background preloader

Cannabis : l'échec de la répression

Cannabis : l'échec de la répression
L'accord trouvé in extremis au Parlement européen le 20 mars 2014 a marqué une avancée à la fois vitale et modeste de l'Union bancaire. Cet accord a minima sur le second pilier n'est toutefois pas suffisant pour finaliser ce projet ambitieux. Le mécanisme de résolution unique n'est absolument pas assuré et la transition entre les stress tests menés par la Banque centrale européenne d'ici la fin de l'année 2014 et le mécanisme dit de bail-in (renflouement interne), qui ne sera opérationnel qu'en 2016, s'annonce périlleuse. La note de Terra Nova, rédigée par Laurence Scialom, Jézabel Couppey-Soubeyran et Adrien Béranger, formule des propositions audacieuses, notamment une règle de renflouement partagé (shared bail-out) ou encore une règle de séparabilité des filiales hors du pays d'origine, limitant ainsi les possibilités de contagion intra-groupe. La complémentarité de ce projet avec une réforme de la structure des banques et du shadow banking ne fait qu'en souligner l'importance.

http://www.tnova.fr/

Related:  Cannabis : le débatGouvernance et démocratieMON PROJET CONSULTANTE QVT

Chiffres de la consommation 3 résultat de la recherche Cannabis Estimation du nombre de consommateurs de cannabis en France métropolitaine parmi les 11-75 ans en 2011 - Expérimentateurs : personnes ayant consommé au moins une fois au cours de leur vie - Actuels : consommateurs dans l’année - Réguliers : au moins 10 consommations de cannabis dans le mois Accès rapide : Consommation en population adolescente : - parmi les jeunes collégiens - à la fin de l'adolescence - en comparaison avec les autres pays européens Consommation en population adulte (18-75 ans) L'usage problématique En population adolescente

Entre démocratie et autoritarisme vers des régimes hybrides ? Les démocraties modernes ne sont pas idéales : des pratiques autoritaires et élitistes persistent et provoquent la désaffection des citoyens. A l’inverse, les régimes autoritaires actuels s’accommodent de certaines règles démocratiques. Dans un monde où les rapports de pouvoir et d’autorité sont de plus en plus complexes, assiste-t-on à l’émergence de régimes hybrides ? Depuis Aristote et Montesquieu, nombre de théoriciens politiques ont cherché à classer les régimes politiques selon des échelles souvent très minutieuses. Au gré des époques, les penseurs ont ainsi catégorisé la république, la démocratie, la monarchie, l’autocratie, la tyrannie, le despotisme ou encore le totalitarisme. La pensée politique moderne s’est, elle, attachée à mettre en exergue ce qui distinguait les régimes démocratiques, d’une part, des régimes autoritaires et totalitaires, de l’autre.

Arc-en-Ciel Théâtre Ile de France Rendre le conflit producteur de sens, mutualiser les connaissances et savoirs, lutter contre ce qui semble être une fatalité, agir pour être auteur de sa vie et transformer le monde… voilà en quelques mots ce qui nous anime. Notre projet est : Artistique : le jeu théâtral se met au service d’un groupe réuni autour d’une question qui le préoccupe : comment faire pour changer cette situation qui ne nous convient pas ? Déchéance de nationalité : les policiers ont bon dos La dernière décennie, la déchéance de nationalité pour le meurtre d’un policier n’aurait pu s’appliquer qu’à un seul cas. Voire aucun. Des policiers de Paris, le 6 février 2009 (Audrey Cerdan/Rue89). A quoi sert la loi ? A changer la société ou bien simplement à occuper l’espace médiatique pour envoyer des messages à l’électorat ?

Dépénalisation du cannabis Etude sur du cannabis thérapeutique en Israël le 27 août (Amir Cohen/Reuters) C’est une petite annonce qui a suscité de nombreuses vocations. Le journal alternatif Denver Westword recrute un critique cannabique : « Est-ce que votre santé nécessite la prise de cannabis ? Avez-vous des facilités à écrire ? Cannabis et législation 3 résultat de la recherche Cannabis Le cannabis est un produit classé stupéfiant et son usage est interdit, conformément à la loi du 31 décembre 1970, dont les dispositions ont été intégrées dans le Code pénal et le Code de la santé publique. L’espace de la représentation (politique) et l’espace de la part 1Le terme de participation (Pateman, 1970) a émergé dans le vocabulaire international à l’occasion des mobilisations de masse et des mouvements « radicaux » américains durant les années 1960-70 (étudiants opposés à la guerre, partisans des droits civils, mouvements sociaux urbains). Puis, il a connu un nouvel élan international, plus considérable encore, dans la décennie 1990, sous l’effet d’une double et paradoxale impulsion. D’un côté, il est au centre des grands forums sociaux mondiaux, où le budget participatif expérimenté par des villes brésiliennes fait exemple. Et de l’autre, il devient la référence d’un vaste réseau d’organisations internationales emmené par la Banque mondiale, qui cherche à conditionner l’aide internationale à des ouvertures démocratiques de la part des pays bénéficiaires. Bien que leurs objectifs soient différents, banquiers et altermondialistes en viennent donc à parler avec les mêmes mots.

LHFORUM / Forum de l'économie positive au Havre La troisième édition du LHFORUM – Positive Economy Forum au Havre vous propose 3 jours de conférences, de débats, d’ateliers professionnels et d’évènements d’exception avec près de 450 dirigeants d’entreprise et d’ONG, responsables politiques, universitaires, entrepreneurs sociaux, citoyens engagés venus présenter leurs idées et projets innovants. DES CONFÉRENCES PAR SESSIONS THÉMATIQUES, telles que : Finance positive : imaginer et mettre en œuvre une finance au service de la société, de l’intérêt général, de l’inclusion et de l’innovation sociale Éducation : préparer les jeunes générations à relever les défis à venir dans un monde où, de l’innovation technologique à la mondialisation, tout évolue de plus en plus vite

Les officiers de police sont en colère - POLICEtcetera - Blog LeMonde.fr Et pour marquer le coup, ils demandent leur intégration dans la gendarmerie nationale ! Bon nombre seront demain dans les manifs. Il faut dire que leurs représentants syndicaux sont sortis très fâchés d'une récente réunion au ministère de l'Intérieur. Dépénalisation du cannabis : Qui est pour ? Qui est contre ? Le rapport de l'ex-ministre Daniel Vaillant qui préconise la « légalisation contrôlée du cannabis » embarrasse nettement la gauche. Les députés PS préconisent la création d'une filière nationale du cannabis qui organiserait et gèrerait la production et la distribution de cette drogue, à l'image de ce qui est fait pour le tabac et l'alcool. Le groupe de travail, présidé par l'ancien ministre de l'Intérieur Daniel Vaillant explique qu'« il ne s'agit plus de prôner une abstinence illusoire mais de modérer la consommation des Français », peut-on lire dans le rapport publié mercredi après plus d'un an d'auditions. Ce débat sur la dépénalisation du cannabis fait en tout cas délier les langues des dirigeants politiques.

Répression et consommation Manifestation pro-légalisation à Mexico (Reuters) La France est l’un des moutons noirs du pétard en Europe. Non contente d’être l’un des pays les plus répressifs de l’Union, elle est également l’un de ceux où l’on fume le plus.

Moi aussi je suis passé par la case forum avant le blog. C'est certes plus personnel mais c'est pour moi l'aboutissement logique de la veille d'actu. Sinon c'est frustrant, non ? ;-) Tu as tout pour faire un excellent blog politique, lances-toi ! ;-) by reversus Jun 3

Haha LA question. Je contribuais/animais un forum qui marchait fort qd j'étais responsable des djeuns. C'était très formateur. La confrontation forçait l'argumentation, c'était très dynamique sur ma région, tout le monde (gauche et droite) venait. Mais pour le blog, ça fait longtemps que j'y pense sans me jeter à l'eau, c'est différent, plus personnel frocément. Plusieurs camarades (ou ex-camarades, je ne suis plus que sympathisante^^) en ont qui marchent fort, il faut dépasser le "les autres le font déjà très bien". by nperchat Jun 3

Ca ressemble à un système de type comptes notionnel. C'est vrai que l'applicabilité soulève pas mal de questions. Quand est-ce que tu ouvres un blog pour défendre ses idées ? ;-) by reversus Jun 2

Plus globalement, depuis maintenant plusieurs années, je suis sur une ligne qui défend ce que propose la toute toute dernière proposition du rapport, mais qui correspond plus à un modèle de société qu'au problème spécifique des retraites, qui en serait partie intégrante: la gestion personnalisée des temps de la vie, ce que eux appellent "la banque du temps". C'est bien trouvé. A chaque fois qu'on en parlait en interne, sur les comptes personnels, individualisés, que l'on pourrait utiliser en fonction des différents temps de vie, on se faisait déchirer parce qu'irréalisable, parce que c'est n'importe quoi, parce qu' "individualiste" justement. Mais c'est plus qu'intéressant que ça sorte pour une fois des contributions internes du parti (certes émanant d'un think thank proche du PS) pour se retrouver sérieusement dans un socle de propositions, même si ce n'est pas du tout ce qui en est ressorti. by nperchat Jun 1

En gros, je suis "entre";) je suis contre le recul uniforme de l'âge légal de départ et pour l'individualisation, pour la dissociation carrières courtes/carrières longues (compromis Chérèque/Fillon). Couplé avec l'instauration d'une sécurité sociale professionnelle, on ne peut pas, pour moi, la dissocier. Sur la position accroissement des ressources vs allongement de la durée de cotisation, je suis sur la 1ère ligne, en trouvant de nouvelles ressources pérennes tout en n'affaiblissant pas le système CONTRIBUTIF, en ça le rapport en question apporte pas mal. C'est un peu le pb du PS, même si finalement les positions sont assez courageuses par rapport à la situation: toutes les ressources mobilisées, en plus de n'être pas forcément prévisibles ni pérennes, ne servent qu'à une chose: le financement des retraites. Or on fait quoi pour financer l'assurance maladie, réduire le déficit,etc...Il y a qque temps, on voulait déjà taxer les banques pour créer une caisse en cas de crise bancaire... by nperchat Jun 1

A ouais je ne l'ai pas mis, je pensais l'avoir là, ms il était resté ds mon ordi le "fameux" rapport, davantage qualifié parce qu'émanant de Terra Nova que débattu sur le fond (comme à peu près tous les idées au sein du PS d'ailleurs). by nperchat Jun 1

Related:  Penser la réformeL'échec de la répressionville intelligenteRenseignement, EtatCrise de la diplomatie françaiseEnjeuxles vrais chiffres du chômageDébatsTerritoires durablesLutte contre la délinquancePôle emploi : vite fait, mal faitLe sens de la mesureeuropeRetraitesNouveau marché de l'élétricitéIdentité nationaleGeneviève Delaisi de ParsevalBrésilkacem2013Décentralisation - RecentralisationAfghanistan : quelle sortie?réformesTerra Nova - think tankHadopi, culture et créationPolitiquePOLITIQUEEnergies renouvelablesUniversités en grêveQVTblog