background preloader

Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé

Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé
Les sciences cognitives frappent à la porte de la classe. Mais les concepts et outils développés dans les laboratoires ont-ils une pertinence dans les classes ? Les enseignants s’interrogent sur les apports de la psychologie expérimentale et des neurosciences et sur la possible articulation entre les résultats scientifiques et les pratiques de classe. Suite à la semaine du cerveau, pour poursuivre cette exploration, nous avons interrogé Olivier Houdé, instituteur de formation initiale, professeur de psychologie à l’Université Paris Descartes, directeur du Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Éducation de l’enfant (LaPsyDÉ) et membre senior de l’Institut Universitaire de France. "L'enseignement repose toujours sur l'idée qu'il faut accumuler et activer des fonctions cognitives, et jamais sur l'idée de travailler sur les capacités d'inhibition." (O. Olivier Houdé : « La pédagogie, c’est la science des apprentissages. La focale semble bien lointaine. Pour aller plus loin :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/03/24032014Article635312406210241782.aspx

Related:  NEUROSCIENCES_APPRENTISSAGEApprentissage et cognitionApplications pédagogiquesMon Fourre Tout à trier...école maternelle

EDU CERI Résumé | Table des matières | Comment obtenir cette publicationUn abécédaire du cerveau | Sites web Résumé Après vingt ans d’un travail de pointe en neurosciences, la communauté éducative prend conscience du fait que « comprendre le cerveau » peut indiquer de nouvelles voies de recherche et améliorer politiques et pratiques éducatives.

Comprendre l'apprentissage pour enseigner Nous partirons de l’un de nos principes : Enseigner, c’est mettre en place des situations (des dispositifs, des situations-problèmes, des activités … et pourquoi pas un bon exposé de synthèse) dans lesquelles l’étudiant(e) pourra apprendre. Ce « pourra » marque son intentionalité et une certaine indétermination. Nous nous baserons aussi sur une vidéo » Teaching teaching & Understanding understanding » qui tout à la fois inspire et illustre notre propos. « Teaching Teaching & Understanding Understanding » is an award-winning film about university and tertiary teaching generally. We follow Susan and Robert in their studies. Susan is a model student using learning activities that deepen her understanding; Robert uses low level activities that only just scrape him a pass.

Colloque « Didactique de l'oral » - Didactiques de l'oral et éducation communicative implicite Robert BOUCHARD, Gric (Groupe de recherche sur les interactions communicatives) -Université Lumière-Lyon 2 Dans ce papier un peu... masochiste, je vais entreprendre, en tant que didacticien de (dé) limiter l'ambition didactique dans le domaine de l'enseignement de l'oral en langue maternelle, ou, en d'autres termes, de définir ce que me semblent être les limites d'une telle intervention didactique. La didactique de l'oral actuelle se conçoit la plupart du temps comme une proposition de nouvelles pratiques pédagogiques spécifiques (cf. Dolz et Schneuwly, 1999 ou encore plus Maurer, 2001 avec une "importation" de pratiques communicatives inspirées du Fle) sensées venir compléter le dispositif de formation linguistique existant. Pour notre part, il nous semble nécessaire aussi (surtout ? ) de tenir compte des pratiques orales les plus dominantes dans la formation des élèves, quelle que soit la discipline.

Réinventer l'école en développant des travaux vieux d'un siècle Professeure des écoles et linguiste de formation, Céline Alvarez a développé les travaux visionnaires de Maria Montessori, en les mettant au goût du jour avec les dernières découvertes des sciences cognitives et de la linguistique française. Résultat : les enfants apprennent mieux et plus vite. Le petit garçon semble captivé. Inlassablement, son doigt suit le contour rugueux de la lettre « M » tandis qu’il répète : « mmmm, mmmm. » Puis il passe au « U », au « R ». Soudain, son visage s’éclaire : « Mmmurrrr.

Neurosciences : les adolescents apprennent plus vite grâce au renforcement positif Olivier Houdé signe un article sur les étonnants pouvoirs du cerveau des adolescents dans la magazine Cerveau & Psycho du mois de décembre. Il nous explique qu’entre 13 et 17 ans, le cerveau des ados déploie d’étonnantes capacités d’apprentissage s’il est correctement encouragé. Les adolescents ont le goût du risque, recherchent des sensations fortes, font preuve d’impulsivité car leur cerveau est en pleine construction et qu’il est particulièrement sensible aux récompenses. Cette spécificité faciliterait la mémorisation et l’adoption de nouveaux comportement pour peu que les parents et l’environnement éducatif aient recours au renforcement positif. C’est ce qu’a révélé une étude menée par une équipe de chercheurs américains d’Harvard et de Columbia en s’appuyant sur l’imagerie par résonance magnétique pour tester leur capacité d’apprentissage.

Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus.

La communication orale : pourquoi et comment l’enseigner? À l’école, l’accent est souvent mis (avec raison) sur l’apprentissage de l’écrit par l’entremise de la lecture et de l’écriture. Si l’importance de l’écrit dans l’apprentissage n’est plus à démontrer, il semblerait que le développement du langage oral soit lui aussi déterminant. En France, l’apprentissage de l’oral est de plus en plus présent dans les programmes d’études de l’élémentaire et du collège (l’équivalent du primaire et secondaire au Québec).

Pour une refondation de l'école guidée par les enfants - Céline Alvarez - Debout Ludo, le blog ! Céline Alvarez, institutrice à Gennevilliers, nous présente ici l’expérimentation qu’elle mène dans sa classe de maternelle de ZEP. Initialement formée à la linguistique, elle entre à l’Education Nationale en 2009 pour “faire bouger les lignes”. S’inspirant de la pédagogie Montessori et des travaux en sciences cognitives et linguistiques (Jean Itard et Edouard Seguin), elle nous explique dans cette vidéo comment elle a obtenu des résultats extrêmement encourageants après deux ans d’expérimentation. Après ces trois années d’expérimentation, l’Education Nationale a décidé de ne pas donner suite au projet.

Lionel Naccache, la conscience des neurosciences Portrait. Ce neurologue explore les états de conscience du cerveau pour comprendre la pensée subjective et proposer des thérapies innovantes. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Florence Rosier Tel du vif-argent, il surgit dans la nef de l’immense cathédrale de verre dédiée au culte du système nerveux : l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Dans ce haut lieu des neurosciences, Lionel Naccache, cheveu rebelle et chemise bariolée, veille sans relâche sur nos états de conscience, dans un singulier mélange d’enthousiasme et d’humilité, de rigueur et d’humanité, d’exigence intellectuelle et de gravité. Non sans une certaine candeur, qui d’emblée désarme : un regard de douceur posé sur le monde.

Ateliers à visée philosophique - Circonscription IEN Sens 2 - Education Nationale Travaux effectués lors d’une animation pédagogique (suite à la conférence) En préambule de ces ateliers Proposer des thèmes de Pomme d’Api après avoir vécu en classe une situation. Proposer une réflexion. “A quoi ça sert de dire pardon ?” (Pomme d’Api mars 2008) “C’est quoi être mort ?” (Pomme d’Api avril 2008) Activité sur le thème "notion d’entre-aide" :A trois on a moins froid de Elsa Devernois et Michel Gay (édition Ecole des Loisirs) Fiche 1 - Fiche 2

Related: