background preloader

Dossier_119_gestionclasse

Dossier_119_gestionclasse
Related:  gestion classe

13 trucs de gestion de classe qui instaurent le respect. Quand vient le temps de gérer sa classe, on a souvent l’habitude d’instaurer un système d’émulation ou des règles et de supporter toutes ces règles par des punitions. Très vite, on apprend que ça fonctionne (du moins partiellement !), mais ça a le vicieux défaut de devoir demander une vigilance constante de la part de l’adulte en plus de miner considérablement l’apprentissage de l’autonomie de la part des élèves. De plus, ça réduit les comportements qu’on veut voir disparaître, sans toutefois les enrayer définitivement. P.S. 1-Le respect commence dès l’entrée en classe. Chaque matin, personne ne peut me déranger lorsque les élèves entrent dans la classe. Si un collègue ou même la direction vient me parler à ce moment, je demande un rendez-vous plus tard, car ce moment m’est très précieux. L’avantage pour les jeunes, c’est aussi de voir que peu importe comment a été la veille (je parle ici des tannants), ils ont droit au même accueil et au même sourire que les autres. 4. 5. 6.Le regard 8.

Quelle est la différence entre punition et sanction ? Dans le langage courant, on a tendance à considérer sanction et punition comme synonymes. Il s’agit de faire respecter le pouvoir des adultes sur les enfants en ayant recours à des moyens disciplinaires pour supprimer les comportements non acceptables. Or il existe une différence entre punition et sanction car on peut envisager la discipline sous deux angles radicalement différents : la dimension répressive qui concrétise le pouvoir du fort (l’adulte) sur le faible (l’enfant) : on est alors dans le registre de la punition,la dimension réparatrice qui est justifiée par des règles connues par tous (adultes et enfants) et acceptées par avance : on est alors dans le registre de la sanction. Qu’est-ce qu’une punition ? La punition est l’expression d’un rapport de force dans lequel le dominant (l’adulte) exerce son pouvoir sur le dominé (l’enfant). Les punitions sont souvent vécues comme injustes par les punis car : Qu’est-ce qu’une sanction ?

Qu’est-ce que la gestion éducative de la classe ? Le samedi 10 avril 2004. La forme scolaire d’apprentissage s’organise autour de la contrainte et contient l’idée d’une violence symbolique légitime. Il s’ensuit notamment que l’enseignant a un pouvoir légitime d’évaluation des élèves. De son côté W. Ceci implique un processus qui débute dès que les élèves et l’enseignant pénètre dans la classe. Les situations scolaires sont donc le résultat d’une construction entre les différents acteurs concernés, c’est-à-dire l’enseignant et les élèves. Aux caractéristiques générales décrites ci-dessus, il convient d’ajouter des spécificités du second degré. La gestion éducative de la classe concerne l’ensemble des stratégies, conduites et tactiques utilisées par les enseignants pour obtenir une coopération des élèves qui permette d’enseigner et d’apprendre. Prendre en compte professionnellement la question de la gestion éducative de la classe, c’est donc : Faire la part de ce qui est transversal et spécifique à une discipline donnée.

Discipliner l'indiscipline Dans le triangle pédagogique, la relation entre l'enseignant et l'élève met en jeu les composantes affectivité et relations interpersonnelles qui influent les perceptions que l'on a de soi-même et par delà, de son degré de performance. On évoque souvent les problèmes de mal-être et d'échec scolaire qui affectent les apprenants. Mêmes risques pour les adultes qui les accompagnent, adultes qui peuvent se confronter à des remises en question concernant l'essence même de leur métier. Ahmed Chawqi, le célèbre poète et dramaturge égyptien, idéalise la mission des dépositaires et passeurs de savoirs : Lève-toi et vénère l’instituteur,Sache qu'il s'en faut de peuPour que de DieuIl ne soit l'émissaire. Même si cette sacralisation n'est plus de mise aujourd'hui, l'estime de soi pour un enseignant reste la résultante à la fois de l'image qu'il se fait de sa pratique et de celle que lui renvoient ses élèves à travers leurs attitudes et leurs comportements avec lui. Deux hypothèses pour cette recherche

Etre gentil à l’école, ça ne s’apprend pas ! Comment pousser les enfants à aller vers autrui ? Les méthodes qui marchent. Même si tout se passe bien dans la majorité des écoles, les incivilités, les conflits et la brutalité sont le lot de nombre d’établissements. Comment parler aux enfants, aux “pré-ados” et aux ados de la gentillesse, et les pousser à aller vers l’autre, de façon désintéressée ? Pour Nicole Catheline, pédopsychiatre, “il faut déjà définir ce qu’est la gentillesse : l’idée, c’est d’être à la fois prévenant, attentif à l’autre, solidaire, d’accepter la différence, de vivre ensemble, et de prendre soin de l’autre”. Montrer l’exemple Pour “apprendre” la gentillesse aux jeunes écoliers, “soyons gentils nous-mêmes. A la maison, comme à l’école, il appartient aux adultes, parents et professeurs, de montrer l’exemple. Monter des conseils de vie Mais il est tout aussi important d’instaurer dans sa classe un climat de confiance, et de parler des différences. Gentil, mais pas trop Mais pourquoi être gentil à l’école ?

20 façons et plus de bien démarrer l’année scolaire… Comment commencer l’année scolaire avec nos élèves ? Quelles alternatives à la fastidieuse fiche de renseignements ? Comment accueillir nos élèves, faire connaissance, impulser l’année ? Nous avons lancé un appel et voici une compilation des retours qui ont été très riches. Nous le savons, démarrer du bon pied est important, il y a plein de choses en jeu sur lesquelles nous n’avons pas forcément de prise, et chaque année on se demande comment on va bien pouvoir faire… Tout d’abord ayons en tête comme nous le rappelle Jean-Charles Léon, prof de musique en collège, dans son article paru dans le n° 214 du Nouvel Educateur d’octobre 2013, que la rentrée (surtout en 6ème) est un moment émotionnellement fort et que les élèves ne sont pas forcément en état de recevoir, comprendre et assimiler une quantité d’informations pratiques et organisationnelles d’un coup. Voici maintenant quelques pistes concrètes… Faire connaissance/découvrir les lieux Présenter/préparer l’année à venir Et aussi… Et vous ?

Les rituels scolaires analysés par Recherches en éducation C'est un numéro hors série tout à fait passionnant que propose Recherches en éducation. La revue s'attaque aux rituels scolaires. Ceux ci font l'objet d'une prise de conscience et d'un engouement croissants dans l'institution scolaire. Mais cet intérêt cache des finalités différentes. Alors que le rituel scolaire classique marquait l'entrée dans la société scolaire républicaine, depuis quelques années les rituels scolaires répondent à des demandes de prise de controle comportementale sur les élèves, expliquent Maryvonne Merri et Marie-Paule Vannier, coordinatrices du numéro. " En définitive, la déperdition des rituels dans l’école contemporaine annoncée par la sociologie s’accompagne de l’établissement de nouvelles structures régulières de contrôle qui peuvent être bureaucratiques ou thérapeutiques. Marie-Paule Vannier et Maryvonne Merri rendent compte d'une enquête menée auprès de 316 enseignants de la maternelle au lycée sur les rituels utilisés. François Jarraud Le numéro

Apprendre à se connaître : activités pour la rentrée Les périodes de rentrée scolaire font sans aucun doute partie des moments les plus stressants pour bon nombre d’élèves et d’enseignants. Et s’il n’est pas toujours évident pour un enseignant d’établir une relation de confiance avec ses nouveaux élèves à la rentrée, cela peut s’avérer encore plus difficile pour les élèves, quand il s’agit de tisser des liens entre eux. Parviendrai-je à me faire de nouveaux amis ? Nouer des liens à travers des jeux La méthode est toute simple et beaucoup l’ont déjà essayée, à l’instar de cet enseignant qui répertorie sur son blog baptisé Quoi de neuf, doctole ? Jeux collectifs ou jeux par paires, presque tout y est. Si vous cliquez par exemple sur Fraise ou citron, vous découvrirez un jeu tout simple, qui permet de retenir les prénoms de ses camarades, à l’image de cet autre jeu intitulé Tornade de prénoms que l’on retrouve sur Scoutwiki, dont le but est le même mais le principe différent. Des jeux pour faire connaissance et bien plus Références:

(Re)Penser les espaces physiques d'apprentissage .. Et si nos salles de classe nous permettaient enfin de mieux faire apprendre ? (Re)Penser les espaces physiques d'apprentissage .. L’enseignant se retrouve souvent seul avec ses désirs de perfectionnement de sa pratique pédagogique et confronté à des problématiques multiples : des salles de classe souvent inadaptées à des scénarii de pédagogie active,les contraintes du présentiel (espace, temps, nombre d’étudiants…),les freins liés aux cours à distance (suivi, restaurer une interaction riche pour tous…),des équipements numériques insuffisants (infrastructures et services),peu ou pas d’accompagnement à la transformation des pratiques à l’ère du numérique,une gouvernance peu au fait de la conduite du changement et du support nécessaire. Une mission, à l’initiative de Didier Paquelin (Chargé de mission « commission des usages numériques de la CUEA »), avec le soutien de la FIED et de la Région Aquitaine a été réalisée du 5 au 9 mai 2014. Figure 2 - LearningLab de l'université Laval

Créer un environnement d'apprentissage : climat de classe (1). - Cahier d'essais Pourquoi avoir du plaisir à être à l'école ? 1er essai cette année scolaire : Je fais le pari que cette idée, clairement dite et développée pour les enfants et avec eux pendant l'année sera bénéfique pour la qualité de l'apprentissage... (J'emploie le mot "enfant" intentionnellement plutôt qu'"élève"). Une des premières choses annoncées en début d'année scolaire : "Mon but est que vous vous sentiez bien dans votre classe, que vous soyez content d'y être et que vous arriviez le matin avec le sourire." Effet : 24 sourires... donc 24 adhésions... Dans les jours qui ont suivi, nous avons étudié une charte d'éducation positive que j'avais rencontrée sur le net. L'explicitation de sa construction a été nécessaire pour comprendre que la dernière phrase est la somme de toutes les phrases précédentes. Les enfants ont réfléchi en groupes aux idées importantes à insérer dans notre charte afin de ne pas simplement recopier une charte déjà existante. En reprenant point par point : "Dans cette classe,

Le Whole Brain Teaching : gestion de classe et intelligences multiples – Lingu@tic' Le Whole Brain Teaching (WBT) ou Power Teaching, initié aux Etats-Unis par Chris Biffle dans les années 1990, rencontre un vif succès dans les pays anglo-saxons. L’idée principale est de maintenir l’attention des élèves par divers procédés liés aux intelligences multiples pour réguler les activités sur la journée et rendre les enfants actifs dans leurs apprentissages. Ces techniques de gestion de classe viennent en complément d’une pédagogie explicite et créent une dynamique de groupe positive. La méthode, en elle-même, n’est pas à adopter dans son intégralité mais elle a le mérite de suggérer l’utilisation d’une langue en action, laquelle peut être distillée au cours de la journée, permettant ainsi d’exposer les élèves à une langue de façon « soutenue ». Voici donc les bases de cette méthode qui fonctionne aussi bien en maternelle qu’au cycle 3 et qui peut être adaptée dans différentes langues. Class ! A ces procédés s’ajoutent 5 règles de vie de classe. J'aime : J'aime chargement…

Parcours de formation « Gérer les élèves perturbateurs » A travers ses parcours de formation, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" (alternant différentes modalités) autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires. Voir tous les parcours proposés... Ce parcours a été élaboré à partir d'un accompagnement réel d'une équipe d'enseignants d'une école élémentaire d'une petite ville qui recrute majoritairement ses élèves dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Téléchargement Contexte et principes du parcours Les discours et prescriptions insistent de plus en plus sur la bienveillance à l’égard des élèves, sur l’inclusion des élèves « à besoin éducatifs particuliers », sur l’individualisation des réponses qui doivent s’adapter aux « besoins des élèves ». Public visé Objectifs Méthodologie et mise en œuvre Les supports vidéos sur la plateforme NéoPass@ction Description

La discipline en classe - Edupronet C’est la rentrée ! Les premiers gestes de l’enseignant sont scrutés par les élèves. Les premières décisions vont en partie conditionner la suite de la relation enseignant/apprenant. 1/ Comment établir le contrôle dès le premier jour Le premier jour doit se conclure par du travail à la maison.Inscrivez les horaires au tableau. 2/ Ce qui établit l’autorité de l’enseignant Parler doucement, ne pas élever la voix.Marcher à travers la classe. 3/ Le premier matin Établir immédiatement un « ton » de travail.Commencer par un travail écrit.Ecrire son nom au tableau et le lire pour les élèves.Etablir l’ordre dès l’entrée en classe. 4/ Obtenir le respect en classe. Garder la classe en ordre.Etre juste et consistant.Ne pas croiser les bras quant on réprimande un élèveSe pencher vers l’élève qu’on réprimande.Parler en déplaçant vos yeux de visage en visage.Parler parfois en se tenant au fond de la salle.Se déplacer dans la salle de classe.Enseigner deboutParler en phrases courtes, précises. Commentaires

edutopia The trauma and adversity that students are carrying into classrooms are changing how educators need to address learning and academic performance. Fifty-one percent of children in public schools live in low-income households, and when poverty levels exceed 50 percent, there’s a significant drop in academic performance across all grade levels. At the same time, 25 percent of all adolescents—including 30 percent of adolescent girls—are experiencing anxiety disorders. Adversity and trauma reside in our biology, not our psychology and cognition, so we educators need to prime students’ brains for learning. I’d like to describe some practices that not only address the stress response in the limbic brain areas, but also attend to sensory and motor systems in the brain stem area. Brain Breaks Funny talk: Have students loosely touch the roof of their mouth with their tongue and begin to speak. Tongue stretch: Have students use clean hands or a Kleenex to stretch their tongue as far as it can go.

Related: