background preloader

JAM ET LE BRF

JAM ET LE BRF

http://www.youtube.com/watch?v=Q5J7_f6EkGk

Related:  serre et culture

ecolo-bio-nature En ces temps de Noël, période de contes où "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", voici une vidéo qui dénote. Elle est très dure et pourtant, malheureusement, quand on y réfléchi, elle est réaliste ! Puisque c'est bientôt Noël, faisons le voeu de pouvoir changer tout cela.... et agissons immédiatement ! D'ailleurs, c'est la bonne période pour cela, non ? S’initier à l’agroécologie : mode d'emploi - Transition Avis aux jardiniers en herbe, aux paysans et aux citoyens curieux : cet été, Basta ! vous initie à l’agroécologie. Ou comment apprendre à se passer de pesticides, à dépenser beaucoup moins d’eau, à planter en hiver sans chauffer ses serres, à semer sans payer de redevances à l’agrobusiness, tout en produisant ce que l’on souhaite pour se nourrir. Visitez avec nous la ferme expérimentale de l’association Terre et Humanisme, installée au cœur de l’Ardèche, véritable laboratoire des techniques agroécologiques. Reportage et vidéos. Un climat rude, des terres arides, criblées de roches.

Quoi semer sous /sur/dans du BRF ? : Au bio Voila, j'ouvre une nouvelle rubrique pour rassembler ici les infos sur un sujet déjà souvent débattu à droite et à gauche de façon très dispersée, à savoir ce que l'on peut semer dans / sous / sur du BRF, et qui germera sans soucis, ou ce qui nécessite d'écarter le BRF et de semer dans de la terre fine ou du terreau ou du compost. Pour ma part, voici ce qui a été expérimenté chez moi (parfois de façon volontaire, d'autres fois involontaires!). - Ail : bonne levée, sous BRF frais. Les bienfaits de l’ail Antiseptique, anti-inflammatoire, anticholestérol, antioxydant, antiallergique et même… aphrodisiaque (mais là, gare à ses effets « tue-l’amour » sur l’haleine) l’ail serait-il un remède miracle ? Utilisé voici plus de 5.000 ans dans les steppes d’Asie centrale, il servait d’antipoison dans la Rome antique. Depuis, son succès ne s’est jamais démenti. Les multiples bienfaits de l'ail

La Joubarbe des toits : sempervivum tectorum La Joubarbe est une plante grasse de la famille des crassulacées qui comprend aussi des plantes bien connues comme ; par exemple, le sedum et les Kalanchoes. J’apprécie beaucoup la joubarbe dans mon jardin. Des rosettes de feuilles succulentes poussent serrées les unes contre les autres et au fur et à mesure forment un tapis. C’est l’ordre et la géométrie de ses feuilles vertes à bouts rouges/pourpres que je trouve tellement beaux. La joubarbe est avant tout une plante ornementale

Permaculture Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jardin permaculturel à Sheffield, Royaume-Uni La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles, mais cela peut être appliqué à n'importe quel système) en s'inspirant de l'écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition[réf. nécessaire]. Elle n'est pas une méthode figée mais un « mode d'action » qui prend en considération la biodiversité de chaque écosystème. Elle ambitionne une production agricole durable, très économe en énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail manuel et mécanique) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible[1],[2].

L'Humus: Pour l'agriculture et le climat Il semble bien que l'Humus, en plus de son utilité déjà connue en agriculture, puisse stocker de façon très efficace et stable de très grandes quantité de CO2, permettant ainsi de lutter de façon "écologique" contre le réchauffement de la planète.Le film s'attache a décrire les multiples techniques dont on dispose pour augmenter la teneur en Humus des terres agricoles. Tout d'abord un peu d'histoire avec ces étonnants champs surélevés précolombiens qui semblent créés par l'hommes et qui restent fertiles alors qu'ils ont été mis en place depuis plus de 1000 ans. Les régions dans lesquelles ils se trouvent sont pourtant soumises à une pluviométrie considérable, qui ne les a pourtant pas lessivés...

Bois Raméal Fragmenté Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le Bois Raméal Fragmenté (dits BRF ou encore bois raméaux fragmentés) est le nom donné à un mélange de résidus de broyage de rameaux de bois frais (branches). Par sa couverture du sol et son apport en lignine, il favorise le développement d'humus qui permet de limiter, voire de supprimer, le labour, les apports d'engrais et l'irrigation. En utilisant des branches fraîchement broyées et répandues rapidement au sol, une pédofaune et une pédoflore vont s'installer et ainsi reproduire les mêmes mécanismes que la forêt, laquelle est autosuffisante. Les BRF sont considérés comme des aggradants (on parle alors d'aggradation à l'inverse de dégradation) et présentent donc un matériau de premier choix pour restaurer les sols épuisés. La culture sur B.R.F permet de neutraliser les principales maladies dont sont victimes les tomates (exemple, la Fusariose).

Liste de liens utiles dans le cadre de la survie à long terme et de l'autarcie ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** L'autonomie a toujours été relative à nos besoins et ce n'est pas H.D Thoreau pionnier de la décroissance dans son livre Walden qui dirait le contraire. Cependant, ces dernières années, le développement de certaines technologies, l'accès à l'information ultra rapide, et les volontés de mettre en place des modes de fonctionnements écologiques, tous ces facteurs ont permis la démocratisation des moyens pour vivre en autonomie . En dehors des cités, nous avons la possibilité de nous "désabonner" des certains services par un équipement en matériels alliant les nouvelles technologies: panneaux solaires, batteries, téléphonies mobile... et des moyens plus traditionnels comme le chauffage au bois et les toilettes sèches.

Bouturage du figuier J’ai déjà présenté, en grande partie, ma méthode de bouturage des figuiers dans mon article consacré à la culture de la figue et des figuiers. Aujourd’hui le temps s’est rafraîchi en Bretagne et les feuilles des figuiers commencent tout juste à tomber. C’est le moment idéal pour faire les boutures de figuier. Je vais donc vous réexpliquer ma méthode, photos à l’appui. Je cultive la variété ‘brown turkey’, peu connue en France, qui fournit tous les ans des belles figues, sucrées et goûtées en fin aout et début septembre. Préparation des boutures de figuier

Renversant : ce manuel français du XIXe siècle va nourrir le monde de demain Des melons mûrs à Paris dès le mois d’avril, des tonnes de légumes sur une surface pas plus grande qu’un terrain de foot, jusqu’à huit récoltes en une seule année… Ces performances agricoles incroyables ne sont le fruit ni d’engrais chimiques, ni de modifications génétiques, ni même de connaissances scientifiques de pointe. Et pour cause, ces prouesses datent du XIXe siècle et sont l’œuvre des quelques centaines de jardiniers-maraîchers parisiens qui assuraient alors l’autosuffisance de la capitale en légumes. Longtemps oubliés, ces savoir-faire sont aujourd’hui accessibles à tous à travers un manuel, publié en 1844 et récemment numérisé (merci au site Paysansansfrontieres.com de l’avoir partagé ici).

Compagnonnage végétal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple d'association végétale bénéfique : les œillets d'Inde protègent les tomates des attaques parasitaires. Le compagnonnage végétal, appelé aussi culture associée, est une technique d'horticulture consistant à associer, au sein de mêmes cultures, des plantes compagnes l'une de l'autre. Ces plantes peuvent s'échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou des mauvaises herbes). Ces interactions s'appellent l'allélopathie.

Related: