background preloader

Apprendre : une affaire de connexion et répétition

Apprendre : une affaire de connexion et répétition

http://neuropedagogie.com/bases-neuropedagogiques-de-l-apprentissage/apprendre-une-affaire-de-connexion-et-repetition.html

Related:  Cerveau Neuroscience Cognitifcognition apprentissageneuro

Human Brain Project La Commission européenne a officiellement désigné le Human Brain Project (HBP) comme l’un de ses deux projets FET Flagship. Le HBP regroupera les scientifiques de tout le continent autour de l’un des plus grands défis de la science contemporaine: comprendre le cerveau humain. Le Human Brain Project (HBP) a pour but de réunir toutes les connaissances actuelles sur le cerveau humain afin de le reconstituer, pièce par pièce, dans des modèles et des simulations informatiques. Ces modèles ouvriront de nouvelles perspectives dans le but de mieux comprendre le cerveau et les maladies neurologiques. Il s’agira également de développer des technologies novatrices dans les domaines informatiques et robotiques.

Comment devenir plus efficace : apprendre à établir une liste d'objectifs - Penser et Agir : Le développement personnel par l'action ! Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, sachez que vous pouvez recevoir Librement et Gratuitement la Lettre qui m’aurait permis d’économiser 10 ANNÉES si je l’avais reçue plus tôt ! Vous y découvrirez les 2 Types de Choix INCONSCIENTS que vous effectuez au QUOTIDIEN et qui conditionnent 95% de votre Vie ! Cliquez ici pour Télécharger votre Lettre GRATUITEMENT.

Bien apprendre, conseils avisés Le contenu de ces pages est issu essentiellement de mes notes personnelles d'une intervention très enrichissante de Bruno HOURST, lors d'une conférence pédagogique. Professeur de mathématiques, Bruno Hourst a cherché une approche pédagogique qui permette aux élèves en difficulté scolaire - mais qui ont tous des richesses - de pouvoir apprendre en exploitant ces richesses. Cette approche pédagogique vient d’un mouvement anglo-saxon qui s’est posé la question de savoir pourquoi certains mémorisent très vite. « La suggestopédie » du bulgare Georgi Lozanov. Cela n’a pas pris en France.

Facebook va à l'encontre du cerveau humain Rubin Dunbar, de l’Université d’Oxford vient de rendre les conclusions de son étude sur les groupements sociaux à travers les siècles: il serait impossible, pour le cerveau humain, d’entretenir un lien social avec plus de 150 amis, quel que soit le niveau de sociabilité. Selon ce professeur d'anthropologie, le néocortex, zone du cerveau qui gère la pensée consciente et le langage, serait responsable de cette restriction. Les recherches de Dunbar révèlent que l'arrivée des réseaux sociaux sur internet ne change rien à ces capacités neurologiques.

CoffreOutilsTIC:Accueil Le «coffre à outils TIC» est conçu en fonction de la réalité du Web 2.0. Ce catalogue électronique propose des outils pédagogiques numériques permettant d’être plus efficace dans sont travail. Le «coffre à outils TIC» peut être utilisé dans le cadre de tous les programmes de formation de l’école québécoise.

Les neurones se connectent au hasard des rencontres Sciences vendredi 25 janvier 2013 L’infiniment petit au cœur des deux projets. Les neurones et leur fonctionnement. Images de synthèse. (blue brain project) Le processus stratégique - Réviser le cours - Management des organisations - Terminale STMG Face à la complexité de l'environnement, les organisations doivent mettre en place une stratégie. Les dirigeants fixent des objectifs à long terme pour orienter les actions des partenaires. Leurs choix doivent être le fruit d'une réflexion structurée autour du processus stratégique, afin d'aider les organisations à se différencier des autres. Cette stratégie doit être construite autour de la définition claire de la finalité de l'organisation. 1.

Vive les « neuroprofs » ! De l’aveu de Nathalie Ré, sa prof d’histoire-géo, Tony [le prénom a été changé, NDLR] était « complètement à la ramasse ». A la fin de sa formation Neurosup, on a demandé à ce collégien redoublant d’Ernest-Bichat à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), ce qu’il en pensait. Il a conclu son mot par cette phrase : « Et maintenant, j’aime l’école ». Depuis, Tony est passé de 5 à 11 de moyenne. « J’ai été épatée, confie Nathalie Ré, émue. Neurosup a changé l’image qu'il avait de lui. »

Related: