background preloader

MOOC

MOOC
Le MOOC (Massive Open Online Course) ou CLOM (Cours en Ligne, Ouvert et Massif) propose une nouvelle modalité d’apprentissage. Si l’idée de mettre en ligne un cours est une pratique comprise, utilisée par de nombreux enseignants, soit parce qu’ils interviennent en ligne, soit parce qu’ils complètent un cours en présentiel par des ressources en ligne. La nouveauté des MOOC, est d’ouvrir non pas l’accès aux ressources, mais bien l’accès au groupe des personnes qui se réunissent à une séquence de cours, et donner ainsi l’accès aux échanges dans et autour du cours. Si l’idée d’ouvrir l’accès à son cours est facile à comprendre, les implications de cette ouverture intriguent plus d’un praticien. Le terme massif est clairement un faux ami, et peut être une source d’incompréhension. Pour certains M pour Massif rime avec foule. Certains enseignants qui découvrent les MOOC s’inquiètent de la perte d’une relation privilégiée possible avec chacun de ses étudiants. Like this: J'aime chargement… Related:  Les MOOCPrincipes

Revue sticef.org Matthieu Cisel (STEF, Cachan), Éric Bruillard (STEF, Cachan) 1. Introduction Le succès des MOOC, ou Massive Online Open Courses, est probablement l’évènement le plus marquant de l’année 2012 dans le monde de l'enseignement supérieur en ligne, le New York Times allant jusqu'à qualifier l'année 2012 "The Year of the MOOC"1. De nombreuses universités, menées par les prestigieux établissements de la Ivy League comme Stanford, Harvard et le MIT organisent gratuitement en ligne depuis le début de l’année 2012 des cours sur des thèmes aussi variés que la cryptographie, la biologie ou la philosophie. La mise à disposition gratuite de ressources pédagogiques et l’organisation de cours à distance par des universités n’est pas une nouveauté, l'ampleur du mouvement est en revanche inégalée. Nous tenterons dans une première partie de caractériser les différentes plates-formes et les approches pédagogiques qui les sous-tendent, et évoquerons brièvement les origines du phénomène. 2. 2.1. 2.1.1. 2.2.

Comprendre les MOOCs selon Sir John Daniel Sir John Daniel a proposé récemment un article où il fait une revue des différents éléments caractéristiques des MOOCs. La démarche est intéressante car elle fait le pont entre les nombreux articles de blogs ou de journaux qui ont parlé des MOOCs et une rédaction plus académique sur le phénomène. Comme le relève cet article de blog, son plan est assez complet et le style plutôt engagé pour un article qui se veut scientifique. Il traite principalement des xMOOCs, considérant que c’est devenu le phénomène principal dans les MOOCs. C’est néanmoins une bonne base pour faire le point sur le phénomène. On pourra reprendre les points principaux, et quelques approfondissements intéressants (ici en vrac) en introduction : le fait que les universités en proposant des MOOC passent du modèle de pénurie dans le monde de la connaissance au monde de l’ouverture (et donc de l’abondance)Qu’est ce que sont les MOOCs ? Bref une bonne base. Crédit photo : The belgian political system par Lounge! Like this:

Le bruit des arbres qui poussent. 2- Demain, tous des élites grâce aux MOOC? Les nouvelles technologies portent une révolution de l'enseignement supérieur et de la formation : le savoir est en train de devenir gratuitement accessible à tous... Si nous ne le voyons pas toujours, les nouvelles technologies sont au cœur des dynamiques d’emploi aujourd’hui. Elles portent aussi une révolution : avec le e-learning et les “MOOC” (massive open online courses), les plus grandes université au monde rendent leurs cours gratuitement et universellement accessibles. Les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche et le Forum mondial des mondial de l’éducation et de la formation en ligne de Berlin ont fait la part belle à cet arbre qui pousse, qui pourrait changer radicalement le paysage de l’enseignement supérieur et de la formation. Une arme de démocratisation massive Les MOOC pour abattre les cloisons entre études et emploi ? L’accès à la connaissance et le développement des compétences tout au long de la vie sont l’enjeu numéro 1 du monde du travail aujourd’hui.

MOOC : 3 minutes pour tout savoir Quelles sont les innovations apportées par les MOOC ? A qui s'adressent-ils ? Quelles perspectives ? Décryptage d'une révolution qui suit son cours... Vous avez entendu parler des MOOC, ces fameux Massive Open Online Courses et vous voulez en savoir plus” ? Un MOOC c’est une formation interactive en ligne, ouverte à tous. Le MOOC est cadencé dans le temps et se déroule sur quelques semaines, permettant ainsi de créer des promotions d’apprenants, comme dans une formation en présentiel. Il est composé d’activités pédagogiques variées : Visionnage de courtes vidéos animées de 5 à 10 minutes Réalisation de quiz afin de vérifier l’acquisition de connaissances Exercices pratiques et travaux collaboratifs pour développer son réseau et ses compétences. Comment s’inscrit-on à un MOOC ? Directement en ligne, car l’intégralité du MOOC est accessible sur internet. Au fait, à qui s’adressent ces MOOC ? Par définition les MOOC sont open. Et ce n’est que le début !

MOOCAMP Accueil > Actualités > MOOCAMP Date d'impression : 15.04.2014 Page : Créer dix scénarios innovants : c’est le but de l’événement MOOCAMP, journée d’ateliers créatifs organisée le 11 janvier 2014 à Paris. Vous voulez en savoir plus sur le MOOCAMP ? Présentation Udacity et Coursera Dans cet avant dernier article sur les cours en ligne, ou MOOC, dans le domaine de l’informatique, nous allons poursuivre la présentation des grands types de services proposés sur le net avec les sites d’Udacity et Coursera. Pour rappel, nous vous invitons à voir notre article précédent pour avoir une idée de ce à quoi ressemblent les MOOC non académiques. Présentation générale Site web Udacity est un site éducatif privé, fondé en février 2012 par Sebastian Thrun, David Stavens et Mike Sokolsky, anciens enseignants à l’université de Stanford, à la suite de leurs cours sur la création d’un moteur de recherche et la programmation d’une voiture robotisée. Logo du site web Udacity Cette organisation offre gratuitement des cours en ligne, dont la grande majorité est orientée sur l’informatique. Listes des cours proposés par Udacity Bien que le suivi des cours soit gratuit, il est obligatoire d’ouvrir un compte pour pouvoir s’inscrire à un cours. Un exemple : La création de programmes informatiques

Le cMooc ou la production de biens communs d’apprentissage | ITyPA Sur InternetActu, on lira cette semaine un article d’Hubert Guillaud consacré notamment aux Moocs. Il est dommage que seule la perspective nord-américaine soit examinée, mais c’est un défaut récurrent sur InternetActu. Et même dans ce cadre géographique, ce sont les xMoocs qui sont une fois de plus mis à l’honneur et considérés comme les archétypes du Mooc. Rappelons-le une fois de plus, il faut distinguer deux types de Moocs : les xMooc, qui proposent du contenu tout fait aux apprenants, dans la droite ligne de l’enseignement universitaire classique, et les cMooc, qui autorisent précisément les apprenants à construire eux-mêmes leurs contenus, de trois façons différentes : en sélectionnant leurs sources, en échangeant entre eux dans le cadre d’un dispositif élaboré à cette fin (le cours), et en produisant eux-mêmes. Les biens deviennent communs par leur mode de gestion Les avantages de l’organisation en réseau, particulièrement dans le champ professionnel, sont désormais bien connus.

L’université ne voit pas venir le MOOC La communauté universitaire n’a pas idée de ce que la mise en réseaux des gens et des contenus va bouleverser son « écosystème » dans les prochaines années. Il n’en sera probablement pas question au Sommet sur l’enseignement supérieur, mais le phénomène des Massive Open Online Course (MOOC) est un des leviers de transformation les plus percutants de l’enseignement supérieur, à court terme, et l’université ne le voit pas venir… Les étudiants inscrits à un cours offert par une université dans une « dynamique MOOC » (voir cette infographie) font l’expérience d’apprendre en étant connectés en réseau (du connectivisme) avec une masse impressionnante d’autres étudiants. Un de mes collègues universitaires qui détonne souvent des autres a récemment « suivi » un cours de ce type et le récit de son expérience est plutôt positif. Je lisais cette semaine une chronique de Ariane Krol de La Presse abordant le même sujet, mais sous l’angle de la gratuité, évoquant l’initiative de HEC Montréal.

Autour des MOOC Une page autour des MOOC, cours de masse en ligne et ouverts (Massive Open Online Course) Une collecte de références initiée par Michel Briand, avec la participation de Delphine Keldermans, Telecom Bretagne, à compléter c'est un wiki ouvert !"" "voir aussi MOOC.fr, site participatif sur les MOOC, lieu de partage et d’échanges dans l’enseignement supérieur francophone initié par Jean Marie Gilliot, Telecom Bretagne, Insitut Mines Telecom. Nous nous dirigeons vers un nouveau modèle radicalement ouvert, asynchrone et collaboratif. Il laisse place à l’expérience et à la curiosité. Il consiste à adapter la transmission des savoirs dispensés à l’école aux usages et aux modes de diffusion actuels. Actualité Agrégations Agrégation via scoop it Massively MOOC “Examining the development of the Massive Open Online Course” par eLearning and Design, 53 pages août 2013. par Lucas Gruez, 32 pages août 2013 dont 5 en français. Réseaux sociaux Sites et blogs autour des MOOC et de l'innovation pédagogique

Faire un MOOC dans son garage Cet article a été initialement publié dans le blog compagnon d’ITyPA. Quand on se lance dans l’organisation d’un MOOC se pose rapidement la question de l’infrastructure d’accueil. La question n’est pas encore réglée au niveau des universités, car elle pose des problèmes d’infrastructure (ouvrir son ENT ou adopter une autre plateforme) couplé avec des questions stratégiques (par exemple, faut-il rejoindre une initiative américaine, développer une offre indépendante ou construire un partenariat). Dans le cas de ITyPA, nous avons abordé la question différemment. Pour le comprendre, il est nécessaire de revenir sur le contexte de notre montage. Nous voulions monter une initiative à quelques uns, issus d’horizons différents. Bien sûr, pour échanger entre nous, nous avons utilisé skype et des googles docs, qui permettent de travailler de manière efficace. Question donc, comment monter un environnement à coût minimal ? Et c’est tout. Mais de cela nous reparlerons sans doute dans un autre billet.

Mooc : la standardisation ou l’innovation Le développement des cours en ligne massifs et ouverts (Mooc pour massive online open courses) attise autant l’enthousiasme que le rejet. Pourtant, comme nous l’avons déjà signalé, ils n’ont rien de magique et paraissent bien souvent plus une réponse économique qu’éducative. En accentuant la concurrence entre universités et entre les étudiants eux-mêmes… les Mooc semblent répondre à un problème pédagogique par une solution économique très spécifique. Si vous n’avez pas encore succombé au buzz des Mooc (massive online open courses, Cours en ligne ouvert et massif), ça ne saurait tarder : le temps de l’enseignement supérieur de masse en ligne est venu et la face du monde en sera changée, nous dit-on. La course à la plate-forme Mais la bulle qui s’est ainsi créée a contaminé d’autres universités comme le MIT et Harvard qui ont entrainé UC Berkeley, University of Texas, Georgetown et Wellesley pour créer EdX, alors pourtant que le MIT avait déjà son OpenCourseWare disponible.

The Massive Open Online Professor The challenges faced by higher education around the world are daunting and cannot be met by the traditional institution-based education system. For the current model to meet the needs of future generations, we would need to build and fund thousands of new universities. And yet the past ten years have demonstrated that there is another way. Consider: Stanford and MIT recently started offering free online courses, and both universities enrolled more than 100,000 users. Not only is online learning beginning to scale massively, but it is also beginning to do so at almost zero marginal cost. We are approaching a tipping point where education and educators can use technology to reach almost every person on the planet inexpensively. Massive Open Online Courses Innovative professors at many universities have been experimenting with technology to scale the lecture experience. While Boyer’s real passion remains the classroom experience, others are moving their entire courses online.

Les MOOC : intentions pédagogiques et motivations des apprenants par Isabelle Quentin * Depuis 2012, les MOOC (Massive Open Online Courses) suscitent un engouement important, notamment dans l’enseignement supérieur français. Présenter et décrire ce qui se cache derrière cet acronyme n’est pas chose aisée. Mangenot (2014) relève que la plupart des chercheurs qui s’intéressent aux MOOC insistent sur le caractère mal défini de ce type de cours. Les MOOC ne sont en effet pas tous conçus sur les mêmes principes pédagogiques. MOOC et choix pédagogiques des concepteurs Plusieurs chercheurs distinguent les MOOC en fonction des choix pédagogiques de leurs concepteurs. Les cMOOC : une vision sociale des apprentissages Les cMOOC sont basés sur les principes du connectivisme développés par Siemens et Downes. Les xMOOC : une vision transmissive des apprentissages Les xMOOC, eux, sont organisés autour de la transmission de contenus. Les caractéristiques générales des apprenants de MOOC Suivre un MOOC répond à 2 types de motivations complémentaires Conclusion

Coursera : témoignage et retour d’expérience d’un « diplômé » - e-teach, le blog Lancée en avril 2012, la plate-forme Coursera propose des cours en lignes ouverts (plus de 200 à ce jour) et massifs (parfois avec plusieurs dizaines de milliers de participants) donnés par des professeurs enseignant dans des universités réputées du monde entier, dont l’EPFL à Lausanne. Coursera et ses consoeurs ont ces derniers mois suscité un énorme intérêt de la part des médias. Nous nous sommes donc naturellement intéressés à son contenu et à ses principes de fonctionnement, le plus simple pour le faire étant de participer réellement à l’un ou l’autre des cours proposés. Plusieurs membres de l’équipe e-teach ont ainsi participé à l’expérience et en sont ressortis enthousiasmés. Voici donc un retour d’expérience « vu de l’intérieur » faisant suite à ma participation durant 6 semaines au cours Gamification proposé par l’University of Pennsylvania (Prof. Un dispositif dynamique, varié et motivant Contenus de formation donnés sous forme de vidéos. Plus qu'une simple vidéo d'un cours

Related: