background preloader

Winckler’s Webzine

Winckler’s Webzine
J’ai complété le titre (merci YannSud/Dr Psy) pour que cessent les discussions agressives et somme toute stériles sur ma formulation. Le problème reste entier. Je ne me place pas ici sur le plan légal – qui n’est pas de ma compétence – mais sur le plan moral, éthique (du point de vue du soignant) et émotionnel (du point de vue du patient). Quand je parle d’éthique, malheureusement, je parle des conceptions internationales, celles de la bioéthique qu’on enseigne et tente d’appliquer dans de nombreux pays développés sauf, singulièrement en France ; ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les rares philosophes et bioéthiciens français qui tentent de sortir de concepts archaïques. Donc, pour expliciter mon titre - et donc, ma perception de la maltraitance médicale (vécue) comme viol : Le viol est un acte sexuel imposé à autrui contre sa volonté.

http://martinwinckler.com/

Related:  Féminin, masculinSexualité féminineContraceptionlectures et écranssanté physique et mentale

Biologie du plaisir Le nouveau programme de première scientifique fait une place nouvelle à la biologie du plaisir. Ce logiciel est proposé aux enseignants du lycée pour qu’ils l’utilisent dans le cadre de la classe pour découvrir, expérimenter et communiquer autour d’un circuit de la récompense. Il est téléchargeable gratuitement dans cet article. L'hyménoplastie, une seconde virginité Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Delphine Roucaute Une à trois fois par semaine, de jeunes femmes se présentent à l'Institut européen de chirurgie esthétique et plastique (IECEP) de Boulogne-Billancourt pour demander une hyménoplastie, c'est-à-dire une opération chirurgicale consistant à recoudre l'hymen, petit lambeau de peau situé à l'entrée du vagin, afin de retrouver leur virginité. "Actuellement, c'est la période de l'hyménoplastie, parce que c'est la saison des mariages. Fin juillet, ça va s'arrêter", note le Dr Staub, chirurgien à l'IECEP. La plupart de ces femmes ont une histoire qui se ressemble : issues d'une famille traditionaliste qui réprouve les rapports sexuels hors du cadre strict du mariage, elles ont perdu leur virginité avant de rencontrer leur futur mari.

Mise en œuvre de la politique sur la contraception et lancement de la nouvelle campagne de communication grand public Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé tiendra une conférence de presse, mercredi 15 mai 2013 à 10h30 afin de présenter la mise en œuvre de la politique sur la contraception et de lancer la nouvelle campagne de communication grand public. En présence de : Jean-Yves Grall, Directeur général de la Santé (DGS) Jean-Luc Harousseau, Président de la Haute autorité de Santé (HAS) Dominique Maraninchi, Directeur de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) Thanh Le-Luong, Directrice de l’Institut de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) Ministère des Affaires sociales et de la Santé Salle de presse : 11, avenue de Lowendal - 75 007 Paris Accréditations auprès du service de presse du Ministère des Affaires sociales et de la Santé : 01 40 56 60 65 ou par mail : cab-ass-presse[@]sante.gouv.fr

Laurent Maffre Demain, demain | Laurent Maffre Un roman graphique (Actes Sud BD / arte éditions) a la croisée du documentaire et de la fiction, le destin d'une famille algérienne, du bidonville de Nanterre à son relogement. En fin de volume, 20 pages de documents inédits racontées par Monique Hervo, l’auteur de Chroniques du bidonville. « Ça, c’est pas une maison, ça c’est une cabane, dans une cabane il pleut, dans une cabane il fait froid ! LES DÉBUTS D’UNE RELATION ABUSIVE Hier, je me suis rendue compte que je ne vous ai pas raconté par quoi commence l’horreur. J’ai beaucoup parlé des pires choses qu’il m’a faites, des forçages en tous genres, mais assez peu de : mais comment cette situation s’est-elle installée ? Comment quelqu’un laisse-t-il faire ce genre de choses sans partir ? Je vais donc tenter de répondre à cette question aujourd’hui par le biais de ma propre expérience.

Homme à utérus L'homme à utérus Rédigé par Françoise Jauzein, Lycée Berthollet, AnnecyRelue par Nathalie Josso, INSERM U293 Sources :- C. Belville, N. Josso and J-Y. Eva Illouz : "La sexualité est devenue oppressive" Qu’est-ce qui vous a amenée à penser qu’un best-seller est aujourd’hui un des baromètres de notre société et comment êtes-vous venue à travailler sur Cinquante nuances de Grey ? Eva Illouz – Pour moi, c’est presque un réflexe, un réflexe professionnel. Depuis mon travail de doctorat, je traite de façon égale, symétrique les corpus littéraires et les corpus trash. En tant que sociologue, ce qui m’intéresse dans un texte littéraire comme celui de Jane Austen (que j’ai abordé dans Pourquoi l’amour fait mal) ou comme Cinquante nuances de Grey, ce n’est pas la qualité d’écriture – j’adore Jane Austen et je trouve Cinquante nuances de Grey très mal écrit.

Actualités 2013 - La contraception qui vous convient existe Le 18 mai, l’Inpes et le ministère chargé de la santé lancent une nouvelle campagne de communication auprès du grand public pour promouvoir la diversité de l’offre contraceptive et rappeler l’importance d’une contraception en adéquation avec son mode de vie, sa situation médicale et affective. Cette nouvelle campagne de communication incite les femmes – et les hommes – à s’informer sur l’ensemble des solutions contraceptives à leur disposition. Son objectif est de favoriser le choix d’une contraception adaptée et de montrer que grâce à la diversité des moyens existants, il est désormais possible de changer de moyen contraceptif au cours de sa vie, en fonction de son évolution, de sa situation médicale ou de ses besoins. La bonne contraception Destiné plus particulièrement aux femmes de 15 à 30 ans, le dispositif de communication s’appuie sur la diffusion de quatre spots radio de 35 secondes, du 18 mai au 9 juin en métropole et de deux spots radio de 35 secondes dans les DOM.

Simon ("MediaEntity") : « La bande dessinée n’a pas de limite dans la narration » Simon ("MediaEntity") : « La bande dessinée n’a pas de limite dans la narration » 21 janvier 2014 Quelques mois après le premier tome, vous publiez déjà le deuxième tome de MediaEntity. Est-il nécessaire d’avoir un rythme de publication aussi soutenu pour lancer une série dans le marché actuel ? Je ne sais pas si cela est nécessaire. Mais au-delà du fait que MediaEntity est une nouvelle série, c’est un projet un peu étrange. Rapprocher ainsi les deux premiers tomes nous permettait d’avoir l’opportunité de revenir quelques mois après le lancement du concept, afin de continuer à présenter ses enjeux.

« Smashed », un film puissant et émouvant sur l'alcoolisme « ordinaire » « Smashed » est un film passé relativement inaperçu, qui analyse avec délicatesse un sujet trop souvent absent au cinéma : l'alcoolisme qui s'insinue, insidieusement, dans la vie de tous les jours. Avant que ma bonne amie Faye ne me montre Smashed lors d’une soirée apéro-DVD, je ne connaissais de ce film qu’un adorable gif : Mon amour pour Aaron Paul étant toujours aussi vivace, je me faisais une joie de découvrir ce long-métrage qui s’annonçait fort pipou. Bon, en vrai, c’était pas si choupi que ça… mais c’était bien. J’vous jure. L’alcoolisme ordinaire, cet invité qui s’incruste l’air de rien

Levonorgestrel et RU-486 Dossier - Lévonorgestrel et RU-486 [Sommaire] [Molécules] [Contraception] [IVG] [Modes d'action] [Bilan] 4- Mode d'action du lévonogestrel et du RU-486 Le lévonorgestrel et le RU-486 (mifépristone) sont des molécules efficaces dans le cadre d'une contraception d'urgence. Mais les modalités par lesquelles ces molécules agissent sont encore très mal connues. Ces molécules présentent aussi une action contraceptive, lorsqu'elles sont administrées de manière répétitive à faibles doses pendant tout le cycle menstruel. Les mécanismes d'actions de ces molécules dans la contraception au long court sont souvent mieux compris et s'il est tentant d'extrapoler à la contraception d'urgence, les mécanismes alors proposés restent hypothétiques.

Contre l’image de la vulve parfaite, elles se rebellent sur Internet Des vulves de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs : c’est ce qu’on trouve sur LargeLabiaProject (« Projet grosses lèvres »), le Tumblr d’Emma, une Australienne de 24 ans. La jeune femme y publie les photos d’organes génitaux que lui envoient des femmes. Mais ça n’est pas un blog érotique ou porno : le but du site est de redonner confiance à ces femmes dont l’entrejambe ne ressemble pas à celui des stars du X. Car si pour beaucoup de garçons, le porno est la première rencontre avec l’intimité féminine, c’est aussi le cas pour les filles. Emma explique au site américain Salon.com : « Une génération entière de jeunes femmes qui ont grandi en ayant accès à Internet découvrent leur corps et la sexualité à travers ce média.

Généralistes : Ces généralistes qui deprescrivent L'un est généraliste près de Limoges, l'autre à Roubaix, et le troisième à Nevers. Ils ne battent pas l'estrade, ne publient pas de livres et ne paradent pas sur les plateaux télé. Ce sont des résistants de l'ombre. Dans l'intimité de leur cabinet, les Drs Philippe Nicot, Jean Laleuw et Philippe Foucras prennent des décisions subversives qui pourraient leur valoir, un jour, des démêlés avec la justice. Leur acte de bravoure? Refuser de prescrire à leurs patients des médicaments qu'ils jugent dangereux, quand bien même le traitement a été conseillé par un éminent spécialiste.

Les éditions Delcourt et La « BD 2.0″ Deux nouveaux titres au catalogue Delcourt explorent de nouvelles formes de narration. « La petite mort » de David Mourier bénéficie d’éléments en réalité augmentée. Les QR codes, disséminés tout au long du récit, permettront aux lecteurs d’accéder aux contenus exclusifs sur smartphone ou tablette. En « bonus » vous aurez droit à des vidéos, un site internet et même un jeu vidéo. Dans cette Bd humoristique, David Mourier, son papa dessinateur et scénariste vous invite à suivre la journée d’un enfant pas comme les autres :

Related:  Contraceptionsexualités, contraception, ISTreportages autisme