background preloader

La permaculture, l'art de vivre avec la nature.

La permaculture, l'art de vivre avec la nature.
Dieses Video ist derzeit nicht verfügbar. Das Video ist auf diesem Gerät nicht verfügbar. Der Videoplayer ist zu klein. Später ansehen als __user_name__ als __user_name__ Normal

http://www.youtube.com/watch?v=cBmqak3LUCo

Related:  PermaculturePermaculture, agroécologie, agriculture bio

Ça y est ! J'ai compris ce qu'est la permaculture ! Thoiras (Gard), reportage Le hameau de Rouveyrac se niche sur les pentes abruptes d’une vallée cévenole. Sous les châtaigniers, Tom, Simon et Charlotte ont installé une vieille gazinière, un canapé en cuir défoncé et un tableau en bois bricolé. Des livres s’éparpillent sur la table.

Permaculture, agroécologie, agriculture bio : quelles différences ? par Cyril Dion L’agriculture biologique recouvre potentiellement le nombre le plus large de pratiques. Cultiver en bio veut dire ne pas utiliser d’intrans, ni de produits phytosanitaires issus de la pétrochimie. Pour autant, il existe un bon nombre d’agriculteurs bio, qui, à cette exception près, travaillent presque comme des agriculteurs conventionnels : cultures de plein champs, en rang, sur une terre dénudée, beaucoup de travail du sol, très peu de biodiversité, beaucoup de mécanisation.

S’initier à l’agroécologie : mode d'emploi - Transition Avis aux jardiniers en herbe, aux paysans et aux citoyens curieux : cet été, Basta ! vous initie à l’agroécologie. Ou comment apprendre à se passer de pesticides, à dépenser beaucoup moins d’eau, à planter en hiver sans chauffer ses serres, à semer sans payer de redevances à l’agrobusiness, tout en produisant ce que l’on souhaite pour se nourrir. Visitez avec nous la ferme expérimentale de l’association Terre et Humanisme, installée au cœur de l’Ardèche, véritable laboratoire des techniques agroécologiques. Reportage et vidéos. Un climat rude, des terres arides, criblées de roches. Permaculture definition Jardin cultivé en permaculture dans le nord de la France. La permaculture est un concept systémique et global qui vise à créer des écosystèmes respectant la biodiversité [1]. L'inspiration vient de la nature et de son fonctionnement (qui se nomme aussi biomimétisme ou écomimétisme)[2]. C'est une science appliquée de conception de cultures, de lieux de vie, et de systèmes agricoles humains utilisant des principes d'écologie et le savoir des sociétés traditionnelles pour reproduire la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels[3],[4]. À l'origine c’est un concept agricole inspiré par le modèle d'agriculture naturelle de l'agriculteur japonais Masanobu Fukuoka[5] (1913-2008).

Collection Enquêtes : Permaculture : une solution d’avenir dans un grand bout de jardin Un documentaire de Lucie Sarfaty et François Teste Prise de son : François Rivalan La ferme du Bec Hellouin Lucie Sarfaty © Radio France La permaculture s’inspire du fonctionnement de la nature pour concevoir des installations économes en ressources permettant de cultiver la terre et produire des récoltes diverses.

Consoude Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage. Histoire[modifier | modifier le code] Connues depuis l'antiquité comme plantes médicinales, les consoudes ont été propagées le long des grandes routes européennes par les pèlerins et les gens du voyage. Qu'est-ce que la Permaculture ? La permaculture, à l'écoute des fonctionnements intimes de la nature et des besoins des humains, cherche, d'une certaine manière et notamment à travers la création de forêts comestibles, à recréer des écosystèmes nourriciers et harmonieux pour tous... autrement dit : un paradis sur terre. La permaculture aborde une multitude de domaines qui sont, en quelque sorte, les besoins fondamentaux des êtres vivants (humains inclus) et de l’environnement dans lequel ils vivent : l’habitat, l’alimentation, la médecine, la production alimentaire, les rapports sociaux (besoins fondamentaux), la climatologie, la botanique, la phytosociologie (vie des plantes), l’entomologie (vie de insectes), la pédologie (vie des sols), l’esthétique, etc..). Tous ces sujets seront imbriqués les uns dans les autres pour que les conceptions humaines (design) soient les plus équilibrées et résilientes possibles, en cherchant l’équilibre et la rentabilité énergétique maximale à court, moyen et long terme.

Perma Locale - YouTube Permaculture: Comment devenir autonome en restant chez vous avec la permaculture, c'est ce que je vous invite à découvrir à travers mes sites et ces vidéos. Je vous présente ici ma passion avec la permaculture et cette tendance à plus d'autonomie avec les techniques issues de l'éthique et des principes de la permaculture... Plus vous serez apte à combler vos besoins vous-même, plus vous serez libre! Et nos besoins sont très diversifiés, physiques ou émotionnels, mais ils peuvent être comblés sans toujours devoir dépendre d'une "source" extérieure. Au niveau matériel, avec la permaculture, nous pouvons bien étudier et préparer ce dont nous avons réellement besoin, d'abord apprendre à mieux gérer nos "énergies", éviter les pertes inutiles, et œuvrer pour produire ce dont nous avons besoin.

« Les paysages comestibles sont la clef de voûte de la production alimentaire de demain » Designers en permaculture, Hugo Carton et Pascal Depienne sont membres de l’association Terre Paille et Compagnie. Ensemble ils lancent l’Arche de Néo, un projet de pépinière conservatoire en permaculture. Pour le réaliser, une campagne de financement participatif est en cours. Reporterre - Qu’est-ce qu’une ’pépinière conservatoire’ en permaculture ? Hugo Carton - C’est un lieu où l’on conserve, où l’on multiplie et où l’on redistribue des variétés d’arbres traditionnelles. Il en existe plusieurs centaines, des pommiers mais aussi des espèces moins connues comme le céanothe, mais la plupart ont été oubliées, abandonnées.

Le Walipini? Oui, c’est une serre souterraine pour cultiver toute l’année! Terre – Social : Pour quelques 250 euros, il est possible de construire une serre souterraine qui vous permettra de jardiner toute l’année durant, malgré et au-delà du froid. Cette serre s’appelle un Walipini ou Walipinas. Le Walipini est une alternative abordable et efficace aux serres en verre.

INRA: étude économique de la permaculture - Économie et écologie: innovations, énergie, technologies, habitat et société L’INRA a publié une étude durant quatre années sur la viabilité économique de la permaculture en biologique. Cette étude intitulée « Maraîchage biologique permaculturel et performance économique » montre que la permaculture peut être tout à fait compétitive économiquement par rapport à l’agriculture intensive conventionnelle. L’étude a été réalisée sur une surface assez réduite de 1000m², soit 1/10 d’hectare, et avec une bonne proportion en forçage (serre), il en ressort que chaque m² cultivé en permaculture biologique peut générer un chiffre d’affaire dépassant les 50€/m² en vente directe. De quoi motiver certains pour commencer leur potager en permaculture, cela tombe bien car sur Econologie, nous avons développé une technique culturale encore plus performante que la permaculture biologique: le Potager du Paresseux (sans aucun engrais ni pesticide, même biologique)

Related:  agriculture