background preloader

Les 5 points de l'architecture moderne

Les 5 points de l'architecture moderne
Related:  Le Corbusier

Modulor Le Corbusier: le MODULOR Rêves d’architectes (3/3) : Chandigarh par Le Corbusier Ville nouvelle sortie de terre dans les années 50, Chandigarch respire encore l'air du Corbusier, son concepteur. Même si le temps a fait son travail de sape. « Corbusier was right ! » Dans son bureau de l'univer­sité, le Pr Rajiv Lochan rit dans sa grosse moustache. « Votre grand architecte n'avait rien compris à l'Inde. Il a créé une fiction, un rêve de ville, une construction très intellectuelle... qui, bizarrement, fonctionne. Quand je suis arrivé voilà une vingtaine d'années, je pensais ne pas tenir plus d'un an ou deux tant ça ne ressemblait pas à Delhi. “Corbusier was a socialist ” Déjà, il y a le cadre. En 1950, quand les émissaires du Premier ministre indien Nehru débarquent à l'agence parisienne de Le Corbusier avec cette commande improbable d'une ville nouvelle pour un pays neuf à 6 000 kilomètres de chez lui, l'architecte les éconduit. Frappe d'abord à Chandigarh le système de voiries, très hiérarchisé, en sept niveaux de circulation. La ville est un corps

Le Modulor Le Corbusier construit et représente sa grille sur la silhouette d'un homme debout, levant un bras. En bâtissant l'échelle humaine, le Corbusier rejoint notamment les architectes de la Grèce antique. Comme ceux ci il aménage l'espace architectural pour que le corps s'y reconnaisse. Sa réflexion sur le comportement de l'homme, sur l'équilibre des volumes, de leurs dimensions et proportions l'amène à établir une grille de mesures s'appuyant sur le "Nombre d'Or". Il construit sa grille par rapport aux différentes parties du corps humain et l'appelle "le Modulor". C'est avant tout la prise en compte de l'homme, "cet animal qui doit pouvoir s'ébrouer tout à son aise dans l'espace de sa maison", qui guide les choix architecturaux de Le Corbusier. "La nature est mathématique, les chefs-d'œuvre de l'art sont en consonance avec la nature. Au modulor va s'ajouter un besoin de normalisation aussi bien en architecture qu'en construction mécanique. Illustration du modulor Echelle humaine du Modulor

le corbusier: structure d'un appart A Poissy, Le Corbusier a révolutionné l'architecture avec la villa Savoye - Sortir Grand Paris Achevée en 1931, la villa Savoye est un symbole de l’avant-gardisme architectural du Corbusier. En 1963, elle est passée tout près de la destruction… La villa Savoye apparaît mystérieuse et vaguement inquiétante sous la lumière grise d’un après-midi de février. A l’intérieur, cloisons légères et plan libre. Très vite, malgré de nouveaux travaux, les ennuis s’accumulent ; le toit-terrasse et le jardin suspendu fuient abondamment et l’architecte reste sourd aux plaintes des propriétaires qui, dès 1936, désertent la maison. En contrebas de la villa, près de la Seine, on trouve en effet l’usine PSA. Robotisation et gain de productivité ont fait leur office. Y aller RER A, Transilien ligne J : arrêt Poissy.

le corbusier:structure à tiroir Le Corbusier expose son plan d'urbanisme pour Paris Le Modulor de Le Corbusier | Kilomaths.com La nature est mathématique, les chefs-d’œuvre de l’art sont en consonance avec la nature ; ils expriment les lois de la nature et ils s’en servent. Le Corbusier est un architecte, urbaniste et peintre française d’origine Suisse (1887-1965). Il a réalisé de nombreuses constructions en adoptant un module humain servant de base pour déterminer les dimensions des habitations comme celles de la Cité radieuse à Marseille en 1947. Il a appelé ce module le « modulor » : il s’agit d’un mot-valise composé sur « module » et « nombre d’or ». En effet, les proportions fixées par le modulor sont directement liées au nombre d’or. Le Corbusier affirmait que le Modulor (à l’échelle humaine) avait des avantages sur les deux systèmes de mesure qui divisent la planête : le système anglo-saxon du pied-pouce, peu pratique mais qui tient compte des mesures du corps, et le système métrique, décimal donc pratique, trop abstrait cependant, privé de lien direct avec les dimensions du corps. et où Sources :

AD Classics: Ville Radieuse / Le Corbusier Ville Radieuse (The Radiant City) is an unrealized urban masterplan by Le Corbusier, first presented in 1924 and published in a book of the same name in 1933. Designed to contain effective means of transportation, as well as an abundance of green space and sunlight, Le Corbusier’s city of the future would not only provide residents with a better lifestyle, but would contribute to creating a better society. Though radical, strict and nearly totalitarian in its order, symmetry and standardization, Le Corbusier’s proposed principles had an extensive influence on modern urban planning and led to the development of new high-density housing typologies. In accordance with modernist ideals of progress (which encouraged the annihilation of tradition), The Radiant City was to emerge from a tabula rasa: it was to be built on nothing less than the grounds of demolished vernacular European cities. The housing districts would contain pre-fabricated apartment buildings, known as “Unités.”

La Cité radieuse de Marseille, icône de l’architecture du XXe siècle L’Unité d’habitation compte 337 appartements pour environ 1600 habitants. Le type le plus courant, appelé E2, a été retranscrit à échelle 1 dans la galerie d’architecture moderne et contemporaine. Ce duplex « traversant » s’étend sur toute la largeur du bâtiment, ouvert à la lumière de l’est et de l’ouest. Il se caractérise par une fluidité spatiale qui rompt avec la distribution traditionnelle des logements cloisonnés : salle à manger, salon et cuisine forment un ensemble unique. Dessinée par Charlotte Perriand, cette cuisine fonctionnelle conçue selon les principes du taylorisme domestique est alors considérée comme révolutionnaire. L’espace de vie principal, déjà amplifié avec sa double hauteur, se prolonge vers l’extérieur par une loggia qui préserve l’intimité du logis. L’immeuble de la Cité radieuse ou « maison des hommes » a été conçu par Le Corbusier pour permettre la vie en communauté, fondée sur la cellule familiale.

Inde : le rêve évaporé de Chandigarh L'hiver indien vient de rendre les armes et s'il n'y avait ces légères brumes à l'horizon pour envelopper encore les premières pentes de l'Himalaya, on pourrait se croire en Europe au début du printemps, lorsque le soleil d'avril commence à réchauffer la terre. Nous ne sommes que début février et sur la grand-place du Capitole de Chandigarh, la lumière blanche est écrasante. Aucune âme qui vive alentour ou presque. Sur l'immense dalle de béton qui les sépare, la Haute Cour de justice à l'est et l'Assemblée parlementaire à l'ouest, se toisent, tels deux monstres qui s'apprêteraient à disparaître. Le temps n'existe plus. Le béton a noirci et par endroits, il part même en charpie, laissant pointer les herbes folles au bord de bassins qui semblent n'avoir jamais vu l'eau. L'idée était de redonner une capitale à un Pendjab coupé en deux par la partition avec le Pakistan. Vert, jaune, rouge encore, sur la fresque peinte du portail monumental donnant accès aux lieux du pouvoir législatif.

Le nombre d’or dans la nature La Pomme de Pin La pomme de pin montre clairement les spirales de Fibonacci : 8 vertes dans un sens, 13 rouges dans l'autre sens. 8 et 13 sont deux termes consécutifs de la suite de Fibonacci : 1; 1; 2; 3; 5; 8; 13. Ses écailles sont alignées selon la spirale de Fibonacci : on représente les 4 coins des écailles de la pomme de pin par des points. Lorsqu'on relie ces points, on obtient des spirales qui tournent vers la droite, et d'autres vers la gauche. Ø le nombre de spirales vers la gauche et vers la droite sont deux nombres consécutifs de la suite de Fibonacci. Ø chaque point appartient à deux spirales. Ø Lorsque l'on rejoint tous les points par une seule spirale, l'angle entre deux points consécutifs est l'angle d’or Cet emplacement en spirale se retrouve fréquemment dans la nature, notamment avec les plantes spiralées, comme par exemple les graines de tournesol, l'écorce d'ananas ou le coeur d'une marguerite. b) - le règne animal et l’homme Expérience sur l’homme : Le coquillage Nautile

Chandigarh Secretariat / Le Corbusier This AD Classic was done in collaboration with John Rizor. Taking over from Albert Mayer, Le Corbusier produced a plan for Chandigarh on the foothills of the Himalayas that conformed to the modern city planning principles of Congrès International d’Architecture Moderne (CIAM), in terms of division of urban function, an anthropomorphic plan form, and a hierarchy of road and pedestrian networks, Inherently, the Secretariat building is the largest edifice in the Capitol Complex and is the headquarters of both the Punjab and Haryana governments. Le Corbusier’s plan for the capitol consisted of four buildings (or “edifices”) and six monuments arranged on a single site, loosely conceptualized as three interlocking squares. More information after the break. The Secretariat building is a long, horizontal concrete slab form, 254 meters long and 42 meters high, and marks the edge of the Capitol Complex on the left side.

Related: