background preloader

The Sexy Lie: Caroline Heldman at TEDxYouth@SanDiego

The Sexy Lie: Caroline Heldman at TEDxYouth@SanDiego

http://www.youtube.com/watch?v=kMS4VJKekW8

L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – le regard masculin Partie 1 : définition et concept-clés Partie 3 : les violences sexuelles, des actes d’objectivation extrêmes et dissociant Après une première partie introductive, je vais rentrer dans le vif du sujet et commencer par discuter de la forme d’objectivation sexuelle la plus commune, celle qui passe par le regard masculin. Cette forme d’objectivation est souvent appelée male gaze dans les pays anglo-saxons et consiste à inspecter et évaluer le corps des femmes. Sur le graphique présenté en introduction, nous nous trouvons donc à la première étape : les expériences d’objectivation sexuelle, qui surviennent quand autrui nous traite comme un objet sexuel. Sondage: La perception de leur corps par les femmes varie en fonction de leur milieu social Certaines sont fières de leur corps, d’autres aimeraient mieux l’oublier. Révélé ce mercredi, le sondage exclusif* CSA pour 20 minutes et Terrafemina.com, montre que la perception de leur corps chez les femmes varie en fonction de leur milieu social. Ainsi, 74% des femmes cadres et professions libérales estiment que leur corps constitue une part de leur identité, contre seulement 54% des employées et des ouvrières. Un écart de perception s’expliquant par le fait que les femmes de catégorie sociale supérieure sont les plus satisfaites de leur corps (58%), tandis que les ouvrières expriment un rapport plus compliqué à celui-ci (32% en sont mécontentes). «Or, dans une société ou l’impact de l’apparence physique est croissant, le corps ne peut être source d’identification que si on le trouve beau», souligne le sociologue Jean-François Amadieu, notamment spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale.

La pression pesant sur les corps féminins illustrée par des photos crues La pression que la société et les canons de beauté exercent sur les corps féminins est illustrée dans une série de photos crues. Ça fait peur et un peu mal. Malgré les dizaines de campagnes de sensibilisation qui tentent chaque année de dénoncer la pression des médias, et de la société en général, sur les corps des femmes, les diktats actuels de beauté restent assez rigides. The Fanciful, Monstrous Feminine (Le fantasque et monstrueux corps féminin) est un projet photographique de l'artiste australienne Jessica Ledwich visant à dénoncer les tortures que les femmes font subir à leur corps pour être physiquement « dans la norme ».

Si les Trois Grâces étaient trois mannequins d'aujourd'hui, à quoi ressembleraient-elles? Ces GIF prouvent notre culte de la minceur A quoi ressembleraient les peintures des siècles passés si on leur appliquait les standards de «beauté» actuels? Lauren Wade, l’éditrice photo du site Takepart.com, a retouché des classiques de la peinture. La photographe, qui admet avoir elle-même été amenée à retoucher de très nombreuses photos, explique la raison de son travail: «Tout au long de l’histoire, les peintres, de Titien à Rubens en passant par Gauguin, ont trouvé de la beauté chez des femmes qui ne seraient jamais entrées dans une taille 0.» En passant des tableaux de grands maîtres à Photoshop tel qu'elle le ferait pour des photos de top d'aujourd'hui, Lauren Wade nous permet de visualiser quels sont nos critères de beauté actuels.

Considérée comme la femme la plus moche du monde par des internautes, elle raconte comment elle s’en est sortie ! A l’époque du lycée, Lizzie Velasquez était surnommée « La femme la plus laide du monde » par les autres élèves, qui n’avaient pas hésité à mettre une vidéo de huit secondes en ligne sur Youtube pour se moquer d’elle. Les commentaires en suite de la vidéo, intitulée « La femme la plus laide du monde », n’étaient guère plus gentils : taxée de « Monstre », les internautes encourageaient Lizzie à se suicider… Pourtant, Lizzie Velasquez n’a rien fait pour ça. Née avec une maladie rare, qui ne touche que deux autres personnes à travers le monde, cette dernière n’a pas de tissus adipeux, elle ne peut pas développer de muscles, pas plus qu’elle ne peut prendre du poids. Ainsi, son corps contient 0% de graisses corporelles, ce qui n’est pas sans laisser des séquelles physiques, et esthétiques, importantes.

L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – Introduction Partie 2 : le regard masculin ou male gaze Partie 3 : les violences sexuelles, des actes d’objectivation extrêmes et dissociant Je vais commencer une nouvelle série d’articles sur l’objectivation sexuelle des femmes, ce que c’est, comment cela se manifeste et quelles en sont les conséquences sur la vie des femmes. Dans cette introduction, je vais donner quelques concepts clés, faire un historique de cette notion, et résumer ce que l’on sait sur l’objectivation sexuelle. Maquillage : filles & garçons La dernière fois, sur sa page FB, Inhuman disait que merde alors, sur nos blogs beauté on avait toujours tendance à tout accorder au féminin...Et vas y qu'on parle de lectrICES, et qu'on se lance dans des "Salut les FILLES" et des "coucous mes choupinETTES" (sache que dans tout le cas, choupinet ou choupinette, je ne cautionne pas) Et ça fait écho, par ce que même si j'essaie de faire un peu attention, la plupart du temps je zappe, j'accorde tout au féminin par défaut, et quand je le réalise après j'ai un peu (beaucoup) la flemme de tout corriger. Et c'est très laid. Petrilude-Youtubeur Par ce qu'il y à des garçons qui me lisent. Et que je le sais de source sûre (genre dans les environs y'à Tomi Perry qui nous balance des maquillages super jolis sur son blog à lui, ou AlexJAbrard qui vient souvent et qui a toujours un mot gentil). Le maquillage c'est pour les filles, parait-il.

Féminité et esthétique sportive dans l’Italie fasciste 1 Gori 2002. 2 Gori 1999. 1Tandis qu’au xixe siècle la culture du sport s’affirmait dans les pays industrialisés de l’Europe du Nord, dans l’Italie post-unitaire, pays pauvre et arriéré, animé d’un fort esprit nationaliste, on pensait avant tout au sport comme à un instrument pour entraîner les troupes, et aux sociétés de gymnastiques naissantes comme à un précieux réservoir de futurs combattants robustes au service de la patrie. Bien que d’illustres médecins italiens comme Baumann et Mosso1 aient insisté pour que l’éducation physique ne soit pas seulement une discipline scolaire mais également une saine habitude de vie pour les deux sexes, l’éducation intellectuelle et spirituelle des citoyens continuait à l’emporter nettement sur l’éducation du corps. 3 Gori 2000. 4 Fabrizio 1976 ; Bianda et alii 1983. 5 Isidori Frasca 1983 ; Motti e Rossi-Caponeri 1996 ; Gori 2004. 6 Bonetta 1990 : 43-69.

Les stars et Photoshop, une grande histoire d’amour en 17 gifs animés Toutes les photos de stars sont retouchées, à tel point qu'on se demande même si cela existe encore une photo non-retouchée . Il est en revanche difficile de se rendre compte du volume de retouches si l'on ne connait pas la photo d'origine. Avec cette sélection de 17 gifs animés , vous allez être surpris par les modifications que peut apporter Photoshop. Du teint de la peau au volume des seins, en passant par les hanches, le pinceau magique ne laisse rien au hasard... Effarant !

Photoshop: retoucher n'est pas (vraiment) tromper En octobre 2009, une publicité Ralph Lauren est postée sur le site Photshop Disasters. Elle représente une bonne moitié de la mannequin franco-suédoise Filippa Hamilton, alors égérie de la marque. Son corps, plus maigre que sa tête est clairement passé sous le bistouri de la retouche numérique: elle ressemble dangereusement à un Giacometti.

Blachman, une émission danoise qui humilie les femmes… Du sexisme à l’état pur… Dans la toute nouvelle émission de la chaine danoise DR2, des femmes sont invitées à se présenter nues face à deux hommes dont la mission consiste à dire haut et fort ce qu’ils pensent de l’anatomie de la candidate. Seins trop petits, fesses pas assez fermes ou encore cuisses trop musclées… Les deux hommes n’ont pas de limites et critiquent la femme, nue, qu’ils ont face à eux. Un concept dérangeant, sexiste et humiliant. « Le corps d'une femme aspire à être commenté avec des mots » Le show, intitulé Blachman, se déroule toujours de la même manière : une femme arrive sur le plateau habillé d’un peignoir qu’elle retire face aux deux hommes assis dans le canapé. Debout, nue face à eux et sous les projecteurs, elle encaisse les critiques de l’animateur Thomas Blachman, star de la télévision danoise, et de son invité, un homme qui change à chaque émission.

En finir avec l’aphrodisme au cinéma Préalable sur l’aphrodisme, le sexisme et le cinéma J’appelle ici « aphrodisme » le système de domination consistant à valoriser dans une société donnée les individus correspondant aux normes de beauté physique de cette société, tout en dévalorisant ceux/celles qui n’y correspondent pas. L’aphrodisme est analogue à d’autres systèmes de domination comme le sexisme ou le racisme en tant que, comme eux, il construit socialement une inégalité à partir d’une différence physique qu’il a arbitrairement posée comme significative, voire essentielle. Le sexisme décide ainsi que la possession de certains organes génitaux détermine un ensemble de comportements sociaux (permettant la domination d’un « sexe » sur l’autre).

Histoires au féminin ou presque (2/4) : "Cachez ce sein…" Un documentaire d' Andrada Noaghiu et de Christine Robert Cachez ce sein... Andrada Noaghiu © Radio France

Related: