background preloader

Panorama des médias sociaux 2013

/ The english version of this article can be found here: Social Media Landscape 2013 / Comme chaque année depuis maintenant 5 ans, je vous propose un panorama des médias sociaux (voir les éditions 2008, 2009, 2011 et 2012). Je pense ne rien vous apprendre en disant que les médias sociaux font maintenant partie du quotidien des internautes, des marques, des organisations et des médias (journalistes, célébrités, personnalités politiques…). Considérées avec un certain dédain à leurs débuts, des plateformes comme Wikipedia ou Twitter ont complètement modifié notre façon de consommer et d’interagir avec l’information. Des services comme YouTube ou Facebook ont également transformé de façon irrémédiable notre façon de nous divertir. Si vous lisez ce blog régulièrement, vous savez à quel point les médias sociaux ont bouleversé l’internet. Ceci étant dit, ce résumé ne traduit pas convenablement les innombrables évolutions des ces plateformes et des usages qu’elles engendrent.

http://www.mediassociaux.fr/2013/04/16/panorama-des-medias-sociaux-2013/

Related:  Identité numérique / Réseaux sociauxréflexions-réseaux sociauxréseaux sociauxpolitique et économie numériqueMédias sociaux

Pour quelles raisons j’autorise les élèves à utiliser en classe leur smartphone, ou iPod, ou éventuellement tablette L’apprentissage est en premier lieu un processus, un mouvement, une évolution. Rien n’est figé, immuable et définitif. Les interdictions sont incompatibles avec les progrès émergents grâce aux compétences. En début d’année, j’annonce aux élèves, toujours très surpris, que la salle dans laquelle ils se trouvent est une «salle-laboratoire» et que leur cahier est un «cahier-laboratoire» : ils vont émettre des hypothèses toute l’année, tâtonner, faire des erreurs et s’améliorer. Je leur annonce qu’ils sont autorisés à travailler en groupe ou avec leurs voisins. Ils apprendront à travailler ainsi grâce au Kanban.

Permis de bon sens numérique et guide du bon sens numérique 2012 Après avoir lancé en 2011, le guide du bon sens numérique (qui répond à 4 questions : Qui est responsable de la protection de votre vie privée sur Internet ? Comment protéger votre identité et votre réputation sur Internet ? Comment gérer au mieux les interactions entre marque personnelle et marque d’entreprise ?), la compagnie d’assurance Axa a lancé en octobre 2012 le permis du bon sens numérique. Typologie des réseaux sociaux et usages pédagogiques des réseaux sociaux Comment utiliser les réseaux sociaux en pédagogie ? Le carrefour technopédagogique du CEGEP régional de Lanaudière à l’Assomption (Québec) a publié en novembre 2011 une double typologie des réseaux sociaux (dits aussi « médias sociaux ») au format pdf. Le premier document généraliste dresse un panorama des réseaux sociaux par types (réseaux sociaux de masse, agrégateur social, marque-page social, médias sociaux et partage de contenus) avec un descriptif, des exemples de services et les principales caractéristiques de ces outils). Le second tableau s’intéresse à une typologie des usages pédagogiques des médias sociaux avec exemples d’activités d’apprentissage et d’outils.

Internet : la fracture numérique s’aggrave selon l’UFC-Que choisir Selon l’association de consommateurs, 11,1 % des internautes français sont « inéligibles à un internet de qualité ». UFC-Que choisir dénonce dans une étude publiée mardi 26 septembre une fracture numérique grandissante en France, où le déploiement de l’Internet très haut débit laisse de côté une part croissante du territoire. Selon l’association de consommateurs, 11,1% des internautes français sont « inéligibles à un internet de qualité », soit un débit supérieur à 3 mégabits par seconde (Mbit/s) et ils sont « majoritairement dans les petites communes ». L’UFC-Que choisir relève que les modalités de déploiement du très haut débit renforcent cette fracture numérique, puisqu’il s’est concentré en premier lieu dans les zones très denses.

Les réseaux sociaux vus par les ados Un adolescent a expliqué sur Medium la pratique que lui-même et ses amis ont des différents réseaux sociaux. L’auteur (anonyme) est un étudiant de 19 ans de l’Université du Texas à Austin. Le groupe de personnes dont il relate les usages n’est certes pas statistiquement représentatif. Mais son récit est malgré tout très intéressant. Ses principaux enseignements se présentent comme suit. Je les relate sous la forme d’extraits de ce très long article car les termes utilisés représentent au mieux les sentiments des jeunes concernés. Faut-il combattre les trolls ? La sagesse populaire des réseaux nous rappelle qu’il ne faut pas nourrir les trolls (don’t feed the troll), ce qui signifie qu’il est plus avisé de ne pas répondre à des commentaires haineux afin de ne pas engendrer un discours de haine encore plus violent et plus nourrit. Pourtant, nous rappelait déjà le sociologue Antonio Casilli, « Le trolling ne doit pas être considéré comme une aberration de la sociabilité sur l’internet, mais comme l’une de ses facettes ». En fait, la radicalité des Trolls est une réponse aux blocages des formes d’expression publiques, qu’elles soient en ligne ou pas. On s’énerve pour affirmer son propos, pour le faire exister, pour se faire entendre des autres. « L’existence même des trolls montre que l’espace public est largement un concept fantasmatique », insiste avec raison le sociologue.

MOOC ReSOP : "Réseaux Sociaux : Concept et principe de fonctionnement général" A l’initiative de Pedago-TIC et d’École Numérique, ReSOP est un MOOC (Massive Open Online Course) - une formation gratuite ouverte à tous centrée sur l’apprenant et les échanges. ReSOP – acronyme de Les Réseaux Sociaux comme Outils Pédagogiques – propose aux participants de réfléchir et participer pendant quatre semaines à l’intégration des réseaux sociaux dans les pratiques pédagogiques. Les réseaux sociaux ReSOP s’articule autour d’une thématique au cœur de l’actualité : les réseaux sociaux, et plus particulièrement Facebook et Google+.

Pearltrees, ou la fixation et la classification du web Un service indispensable est né il y a bientôt un an, un service qui se propose en toute simplicité de révolutionner notre approche d'internet. Ce service, c'est Pearltrees, et en tant qu'utilisateur forcené depuis sa création, il me semble qu'il est temps de faire partager mon avis qui, une fois n'est pas coutume de ma part, sera à la limite du dithyrambe. Partons pour une petite exploration tant du service que de l'entreprise, jeune pousse française située dans le XIème arrondissement de Paris. Droit de prêt numérique en bibliothèque : et si on arrêtait avec les mythologies Cette semaine, nous avons « fêté » le premier anniversaire de la décision Openbare de la Cour de Justice de l’Union européenne rendue le 10 novembre 2016, qui a reconnu l’existence d’un droit de prêt numérique en bibliothèque. J’ai déjà consacré plusieurs billets à l’analyse de ce jugement important dans la mesure où il affirme que la mise à disposition des livres numériques en bibliothèque devrait être garantie par la loi et ne pas dépendre uniquement de licences contractuelles octroyées par les éditeurs. C’est ce qu’expriment très clairement les conclusions de l’avocat général chargé de cette affaire, qui ont emporté la conviction de la Cour : […] les éditeurs et les intermédiaires dans le commerce des livres numériques sont souvent réticents à conclure avec les bibliothèques des contrats leur permettant le prêt numérique. Quel effet concret en France ? Brouillage des pistes…

Related:  Numérique éducatifRESEAUX SOCIAUXRESEAUX SOCIAUX / PARTAGE / PUBLICATIONRessources professionnellesRéseaux sociauxRéseaux sociaux