background preloader

Les différentes méthodes contraceptives

Les différentes méthodes contraceptives
La pilule La pilule ou contraception orale se présente sous forme de comprimés qui associent généralement deux hormones : des œstrogènes et de la progestérone. Elle est alors appelée "pilule combinée". Il existe de nombreuses pilules selon la composition et le dosage des hormones qu’elles contiennent. Classification des contraceptifs oraux selon la génération du progestatif (PDF - 94.9 ko) D’autres pilules ne sont constituées que d’une hormone, la progestérone. La pilule agit à différents niveaux : elle bloque l’ovulation, amincit la paroi interne de l’utérus (endomètre), modifie la consistance de la glaire cervicale (sécrétée par le col de l’utérus, elle s’épaissit et empêche le passage des spermatozoïdes). La pilule est très efficace si elle est prise très régulièrement. En pratique : La pilule est conditionnée en plaquettes contenant des comprimés correspondant à un cycle de traitement. En cas d’oubli de prise d’une pilule oestro-progestative La contraception d’urgence Les spermicides

http://www.sante.gouv.fr/les-differentes-methodes-contraceptives.html

Related:  La contraceptionContraception, contragestion et IVGChoisir sa contraception

Comment fonctionnent les différents moyens de contraception ? Ces classes, par groupe de 3 ou 4 élèves, auront à proposer une présentation d’un moyen de contraception. La présentation sera orale. Une aide de préparation écrite reprendra les réponses aux éléments demandés dans le tableau fourni aux élèves. Les différents moyens de contraception. Contragestion: tout sur la contraception féminine et les progestatifs Écrit par les experts Ooreka | La contraception masculine ou féminine permet d'éviter une grossesse. Chez la femme, la contraception hormonale joue sur le cycle menstruel féminin.

Envie de changer de contraception ? Le meilleur moyen, c’est d’en parler Début d’une nouvelle relation amoureuse, arrivée d’un enfant, trop de contraintes avec la contraception en cours, nécessité de changer pour des raisons médicales ou du fait de son tabagisme, … La vie d’une femme est faite d’événements qui peuvent l’amener à changer ses habitudes en matière de contraception. Pour autant, si de nombreuses femmes ont aujourd’hui le sentiment que leur contraception ne leur convient plus, elles n’osent pas en changer par craintes, doutes ou tout simplement par méconnaissance des solutions qui s’offrent à elles. Pour les aider à franchir le pas du changement, l’Inpes et le ministère des Affaires sociales et de la Santé lancent le 7 juillet une nouvelle campagne de sensibilisation rappelant l’importance du dialogue avec un professionnel de santé. Contraception : les mentalités changent Entre 2000 et 2010, on constate un recul du recours à la pilule, qui s’est accentué suite au débat de janvier 2013 sur les pilules de 3ème et 4ème génération.

Information sur la contraception d'urgence Les méthodes régulières de contraception Les diverses méthodes de contraception interviennent à différentes phases du processus de la reproduction, soit qu'elles bloquent complètement l'ovulation, qu'elles empêchent la rencontre des spermatozoïdes et de l'ovule dans les trompes, ou qu'elles créent un environnement hostile à la fécondation et à la nidation. 1 / Les méthodes mécaniques Les spermicides Sous forme de crème, gelée ou ovule vaginal ou dans des éponges, ils détruisent les spermatozoïdes à leur contact. Les méthodes de contragestion - Contraception et Contragestion Pilule du lendemain, DIU, pilule abortive, avortement chirurgical 1) Pilule du lendemainLa pilule du lendemain est une méthode contraceptive exceptionnelle qui permet d’éviter une grossesse non désirée après un rapport sexuel non ou mal protégé, c’est-à-dire en l’absence d’une contraception ou en cas d’échec de la méthode utilisée. Elle agit en s’opposant à l’implantation dans la muqueuse utérine d’un œuf récemment fécondé mais ne peut en aucun cas annuler une grossesse déjà déclarée.Son efficacité dépend du temps écoulé entre le rapport et la prise des comprimés ; son efficacité est de 95 % et diminue lors des 2 jours suivants : 85 % entre 24 et 48 h, 58 % entre 48 et 72 h.Il en existe 2 types :- NorLevo ®, qui ne contient qu’un progestatif à prendre en 2 comprimés et est en vente libre- TetraGynon ®, qui est une combinaison d’oestrogène et de progestatif à prendre en quatre comprimés. Elle n’est délivrée que sur prescription médicale 4) L'avortement chirurgical

15 femmes expliquent leur choix de moyen de contraception FEMMES - Au cours des dix dernières années, j’ai utilisé près de cinq contraceptifs: deux pilules différentes, des préservatifs, une pilule du lendemain et, plus récemment, un stérilet. Comme j’ai seulement 28 ans, je pense que la contraception sera au cœur de mes préoccupations tout au long des vingt prochaines années, et je suis loin d’être la seule dans ce cas. Pourtant, on ne rentre jamais vraiment dans le détail des "épopées" que les femmes traversent pour trouver un contraceptif adapté à leur vie et à leur corps. Les choix en matière de santé et de contrôle de fertilité impliquent de nombreux facteurs: accès au contraceptif lui-même, finances, facilité d’utilisation, cycle menstruel, réactivité du corps aux hormones ou au latex, et j’en passe. La liste est longue.

Le Planning et la contraception Sexualité et procréation La contraception n’a pas toujours été une évidence et la maternité un choix. Malgré les avancées sur la place des femmes, les représentations liant “féminité” et “maternité” continuent de peser. Le droit au plaisir sans procréation n’est toujours pas vraiment acquis. Cela explique les résistances sociales actuelles pour l’accès à la contraception comme à l’avortement. Entre contrainte et liberté

L’interruption volontaire de grossesse (IVG) en France En France, toutes les femmes, majeures ou mineures, peuvent choisir d’interrompre leur grossesse si elles l'estiment nécessaire. Quelle qu’en soit la raison, le délai légal pour avorter est actuellement fixé à douze semaines de grossesse. L'IVG ne peut être réalisée que par un médecin. Une femme enceinte, qui estime que sa grossesse la place dans une situation de détresse, peut demander une interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle est seule juge de son état : elle seule peut donc en faire la demande. La pratique de l’IVG est réglementée et plusieurs étapes doivent être respectées avant et après sa réalisation.

Hormis la pilule, quelles sont les autres méthodes de contraception ? Malgré une crise de confiance fin 2012-début 2013, la pilule reste le premier contraceptif des femmes en France (40 % de celles âgées de 18 à 40 ans). Pourtant, elles n'en sont pas toujours satisfaites : 24 % des utilisatrices oublient 1 fois par mois de la prendre et 12 % d'entre elles ne prennent pas de contraception d'urgence (la pilule du lendemain), risquant une grossesse non désirée, révèle une enquête menée auprès de 800 femmes en France âgées de 18 à 40 ans à l'initiative de l'entreprise pharmaceutique Gedeon Richter. Or l'éventail des méthodes de contraception est large : certaines sont efficaces plusieurs semaines (le patch, qui se colle sur la peau du haut du bras, du ventre ou du fessier, et l’anneau vaginal), d'autres plusieurs années (le stérilet, qui se place à l’intérieur de la cavité utérine et délivre une faible quantité d’hormones progestatives, et l’implant, un petit bâtonnet cylindrique qui s’insère sous la peau). Des idées reçues sur les méthodes alternatives

Actualités 2012 - La contraception d’urgence : combien de temps pour pouvoir en bénéficier ? » Cinq jours. C’est le délai maximum dont dispose une femme après un rapport sexuel pour éviter une grossesse non désirée. Quelle que soit la situation à risque : oubli de pilule, accident de préservatif, absence de contraception, il existe différentes méthodes de contraception d’urgence efficaces. À partir du 22 juin le ministère en charge de la santé et l’Inpes lancent une campagne (à la radio et sur Internet) sur la contraception dite « de rattrapage » et ses délais. D’après le Baromètre Santé 2010 de l’Inpes (données à paraître), 48 % des dernières grossesses n’étaient pas planifiées chez les femmes de 18-24 ans. Le recours insuffisant à la contraception d’urgence est l’une des raisons qui peuvent expliquer ce pourcentage.

Les deux méthodes d’IVG et le suivi Il existe deux méthodes d’IVG : la méthode médicamenteuse et la méthode chirurgicale (ou instrumentale). La femme enceinte doit avoir une information détaillée sur ces deux méthodes et choisit, avec son médecin, la plus adaptée à sa situation (état de santé, âge de la grossesse). Une consultation de contrôle est nécessaire deux à trois semaines après l'intervention.

Bibliographie : auteur Emmanuelle Bara Il manque [en ligne] et la date de consultation Mots clés : Mode d'action de chaque moyen contraception by docvitre Nov 30

Mots-clés: -grossesse -pilule -du stérilet -du préservatif masculin -du diaphragme -des capes cervicales -de l'éponge spermicide -des spermicides -de la contraception d'urgence (pilule du lendemain). by enola3 Nov 30

Bibliographie: [S.l.] : Ministère du Travail, des Relations Sociales et de la Solidarité.Les différentes methodes contraceptives.01/2011. Disponible sur: by enola3 Nov 30

Related:  SVTSujet p : Comprendre les différents modes de contraception exist