Il laisse place à l’expérience et à la curiosité.

Mathieu CISEL Les MOOC « à la carte » font-ils vraiment des adeptes ? Dans les MOOC auxquels j’ai contribué, ou que j’ai conçus moi-même, je mets souvent en avant l’intérêt d’avoir des « parcours » variés, qui permettent de satisfaire la diversité des intérêts des participants. J’avais d’ailleurs fait dans le temps un billet sur la question, intitulé les « MOOC à la carte ». Au cours des entretiens que j’ai menés pendant ma thèse auprès d’utilisateurs de MOOC, je leur ai souvent demandé ce qu’ils pensaient de cette possibilité.

MOOC: comment tout a commencé On présente souvent les MOOC comme un phénomène récent, qui serait apparu soudainement comme un diable qui sort de sa boîte. On oublie qu’il a fallu des années de tentatives, parfois infructueuses, pour arriver au modèle actuel. Un terreau fertile s’est constitué au fil du temps, préparant le terrain pour l’année 2012 et son fameux « Tsunami MOOC ». Bref retour sur la dizaine d’années qu’a duré la gestation du phénomène MOOC. De nombreuses universités américaines étaient impliquées dès le début des années 2000 dans des programmes d’enseignement en ligne, d’une part via des programmes de type Open Courseware, d’autre part par la mise en place de formations en ligne.

ECO, le portail que facilite la recherche de contenus éducatifs ouverts ECO, qu’est-ce-que c’est ? ECO est l’acronyme de E-learning Communication Open-Data c’est-à-dire la formation en ligne et mobile avec des données ouvertes et accessibles pour tous. C’est un des rares projets européens de MOOC (cours massivement ouverts en ligne) financés par le programme « Compétitivité et Innovation » de la Commission Européenne, avec 19 partenaires sur 6 pays. C’est le portail européen d’hébergement de MOOCS. Le projet ECO est innovant à trois points de vue : technologie, diffusion et (auto)formation.

Les MOOC : intentions pédagogiques et motivations des apprenants par Isabelle Quentin * Depuis 2012, les MOOC (Massive Open Online Courses) suscitent un engouement important, notamment dans l’enseignement supérieur français. Présenter et décrire ce qui se cache derrière cet acronyme n’est pas chose aisée. Mangenot (2014) relève que la plupart des chercheurs qui s’intéressent aux MOOC insistent sur le caractère mal défini de ce type de cours. EMOOCs 2015, la conférence européenne sur les MOOC : après la pédagogie inversée, la conférence inversée Avec les collègues du labo, nous serons dans deux semaines à la conférence eMOOCs 2015 organisée à Mons par l’Université Catholique de Louvain (en particulier par Marcel Lebrun). Ces trois jours sont l’occasion d’échanger avec les collègues à l’échelle européenne surtout, même si certains collègues d’outre-Atlantique viennent en général nous rendre visite. Les organisateurs nous ont proposé d’aligner le format de la conférence sur la philosophie des MOOC en « flippant » la conférence. On présente rapidement notre papier à travers une vidéo, afin de consacrer le temps d’échanges à des interactions plus fructueuses. Ils ont poussé le concept jusqu’à créer un vrai MOOC sur edX sur le thème « ConfX EMOOCs 2015 Open Conference« . One of the most striking consequences of Massive Open Online Courses openness are on one hand their low completion rates, and on the other hand the high heterogeneity of enrollees in terms of background, intentions, and motivations to register.

Monter son MOOC en 7 étapes On résume parfois le montage d’un MOOC à la conception des contenus pédagogiques. En vérité, le travail nécessaire à la mise au point d’un cours de ce type est colossal, et dépasse largement le simple tournage des vidéos du cours. Ce billet s’inscrit dans une série d’articles s’adressant aux personnes qui envisagent de se lancer dans l’aventure. Nous y retraçons les grandes étapes du montage d’un MOOC. La première phase est l’avant-projet. Il s’agit de définir de manière claire un certain nombre de paramètres relatifs au cours:

MOOC Innover et entreprendre dans un monde numérique Rémi MANIAK Maître de Conférences en sciences de gestion à Télécom ParisTech et chercheur associé à l’Ecole Polytechnique. Diplômé de l’ESCP Europe, il est Docteur en sciences de gestion de l’Ecole Polytechnique. Il enseigne le management de l’innovation et la stratégie en niveau master et post master.

MOOC: comment choisir sa plate-forme? A moins que vous n’enseigniez dans un établissements prestigieux, vous pouvez d’ores et déjà faire une croix sur Coursera ou edX. Vous aurez beau être le meilleur pédagogue du monde, cela n’y changera pas grand chose car les plates-formes américaines sont avant tout dans une logique de marketing. Coursera et à plus forte raison edX cherchent à se construire une image de marque, et la pédagogie n’est pas leur première préoccupation (tout au moins pour Coursera). Enseignement supérieur : l'uberisation en marche L'université ne sera pas épargnée par le processus d'uberisation de l'économie. "Cela commence par des Mooc faits par des organismes privés et cela se termine par des universités virtuelles", expliquait un brin anxieux Thierry Mandon, à l'occasion d'une conférence de presse sur les deux ans de FUN (France université numérique) en décembre. "Nous avons conscience que la transformation est en marche. Le numérique transforme l'éducation comme il transforme tous les autres secteurs", ajoute Catherine Mongenet, directrice du groupement d'intérêt public qui pilote la plateforme FUN. Pas de révolution "MOOC" en 2015 En 2015, le fantasme du Mooc permettant une démocratisation massive de l'enseignement supérieur s'est progressivement dissipé.

Related: