background preloader

Conception du monde des Amérindiens et liens avec l'organisation de la société

Conception du monde des Amérindiens et liens avec l'organisation de la société
En raison de l'absence de traces écrites, nos connaissances actuelles sur les croyances des Amérindiens de l'époque précoloniale sont basées principalement sur des suppositions et sur des reconstructions culturelles faites très souvent au 19e siècle et pendant les siècles suivants.Ce qui suit constitue donc des exemples possibles de certaines croyances amérindiennes, mais ne s'applique sans doute pas à toutes les nations amérindiennes. Cercle de vie Chez certains Amérindiens, tout est vu et décrit comme un cercle. Les étapes de la vie, le monde et les objets sont perçus de cette façon. Les grandes forces du monde, la terre, le ciel et les étoiles forment un cercle. Les objets tendent également à être des cercles (les nids d'oiseaux par exemple). Les objets sacrés de certains peuples amérindiens représentent le cercle et les lignes de force du monde. Tradition orale Chez les Amérindiens, l'écriture ne fait pas partie de la culture traditionnelle. Spiritualité Aînés Expression du sacré Related:  A Classer

Bienvenue au centre ethno-culturel KANATHA-AKI ! Bienvenue au centre ethno-culturel KANATHA-AKI ! Qui n'a jamais rêvé de découvrir la culture amérindienne et de vivre au coeur de la forêt laurentienne une expérience unique ? La société 8ATAPI (RACINE en Algonquin) vous invite à remonter aux sources de la philosophie et des traditions algonquines sur son site ethno-culturel KANATHA-AKI. Situé aujourd'hui sur les terrains des Étangs Tremblant, à Val-des-Lacs au nord de Montréal, vous trouverez le dépaysement total dans une reconstitution de village amérindien. Été, automne, hiver ou printemps, le centre ethno-culturel KANATHA-AKI vous accueille toute l'année dans une nature sauvage située à l'entrée du territoire ancestral des Algonquins. Que vous soyez du Québec ou de partout ailleurs dans le monde, l'ex-grand chef Dominique T8aminik Rankin vous accueillera chaleureusement et vous guidera dans votre visite du site. Vous trouverez dans ce site web les détails des activités et des forfaits proposés sur le site KANATHA-AKI.

La Loi sur les Indiens pour les nuls Commis le 1 février 2013 par La Fille Après le passage de Roméo Saganash et de Michèle Audette à Tout le monde en parle dimanche passé (à 1:11:00 dans la vidéo, si vous ne voulez pas vous taper l'épisode au complet), j'ai eu vraiment envie d'écrire un article vulgarisant les grands points de la Loi sur le Indiens. J'étais abasourdie de remarquer les exclamations étonnées de l'assistance tout comme des invités sur le plateau. Naïvement, très naïvement, je croyais que les grandes lignes de cette loi étaient connues du commun des mortels. J'ai constaté que non seulement elles ne le sont pas, mais qu'en plus, leur méconnaissance entretient chez ce même commun des mortels des préjugés immenses quant aux réalités des Premières Nations. Peu importe, je reprends le flambeau. Une affaire poussiéreuse que l'on traine depuis plus d'un siècle La Loi sur les Indiens se nommait lors de sa création en 1876 l'Acte sur les Sauvages. Des citoyens mineurs qu'il faut assimiler au plus vite C'est un tiers.

Capteur de rêves Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Boucle d'oreille repésentant un capteur de rêves fait à Tobati (Paraguay). Un capteur de rêves Un capteur de rêves dreamcatcher Dans la culture amérindienne, un capteur de rêves ou attrapeur de rêves est un objet artisanal ojibwé appelé asubakatchin composé d'un anneau, généralement en saule, et d'un filet lâche. Fonction[modifier | modifier le code] De nos jours, les capteurs de rêves sont accrochés sur le bord de la fenêtre, là où le soleil se lève, afin que la lumière du jour puisse détruire les mauvais rêves qui se sont installés dans les perles de la toile. Il existe des contes en langue sioux racontant une légende, l'histoire d'Iktomi, l'araignée à l'origine du capteur de rêves, qui n'est pourtant pas originaire de cette culture (il n'existe même pas de mot dans cette langue pour cet objet). Selon la culture huronne, les humains font tous partie du Grand Esprit, créateur de la nature et des hommes. Mythes[modifier | modifier le code]

TOUTE UNE AVENTURE… | La Grande Paix de Montréal Les HURONS Première description des Amérindiens Au printemps de l'an de grâce 1632, le Père Jésuite Paul Le Jeune, arrivant à Tadoussac, voit des Amérindiens pour la première fois. Il les décrit ainsi: «II y en avait qui avaient le nez peint en bleu, les yeux, les sourcils, les joues peintes en noir et le reste du visage en rouge, et ces couleurs sont vives et luisantes comme celles de nos masques. D'autres avaient des raies noires, rouges et bleues, tirées des oreilles à la bouche. Il y en avait qui n'avaient qu'une raie noire, large d'un ruban, tirée d'une oreille à l'autre, au travers des yeux, et trois petites raies sur les joues. Leur couleur naturelle est comme celle de ces gueux de France qui sont demi rôtis au soleil, et je ne doute point que les Sauvages ne fussent très blancs s'ils étaient bien couverts. De dire comme ils sont vêtus, il est bien difficile; les hommes, quand il fait un peu chaud, vont tout nus, hormis une pièce de peau qu'ils mettent au-dessous du nombril jusques aux cuisses.

Les premiers occupants - Les Cris et les Algonquins Légendes Amérindiennes Origine des sucres Bien avant l'arrivée des colons européens en Amérique du Nord, les tribus amérindiennes de l'est du Canada et du nord-est des États-Unis auraient découvert comment recueillir la sève des érables et la transformer en sirop. Certains racontent que les chiens des Amérindiens, par leur comportement, auraient mis la puce à l'oreille de leurs maîtres: une branche s'était cassée et les chiens se bousculaient tout autour pour lécher la sève qui coulait, et c'est ainsi que les Amérindiens eurent l'idée d'y goûter. Une autre version indique qu'un petit écureuil grimpa le long d'un tronc d'arbre et mordit une branche... et se mit à boire. Un Amérindien au bas de l'arbre le regardait et se demandait pourquoi, puisqu'une source d'eau fraîche coulait tout près. Il imita l'écureuil en faisant une fente de son couteau... quelle surprise! Les Indiens Shippawa du Michigan. Autant de tribus, autant de légendes amérindiennes expliquent comment cela a pu se passer... Micmac Algonquin Iroquois

Kanehsatake, 270 ans de résistance Les Premières nations au Canada Introduction Les Premières Nations au Canada consiste en une ressource éducationnelle conçue à l'intention des jeunes Canadiens, des éducateurs et des élèves du secondaire, des collectivités autochtones ainsi que de tous ceux qui s'intéressent à l'histoire des Premières Nations. Grâce à ce document, les lecteurs auront une meilleure compréhension des grands événements qui ont touché les collectivités autochtones depuis la période précédant l'arrivée des Européens jusqu'à nos jours. La première partie de ce texte, intitulée « Les Premières Nations d'antan », présente un aperçu des diverses cultures des Premières Nations d'origine, groupées selon les six principales régions géographiques au Canada. Cette partie porte un regard sur les principales différences entre ces six groupes en matière d'organisation sociale, de ressources alimentaires, d'habitation, de modes de transport, d'habillement, et de cérémonies et croyances spirituelles. Organisation sociale Ressources alimentaires Habitations

Chamanisme Amérindien L’animal totem est un guide choisi pour nous aider, dont les qualités correspondent à nos besoins en matière d’initiation chamanique. Nous pouvons avoir comme totem un animal mythique, une licorne ou un griffon... Il ne faut pas oublier que tout est possible. Par conséquent, nous ne devons pas nous limiter en choisissant d’avance un animal sans savoir s’il vous convient. - Il est conseillé de laisser l’Univers choisir pour nous ! Le mieux est de chercher notre animal totem et de converser avec lui. Il nous apprendra ses caractéristiques et nous enseignera comment nous pouvons les adapter et nous en servir dans la vie de tous les jours. Ce guide est un allié , pas un serviteur ; nous devons conserver une attitude respectueuse envers lui. Voici un bref résumé des pouvoirs et des capacités des animaux totems AIGLE : représente le Pouvoir de l'Esprit, la grande sagesse, l'autorité et le pouvoir, le courage. ARAIGNÉE : C’est la tisserande des rêves de l’humanité .

L'aventure de la baie James | Tout le monde en parlait L'aventure de la baie James En avril 1971, le premier ministre Robert Bourassa présente son projet du siècle: transformer l'eau des rivières de la baie James en électricité. Les Cris apprennent que leur territoire sera en partie inondé. Les Cris s'opposent au projet et obtiennent provisoirement l'arrêt des travaux devant le juge Malouf, ce qui a finalement conduit toutes les parties à signer, en 1975, le premier traité moderne avec les Autochtones: la Convention de la baie James et du Nord québécois. Nos relations avec les Autochtones ont été à jamais changées... tout comme le paysage de la baie James. Invités: Billy Diamond, ex-grand chef des Cris; James O'Reily, avocat des Cris; John Ciaccia, négociateur de la Convention de la baie James pour le gouvernement québécois; Armand Couture, ex-président d'Hydro-Québec et ex-négociateur de la Convention de la baie James.

Histoire du Québec Histoire du Québec L'histoire du Québec est beaucoup plus courte que celle des pays d'Asie, d'Afrique ou d’Europe. Et pourtant, c’est une histoire émouvante, pleine de passions et de tragédies. Bref, c’est une histoire comme toutes les autres… Pour bien connaître cette immense province canadienne, nous devons avant tout nous renseigner sur ses racines et sur les étapes qui ont formé le Québec, afin de mieux comprendre sa population et son territoire. Vous trouverez des articles sur divers épisodes de l'histoire du Québec. Voici la liste des articles sur l'histoire du Québec disponibles le 10 octobre 2008 (sans compter les sections La guerre et le Québec, Ligne du temps: XXe siècle, Québec: 400e anniversaire (volet historique), Histoire de Montréal, etc Hommage aux fondateurs de la ville de Montréal, station de métro Berri-UQAM, vitrail dessiné par Gaboriau et exécuté par Osterrath. Temps très anciens : Découverte du Canada : Temps anciens, naissance de la Nouvelle-France : XVIIIe siècle :

Les Premiers occupants de la région de Québec Les Premiers occupants de la région de Québec ont une histoire bien à eux. Découvrez ici leur passé à l'aide de quelques textes accompagnés de ressources complémentaires. Les Amérindiens de StadaconéRessources pédagogiques Les premiers contacts avec les EuropéensRessources pédagogiques Les autochtones de Québec aujourd'huiRessources pédagogiques Les Amérindiens de Stadaconé Lorsque les Européens débarquent en Amérique, ils découvrent un continent habité depuis 150 siècles par les Amérindiens. Avant l’arrivée des Européens, des Amérindiens de la famille des Iroquoiens étaient installés dans la région de Québec, qu’on appelait Stadaconé à cette époque. La localisation des sociétés iroquoiennes vers 1500 © AKI Les nations iroquoiennes commerçaient avec les nations algonquiennes voisines qui elles, étaient nomades. Les Amérindiens ont également développé leur propre conception du monde qui est centrée sur des croyances animistes. Ressources pédagogiques Sites Internet Banques d’images

Related: