background preloader

Applications pédagogiques

Facebook Twitter

Comment éviter la surcharge de la mémoire de travail chez les élèves ayant des TA. Ajouter aux Favoris Article écrit par Theresa Pham, programme combiné de maîtrise et de doctorat en orthophonie à l’Université Western, sous la supervision de Lisa Archibald, Ph.

Comment éviter la surcharge de la mémoire de travail chez les élèves ayant des TA

D. La mémoire de travail est cette faculté qui permet de retenir l’information et de la manipuler mentalement pendant une courte période. La mémoire de travail intervient dans les processus de réflexion complexe et d’apprentissage. Elle appuie en effet l’apprentissage dans l’ensemble du curriculum scolaire, qu’il s’agisse de suivre des consignes, d’apprendre à lire ou de résoudre des problèmes mathématiques et scientifiques.

Livret pedagogie neuropsychologie 2. Anki : un logiciel libre d’apprentissage et de mémorisation. Anki est un un logiciel libre multiplateforme d’aide à la mémorisation.

Anki : un logiciel libre d’apprentissage et de mémorisation

La version actuelle est la 1.2.9, mais ce logiciel est en constante évolution, avec une version 2.0 en ligne de mire. Différentes études font état de plusieurs types de mémoire. La mémoire sensorielle qui agit en une fraction de seconde, la mémoire à court terme, qui nous permet de conserver tout au plus environ 7 informations durant quelques dizaines de seconde, et la mémoire à long terme capable d’engranger de grandes quantités d’information sur de très longues durées.

Un travail de mémorisation a pour objectif de faire passer une connaissance ou un savoir-faire de la mémoire à court terme vers celle à long terme. Une part importante des méthodes de mémorisation font référence à la notion de flashcard (carte mémoire en français). Anki, comme d’autres logiciels, fonctionne en présentant des flashcards (questions) identiques jusqu’à obtenir les bonnes réponses.

Métacognition et réussite des élèves. Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ?

Métacognition et réussite des élèves

L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ?

Apprendre à métacogiter - 45006ac.pdf. Metacognition: The Gift That Keeps Giving. Editor's note: This post is co-authored by Marcus Conyers who, with Donna Wilson, is co-developer of the M.S. and Ed.S.

Metacognition: The Gift That Keeps Giving

Brain-Based Teaching degree programs at Nova Southeastern University. They have written several books, including Five Big Ideas for Effective Teaching: Connecting Mind, Brain, and Education Research to Classroom Practice. Students who succeed academically often rely on being able to think effectively and independently in order to take charge of their learning. These students have mastered fundamental but crucial skills such as keeping their workspace organized, completing tasks on schedule, making a plan for learning, monitoring their learning path, and recognizing when it might be useful to change course. Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé. Les sciences cognitives frappent à la porte de la classe.

Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé

Mais les concepts et outils développés dans les laboratoires ont-ils une pertinence dans les classes ? Les enseignants s’interrogent sur les apports de la psychologie expérimentale et des neurosciences et sur la possible articulation entre les résultats scientifiques et les pratiques de classe. Suite à la semaine du cerveau, pour poursuivre cette exploration, nous avons interrogé Olivier Houdé, instituteur de formation initiale, professeur de psychologie à l’Université Paris Descartes, directeur du Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Éducation de l’enfant (LaPsyDÉ) et membre senior de l’Institut Universitaire de France. "L'enseignement repose toujours sur l'idée qu'il faut accumuler et activer des fonctions cognitives, et jamais sur l'idée de travailler sur les capacités d'inhibition.

" Neuroscience & the Classroom. Brain-Based Learning. La taxonomie d'Anderson et de Krathwohl. Microsoft Word - GUIDE SCENARISATION.doc - GUIDE SCENARISATION2.pdf. Engaging Brains: How to Enhance Learning by Teaching Kids About Neuroplasticity. Editor's note: This post is co-authored by Marcus Conyers who, with Donna Wilson, is co-developer of the M.S. and Ed.S.

Engaging Brains: How to Enhance Learning by Teaching Kids About Neuroplasticity

Brain-Based Teaching degree programs at Nova Southeastern University. They have written several books, including Five Big Ideas for Effective Teaching: Connecting Mind, Brain, and Education Research to Classroom Practice. Enhancing Student Commitment Explicitly teaching students about neuroplasticity can have a transformative impact in the classroom. A central facet of our work as teacher educators is teaching about how the brain changes during learning.

Lessons on discoveries that learning changes the structure and function of the brain can engage students, especially when combined with explicit instruction on the use of cognitive and metacognitive strategies that guide them to learn how to learn (Wilson & Conyers, 2013).