background preloader

Est-ce que la technologie désurbanise la ville

Est-ce que la technologie désurbanise la ville
Pour la sociologue et économiste américaine Saskia Sassen (Wikipédia), qui introduisait la 3e édition de la conférence Lift France qui se tenait la semaine dernière à Marseille, la ville est devenue un espace stratégique pour tout type d’applications technologiques, mais dans quelles mesures ces capacités technologiques déployées dans l’espace urbain urbanisent-elles véritablement la ville ? « A l’heure où tout le monde se demande comment utiliser la ville, diffuser ses services dans l’espace urbain, la question de savoir si les technologies urbanisent ou pas la ville me semble d’importance. » La ville doit pouvoir être hackée « La technologie donne des capacités technologiques qui vont au-delà de la technologie elle-même. La ville est un espace complexe, anarchique, rappelle la spécialiste du sujet. Image : Saskia Sassen sur la scène de Lift France 2011, photographiée par Pierre Metivier. Il nous faut comprendre autrement « l’urbanitude ». Les dérives des villes intelligentes

La ville numérique : quels enjeux pour demain La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions. Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

Sylvie Faucheux Ville innovante | Nouvelles technologies et services urbains innovants - Parking Day SYNTHÈSE : Les participants ont choisi d'aborder les questions 1 et 3 L’espace public doit rester un espace commun, partagé, qui rapproche, qui favorise le mélange, l’imprévu. Il est nécessaire que tous les espaces ne soient pas privatisés, que certains restent publics. Il ne s’agirait pas d’une ville connectée truffée de machines et d’écrans mais au contraire d’une ville vierge de toute technologie apparente, fluide, ouverte, relativement neutre. En matière d’urbanisme, cela peut s’illustrer par la création de lieux publics où les usages ne sont pas forcément prédéfinis, des lieux non-spécifiques. Repenser les usages de l'espace public et l'augmenter de données sensibles Les technologies participatives doivent être utilisées afin d’améliorer la connaissance territoriale (dans une phase de diagnostic par exemple). Les nouveaux services numériques proposés aux citoyens Fracture numérique ? Deux modèles se profilent :

Vidéo Ted La ville numérique, un enjeu immédiat pour les agences d’urbanisme Rédigé par Dominique MUSSLIN Le récent numéro de la revue Urbanisme titre sur « les territoires numériques ». La revue est en effet partenaire du salon IMAGINA qui a eu lieu du 1er au 3 février, et qui est le salon européen de référence de l’imagerie numérique en Europe. Notre agence a développé un partenariat approfondi avec plusieurs éditeurs, prestataires et experts dans ce domaine, une partie des spécialistes de l’imagerie numérique étant nos voisins immédiats. D’autres agences œuvrent depuis plusieurs années pour la 3D, en participant activement au club 3D voir en s’impliquant dans la charte d’éthique 3D récemment signée, c’est le cas d’UrbaLyon. Les thèmes phares de ce salon, très orienté dans les années 90 vers les jeux vidéos ont progressivement évolué – marché oblige – vers plus de diversité. Pour autant, si l’urbanisme est roi dans le domaine de la ville numérique, les urbanistes et les agences d’urbanisme sont encore les grands absents de la production. 1. 2. 3. 1. 2. 4.

Pas si smart que ça Ville Ouverte C'est quoi la Smart City : une introduction compréhensible On lit et fantasme beaucoup sur le concept de la Smart City. Les représentations de ces villes dans l’imaginaire collectif sont en partie largement influencées par le cinéma (des Temps modernes à Minority Report). Pour autant, qu’en est-il dans la réalité ? De nombreuses villes, comme Stockholm, Rio de Janeiro, ou encore Lyon se transforment, construisent et testent leurs modèles smart. Mais concrètement, c’est quoi la Smart City ? C’est quoi la Smart City ? Le contexte La concentration toujours plus importante des individus dans les villes amène irrémédiablement celles-ci à préserver et optimiser leurs ressources et leur organisation. Actuellement, 50% de la population mondiale vit dans les villes. L’objectif des villes, des métropoles, et des territoires est donc d’accompagner cet enjeu sociétal, politique et environnemental. Concrètement, qu’est-ce qu’une Smart City ? Ce concept d’origine anglo-saxonne n’est pas nouveau. Le projet Supertrees à Singapour. Ce qui caractérise la Smart City

Related: