background preloader

Le Planning et l'avortement

Le Planning et l'avortement
Un droit fondamental... Le droit des femmes à vivre leur sexualité sans procréer, à être enceinte ou pas, à poursuivre ou non une grossesse, à avoir ou non un enfant est la condition première de leur égalité avec les hommes. Trop peu de pays encore disposent d'une législation en faveur de l'avortement. La légalisation de l'avortement en France date de 1975. Depuis, des avancées dans la prise en charge ont été légiférées mais leur mise en place reste insuffisante et le principe même de ce droit est remis en question. ...Qu'il faut défendre d'un point de vue pratique Le Planning Familial réclame une offre égalitaire sur tout le territoire. d'un point de vue idéologique Régulièrement, des tentatives de donner un statut à l'embryon remettent en cause ce droit.

Le Planning, le VIH SIDA et les IST 51% des personnes vivant avec le VIH/Sida dans le monde sont des femmes. Les chiffres de cette IST révèlent l'inégalité de statut entre les femmes et les hommes. Ils témoignent du poids de la précarité, des normes sociales et de l'absence de droits aggravée par les violences, dans la forte exposition aux risques des femmes. Mais les réponses construites par les politiques de santé tardent à intégrer concrètement cette dimension, reconnue par toutes les institutions internationales. Prendre enfin en compte les inégalités de genre dans la lutte contre les IST/Vih Sida, c’est contribuer à faire reculer les "déficits statutaires" qui affectent les femmes et renforcent leur exposition au "déficit immunitaire".Une ligne défendue non seulement par les associations féministes, par les associations de femmes vivant avec le Sida, mais aussi par l’Assemblée Générale de l’ONU depuis 2001.

Le Planning et la contraception Entre contrainte et liberté Pour des générations de femmes et de couples, l’accès à une contraception fiable a signifié liberté, plaisir et autonomie. Pourtant, malgré un accès facilité, la contraception peut être vécue comme une contrainte à laquelle il est difficile de se plier. La contraception est encore trop souvent réduite à une approche médicalisée et normative laissant peu de place à une réelle liberté. Que défend Le Planning ? Toute personne a droit à une information globale qui lui permet de s’approprier la démarche contraceptive et de choisir la méthode qui lui convient le mieux en fonction de sa situation personnelle, sociale et relationnelle pour vivre une sexualité épanouie. Si l’appropriation de la contraception passe par l’information, force est de constater un réel déficit en direction du grand public. Mais d'autres facteurs freinent l’accès à la contraception : Je soutiens le Planning

Interruption volontaire de grossesse (IVG) L’IVG médicamenteuse hors établissement de santé 21 mai 2013 La femme souhaite interrompre sa grossesse par méthode médicamenteuse sans hospitalisation. L’IVG médicamenteuse L’IVG médicamenteuse est pratiquée jusqu’à la fin de la 5eme semaine de grossesse, soit au maximum 7 semaines après le début des dernières règles. En établissement de santé, ce délai peut être prolongé (...) L’IVG médicamenteuse en établissement de santé L’IVG médicamenteuse peut être pratiquée jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, soit au maximum 7 semaines après le début des dernières règles ; elle est pratiquée soit en établissement de santé, (...) L’IVG chirurgicale 13 mai 2013 L’IVG chirurgicale peut être pratiquée jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le début des dernières règles ; elle est pratiquée obligatoirement en établissement de (...) IVG médicamenteuse : questions-réponses sur les médicaments Dispensation des médicaments de l’IVG médicamenteuse 9 avril 2013

IVG : un site contre la désinformation Le gouvernement vient de lancer un site Internet d'information sur l'avortement. Objectif : lutter contre une désinformation cachée sous couverts de faux "sites de prévention". Il est disponible à l'adresse ivg.gouv.fr. C'est France Inter qui avait révélé l'information : le gouvernement a décidé de lutter contre les informations "mensongères ou orientées" sur l'IVG, en utilisant les mêmes armes. D'où le lancement officiel demain, pour la journée mondiale de mobilisation pour le droit à un avortement légal et sûr, du site IVG.gouv.fr (déjà disponible dès aujourd'hui). Les ministères de la Santé et des Droits de la femme expliquent l'origine de ce site dans un communiqué. La prolifération d'informations souvent trompeuses et culpabilisantes pour les femmes, y compris sur des sites très bien référencés sur la question de l'IVG, est de nature à porter atteinte à la liberté de choix des femmes. À écouter > Les précisions de Laetitia Saavedra 1 min Lutter contre les "faux sites"

INFOS - SIDAWEB » SIDAWEB Il s’attaque au système de défense de l’organisme (système immunitaire). L’infection par le virus se caractérise par un déficit immunitaire, c’est-à-dire que l’organisme perd une partie de ses capacités à lutter contre les infections. Contrairement à une cellule, le VIH ne dispose pas de capacités à se reproduire par ses propres moyens : pour ce faire, il a besoin d’une cellule hôte. 1 – Composition du VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) Le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine ) est un retrovirus à action lente (lentivirus) composé d’un noyau contenant un matériel génétique (brin d’ARN), des enzymes virales et des protéines. Son apparence est celle d’une petite sphère d’environ 0,1 micron soit environ 10 fois plus petite qu’une bactérie. 2 – Modes d’action du VIH 3 – Spécificités du VIH Il existe à l’origine 2 groupes de virus du sida :VIH 1 : présent dans le monde entierVIH 2 : localisé principalement en Afrique de l’ouest.

Related: