background preloader

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs"

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs"
Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Le lancement de cette campagne intervient la veille du Safer internet day ("Jour de l'internet plus sûr"), auquel participent mardi 30 pays européens. Selon Justine Atlan, présidente de e-Enfance, contactée par L'Express, "80% des élèves affirment avoir été témoins de cyber-harcèlement". "Cela touche majoritairement les collégiens, avec un pic à 12-13 ans", décrit-elle. 3 à 4 suicides par an dûs au cyber-harcèlement

http://www.lexpress.fr/education/cyber-harcelement-scolaire-les-reseaux-sociaux-deshinibent-les-utilisateurs_1322228.html

Related:  intimidationjulienpaignaucyber harcèlementLe harcelementLe cyber harcèlement

Programme [www.enfantsavertis.ca] Modules éducatifs consacrés à l'exploitation sexuelle et à l'intimidation dans l'espace numérique Le Centre canadien de protection de l’enfance est un organisme caritatif voué à la sécurité personnelle des enfants. Son but est de réduire la violence faite aux enfants par l’entremise de programmes et de services destinés à la population canadienne. À travers son rôle dans l’administration de Cyberaide.ca (la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet), le Centre observe une hausse marquée des signalements venant de jeunes de 12 à 17 ans. Une forte proportion des signalements faits par des ados portent sur la production de photos et de vidéos à caractère sexuel et leur diffusion par l’entremise d’Internet ou d’appareils électroniques, parfois dans un contexte d’intimidation.

Logiciel pour espionner les conversations Facebook Les révélations d’Edward Snowden n’en finissent pas. Toujours bloqué à l’aéroport de Moscou, l’ancien analyste de la NSA avait déjà dévoilé des informations concernant le programme d’espionnage américain Prism. Mercredi soir, « The Guardian » a révélé comment les services de renseignements américains faisaient pour espionner les internautes du monde entier à travers le logiciel secret XKeyscore. Le programme permettrait de surveiller les internautes sur les réseaux sociaux Cyberharcèlement netecoute.fr Le cyberharcèlement, c'est quoi ? Ce type de harcèlement qui utilise les technologies comme le mobile ou l'Internet, peut blesser une personne non seulement à l'école mais aussi jusque dans sa maison. Comme ça se passe dans le monde virtuel, c'est du 24h/24, 7j/7 et ça peut rendre fou ou effrayer quelqu'un sans qu'il ne sache quoi faire pour s'en sortir. Ce harcèlement en ligne peut prendre différentes formes comme la création d'un faux profil à ton nom, l'envoi de messages d'insultes ou la diffusion de fausses rumeurs. Quoi qu'il en soit il ne faut pas laisser faire et en parler à un adulte de confiance. La seule chose positive c'est que ce type de harcèlement laisse des traces.

Mobilisons-nous contre le harcèlement L'édition 2014-2015 du prix «Non au harcèlement » a permis aux élèves de réaliser 813 projets collectifs de l'école primaire au lycée en passant par les structures péri et extrascolaires. Un prix pour lutter contre le harcèlement à l'école Le prix "Non harcèlement" a pour objectif de donner la parole aux élèves et aux jeunes de 8 à 18 ans, qui devront produire un support de communication (affiche ou vidéo) accompagnant le projet de lutte contre le harcèlement qu'ils souhaitent mener dans le cadre du plan de prévention du harcèlement de leur établissement. Pour participer, les élèves doivent envoyer leur production ainsi que leur projet au référent harcèlement de leur académie. Un jury académique remettra un prix "coup de cœur académique" en mars 2016 et sélectionnera les nominés pour le jury national.

Gossip : comment lutter contre le cyber-harcèlement - 06/06/2015 - ladepeche.fr Le terrible drame qui s'est déroulé en Tarn-et-Garonne montre combien la question du harcèlement doit reste r une priorité pour le corps enseignant et les pouvoirs publics. Surtout, ce drame intervient en pleine polémique sur une nouvelle application pour smartphone, Gossip, qui tire son nom de la série télé américaine «Gossip girl» où une anonyme raconte les secrets peu reluisants de la haute bourgeoisie new yorkaise. Gossip permet donc à tout utilisateur de propager des rumeurs et des ragots avec des membres de son répertoire téléphonique ou ses amis Facebook. Les 140 caractères ou la photo postée ne sont pas permanents et s'effacent au bout de dix secondes, comme sur Snapchat, une application d'échange de photos très prisée par les ados. La créatrice de Gossip se défend très cyniquement en martelant que son application est réservée aux plus de 16 ans, mais aucun contrôle de l'âge des utilisateurs n'est possible.

Agir contre le harcèlement à l'École La lutte contre le harcèlement est une priorité du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Priorité car le harcèlement va à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun, l’acceptation des différences, l’apprentissage de la citoyenneté. La loi du plus fort ne peut pas régir les rapports entre élèves. Pendant longtemps, et parfois encore aujourd’hui, le harcèlement entre élèves a été considéré comme anodin, voire constitutif de la construction de nos enfants et de nos jeunes, laissant souvent entendre que ces violences "forgeaient le caractère".

Surveillance : "On serait passé de Big Brother aux Little Sisters" La sortie de votre livre répond-elle aux récentes révélations d’Edward Snowden ? Armand Mattelart Armand Mattelart - Au départ, pas du tout ! André Vitalis et moi avions déjà terminé le bouquin en novembre 2012. On avait eu l’idée de travailler ensemble sur cette histoire de la surveillance et du profilage parce qu’il s’était déjà penché sur le rapport entre pouvoir et informatique, et moi, de mon côté, j’avais déjà publié un ouvrage sur l’aspect international de la surveillance. L’éditeur nous a fait patienter un an avant de publier le livre et pendant cette année-là on a retravaillé notre texte. Cyber-harcèlement : les victimes vont enfin pouvoir se défendre efficacement. Par Romain Darriere, Avocat. Ainsi, l’article 222-33-2-2 du Code pénal prévoit désormais que : « Le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail. Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende :

Traitée de "pute", de "boloss" : Marion, 13 ans, s'est suicidée Ce mercredi matin, Marion voulait rester au lit. Après le petit déjeuner, elle est remontée dans sa chambre. La veille, déjà, elle se disait " fatiguée" afin d'échapper aux dernières heures de cours. Au retour de son travail, sa mère l'avait trouvée "pâlotte" sans s'inquiéter davantage. Les petits maux, de ventre, de tête, de coeur... éclosent bien souvent à l'adolescence.

Related: