background preloader

Ville intelligente

Facebook Twitter

De l’avenir des villes. La ville intelligente n’aime pas les pauvres ! En préparation du prochain OuiShare Fest sur le thème des villes qui aura lieu du 5 au 7 juillet 2017 à Paris, l’équipe de Ouishare, la communauté « dédiée à l’émergence de la société collaborative », organisait une première table ronde sur un sujet d’autant plus provocateur que posé en forme d’affirmation : « la Smart City n’aime pas les pauvres !

La ville intelligente n’aime pas les pauvres !

» Vérifions ! Les critiques du concept mouvant de ville intelligente sont de plus en plus nourries. Si le numérique et la technologie ont bien investi les villes, force est de constater que ce n’est pas selon le scénario que prévoyait la Smart City, qui était plutôt celui d’un contrôle et d’une optimisation des fonctions de la ville par les grands acteurs de la ville. Comme le soulignait très bien Clément Pairot sur Ouishare Mag, la tension que provoque une forme de technologisation de la ville semble incompatible avec sa diversité sociale. The truth about smart cities: ‘In the end, they will destroy democracy' A woman drives to the outskirts of the city and steps directly on to a train; her electric car then drives itself off to park and recharge.

The truth about smart cities: ‘In the end, they will destroy democracy'

A man has a heart attack in the street; the emergency services send a drone equipped with a defibrillator to arrive crucial minutes before an ambulance can. A family of flying maintenance robots lives atop an apartment block – able to autonomously repair cracks or leaks and clear leaves from the gutters. Such utopian, urban visions help drive the “smart city” rhetoric that has, for the past decade or so, been promulgated most energetically by big technology, engineering and consulting companies.

Yet there are dystopian critiques, too, of what this smart city vision might mean for the ordinary citizen. The phrase itself has sparked a rhetorical battle between techno-utopianists and postmodern flâneurs: should the city be an optimised panopticon, or a melting pot of cultures and ideas? And what role will the citizen play? But how safe is open data? Cartographie mondiale de la ville intelligente : similitudes et disparités : Millenaire 3, Comprendre, orchestrer et vivre la ville intelligente. Comprendre, orchestrer et vivre la ville intelligente : Millenaire 3, Transformation urbaine.

Depuis sa création le 1er janvier 2015, la Métropole de Lyon s’est engagée dans une réflexion élargie sur la ville intelligente, couvrant l’ensemble de ses compétences.

Comprendre, orchestrer et vivre la ville intelligente : Millenaire 3, Transformation urbaine

Dans ce cadre, la Métropole de Lyon a réuni ses partenaires professionnels des projets Smart city actuels et à venir, le 10 mars 2016 lors des rencontres de la Métropole Intelligente. A cette occasion, 11 infographies, réalisées par FRV100 / Quam Conseil et Plausible Possible sous le pilotage de la DPDP, sont présentées. Elles forment un socle de connaissances et de réflexions pour saisir le concept de ville intelligente. Les 6 premières infographies forment une séquence pour comprendre le concept de ville intelligente et le décrypter historiquement et techniquement. La ville rebelle - Démocratiser le projet urbain. En 1982, Paul-Henry Chombard de Lauwe signe La fin des villes.

La ville rebelle - Démocratiser le projet urbain

Quelques années plus tard, c’est au tour de Françoise Choay qui, couronnant le règne de « l’urbain », annonce « la mort de la ville ». Nous pensions alors que l’idée même de la ville avait été définitivement enterrée, au moment où leurs anciennes fortifications défensives furent transformées en rocades automobiles... En réalité, nous n’avons eu droit qu’à une myriade de nouveaux concepts autour de ce fantôme présumé. Malgré son dénigrement répété, comme pour tenter de nous raccrocher à un objet rassurant, cette « ville » a vu son existence réaffirmée à de multiples reprises. Fait notable car sans doute symptomatique d’une complexité accrue, cette ville retrouvée est depuis lors toujours affublée d’un épithète censé lui conférer une forme ou une caractéristique nouvelle. Trois approches de la ville intelligente : Millenaire 3, Comprendre, orchestrer et vivre la ville intelligente. ManyCities cartographie le quotidien des citoyens pour la smart city.

Un nouveau site librement accessible analyse les données issues des téléphones mobiles pour souligner les différences de comportement entre les habitants de différentes villes.

ManyCities cartographie le quotidien des citoyens pour la smart city

Le recueil massif de données issues des téléphones cellulaires permet de mettre en relief et d’analyser de nombreux aspects de l’activité humaine difficiles à saisir autrement. De l’illustration des trajets domiciles/bureaux journaliers à l’arrestation de criminels, en passant par la prévention des famines, l’étude de la distribution de la richesse sur le continent africain, et jusqu’à l’analyse des relations de couple, les exemples sont légion.

Chaque fois, il s’agit de données pointues manipulées de manière délicate par des experts. Mais ces données peuvent également être traitées pour être accessibles et intelligibles au plus grand nombre, au même titre que les données météorologiques. L’usage du téléphone varie fortement selon le lieu et l’heure. La ville intelligente : vers une redistribution...