background preloader

Education / Alcool, cannabis et conduite - Association Prévention Routière

Education / Alcool, cannabis et conduite - Association Prévention Routière

http://www.preventionroutiere.asso.fr/education/alca/alca.htm?v1=APR&module=

Related:  module 3 prévention des comportements à risque et des substancesCannabis

Addictions Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool. Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Il existe également des addictions liées à des activités (et non à des substances), comme les jeux d’argent, les jeux vidéo, le sexe ou encore les achats compulsifs. Des substances plus ou moins addictives souvent testées à l’adolescence Des dépendances peuvent survenir à tout moment de l’existence, mais la période de 15 à 25 ans est la plus propice à leur émergence. Evaluer la sévérité Evaluer la sévérité d’une consommation Objectif Définir le type et la fonction de la consommation pour adapter la prise en charge. Méthode Approcher l’évaluation avec un questionnaire standardisé (CAST, ALAC, ADOSPA). Rechercher l’intensité qualitative et quantitative de la consommation, son contexte et ses modalités.

EPI Équipement de protection individuelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Panneau près d'une antenne relais GSM. Un équipement de protection individuelle (EPI) protège un individu contre un risque donné, et selon l'activité qu'il sera amené à exercer. Moduloroute, Education routière collège lycée, Support pédagogique jeunes Des modules interactifs pour mieux comprendre les risques routiers (web + CD-Rom). Objectifs : Comprendre le bien-fondé des règles de sécurité routière (distance de sécurité, port de la ceinture de sécurité…) et mieux appréhender certains dangers (alcool, cannabis, téléphone au volant…) Cannabis Le cannabis ou chanvre indien est une plante. Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC (tétrahydrocannabinol), inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit. Le cannabis consommé aujourd’hui a tendance à être de concentration plus élevée que par le passé.

INPES - Drogues En France, une personne (15-64 ans) sur 12 a consommé dans l’année une drogue illicite dont 3,8 millions du cannabis, 400 000 de la cocaïne et 100 000 de l’héroïne. Le cannabis est la drogue illicite la plus consommée dans un contexte de consommation plutôt occasionnelle, rarement abusive et stable dans son évolution L’entrée dans la consommation se situe autour de 15 ans, concerne un quart des 18-25ans (une fois dans l’année) puis diminue avec l’âge. Les jeunes Français sont les plus consommateurs de cannabis d’Europe. Les niveaux d’expérimentation des autres drogues illicites sont nettement plus bas mais en augmentation pour certains stimulants comme la cocaïne (3,8%) et les poppers 11%.

Informations sur les addictions et les drogues - Addictions - Ministère des Affaires sociales et de la Santé publié le23.12.15 mise à jour08.01.16 Le livre « drogues et dépendances » édité par l’INPES est une synthèse des principales informations utiles pour être bien informé et mieux faire face aux dangers représentés par la consommation de drogues.Consulter ou télécharger sur le site L’ensemble des données utiles pour comprendre les phénomènes de consommation de drogue et de substances psychoactives figure sur les sites de l’observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et sur celui de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA). D’autres ressources, pour le grand public et les professionnels, sont disponibles sur le site drogues info service, le site de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), dans l’espace thématique « drogues illicites », ainsi qu’à la rubrique « drogues » du site de fil santé jeunes. Par ailleurs, il existe des lignes téléphoniques dédiées à l’aide et au soutien :

Usage de drogues et conduite de véhicule -Cannabis, cocaïne, amphétamine... au volant : de nouvelles mesures de lutte contre la conduite sous stupéfiants Prélèvement salivaire, recueil urinaire... Les mesures de lutte contre la conduite sous l'effet de stupéfiants évoluent. En application d'un décret du 24 août 2016, un prélèvement salivaire peut être effectué à la place d'un prélèvement sanguin. Un arrêté publié au Journal officiel du 15 décembre 2016 vient préciser les modalités du dépistage des substances témoignant de l'usage de stupéfiants (cannabis, cocaïne, amphétamines...). Un prélèvement sanguin peut toutefois être réalisé également à la demande de la personne contrôlée, en plus du prélèvement salivaire, afin qu'il puisse être procédé ultérieurement, sur la base de ce prélèvement sanguin :

Sept façons inhabituelles de consommer du cannabis Consommation La plupart des consommateurs de cannabis le fument. En Europe, la plupart des gens le mélangent au tabac, bien que cette méthode se révèle bien plus dangereuse que le fait de le consommer dans sa forme pure, comme le font la majorité des connaisseurs aux États-Unis, au Canada et en Jamaïque. Outre la combustion des têtes ou de la résine, il existe d'autres méthodes qui permettent de tirer profit de cette plante encore illégale dans notre pays. Il n’y a pas que le joint

Related: