background preloader

Comment fonctionne le cerveau humain (et comment en tirer parti)

Comment fonctionne le cerveau humain (et comment en tirer parti)
Voici un livre dont j’attends la sortie française avec impatience. Brain Rules: 12 Principles for Surviving and Thriving at Work, Home, and School du docteur John Medina est un livre qui vulgarise le fonctionnement du cerveau humain et explique comment en tirer profit que ce soit dans notre vie professionnelle, privé ou bien à l’école. [Edit : la version Française du livre est sortie le 17 Novembre 2010 sous le titre Les 12 Lois du cerveau ].Le livre s’organise autour de 12 chapitres qui illustrent 12 principes liés à l’organisation et à l’activité du cerveau. Règle 1 : Faire de l’exerciceFaire de l’exercice booste la puissance de votre cerveauPour améliorer votre capacité de raisonnement, bougez ! Règle 2 : SurvivreL’homme a évolué, le cerveau aussiNous n’avons pas qu’un seul cerveau dans notre tête, nous en avons trois. C’est grâce à son cerveau que l’homme a su s’adapter aux différents grands bouleversements comme le changement climatique. Related:  nadeifb

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ? (Voir la 2ème partie du dossier pratique) Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire. Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. ;;;;;• Le cerveau reptilien prend le pouvoir sur l’enfant L’enfant agit par rapport aux trois comportements instinctifs dictés par le cerveau reptilien. - Le comportement instinctif de lutte induit chez cet enfant des réactions de colères et de révolte contre la difficulté du sujet d’examen. - Le comportement instinctif de fuite incite l’enfant à ne plus travailler et à quitter la salle d’examen ; - Le comportement instinctif d’inhibition empêche l’enfant de réfléchir. Tant que les lobes frontaux ne reprendront pas le contrôle de la situation pour calmer les émotions négatives du cerveau reptilien, l’enfant sera en situation d’échec scolaire. L'échec scolaire : le cerveau reptilien dicte ses réactions de survie, l'enfant ne peut plus réflféchir ;;;;;• Comment savoir si son enfant est stressé ?

Le cerveau comme vous ne l'avez jamais vu ! De tous les organes humains, le cerveau est probablement le plus complexe, le plus mystérieux, mais aussi le plus fantastique. Les scientifiques de partout dans le monde tentent de déchiffrer cette énigme comprenant pas moins de 100 milliards de neurones... Si les avancées en ce sens sont énormes, il reste encore tant à découvrir. Comprendre les méandres du cerveau : des expositions virtuellesLa biologie du cerveau : dossiers sur le cerveauLe cerveau à toutes les sauces : des découvertes inusitéesStimulez votre cerveau : exercices et jeux en ligne pour vos neuronesDes animations et des vidéos sur le cerveau Note : les sites qui suivi de ce pictogramme sont commentés dans la banque de sites de Carrefour éducation. Si vous craignez que votre cerveau surchauffe en explorant tous les sites contenus dans ce guide, vous pouvez vous limiter à ceux qui sont accompagnés du petit pictogramme de cerveau ci-dessous. Source : Picto.qc.ca La biologie du cerveau : dossiers sur le cerveau Qu’en penser ?

Apprendre... une question de stratégies Présentation Cet ouvrage traite des habiletés liées à six fonctions exécutives du cerveau : l’activation, l’inhibition de l’impulsivité, la flexibilité, la planification, la mémoire de travail et la régulation des émotions. L’ouvrage propose aux intervenants des milieux scolaires et de réadaptation une définition de ces fonctions exécutives de même qu’un répertoire d’activités qui visent à faire prendre conscience aux élèves des habiletés associées à ces fonctions. Chaque chapitre porte sur l’une de six fonctions exécutives et comporte deux sections. Ces exercices sont accompagnés de matériel reproductible offert sur un cédérom. L’originalité de cet ouvrage réside notamment dans l’aide à l’accompagnement des élèves proposée sous forme de médiation dirigée dans le but de les amener à mieux gérer leurs apprentissages. À qui s’adresse cet ouvrage ? Auteurs Pierre Paul Gagné Pierre Paul Gagné a obtenu une maîtrise en psychologie de l’Université du Québec à Montréal. Table des matières 1. 2. 3.

Votre style d’apprentissage est-il plutôt orienté cerveau droit ou cerveau gauche ? - FormaVox Depuis sa parution en 2005, l’ouvrage de Daniel Pink «L’homme aux deux cerveaux» a plutôt fait parler de lui. Capitalisant sur les recherches menées en neurosciences, l’auteur propose une vision vulgarisée sur les différences entre les 2 hémisphères cérébraux, et pourquoi, selon lui, il devient indispensable que nous élargissions notre manière de penser vers davantage de créativité (et donc à mieux faire fonctionner notre «cerveau droit»). C’est au hasard de mes promenades sur le web que j’ai découvert une infographie assez sympa, qui résume très bien les différences entre «cerveau gauche» et «cerveau droit». Je vous propose de découvrir l’infographie ci-dessous, et les éléments-clés qu’elle avance en termes de styles d’apprentissage.

Les Mémos ENSEIGNANT | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab > UCL > L'Université > Organisation de l'UCL > Services généraux > Administration de l'enseignement et de la formation (ADEF) > Intranet > Les services de l'ADEF et entités associées > Louvain Learning Lab > Les Mémos du Louvain learning Lab | éditeur responsable : LLL | secrétariat : Brigitte Kerpelt | | règlements |

Quand les neurosciences rejoignent les sciences de l'éducation S’il fallait ne retenir qu’une seule découverte majeure pour ces dix dernières années en sciences cognitives, explique le professeur Dehaene, c’est que le cerveau est très organisé dès la naissance. L’exemple de la lecture L’apprentissage de la lecture active une région spécifique du cerveau. Cette « zone de la lecture » recycle un algorithme préexistant, celui de la reconnaissance des visages. Le professeur Dehaene présente les quatre facteurs principaux de réussite d’un apprentissage tels qu’identifiés par les sciences cognitives: l’attention, l’engagement actif, le retour d’information, et la consolidation. 1. Dans l’article, le lecteur est amené à visionner une capsule lui permettant de se rendre compte à quel point son attention est sélective. 2. Dehaene explique que de rendre les conditions d’apprentissage raisonnablement plus difficiles va paradoxalement aboutir à un surcroît d’engagement et un effort cognitif, synonymes de meilleure attention. 3. 4. [Consulter l’article] Well

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau Mais ce recyclage n’est pas une simple réutilisation. Comment alors passe-t-on d’une lecture ânonnante à une lecture fluide ? 1. 2.

4 informations à connaître par tous sur la manière dont le cerveau apprend Connaître la manière dont le cerveau fonctionne est un gage pour des apprentissages efficaces. Je vous propose de répondre aux questions suivantes dans cet article, qui pourra aider à la fois les enseignants, les parents, les enfants et les adolescents à l’école et au moment des devoirs : 1. 2. 3. 4. Le cerveau est en charge de tout ce que nous faisons, que ces choses soient conscientes ou non (comme emprunter un chemin connu sans se perdre, cligner des yeux ou encore sourire). Nous utilisons notre cerveau à chaque fois que nous résolvons des problèmes, que nous parlons, que nous dessinons, que nous jouons ou pratiquons un sport, que nous faisons preuve d’imagination, que nous rêvons. Le cerveau est également le siège de la mémoire : la mémoire à court terme (comme le dernier repas que nous avons pris)la mémoire à long terme (comme la manière dont nous avons vécu notre premier jour d’école) Le cerveau est le siège de la raison et de la logique. >>> Pour aller plus loin : Articles similaires

Utiliser les neurosciences pour mieux former La neuroéducation est un domaine de recherche qui étudie les mécanismes cérébraux liés à l’apprentissage et à l’enseignement. C’est une discipline qui est née en 2007, suite à un rapport de l’OCDE (l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Cette discipline s’inspire des recherches menées en sciences cognitives (psychologie, neurosciences, ergonomie…). Elle utilise les informations récoltées sur les fonctions cognitives liées à l’apprentissage (perception, attention, mémorisation, etc.) pour adapter les pratiques éducatives. Cela est rendu possible notamment grâce aux techniques d’imagerie cérébrale qui permettent d’étudier les réactions du cerveau en train de lire, de mémoriser ou de compter par exemple. Qu’a-t-on appris grâce à la neuroéducation ? – Notre mémoire est influencée par nos émotions : nous retenons plus facilement une information si nous l’associons à quelque chose d’émotionnel car nous ne sommes plus passifs. Qu’est-ce que le projet Neurosup ?

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! D'un point de vue clinique et physiologique, plusieurs observations nous incitent à penser que la mémoire à long terme engloberait différents types de mémoire. Par exemple, certaines amnésies affectent certains types de souvenirs et pas d'autres. De même, on a découvert que différentes structures cérébrales étaient spécialisées dans le traitement de différents types de souvenirs. L'une de ces distinctions qui apparaissent comme des plus fondamentales est celle que l'on fait entre les mémoires explicites (ou déclaratives) et celles qui sont implicites (ou non-déclaratives), selon que l'on peut ou non en exprimer verbalement le contenu. Traditionnellement, les études se sont concentrées sur la mémoire explicite où nous pouvons nous rappeler consciemment les faits et les choses. Plus récemment, un intérêt croissant en recherche a vu le jour pour une forme inconsciente de mémoire appelée mémoire implicite. La mémoire explicite est quant à elle souvent subdivisée en

Les 10 commandements de l'enseignant débutant | Carla Schiappa Ça fait déjà quelques années que je suis instit (ou PE), et je me suis rendue compte que ma pratique avait beaucoup évolué depuis mes débuts. Positionnement auprès des élèves, gestion de la classe, travail hors temps scolaire, corrections et préparations sont autant de domaines dans lesquels j'ai évolué. En tant que PE débutante, j'aurais aimé avoir une sorte de "guide de survie" avec des conseils pratiques, les commandements de base du néo-titulaire. Alors qu'à cela ne tienne, si je ne l'ai pas eu pour moi, j'ai tenté d'écrire quelques conseils pratiques pour instits débutants... La sécurité ta priorité numéro 1, tu feras Un directeur avait lequel j'enseignais au tout début de ma carrière disait souvent "Tu as beau faire la meilleure pédagogie, si un élève est en danger, ça ne sert à rien. Les traces écrites, tu soigneras La trace écrite, c'est ce qui reste dans le cahier:les leçons, les devoirs, les corrections mais aussi les mots aux parents. Un modèle pour tes élèves, tu seras

Didactique professionnelle | Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend!

Related: