background preloader

Imaginaires et promesses du numérique en éducation, par Marcel Lebrun

Imaginaires et promesses du numérique en éducation, par Marcel Lebrun
Histoire du personnage, Marcel Lebrun Avant d’être enseignant en sciences de l’éducation, Marcel Lebrun a étudié la physique nucléaire et ce n’est qu’au tout début des années 80 qu’il a commencé à s’intéresser aux micro-ordinateurs. « Parce que l’informatique m’intéressait, j’ai commencé à développer des logiciels éducatifs et j’ai vite vu que du côté de la partie logiciels, je maîtrisais, mais côté éducatif, ça allait moins bien ». Marcel Lebrun s’est donc tourné vers des pédagogues qui m’ont expliqué « que les étudiants n’étaient pas des particules élémentaires et que, la croyance que le champ magnétique de l’enseignant allait les faire apprendre, n’était pas vraiment fondé ». Il a suivi l’évolution des logiciels éducatifs, de l’internet, des CD Roms, le Web 2.0 et maintenant les MOOC…pour devenir maintenant un professeur en sciences de l’éducation avec toujours en point de mire, « la volonté de balancer le côté obscur de la force ». Il reprend une phrase de Michel Serres qui l’inspire, Related:  web_participative_cégepressources elearning

Kim Garst: 4 Reasons Why Social Media Should be Taught in Our School Systems I saw a story recently about a school, named Ngee Ann, in Singapore where a math teacher gave problems to students and asked that the answers be "tweeted." These tweets were then projected on a screen at the front of the room, in real time! (1) Now this was not just some rogue, social media instructor who decided to try something new. Think of that, teaching using social media is encouraged. Now I might be a little biased, okay A LOT biased, but I want to give you the 4 reasons why I think that teaching social media to our children in schools is not only necessary, but critical. Reason #1 - It is now, and will continue to be a social world. Bottom line, social media is here to stay. While there are certainly lots of ways to waste time with social media, nobody is arguing that you cannot use social media to engage and learn in interesting new ways. Reason #2 - The privacy concerns and safety of social media do not outweigh the benefits. Reason #3 - Social media is a not a waste of time.

e-learning Les TIC dans l’éducation Les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent contribuer à l’accès universel à l’éducation, à l’équité dans l’éducation, à la mise en œuvre d’un apprentissage et d’un enseignement de qualité, au développement professionnel des enseignants ainsi qu’à une gestion, une gouvernance et une administration de l’éducation plus efficaces. L’UNESCO a une approche holistique et globale de la promotion des TIC dans l’éducation. L’accès, l’inclusion et la qualité sont quelques-uns des défis qu’elles peuvent relever. Le réseau mondial de bureaux, instituts et partenaires de l’UNESCO fournit des ressources aux États membres qui leur permettent d’élaborer leurs politiques, stratégies et activités liées aux TIC dans l’éducation.

L'e-learning est-il l'avenir de l'éducation ? Suivre et apprendre un cours en ligne, une expérience que vous avez peut-être déjà tentée ? En l'espace de quelques années, Internet a multiplié les possibilités d'apprendre à distance. À l'heure où le gouvernement veut refonder l'école, l'enseignement en ligne s'impose comme un nouvel usage à prendre en considération. Souvent perçu comme un outil permettant un meilleur apprentissage, l'e-learning fait désormais partie de la palette pédagogique, mais certains craignent de voir les professeurs remplacés par des écrans. Pour répondre à cette question, nous avons contacté seize experts dont vous pouvez retrouver les contributions ici avant de découvrir notre synthèse ci-dessous. > Les vertus de l'e-learning « Comme ailleurs, l'informatique a fait sortir l'enseignement du taylorisme, a libéré les enseignants de la nécessité de répéter chaque année les mêmes choses et leur a permis d'accéder à des fonctions plus intéressantes. » > L'e-learning, sujet de recherche > E-learning & concurrence

ProjectLibre ProjectLibre est un logiciel libre et gratuit de gestion de projet. Il est réellement utilisé depuis la session hiver 2013 dans certains collèges au Québec. Il peut remplacer un logiciel non libre de gestion de projet plus connu. ProjectLibre est suffisant pour les besoins d’éducation au collégial dans certains programmes techniques et technologiques qui touchent à la gestion de projet. ProjectLibre prend la suite d’un autre logiciel libre : Openproj (comme , par exemple, BlueGriffon a repris Nvu ou LibreOffice a repris OpenOffice), et pourrait remplacer tout autre logiciel propriétaire de gestion de projet, surtout que ProjectLibre est gratuit, ses mises à jour aussi. Dans ProjectLibre, les diagrammes de Gantt sont correctement affichés. N’oublions pas qu’on enseigne les principes et les techniques de la gestion de projet avec l’aide d’un logiciel et non pas le logiciel. ProjectLibre annonce ProjectLibre2, une version entièrement repensée et améliorée, pour l’été 2013.

Mesurer l’impact des technologies, est-ce vraiment réalisable ? Share Tweet Email La question de la mesure des effets des technologies est « déjà » une vieille question. Les recherches les plus fréquentes, souvent construites sur une comparaison « avec et sans technologie » et axées sur les effets en termes de « réussite » des apprenants dans un contexte limité (par exemple : école, outil particulier, discipline) ont la plupart du temps été marquées par ce no significant difference. Déjà, les méta-recherches pionnières de Kulik et al. Or, nous l’avons dit, on peu très bien utiliser les technologies dans le cadre de méthodes transmissives (osons citer les xMOOC) ou alors dans le cadre d’un dispositif actif et interactif visant le développement de compétences. Pourquoi cette difficulté ? Par ailleurs avec l’arrivée des MOOC, on entend l’espoir véhiculé par le Learning Analytics : 20000 étudiants (et plus) qui suivent un cours (suivre un cours, c’est passif ça !) Russell, T. (2001). Pour de plus amples informations : Lebrun, M. (2012). lu : 5344 fois

Logiciels Libres Nouvelles notices Live_Raizo Live-Raizo est un Live-USB Linux Debian Wheezy destiné à l’expérimentation de l’administration système et la configuration de réseau. | FR | TUX 15 juin 2015 DirectNews_France Logiciel qui vous notifiera des derniers articles de journaux parus sur le web. | FR | WIN 8 juin 2015 Ancestromania Ancestromania, Logiciel complet de généalogie | FR | WIN | TUX 4 juin 2015 Novius Novius OS est un CMS Open Source multi-canal | FR | WIN | TUX 18 avril 2015 Sylius Sylius, une application web Open Source en Symfony2 destinée à créer des sites d’e-commerce puissants. 11 avril 2015 Formagri Plate-forme du Cnerta/Eduter/Enesad de Dijon | FR | WIN | TUX | MAC | GPL 10 avril 2015 Adminer Remplace PHPMyAdmin, en un seul fichier PHP, simple à utiliser et à installer [ Ajouter une notice ] Quelques indispensables [ Tout le best-of ] Informations complémentaires Framasoft needs you ! Notices mises à jour [ Mettre à jour une notice ] Informations générales Cheer

Livre blanc "la démarche ePortfolio dans l'enseignement supérieur français" Les dispositifs ePortfolio Les dispositifs ePortfolio visent à rassembler, dans un environnement numérique, un ensemble de documents et de ressources électroniques qui décrit et illustre l'apprentissage ou la carrière d'une personne, ses expériences, ses travaux et ses compétences. Ils intéressent très directement l'enseignement supérieur pour la formation initiale et tout au long de la vie (formalisation des parcours et des référentiels, nouvelles modalités d'acquisition et de repérage des compétences, ...) et pour l'insertion professionnelle (valorisation des acquis et expériences). En France, il fait pour le moment l'objet d'expériences ponctuelles, de plus ou moins grande ampleur. Ces expériences posent la question de l'inscription de la démarche ePortfolio dans des politiques d'établissement voire interuniversitaires et celle du passage à des publics plus larges. Un livre blanc Le cahier n°1 Téléchargez le cahier 1 : "enjeux et recommandations" Le cahier n°2 Le cahier n°3 Dans le futur

Panorama des médias sociaux 2013 / The english version of this article can be found here: Social Media Landscape 2013 / Comme chaque année depuis maintenant 5 ans, je vous propose un panorama des médias sociaux (voir les éditions 2008, 2009, 2011 et 2012). Je pense ne rien vous apprendre en disant que les médias sociaux font maintenant partie du quotidien des internautes, des marques, des organisations et des médias (journalistes, célébrités, personnalités politiques…). Considérées avec un certain dédain à leurs débuts, des plateformes comme Wikipedia ou Twitter ont complètement modifié notre façon de consommer et d’interagir avec l’information. Ceci étant dit, ce résumé ne traduit pas convenablement les innombrables évolutions des ces plateformes et des usages qu’elles engendrent. Quelles tendances pour 2013 ? Comme cela a été dit plus haut, les médias sociaux sont un écosystème en perpétuelle évolution : des services se créent, d’autres disparaissent et la plupart se transforment. Panorama des médias sociaux en 2013

Les Mooc, la ruine de l’université ? Billet rédigé par Caroline Jouneau-Sion (ENS-Lyon), Chloé Manceau (ENS-Lyon) Alors qu’ils ont connu un fort succès auprès des grandes universités américaines (Harvard, MIT, Stanford, etc.), les Mooc (Massive Open Online Courses) arrivent doucement dans les universités françaises. Rappelons actuellement, deux plates-formes américaines dominent le marché en hébergeant la plupart des Mooc : Coursera et edX. Mais dernièrement, la France a décidé de se lancer sur le marché et de les rejoindre en mettant en place la première plate-forme française destinée à héberger les Mooc d’ici janvier 2014. Après un premier Mooc francophone en marge des universités l’an dernier (j’ai nommé le Mooc Itypa), le paysage des Mooc français s’est en effet considérablement élargi. Source Avant de s’étendre davantage sur le sujet, il est important de rappeler qu’un Mooc n’est pas seulement un cours numérisé, c’est un cours un minimum scénarisé pour amener des “masses” d’apprenants aux apprentissages visés. Source

GlobalWebIndex Today marks the release of a new stream of monthly infographics that showcase our latest data and highlight key trends in the global internet landscape. Our strategy with infographics is to focus on stunning design, producing interesting images that also educate and inform, so we hope you enjoy them. Our first graphic is a detailed exploration of Twitter usage in 2012, covering 3 key areas: [Click on the image to download the PDF] Remember, as a client, that these splits are just the tip of the iceberg with over 1,000 demographic variables available to segment the data We make these infographics free to the community. The beginning of the universe, for beginners - Tom Whyntie Dr. Tom Whyntie completed his PhD in experimental particle physics on the Compact Muon Solenoid (CMS) experiment at Imperial College London and CERN, Switzerland. His thesis centered on the (as yet) fruitless search for Dark Matter in the proton-proton collisions of the Large Hadron Collider (LHC). Dr. Whyntie is currently the Science and Technology Facilities Council (STFC) Researcher in Residence at the Langton Star Centre in Canterbury, Kent, and is a Visiting Academic with the Particle Physics Research Centre at Queen Mary, University of London. As the full-time scientist for the CERN@school project, he coordinates the student research program associated with the school-based Timepix detectors and the space-based Langton Ultimate Cosmic ray Intenstity Detector (LUCID) experiment. Here is a selection of resources on understanding the origins of the universe: The Large Hadron Collider’s experiments have been very busy trying to understand the origins of the universe.

What Is Web 3.0 And How Will It Change Educatio Le modèle SAMR Constituté de quatre niveaux, le modèle de Ruben Puentedura est très intéressant. * Image tirée de Pinterest du compte de Sébastien Stasse. Si les 2 premiers niveaux sont ceux les plus évidents à « atteindre » en classe quand on s’approprie une technologie, les deux niveaux « supérieurs » sont très intéressants à considérer puisqu’ils constituent une transformation de la tâche pédagogique. En effet, l’atteinte de ces niveaux demande une ouverture au changement de pratique. En fait, l’objectif du modèle est d’amener les élèves à créer du contenu et apprendre dans un environnement technologique riche, tout en appliquant leurs compétences de critique constructive. Des pratiques où l’élève devra socialiser de façon virtuelle, respecter un un code d’éthique en ligne, d’utiliser de façon responsable les médias sociaux et outils collaboratifs. La redéfinition de tâche permet de remettre l’école à niveau : l’apprentissage à l’aide des outils du jour et de leurs nouvelles fonctionalités.

Related: