background preloader

Comment fonctionne le cerveau quand on apprend ?

Comment fonctionne le cerveau quand on apprend ?
Le comportement du cerveau pendant l’apprentissage demeure aujourd’hui un grand mystère pour nombre d’éducateurs. Cependant, si l’émergence de la neuro-pédagogie a déjà permis de lever le voile sur certains des aspects du fonctionnement du système nerveux et cérébral de l’être humain pendant le processus d’apprentissage, plusieurs zones d’ombre demeurent encore. Comment fonctionne véritablement le cerveau pendant le processus d’apprentissage ? De quelle manière l’environnement et les différents milieux de vie de l’apprenant influencent-ils son processus d’apprentissage ? De la diversité des cerveaux et de leurs modes de fonctionnement Les théories sur le fonctionnement du cerveau et de ses hémisphères sont légions, se contredisant parfois les unes les autres. « Pour apprendre – et enseigner – il est nécessaire de créer des schèmes structuraux solides entre les neurones. Une thèse que semble confirmer les travaux de nombre de chercheurs.

http://cursus.edu/article/20091/comment-fonctionne-cerveau-quand-apprend/#.U0Yom9GI70N

Related:  Apprendre à apprendre - Métacogniton, méthodologieCerveau Neuroscience Cognitif

Trois petites activités sur la mémoire « Ils n'apprennent pas! » Dans le palmarès des phrases les plus prononcées autour des machines à café des salles des professeurs, celle-ci figure clairement en bonne place. Repartons déjà du bon pieds sur le verbe « apprendre ». Il est bien large et n'exprime en général pas bien la pensée de son auteur dans cette situation. Comment respirer pour relaxer et augmenter la concentration? Le contrôle de la respiration est une des méthodes les plus simples pour relaxer et augmenter votre concentration. Voici un exercice simple qui vous apportera d’heureux bénéfices en moins de 2 minutes. Je vous invite à les expérimenter et à choisir celui qui vous plaît le mieux. Pour ma part, ma respiration préférée est la « respiration alternée » qui me met toujours un sourire aux lèvres! 1.

Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Intelligences Accueil > Dossiers et articles > Intelligences Qu'il est difficile de définir de manière univoque ce qu'est l'intelligence ! La notion a en effet beaucoup évolué avec le temps. Retenons pourtant deux éléments essentiels : c'est grâce à notre intelligence que l'on comprend, puis que l'on produit quelque chose à partir de ce que l'on a compris. Europe - TIFA Le Test Informatisé des Fonctions Attentionnelles (TIFA) (Pépin, Laporte & Loranger, 2006) Équipement requis Coût du logiciel Le Test Iinformatisé des Fonctions Attentionnelles est un instrument élaboré à partir des travaux de recherche de plusieurs théoriciens dans le domaine.

Neurosciences pour l'Ecole: les familles de mémoires L’humain est un être de mémoire. Son cerveau dispose d’une multitude de fonctions mémorielles qui agissent en système et en complémentarité, et se modifient sans cesse sous l’effet de la plasticité cérébrale.Il est possible de classer les différentes familles de mémoires en familles selon des critères tels que la durée de rétention, le type d’information retenue, le caractère conscient du rappel, etc. Il revient à l’enseignant de connaître leurs principales propriétés afin de mettre en place les modalités pédagogiques les mieux adaptées.L’apprentissage mobilise essentiellement trois types de mémoires qui devront attirer toute l’attention du formateur : sémantique, procédurale et de travail. Les deux autres familles : perceptive et épisodique, interviennent moins sur les pratiques pédagogiques.Lors de toute activité cognitive, c’est l’ensemble des familles de mémoires qui sont sollicitées de façon complémentaire. Développement Quelques propriétés principales des mémoires

3 mythes sur le cerveau qui influencent possiblement votre façon d’enseigner Le fait de mieux comprendre le cerveau aide-t-il à mieux éduquer? C’est la question à laquelle tentent de répondre certains chercheurs, dont Steve Masson, professeur en neuroéducation à l’Université du Québec à Montréal. La neuroéducation est une nouvelle science qui se veut une approche complémentaire aux recherches déjà existantes en éducation. Ce qui distingue les travaux de M. Neuf exercices pour améliorer sa concentration au travail La concentration consiste à mobiliser ses facultés mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Or notre cerveau est sollicité par de multiples informations et il ne peut en traiter qu'une seule à la fois de façon optimale. Il s'agit donc de le monopoliser, en se libérant des émotions parasites et en s'entrainant à agir, en activant ses cinq sens. Par cette pratique, vous gagnerez aussi en performance. Voici neuf exercices à effectuer avant et pendant ce travail. 1.

Qu'est-ce que les neurosciences cognitives ? - Prim à bord Les progrès considérables accomplis ces dernières années grâce au développement des techniques d’imagerie cérébrale permettent d’apporter de nouvelles réponses sur le fonctionnement du cerveau. Ces avancées dans le domaine intéressent de fait l’éducation et questionnent les méthodologies d’apprentissage proposées aux élèves. De nombreux scientifiques partagent ainsi l’idée que l’enseignant devrait se saisir des éléments de connaissance sur le cerveau pour enseigner et adapter ses pratiques aux activités cognitives de l’élève. Sans chercher à couvrir ce vaste sujet dans un seul article nous avons rassemblé plusieurs acteurs, chercheurs engagés dans cette problématique qui exposent en quoi les neurosciences cognitives peuvent apporter des éléments d’éclairage dans les pratiques pédagogiques ? Définitions :

Atelier Mémoire - Idées ASH Dans l'école, les résultats des évaluations de GS, CP et CE1 mettent en évidence que de nombreux élèves sont en situation de difficulté scolaire dès le cycle 2. Ils semblent présenter un problème de traitement de l'information. En mars 2007, avec mes collègues de GS et de CP, nous faisons l'hypothèse qu'une re-médiation à ce problème cognitif est possible en agissant sur l'enrichissement des processus et de l'élaboration.

Cette impressionnante modélisation 3D vous dévoile l’activité de notre cerveau comme jamais Le cerveau est sûrement l’organe du corps humain le plus mystérieux qui existe. En effet, malgré les avancées technologiques, les chercheurs sont encore loin d’avoir percé tous ses secrets. Pourtant, des scientifiques ont réussi à reconstituer l’activité cérébrale d’un homme grâce à la visualisation numérique. Une vidéo fascinante que DGS vous présente aujourd’hui. Depuis plusieurs décennies, les scientifiques tentent de percer les mystères qui entourent le cerveau, et surtout le cerveau humain. Malgré de nombreuses avancées technologiques, il reste encore beaucoup à découvrir.

Historique-Fondation - ANAE - Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l'Enfant LA FONDATRICE, LES PARRAINS & MARRAINES autour du berceau... Voici 20 ans ! En 1989, le docteur Claude-Jeanne Madelin, alors pédopsychiatre à l'Hôpital Necker-Enfants Malades, constitue un groupe de spécialistes et d'experts dont le souci est de promouvoir une “neuropsychologie de l'enfant”. La neuropsychologie française est alors quasi exclusivement tournée vers l'adulte. Ainsi, dès sa naissance, A.N.A.E est résolument inter-national. Ses deux Comités sont constitués : - pour un tiers : de 18 membres, spécialistes d'équipes d'autres pays que la France venus soutenir ce “projet” et surtout s'y associer (Belgique : 3, Canada : 2, et aussi, Danemark-Espagne-Italie-Royaume-Uni-Suisse : 1...), - pour les deux autres tiers : 18 spécialistes chefs de service ou membres d'équipes hospitalières françaises de Paris et de Province.

Métacognition et réussite des élèves Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ? L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ? Les enseignants tentent de les aider à retrouver le chemin des apprentissages scolaires afin qu’il apprennent les savoirs scolaires que l’Ecole s’engage à leur donner et définissent sur cette base la plupart des activités qu’ils leur proposent.

Neuroplasticité Introduction : Un siècle environ d’études neuroanatomiques de plus en plus résolutives ont conduit à préciser l’organisation du système nerveux avec une très grande définition, mais en donnant en contrepartie la notion d’une fixité et d’une constance forte dans l’architecture cérébrale. Le fait que le cerveau soit constitué quasi exclusivement de neurones postmitotiques renforce cette notion de rigidité structurale, favorisant la recherche de gènes de structure à la base de la mise en place des réseaux nerveux. À ces idées sur le déterminisme génétique de l’organisation anatomique du système nerveux sont associées celles relatives à l’organisation fonctionnelle, relevant d’une conception localisationniste des fonctions cérébrales, issue notamment des travaux de Broca, à la fin du siècle dernier. Notion de neuroplasticité : considération du caractère dynamique de l’organisation cérébrale et de son fonctionnement

Related: