background preloader

Matérialiser les ressources numériques : retours d'expériences -

Matérialiser les ressources numériques : retours d'expériences -
Très intéressant mémoire de DCB de l’Enssib, Il est signé Frédéric Souchon : Faire vivre les ressources numériques dans la bibliothèque physique. Le cas des bibliothèques universitaires. L’auteur y aborde la manière dont les ressources numériques sont traduites en dispositifs passerelles, c’est à dire incarnées dans des objets tangibles, qu’il s’agisse de cubes, de fantômes, d’affichettes, etc. (voir les photos ci-dessous). Pour mémoire, un dispositif passerelle est un dispositif dont la caractéristique est de proposer une interface entre un milieu tangible et des données numériques. Prenant acte de la difficulté à « valoriser les ressources numériques », véritable serpent de mer de la profession, l’auteur propose un éclairage assez intéressant sur les principaux dispositifs qui sont généralement utilisé : les QR code. L’auteur d’attache ensuite à tenter de faire le point sur la réelle utilisation des QR codes en citant quelques études décevantes.

http://www.bibliobsession.net/2014/04/22/materialiser-les-ressources-numeriques-retours-dexperiences/

Related:  desplanBibliothèque - Des pistes, des idéesLe livre numérique (au CDI)Ateliers/Ressources numériquesinteractions physique/numérique

Remixer et disséminer Wikipédia en ligne, hors ligne ou sur papier Régulièrement, certaines bibliothèques cherchent à rendre tangibles des biens immatériels. Matérialiser des « ressources numériques » pour les mettre sur le chemin d’usagers dans les bibliothèques est une articulation essentielle à des activités de médiation numérique sur le web. Je me suis souvent dis que de la même manière que nous pouvons remixer des liens et proposer des sélections par exemple sur Storify, nous devrions pouvoir remixer des contenus issus des ressources numériques que nous achetons à prix d’or. Je ne sais pas quoi lire : nouveau service des médiathèques de Lorient J’ai récemment découvert un nouveau service proposé par le réseau des Médiathèques de Lorient. Cette proposition innovante consiste à fournir des conseils de lecture personnalisés à partir de critères entrés par l’internaute. Le service est gratuit et ouvert à tous, les bibliothécaires répondent en 72h maximum. Je trouve la réalisation graphique particulièrement réussie. Voici en images les étapes de ce qui est proposé aux usagers puis une interview de Magali Haettiger, directrice du réseau des médiathèques de Lorient.

Lis tes classiques (et découvre le domaine public) - J’ai eu l’occasion de me déplacer dans les médiathèques de Lorient récemment et je suis tombé en arrêt devant le projet « Lis tes classiques » de Parallèles Editions. L’idée est toute simple et très efficace : une affiche, des QR codes et des classiques du domaine public. Les gens sont invités à flasher le QR code et retrouvent le texte correspondant au livre présenté sur la tranche dans leur téléphone. La médiathèque de Lorient accueille une exposition intitulée « Parallèles éditions: rencontre entre papier et numérique » jusqu’au 10 décembre 2014. Des exemplaires de Lis tes classiques ont été disséminés dans un quartier de la ville de Lorient et les bibliothécaires en installeront à la médiathèque après l’exposition, de manière permanente! On a là un dispositif passerelle assez simple à mettre en oeuvre.

L'aventure du "Prêt numérique en bibliothèque" à Aulnay-sous-Bois L’essor de la lecture numérique en France bouleverse le modèle traditionnel de la bibliothèque. Toutefois il représente une véritable opportunité pour les professionnels du livre et de la lecture. En effet, ce nouveau mode de lecture questionne nos pratiques actuelles et en impose de nouvelles qui restent à imaginer et à mettre en application dans nos bibliothèques. Un projet interprofessionnel de prêt numérique en bibliothèque, à l’échelle nationale, est mis en place pour expérimenter la mise à disposition de livres numériques en bibliothèque (PNB). L'Agence nationale des Usages des TICE - Utilisation de tables interactives avec objets tangibles en école par Sébastien KUBICKI * Introduction Au cours de ces vingt dernières années, l’informatique a peu à peu investi la vie de tous les jours. A ce titre, Mark Weiser définissait en 1999 « l’informatique ubiquitaire » (i.e. une informatique toujours présente, rendant service mais « invisible »). Il est aujourd’hui facile de se rendre compte que le constat effectué à cette époque par Mark Weiser est en phase de devenir une réalité. Les ordinateurs « classiques » laissent place aux tablettes ou téléphones multifonctions dont bon nombre de personnes ne saurait maintenant se passer.

Trois idées simples pour des bibliothèques plus accueillantes - Parfois il y des idées simples et intéressantes à partager, des bonnes idées qui ne circulent pas assez je trouve dans notre milieu professionnel (mais nous manquons d’un outil simple lui aussi pour cela, on y travaille, non on refait pas facebook). Idée 1 : le shopping book ! J’ai reçu cette proposition par email de la part de la Bibliothèque Place des fêtes à Paris ! Troc de presse à la bibliothèque de Toulouse - J’ai été séduit par cette initiative qui fait de la bibliothèque un espace de partages… de documents. Ici la bibliothèque n’est plus celle qui achète pour des publics mais celle qui permet à mise en commun, de documents partagés par des gens. On connaît bien sûr le bookcrossing mais peut-être moins l’initiative Troc de Presse.

Bibliobox (Canopé d'Orléans-Tours) Une bibliobox à l'atelier Canopé de Tours La BiblioBox a été créée pour permettre l'accès à l'information et aux contenus dématérialisés dans des espaces sans accès à Internet. Son installation, qui ne requiert que des logiciels libres et du matériel peu onéreux, permet cet accès à un coût bien inférieur à d'autres solutions. Si vous voulez en savoir plus sur le projet BiblioBox, vous pouvez consulter le site lorsque vous serez connecté à Internet ainsi que le site 7 usages de Pinterest en bibliothèque Vous avez déjà entendu parler de Pinterest. Ce réseau social qui épingle sur un mur virtuel des images, photos et autres liens participe pleinement de l'émergence de ce qu'on appelle le Visual Web au même titre que d'autres outils de partage de photos comme Snapchat, Instagram, voire dans une certaine mesure Tumblr. L'an dernier, des études américaines révélaient que s'il y avait plus d'usagers sur les réseaux sociaux généralistes (Facebook, Google+, Twitter), ces derniers restaient plus longtemps en moyenne sur Pinterest que sur les autres et récemment, le Journal du Net annoçait que Pinterest était sur le point de doubler Facebook en revenu par visite apportée.

L'Agence nationale des Usages des TICE - BYOD et Haiku Camille Martin, enseignante à l'EREA « Stendhal » de Bonneuil sur Marne, présente sa pratique du numérique éducatif autour du haiku et des réseaux sociaux dans le cadre du défi @SenseiTwithaiku. L'origine du projet Professeure des écoles, je suis, depuis septembre 2014, détachée au sein de l’établissement régional d’enseignement adapté (EREA) Stendhal de Bonneuil-sur-Marne (94). Au-delà de difficultés scolaires parfois très importantes, mes élèves, en provenance de toute l’Ile-de-France présentent des difficultés d’ordre social et une grande hétérogénéité définit la classe dont je suis professeure principale depuis l’année passée. Ainsi, dès mon arrivée, il m’a semblé très important de souder les élèves de ma classe autour de projets au sein desquels ils pouvaient tous se retrouver dans le but de donner davantage de sens à leurs apprentissages et d’intéger le « BYOD ».

Quel usage à l ‘école? Il existe de nombreux logiciels de dessin à télécharger sur internet, certains gratuits, d’autres payants; ils ont tous leurs spécificités et sont plus ou moins adaptés à une utilisation à l’école selon le niveau où l’on enseigne. Je vous propose de découvrir MyPaint, un logiciel gratuit et simple d’emploi. Et si votre bibliothèque rejoignait BiblioSésame ? [Depuis Mars dernier, je coordonne le réseau national BiblioSésame à la Bpi, un ceci est un billet directement lié à mon activité professionnelle, une fois n’est pas coutume!] Bibliothécaires, proposez un nouveau service à vos publics ! BiblioSésame est un service de réponse à distance en réseau : actuellement, une vingtaine de bibliothèques mettent en commun leurs compétences et leurs ressources pour offrir au public des réponses gratuites, en 72h maximum. Le service est ouvert à tous. Les questions peuvent être posées via un formulaire sur le site www.bibliosesame.org ou sur le site des bibliothèques participantes. Depuis juin 2011, BiblioSésame répond également directement dans Facebook.

Related: