background preloader

Winckler’s Webzine

Winckler’s Webzine
J’ai complété le titre (merci YannSud/Dr Psy) pour que cessent les discussions agressives et somme toute stériles sur ma formulation. Le problème reste entier. Je ne me place pas ici sur le plan légal – qui n’est pas de ma compétence – mais sur le plan moral, éthique (du point de vue du soignant) et émotionnel (du point de vue du patient). Quand je parle d’éthique, malheureusement, je parle des conceptions internationales, celles de la bioéthique qu’on enseigne et tente d’appliquer dans de nombreux pays développés sauf, singulièrement en France ; ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les rares philosophes et bioéthiciens français qui tentent de sortir de concepts archaïques. Donc, pour expliciter mon titre - et donc, ma perception de la maltraitance médicale (vécue) comme viol : Le viol est un acte sexuel imposé à autrui contre sa volonté.

http://martinwinckler.com/

Related:  Sexualité fémininelectures et écransFéminin, masculin

L'hyménoplastie, une seconde virginité Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Delphine Roucaute Une à trois fois par semaine, de jeunes femmes se présentent à l'Institut européen de chirurgie esthétique et plastique (IECEP) de Boulogne-Billancourt pour demander une hyménoplastie, c'est-à-dire une opération chirurgicale consistant à recoudre l'hymen, petit lambeau de peau situé à l'entrée du vagin, afin de retrouver leur virginité. "Actuellement, c'est la période de l'hyménoplastie, parce que c'est la saison des mariages. Fin juillet, ça va s'arrêter", note le Dr Staub, chirurgien à l'IECEP. La plupart de ces femmes ont une histoire qui se ressemble : issues d'une famille traditionaliste qui réprouve les rapports sexuels hors du cadre strict du mariage, elles ont perdu leur virginité avant de rencontrer leur futur mari.

Laurent Maffre Demain, demain | Laurent Maffre Un roman graphique (Actes Sud BD / arte éditions) a la croisée du documentaire et de la fiction, le destin d'une famille algérienne, du bidonville de Nanterre à son relogement. En fin de volume, 20 pages de documents inédits racontées par Monique Hervo, l’auteur de Chroniques du bidonville. « Ça, c’est pas une maison, ça c’est une cabane, dans une cabane il pleut, dans une cabane il fait froid ! Reproduction : mécanismes endocrinien de la puberté Afficher le sommaire La puberté est la période de la croissance où débute la maturation sexuelle chez les Mammifères : les glandes génitales deviennent fonctionnelles et les caractères sexuels secondaires se manifestent. La puberté est déclenchée par un mécanisme hormonal (mise en route de l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadotrope) qui provoque toute une série de transformations :

Boules de Fourrure Billet écrit en live le 24, vite, sans doute trop. Mais ce sont les risques du direct ! Vingt-quatre décembre. Midi. Eva Illouz : "La sexualité est devenue oppressive" Qu’est-ce qui vous a amenée à penser qu’un best-seller est aujourd’hui un des baromètres de notre société et comment êtes-vous venue à travailler sur Cinquante nuances de Grey ? Eva Illouz – Pour moi, c’est presque un réflexe, un réflexe professionnel. Depuis mon travail de doctorat, je traite de façon égale, symétrique les corpus littéraires et les corpus trash. En tant que sociologue, ce qui m’intéresse dans un texte littéraire comme celui de Jane Austen (que j’ai abordé dans Pourquoi l’amour fait mal) ou comme Cinquante nuances de Grey, ce n’est pas la qualité d’écriture – j’adore Jane Austen et je trouve Cinquante nuances de Grey très mal écrit.

Simon ("MediaEntity") : « La bande dessinée n’a pas de limite dans la narration » Simon ("MediaEntity") : « La bande dessinée n’a pas de limite dans la narration » 21 janvier 2014 Quelques mois après le premier tome, vous publiez déjà le deuxième tome de MediaEntity. Est-il nécessaire d’avoir un rythme de publication aussi soutenu pour lancer une série dans le marché actuel ? Je ne sais pas si cela est nécessaire. Mais au-delà du fait que MediaEntity est une nouvelle série, c’est un projet un peu étrange. Rapprocher ainsi les deux premiers tomes nous permettait d’avoir l’opportunité de revenir quelques mois après le lancement du concept, afin de continuer à présenter ses enjeux.

Neurohormones hypothalamiques : GnRH (régulation de la sécrétion par des facteurs internes) Afficher le sommaire La GnRH (Gonadotropin Releasing Hormone ou gonadolibérine) est une hormone hypothalamique peptidique stimulant la synthèse et la sécrétion de la LH et de la FSH et par l’adénohypophyse. La GnRH est synthétisé par les neurones hypothalamiques, d'où le nom de neurohormone. Elle est encore appelée LH-RH (Luteinizing Hormone Releasing Hormone). La sécrétion de la GnRH est modulée par de nombreux stimuli externes et internes. β Contre l’image de la vulve parfaite, elles se rebellent sur Internet Des vulves de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs : c’est ce qu’on trouve sur LargeLabiaProject (« Projet grosses lèvres »), le Tumblr d’Emma, une Australienne de 24 ans. La jeune femme y publie les photos d’organes génitaux que lui envoient des femmes. Mais ça n’est pas un blog érotique ou porno : le but du site est de redonner confiance à ces femmes dont l’entrejambe ne ressemble pas à celui des stars du X. Car si pour beaucoup de garçons, le porno est la première rencontre avec l’intimité féminine, c’est aussi le cas pour les filles. Emma explique au site américain Salon.com : « Une génération entière de jeunes femmes qui ont grandi en ayant accès à Internet découvrent leur corps et la sexualité à travers ce média.

Les éditions Delcourt et La « BD 2.0″ Deux nouveaux titres au catalogue Delcourt explorent de nouvelles formes de narration. « La petite mort » de David Mourier bénéficie d’éléments en réalité augmentée. Les QR codes, disséminés tout au long du récit, permettront aux lecteurs d’accéder aux contenus exclusifs sur smartphone ou tablette. En « bonus » vous aurez droit à des vidéos, un site internet et même un jeu vidéo. Dans cette Bd humoristique, David Mourier, son papa dessinateur et scénariste vous invite à suivre la journée d’un enfant pas comme les autres :

Médecine thérapeutique / Médecine de la reproduction, gynécologie et endocrinologie - Le système kisspeptine/GPR54 : la clé majeure du contrôle de la reproduction Auteur(s) : Alain Caraty UMR 6175 Inra-Cnrs-Université de Tours-Haras Nationaux Physiologie de la Reproduction et des Comportements 37380 Nouzilly, France La mise en évidence du rôle de la kisspeptine et de son récepteur, le GPR54 (G-protein coupled receptor 54) dans le contrôle de la fonction gonadotrope est la découverte la plus excitante faite dans le domaine de la reproduction depuis celle de la GnRH (gonadotropin-releasing hormone) dans les années 1970. Initialement appelée « metastin », pour leur rôle anti-métastasique de certaines tumeurs, ces molécules sont plus communément appelées kisspeptines par référence à leur gène.

« Examen à l’anglaise » : on n’est pas obligées d’écarter les cuisses chez le gynéco Certains médecins acceptent d’examiner les femmes « à l’anglaise », allongées sur le côté. Une position moins gênante, et une petite révolution dans la relation entre la patiente et son médecin. Discussion avec une amie il y a quelques années : « Tu savais qu’on pouvait se faire examiner sur le côté, chez le gynéco ? » Elle avait lu « Le Chœur des femmes », best-seller de Martin Winckler. Médecin généraliste, il alimente depuis bientôt dix ans un (génial) site gratuit d’informations médicales portant majoritairement sur la contraception et la gynécologie.

Bande dessinée et documentaire pour raconter le monde Mais que lire cet été sur la plage ou au bord de la piscine ? Le Blog documentaire s’avance ici à une petite suggestion : la BD documentaire. Le genre n’est pas nouveau, mais il connaît aujourd’hui une nouvelle jeunesse.

Anciens contre Modernes, le verbe contre la peau Est-il désérotisant de verbaliser son consentement ? Est-il pathétique, naïf, réactionnaire, de verbaliser la sexualité tout court ? Maintenant que le harcèlement de rue, le viol, le viol sans-mort-d'homme (sic) ont bien hanté nos débats, vous constaterez qu'on en revient sans cesse à cette question – il faudrait choisir entre la parole et les actes. Soit on communique soit on baise. Babar, un éléphant au classicisme trompeur - Enfants Extension du cadre, poésie de l’écriture, rythme des planches… Avec son héros sage, Jean de Brunhoff a révolutionné la littérature enfantine dans les années 30. Un livre somme rend hommage à son génie souvent mal compris. C'est une histoire qui remonte à quarante ans. Isabelle Nières-Chevrel, alors étudiante en littérature, s'était promis d'écrire, « un jour », un livre sur Jean de Brunhoff, le père de Babar. L'illustre petit éléphant avait été la « grande affaire » de son enfance. Chaque été, il était le compagnon de vacances de la tribu de cousins, un membre à part entière de la famille où les grandes personnes elles-mêmes avaient coutume de dire, quand un enfant faisait une bêtise, s'emparant d'un couteau par exemple : « ce n'est pas un joujou, monsieur l'éléphant !

Related: