background preloader

Le plan marketing à l'usage du manager

Le plan marketing à l'usage du manager
Related:  Marchéage / plan marketing2. Reponse aux besoins ou influence

Marchéage RPF 4P du Marketing-Mix Le « Marketing-Mix », répondant également au nom de « 4P » est l’une des expressions les plus populaires du Marketing. Selon les auteurs Kotler et Dubois, les « 4P du Marketing-Mix » se définissent comme un ensemble d’outils dont l’organisation dispose pour atteindre ses objectifs sur un marché ciblé. Le principe du Marketing-Mix est utilisé en entreprise comme un outil permettant d’ajuster certaines variables pour trouver la meilleure combinaison entre les 4P : Product : la stratégie de produit ou de servicePrice : la stratégie de prixPlace : la stratégie de distributionPromotion : la stratégie de publicité ou de communication Les 4P du Marketing-Mix doivent permettre à l’organisation de combiner ses moyens afin d’atteindre à moindres coûts les objectifs fixés. Liste non exhaustive des variables du Marketing-Mix sur lesquelles l’entreprise peut agir Politique Produit QualitéDesignMarqueCaractéristiques techniquesOptionsPackagingGarantiesDimensionsSAV… Politique Prix Politique Distribution

La boite à outils Marketing Fiche co-réalisée par Anne-Marie Nestier et Martine Crocquet Il existe deux sources d’information principales : 1. Les sources d’information internes Fichiers clients Fichier fournisseurs Réclamations et suggestions Rapports de visite des commerciauxDossiers sur les concurrentsStatistiques de vente pour analyse Documents comptables et financiers Centre de documentation de l’entreprise (études déjà réalisées ou achetées) Avantages: Elles vont permettre une analyse structurelle des ventes, de situer l’entreprise et ses performances au sein de sa branche professionnelle, de réaliser une analyse financière. Disponibilité, délais courts, coûts faibles, études spécialisées directement adaptables à l’entreprise, donc directement utilisables. Inconvénients : Données essentiellement quantitatives, et souvent insuffisantes pour répondre à toutes les interrogations d’une étude de marché. 2. Avantages : Disponibilité, coûts moindres selon les informations disponibles. 1. 2. 3. 4. 5. 6. QUELS COÛTS ?

Comment le mix-marketing est passé de 4P à 10P | Blog stratégie marketing Lors des formations marketing que j’anime pour Cegos, le Mix-marketing fait souvent débat, non pas sur son utilité que personne ne conteste, mais sur le nombre d’ingrédients qui le compose. La question est de savoir si les 4P sont encore d’actualité, on parle de 5P, de 7P et plus récemmemment de 8P. Or, en faisant un tour d’horizon, on arrive à 10P. Alors qui sont-ils? mix-marketing, shutterstock Les 4P du Mix-marketing C’est Jérôme Mac Carthy qui crée le Mix-Marketing Modèle avec les 4P, en 1960. Le 5ème P Avec le développement du marketing client, la satisfation du client devient un levier de fidélisation et de réputation des marques. Les 7P ou le marketing mix étendu Dans le même temps, il semble évident que les 4 P sont insuffisants pour définir l’offre dans une société de service. Process = ce qui caractérise l’interaction avec l’utilisateur du service. Un 8ème P, comme Partnership ou Partenariat L’entreprise fonctionne de plus en plus en réseau, avec des partenariats. A bientôt!

Le Business-Plan #6 : le plan marketing [Retrouvez ici le sommaire (enfin mis à jour) de cette série consacrée au Business-Plan.] Vous venez de décrire brillamment quelle sera votre réponse au besoin insoutenable de vos segments de clientèles. Bravo ! Vous avez donc maintenant identifié les deux côtés de l’équation de la création d’entreprise : votre offre et la demande à laquelle elle répond. Il faut encore faire le lien entre les deux : c’est l’objectif du plan marketing et commercial. En effet, pour l’instant, impossible à vos clients potentiels de vous trouver : ils ne vous connaissent tout simplement pas encore. Mais c’est quoi le marketing, d’abord ? Cette discipline, l’une des plus courues en école de commerce, évoque tout un tas de chose lorsqu’on l’évoque, à tel point que pas grand monde n’en a une définition simple et précise… En gros, c’est tout ce qui va permettre d’adapter et faire connaître son offre à ses segments de clientèle, afin de les concquérir et de les fidéliser. Se donner des objectifs concrets !

Satisfaction client : connaissez-vous les 4 principales mesures ? Lorsque nous vivons une bonne expérience avec une marque, nous sommes habituellement prêt à lui apporter notre confiance une seconde fois. Les évaluations positives concernant un produit ou un service de votre marque sont des signes d’une grande satisfaction client. Cette satisfaction, si elle est maintenue, augmentera la fidélité de votre client ainsi que sa propension à renouveler son achat. Mais comment pouvons-nous mesurer efficacement la satisfaction du client ? Voici les 4 dimensions de la satisfaction clients essentielles à la réussite de votre entreprise. Dimension émotionnelle : mesure de la satisfaction globale Exemple de question : Dans l'ensemble, êtes-vous satisfait du « Restaurant Michel Sarran » ? Cette question reflète l'opinion globale de l'expérience de la satisfaction du consommateur avec le produit ou le service qu'il a utilisé. La qualité perçue est souvent mesurée dans l'un des trois contextes : Qualité globale Fiabilité perçue Aptitude à répondre aux besoins du client

Créer un fichier client et savoir l'utiliser Comment constituer, organiser et utiliser son fichier client ? Une question centrale pour une efficacité commerciale maximum. L'essentiel Il est encore coutume de parler de fichier client même si ce dernier est maintenant informatisé. Elaborer un fichier client en 4 étapes 1 - Définir les objectifs de sa base : avant de déterminer quelles informations intégrer, il est indispensable de savoir à quoi il va être utilisé : alimenter la gestion commerciale avec des informations nominatives ? 2 - Choisir les informations : données personnelles, comportementales, transactionnelles, communication... au regard des objectifs définis précédemment, choisir les informations pertinentes à stocker 3 - Fixer les méthodes de collecte : à partir des commandes, des études marketing, de formulaires en lignes...choisir des moyens appropriés selon les types de données 4- Choisir la solution de stockage : un fichier Excel fait très l'affaire pour une entreprise nouvellement créée. Articles L'entreprise

Calcul d'une part de marché en ligne La part de marché est un indicateur représentatif de la politique commerciale et marketing de l'entreprise. Elle permet de lire directement les effets de la stratégie souhaitée (ou pas). Cette mesure s'interprète de deux manières : Part de marché globale : il s'agit du rapport entre les ventes de l'entreprise et celle du marché. Part de marché relative : elle se calcule par référence au principal concurrent. Chaque indicateur peut être calculé en volume et en valeur. Analyse SWOT: comment utiliser cet outil audit marketing ? Définition L’analyse SWOT est un outil d’audit marketing de l’entreprise et de son environnement concurrentiel. C’est la première étape de la démarche d’analyse marketing. Elle aide votre entreprise à se concentrer sur les questions clés. Une fois les questions clés identifiées, elles sont introduites dans des objectifs marketing. La matrice SWOT est employée en parallèle avec d’autres outils d’audit et analyse (5 forces de Porter, PESTEL, …). Matrice d’Analyse SWOT SWOT est l’abréviation des Strengths (S – forces), Weaknesses (W – faiblesses), Opportunities (O – opportunités), Threats (T – menaces). Les forces et les faiblesses sont les facteurs internes à votre entreprise. Forces (Strengths) Expertise de spécialiste marketingProduit ou service innovateur ou différenciéLieu de votre activitéProcédures de qualitéTout autre aspect de votre business ajoutant de la valeur à votre produit ou service, … Faiblesses (Weaknesses) Opportunités (Opportunities) Menaces (Threats)

Comment les sites de commerce nous manipulent Grâce à de nouveaux logiciels, les professionnels de la vente en ligne ne se contentent plus de tout savoir sur nous. Ils devinent nos préférences et anticipent nos intentions. LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Tout a commencé avec une géniale invention, celle du cookie. Appelé ainsi en référence aux biscuits que les restaurants offrent au moment de l'addition, le cookie apparaît dès 1994, l'année où le Web s'ouvre au public. Fiché 108 fois en 3 clics Les cookies sont gérés par des sociétés spécialisées qui les déposent, les récoltent, les classent, les analysent, les agrègent et les revendent. L'objectif est de vous « profiler », c'est-à-dire de créer des fichiers personnalisés, stockés dans des bases de données. Entreprise de taille moyenne, Criteo reçoit 20 teraoctets (vingt mille milliards) de données par jour, et touche 850 millions d'internautes par mois, certains des centaines de fois. Profils détaillés « Nous laissons les technologies nous façonner »

Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales A l’occasion du colloque « la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel « organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. « D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données » ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye. Image : illustration de l’unicité de nos parcours repérés via des antennes mobiles. Et Yves-Alexandre de nous inviter à retrouver un de ses collègues du Media Lab. Hubert Guillaud

Le big data dans la connaissance client " A nos yeux, la relation client ne vaut que si elle est personnalisée, a affirmé David Amsellem, président de la conciergerie privée John Paul qui travaille essentiellement pour les clients premium de marques comme Visa, Lexus ou encore Air France. Le succès d'une marque tient dans la qualité relationnelle avec ses meilleurs clients. ". La table ronde consacrée à la connaissance client et la personnalisation comme arme concurrentielle réunissait aussi les témoignages de L'atelier des chefs et de la marque de cosmétique Etat Pur. Lors de la conférence " Big data, big challenge, big opportunity, " organisée par Marketing Magazine, ces jeunes entreprises nées avec le digital ont témoigné comme elles améliorent, en permanence, leur connaissance client sans dépenser des fortunes. En effet, pour y parvenir, il suffit souvent de poser directement des questions à ses clients. De l'utilité des questionnaires De l'importance du cycle de vie du client Small data versus big data

Neoshop Laval l'INNOVATION à Laval | Co-Working, Boutique de l'innovation… Monopoly change les règles du jeu avec ses fans Monsieur Monopoly, porte parole de la page fan du jeu, n'est pas très à cheval sur ses propres règles... bien au contraire. Sur Facebook, il convie les amateurs du jeu à en inventer de nouvelles. Du 25 mars au 3 avril, Hasbro, groupe propriétaire du jeu, a organisé l'opération Monopoly " House Rules " à laquelle ont pu participer plus de 11 millions de fans français. Après avoir recueilli les propositions du 11 au 17 mars, Hasbro a soumis une sélection au vote des fans, au travers de leurs commentaires sur la page du Monopoly. L'opération, organisée dans plusieurs pays, est une cure de jouvence pour la marque qui affirme ainsi sa volonté de surfer sur la vague digitale. Autre mode de participation : la vidéo. Le dispositif s'inscrit dans la continuité d'une démarche participative voulue par Hasbro. Quelques chiffres :

Related: