background preloader

Lutter contre le harcèlement à l'école : l'affaire de tous !

Lutter contre le harcèlement à l'école : l'affaire de tous !
Lutter contre le harcèlement : l'affaire de tous ! La lutte contre le harcèlement s’inscrit dans le prolongement des États généraux sur la sécurité à l’École , qui se sont tenus les 7 et 8 avril 2010 avec en ligne de mire trois principes : connaître, agir et évaluer. C’est la mise en oeuvre de la politique en faveur de la sécurité à l’École qui a fait émerger la problématique du harcèlement entre élèves, dont jusqu’alors personne ne parlait. Annoncée dans le cadre du plan d’actions arrêté à l’occasion des Assises sur le harcèlement à l’École, une grande campagne pour lutter contre le harcèlement à l’École est lancée à la fin du mois de janvier 2012. Le harcèlement à l'École : une violence à bas bruit aux conséquences parfois dramatiques Le harcèlement à l’École n’est pas un phénomène mineur Le harcèlement se caractérise par la soumission, dans le temps, d’un élève, à des comportements agressifs et humiliants par un ou plusieurs élèves. Ce plan d’actions est mis en oeuvre à travers :

Harcèlement scolaire : rencontre et premières pistes d'actions Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a rencontré, le 14 mars 2011, des acteurs du soin psychologique et psychiatrique ainsi que du champ éducatif. Tous sont signataires de la lettre ouverte sur le harcèlement scolaire rendue publique le 26 janvier 2011. La rencontre a eu lieu en présence d’Éric Debarbieux, président du conseil scientifique des états généraux de la sécurité à l'école, de Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire, et de Claude Bisson-Vaivre, doyen des inspecteurs généraux du groupe vie scolaire. Cette réunion de travail avait pour objectif de dresser un état des lieux et de soumettre des pistes d’actions sur la question du harcèlement scolaire. Un rapport est attendu pour la fin du mois de mars 2011. Ses préconisations feront l’objet d’un débat avec l’ensemble de la communauté éducative en mai 2011.

Comment lutter contre le harcèlement à l'École ? Mobiliser les équipes éducatives "Pas de harcèlement dans mon établissement" : le ministère propose à tous les établissements qui souhaitent s'engager une charte qui offre un cadre de référence à l'engagement de la communauté éducative. Elle aborde : la reconnaissance et la prise en compte du harcèlement ;la prévention ;le traitement des situations d'élèves victimes de harcèlement. 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Expliquer le harcèlement aux élèves Les partenaires du ministère de l'éducation nationale proposent des outils destinés aux élèves, pour les aider à comprendre et repérer les situations de harcèlement. À l'école primaire Les éditions Calligram proposent "Lili est harcelée à l'Ecole", une aventure de Max et Lili, à partir du 10 février (4,90 € TTC). La fondation d'entreprise Boulanger a mis au point une carte d'identité scolaire, sous forme de porte-clés, "Halte à la violence ! À l'école primaire et au collège Au collège Préparer une séquence en classe

Bulletin officiel n° 31 du 31 août 2006 LUTTE CONTRE LA VIOLENCEPrévention et lutte contre la violence en milieu scolaireNOR : MENE0601694C RLR : 552-4 CIRCULAIRE N°2006-125 DU 16-8-2006 MEN - DGESCOINTJUS Texte adressé au directeur général de la police nationale ; au directeur général de la gendarmerie nationale ; aux préfètes et préfets de région ; au préfet de police ; aux premiers présidents et procureurs généraux près les cours d’appel ; aux rectrices et recteurs d’académie ; aux préfètes et préfets de département ; aux directrices et directeurs régionaux de la protection judiciaire de la jeunesse ; aux directrices et directeurs départementaux de la protection judiciaire de la jeunesse ; aux présidents et procureurs de la République près les tribunaux de grande instance ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale ; aux chefs d’établissement ; aux directrices et directeurs d’école

Luc Chatel présente un plan de prévention et de lutte contre le harcèlement à l'École Préparées, dans la continuité des États généraux sur la sécurité à l’École, par les travaux d’Éric Debarbieux et par de nombreuses réunions de travail depuis le mois de janvier, ces assises ont pour objectif de lever le tabou du harcèlement à l'École, dont une récente enquête de victimation a révélé qu’il concernait plus d’un enfant sur dix en école primaire. Combattue dans la plupart des pays développés, dénoncée par tous les spécialistes de l’enfance qui s’accordent pour en décrire les effets destructeurs sur la personnalité et sur la réussite scolaire, cette violence entre pairs, faite de brutalités physiques et d’humiliations psychologiques, a trop longtemps été passée sous silence, voire tolérée : elle va désormais faire l’objet d’une politique nationale, pour la première fois en France. Connaître et faire reconnaître le harcèlement par la communauté éducative adulte Faire de la prévention du harcèlement à l’École l’affaire de tous

La lutte contre le harcèlement Le ministère a fait de la prévention et de la lutte contre le harcèlement entre élèves l'une de ses priorités d'action. Le harcèlement se caractérise par l'usage répété de la violence physique, de moqueries et autres humiliations entre élèves. Ses conséquences peuvent être lourdes lorsqu'il n'est pas pris en compte : perte d'estime de soi, décrochage scolaire, désocialisation, anxiété, dépression, somatisation, conduites suicidaires. La lutte contre le harcèlement s'inscrit dans le prolongement des États généraux sur la sécurité à l'école, qui se sont tenus les 7 et 8 avril 2010 avec en ligne de mire trois principes : connaître, agir et évaluer. Faire de la prévention du harcèlement à l'École l'affaire de tous Une campagne nationale de lutte contre le harcèlement est lancée le 24 janvier 2012 Consulter le dossier de presse Feuilleter le dossier de presse Télécharger le dossier de presse La campagne repose sur deux grands piliers : Connaître et faire connaître le harcèlement Chiffres clés

Prévention de la violence en milieu scolaire - Agir contre la violence Les grands axes d'action pour lutter contre la violence à l'école La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République traduit l'engagement du ministère de répondre au phénomène de violence à l'école. Une politique d'ensemble est menée afin de mettre en place les conditions favorables à une communauté éducative sereine, en ciblant notamment les établissements les plus exposés au phénomène de la violence. La réalisation de diagnostics de sécurité Les diagnostics de sécurité présentent des préconisations d'ordre technique et organisationnel afin de sécuriser au mieux l'établissement scolaire concerné. Cette mesure de sécurisation est complémentaire des diagnostics de sûreté menés par les fonctionnaires du ministère de l'intérieur. Le dispositif des correspondants pour la sécurité de l'école Les "correspondants police-gendarmerie sécurité de l'école" sont désignés dans tous les établissements scolaires et dans certaines écoles.

Le harcèlement sur internet en questions Qu'est-ce que le "cyberbullying" ? Le "cyberbullying" peut être traduit en français par "harcèlement virtuel" ou "cyberintimidation". On utilise ce terme lorsqu’une personne est victime d’humiliations, de moqueries, d’injures, voire de menaces physiques sur un site internet. Ce type de harcèlement a surtout lieu sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook qui est le plus utilisé, et sur les blogs. Quelle forme prend ce harcèlement virtuel ? Le plus souvent, le harcèlement passe par la création d’un sujet de discussion, groupe ou page sur Facebook ou un autre réseau social, visant une personne. Il se crée alors un véritable espace de défouloir. Existe-t-il d’autres formes de "cyberbullying"? Tout ce qui est préjudiciable à l’identité numérique d’une personne est considéré comme du harcèlement virtuel. On parle donc aussi de cyberbullying quand une personne se fait pirater son profil (Facebook ou messagerie) par un individu qui envoie des messages en son nom. Oui. Oui.

De la violence à l’école à l’école de la violence. Essai d’analyse de la pratique pédagogique comme forme de violence 1Traditionnellement, on associe la question de la violence en situation scolaire à la jeunesse. Tout se passe comme si les jeunes étaient les principaux acteurs de la violence. Pourtant la réalité est complexe ; autant les jeunes sont les acteurs de la violence, autant ils en sont les victimes. 2Cette recherche porte sur la violence verbale dont sont victimes les apprenants en situation d’apprentissage. 1 Au Cameroun, la question de la violence à l’école est taboue. 3L’autre complexité est la catégorisation de la violence. 3 Notamment la forme verbale, psychologique, physique et les formes de discriminations. 4Selon diverses perspectives, il est possible de distinguer plusieurs types de violences3. 4 Les principaux chercheurs du groupe sont Nathalie Auger, Christina Schultz-Romain, Claudine Moïse(...) 5Plusieurs études ont été réalisées sur la dimension verbale de la violence en particulier dans le domaine éducatif (Moïse et al., 2008 ; Roumain 2007, 2008).

Cyber-harcèlement : signature d'une convention avec l'association e-enfance Luc Chatel a signé une convention avec l'association e-enfance lundi 6 juin 2011. Cette convention vise à lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves mais aussi à l'encontre des équipes éducatives. Elle s'inscrit dans le prolongement des assises nationales contre le harcèlement à l'École. Le ministre de l'éducation, de la jeunesse et de la vie associative et la directrice de l'association e-enfance, Justine Atlan, ont signé une convention cadre en présence d'Anne-Sophie Bordry, directrice des affaires publiques France et Europe du Sud de Facebook, et de Yann Padova, secrétaire général de la commission nationale informatique et liberté (Cnil). La convention prévoit qu'une procédure contre le cyber-harcèlement puisse être engagée à l'initiative des victimes ou de leurs parents. Le cyber-harcèlement pourrait aussi conduire à une sanction éducative. Signature d’une convention entre Luc Chatel et e-Enfance

Related: