background preloader

NRSA

Facebook Twitter

Les neurosciences pour l’école du futur – GRENE MONDE. « Enquête de santé » – Abus d’écrans : notre cerveau en danger ? Les neurosciences en éducation [Dossier thématique] La bibliothèque virtuelle du RIRE compte plus de 15 000 articles, guides et ressources web qui peuvent être consultés gratuitement par les internautes.

Les neurosciences en éducation [Dossier thématique]

Son contenu est mis à jour quotidiennement, ce qui permet à tous ceux qui le désirent de demeurer à l’affut de nouvelles connaissances issues de la recherche en éducation. Cette importante banque de références en ligne permet également de dresser un portrait sommaire de certains thèmes. Aujourd’hui, le RIRE vous offre un bref survol du thème des neurosciences en éducation par l’entremise des articles et ressources recensés dans sa bibliothèque virtuelle. À noter : Cette sélection ne se veut pas une recension ou une synthèse de la recherche à propos des neurosciences en éducation.

Elle vise plutôt à alimenter la réflexion des lecteurs sur le sujet. Non, vous n’êtes pas visuel ou auditif… Pour en finir avec les neuromythes ! Qui n’a pas déjà entendu l’affirmation voulant qu’on utilise seulement 10 % de notre cerveau ?

Non, vous n’êtes pas visuel ou auditif… Pour en finir avec les neuromythes !

Qu’écouter la musique de Mozart rend plus intelligent ou que tout se joue avant l’âge de 3 ans ? Que les personnes « cerveau droit » sont plus créatives ? Une autre idée très répandue prétend que l’on est soit visuel, auditif ou kinesthésique (plus sensible au toucher) et que nous apprenions mieux selon ces « styles »… Toutes ces affirmations sont en fait des neuromythes : des fausses croyances sur le cerveau et l’apprentissage, dont aucune n’est scientifiquement fondée.

Bref, vous avez autant de chances de recevoir la visite de la Fée des dents que d’apprendre plus vite à peindre un coucher de soleil soi-disant parce que vous êtes une personne « visuelle » ! Au Laboratoire de recherche en santé cognitive de l’Université Laurentienne, notre équipe de recherche s’intéresse tout particulièrement au neuromythe des « styles d’apprentissage » appelés VAK pour Visuel, Auditif, Kinesthésique. Bien-être : Jérôme Dinet : Les rapports Cognition/émotion. (2) [Conférence] L’architecture fonctionnelle du cerveau au repos. Conférences de l'École d'été en neuroéducation - 2019 — ARN. 5.

Conférences de l'École d'été en neuroéducation - 2019 — ARN

Neural correlates of Attention Deficit Hyperactivity Disorder (ADHD) Lilach Shalev nous présente les différentes facettes du trouble déficitaire de l’attention. Son travail de recherche sur ce sujet l’a amenée, avec son équipe, à développer un outil d’entraînement de l’attention, qu’elle nous présente dans cette conférence. Le cerveau entre raison et émotion - Saison 2016-2017 - Saisons - Conférences en ligne - Ressources - Cité des sciences et de l'industrie. Cerveau - Les expositions - Expos permanentes - Au programme - Cité des sciences et de l'industrie. Musique et cerveau : l’accord parfait. Berceuse, chant d’amour, rite de guerre ou symphonie… la musique accompagne l’Homme depuis la nuit des temps.

Musique et cerveau : l’accord parfait

Il faut pourtant attendre le début des années 1990, avec l’avènement de l’imagerie cérébrale, pour commencer à comprendre ses effets sur le cerveau. Depuis, les études scientifiques se multiplient pour confirmer les bienfaits de la musique sur le comportement et la régulation émotionnelle. L’amélioration des techniques de neuro-imagerie a ainsi permis, au cours des vingt dernières années, d’étudier les mécanismes de neuroplasticité liés à l’apprentissage de la musique. Et les résultats ne laissent pas de place au doute : écoute et pratique musicale agissent sur l’ensemble de nos fonctions cognitives, et la structure du cerveau s’en trouve modifiée de façon durable. Tant et si bien que les musiciens constituent désormais la population d’étude privilégiée des neurologues en matière de plasticité cérébrale. Les films de "Cerveau, l’expo neuroludique" Psychologie et neurosciences des interactions avec autrui.

Développer l’'empathie pour lutter contre la violence dès l’'école maternelle: le jeu des trois figures. Les neuromythes chez les enseignants québécois. Au cours des dernières années, des études ont montré que plusieurs enseignants adhèrent à des croyances non fondées sur le fonctionnement du cerveau.

Les neuromythes chez les enseignants québécois

Par exemple, certains croient à tort que : Les élèves apprennent mieux lorsqu’ils reçoivent l’information selon leur style d’apprentissage préféré, parmi les styles auditif, visuel et kinesthésique;Les élèves possèdent un profil d’intelligence prédominant, par exemple logico-mathématique, musicale, interpersonnelle, dont il faut tenir compte dans l’enseignement;Des différences entre les élèves dont le cerveau gauche est dominant et ceux dont le cerveau droit est dominant peuvent aider à expliquer des différences d’apprentissage observées chez les élèves;De courts exercices de coordination, comme toucher sa cheville gauche avec sa main droite et vice-versa, peuvent améliorer la communication entre les deux hémisphères du cerveau;Nous utilisons environ 10 % de notre cerveau. Une enquête pour en savoir plus Tableau 1. Figure 1.

Conclusion. [Echo du labo] Notre cerveau : ce que nous disent les sciences cognitives sur son organisation en réseaux et le traitement de l’information. Les deux cercles orange ont-ils la même dimension?

[Echo du labo] Notre cerveau : ce que nous disent les sciences cognitives sur son organisation en réseaux et le traitement de l’information

Le cercle droit vous paraît plus grand que le gauche, n’est-ce pas ? Mais si vous faites une mesure, vous constaterez qu’ils ont la même taille. Vous êtes devant une illusion perceptive. Teachers learn about neuroscience. Howard-Jones and his colleagues came up with these categories by first gathering teaching practices that education researchers consider effective.

Teachers learn about neuroscience

They then sought to explain, from a neuroscientific perspective, why those practices work. The Mindful Brain. When the Beatles went to India to study transcendental meditation at a remote ashram in 1968, meditation was still largely seen in the West as a cultish fad favored by celebrities and hippies.

The Mindful Brain

Fifty years later, meditation has gone mainstream. Conférences de l'École d'été en neuroéducation - 2019 — ARN. Diaporama 17 mars MJR Colloque International INSHEA. "Empathie et insight" Café des sciences. Café des sciences. À propos des molécules, de l’esprit et de tout ce qu’il y a entre les deux. Écoute gratuite sur SoundCloud. Parcours : Neurosciences. Le cerveau, bien protégé par le crâne, est longtemps demeuré parmi les plus grands mystères anatomiques.

Parcours : Neurosciences

Or, longtemps, nous n’avons rien compris de notre matière grise. Heureusement, le développement de technologies comme la résonance magnétique ou l’électroencéphalogramme a donné une image plus claire du fonctionnement cérébral. Les neurosciences ont pu commencer à défricher cette terra incognita entre nos deux oreilles. Néanmoins, il reste encore des zones d’ombre. Conférences de l'École d'été en neuroéducation - 2019 — ARN. Bien-être : Rebecca Shankland : Compétences psychosociales, bien-être et apprentissages. La question des affects et des émotions a été longtemps négligée à l’école et ce, principalement dans l’école publique française, centrée sur une « forme scolaire » privilégiant la construction d’un individu rationnel par les apprentissages et le savoir académique laissant aux pédagogies alternatives/nouvelles de Montessori à Freinet le soin de penser le bonheur d’apprendre et l’épanouissement par le savoir.

Bien-être : Rebecca Shankland : Compétences psychosociales, bien-être et apprentissages

Cette question n’est pas aujourd’hui caduque quand un raisonnement à court vue oppose plaisir et apprentissage, dans un imaginaire structurant opposant les savoirs académiques et la pédagogie, l’esprit et le corps, la raison et l’émotion ? En quoi faut-il prendre en compte les émotions pour penser l'apprentissage ? Certains de vos travaux de recherche visent à évaluer l’efficacité d’interventions de pleine conscience et de psychologie positive.

DU Neuroéducation - Université de Paris 5 - Catalogue des formations. Référence formation : SU251 1. Créer et activer votre compte utilisateur sur la plateforme C@nditOnLine (accessible grâce aux navigateurs Chrome ou Mozilla) 2. Compléter attentivement vos informations personnelles et déposer obligatoirement tous les documents justificatifs, uniquement au format PDF, à savoir : Response to Dougherty and Robey (2018) on Neuroscience and Education: Enough Bridge Metaphors—Interdisciplinary Research Offers the Best Hope for Progress - Michael S. C. Thomas, 2019. The cognitive and academic benefits of Cogmed: A meta-analysis. Multicosts of Multitasking. As you go about your day, you may barely notice that you are frequently multitasking. It may be driving to work while listening to a radio program or talking to a loved one on the phone (putting yourself and others at risk), or perusing Facebook while texting a friend, or switching back and forth between a high-level project like compiling a report and a routine chore like scheduling an appointment.

Multitasking means trying to perform two or more tasks concurrently, which typically leads to repeatedly switching between tasks (i.e., task switching) or leaving one task unfinished in order to do another. The scientific study of multitasking over the past few decades has revealed important principles about the operations, and processing limitations, of our minds and brains. One critical finding to emerge is that we inflate our perceived ability to multitask: there is little correlation with our actual ability. Switch Costs in Mind and Brain. Congrès international - Les sciences cognitives dans la salle de classe. «L’erreur est la condition même de l’apprentissage» Stanislas Dehaene est professeur de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France (Paris). Working Memory Overload Throws Neurons Out of Synch. My English classroom often includes discussions like these: When we read Zora Neale Hurston’s Their Eyes Were Watching God, I might ask my students “who is the antagonist?”

To answer this question, my students must recall several bits of factual information: the definitions of “antagonist” and “protagonist” Overtaxed Working Memory Knocks the Brain Out of Sync. (1) Adolescent Brain. When Implementing Retrieval and Spaced Practice in the Science Classroom, Change Won’t Happen Overnight. Again, I was dissatisfied in the results. I knew practice quizzes had been effective for other courses I taught, yet the correlation was not evident.

I shared these data with Megan Sumeracki to see if she could give me any insight. I also had a discussion with my students, where I shared the above graphs and asked them if they had feedback for me. Evaluating and Making Changes. DIY Neuroscience Carnival. (1) Steve Masson - Cerveau et apprentissage. Mieux utiliser les neurosciences dans l’enseignement. 24 avril 2019 Depuis quelques années, alors que les neurosciences nous permettent de mieux comprendre la manière dont le cerveau traite l’information, on voit apparaître des méthodes pédagogiques qui visent à appliquer ces connaissances à l’enseignement. Cependant, les processus de la neuroéducation et les retombées sociales de celle-ci restent peu connus. Il serait avantageux de favoriser un dialogue critique entre les chercheurs en neurosciences et les différents acteurs qui développent les programmes éducatifs. Suparna Choudhury, chercheuse en psychiatrie transculturelle et sociale à l’Université McGill, a étudié le développement des approches de neuroéducation au Canada, au Royaume-Uni et aux États-Unis au moyen d’observations en classe et d’entrevues avec des élèves, des membres du personnel enseignant, des directions d’école, des responsables de politiques éducatives et des chercheurs en éducation.

The cognitive and academic benefits of Cogmed: A meta-analysis. The Best-Known Neural Model of Learning Might be Substantially Wrong. You read that right. All those diagrams of synapses and neurotransmitters might be factually correct, but misinterpreted to explain memory formation. Basically, some researchers argue that we’re thinking about learning in the wrong place. In the old model, we focused on many, many interactions at the very tips of the dendrites. Adaptive nodes enrich nonlinear cooperative learning beyond traditional adaptation by links. (2) Les grands principes de l'apprentissage Stanislas Dehaene.

(2) Jean-Philippe Lachaux : Le cerveau à l'heure de l'hyperconnexion. Les vertus scolaires (2/4/4) : Attention à l'attention. L’attention à l’honneur aujourd’hui dans Rue des écoles.  Car c’est bien une vertu scolaire cardinale que cette attention qu’on sollicite – qui manque souvent et sans laquelle aucun apprentissage n’est possible.

Une attention donc à la parole de l’enseignant, aux textes, au travail demandé… attention à soi et à sa propre réflexion, et c’est le plus difficile à obtenir peut-être. A ceci s’ajoute le contexte numérique qui distrait et donne le sentiment d’être assailli en permanence d’informations diverses – ce qui pose une sérieuse question éducative : Blog on Learning and Development - BOLD. How the Brain Works. Conférence "Apprendre à apprendre" au lycée Diderot.