background preloader

LA THEORIE DU TOUT, une vérité hallucinante

LA THEORIE DU TOUT, une vérité hallucinante
Related:  A ClasserThéorie du Tout

COSMOLOGIE La cosmologie se range parmi les plus anciennes disciplines intellectuelles de l'humanité. Bien qu'elle se consacre à l'étude de l'Univers, du cosmos englobant la totalité de ce qui nous est accessible dans la nature, elle possède une spécificité qui la distingue des autres sciences naturelles : elle ne s'intéresse aux différentes parties qui composent l'Univers que dans la mesure où elles sont en relation ; et c'est l'ensemble de ces relations, pour autant que l'on puisse les appréhender, qui recouvre le mieux le concept d'Univers. La cosmologie ne s'intéresse donc pas aux objets en particulier – planètes, étoiles, galaxies... – mais plutôt au cadre dans lequel ils évoluent, aux lois communes auxquelles ils obéissent. Signalons que le terme de cosmologie s'est généralisé et englobe ce qui autrefois apparaissait sous les dénominations distinctes de cosmographie et de cosmogonie. • Les principes

Vers une théorie intégrale du tout ? Les mystiques et les sages savent depuis longtemps qu'il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l'information. De récentes découvertes scientifiques indiquent que celui-ci pourrait être réel... Que les théories scientifiques aient ou non un sens sur le plan humain, il est clair qu'elles ne sont pas éternelles. Durant les périodes de révolution scientifique, c'est-à-dire quand un paradigme établi est de plus en plus sur la sellette, les fables des chercheurs avant-gardistes acquièrent une importance particulière. Même si nous ne savons pas encore aujourd'hui laquelle de ces fables deviendra demain une théorie scientifique acceptée, nous pouvons d'ores et déjà dire quel genre y parviendra. Dans un nombre croissant de domaines scientifiques, les chercheurs rencontrent cette forme surprenante de cohérence ainsi que la corrélation qui la sous-tend. D'autres ont aimé... Sur le même thème...

Constante cosmologique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La constante cosmologique est un paramètre ajouté par Einstein en février 1917 à ses équations de la relativité générale (1915), dans le but de rendre sa théorie compatible avec l'idée qu'il y avait alors un Univers statique. Après la découverte en 1929 du décalage vers le rouge par Edwin Hubble impliquant un Univers en expansion, Albert Einstein revient sur l'introduction de la constante cosmologique, la qualifiant de « plus grande bêtise de sa vie. » (d'après G. Gamow, dans son autobiographie publiée en 1970). Néanmoins des découvertes récentes durant les années 1990, traitant des problèmes tels que l'énergie du vide, la théorie quantique des champs ou l'accélération de l'expansion de l'Univers ont provoqué un regain d'intérêt pour ce paramètre, qui est par ailleurs compatible avec l'ensemble de la théorie de la relativité générale. Densité d'énergie du vide[modifier | modifier le code] Description mathématique[modifier | modifier le code]

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion » en 1913 en référence à ce qu’il décrivait comme des mouvements de torsion à travers la trame de l’espace-temps. Dans les années 1950, le scientifique russe d’ avant garde Dr. NA Kozyrev (1908-1983) a prouvé de façon concluante l’existence de cette énergie , en démontrant en parallèle de l’écoulement du temps la manifestation d’eune « spirale géométrique sacrée » (The Grand Illusion (TGI).) Les scientifiques russes auraient écrit près de 10.000 documents sur le sujet dans les seules années 1990. Torsion signifie essentiellement «tordre» ou «en spirale». On estime que l’inluence des champs de torsion sont capables d’influencer les états de spin. Kozyrev, le temps et la torsion Le scientifique russe Dr. Selon A. D.G.

Astrophysique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’astrophysique (du grec astêr = étoile, astre et physis = science de la nature, physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers (étoiles, planètes, galaxies, milieu interstellaire par exemple), comme leur luminosité, leur densité, leur température et leur composition chimique. Actuellement, les astronomes ont une formation en astrophysique et leurs observations sont généralement étudiées dans un contexte astrophysique, de sorte qu'il y ait moins de distinction entre ces deux disciplines qu'auparavant. Disciplines de l'astrophysique[modifier | modifier le code] Il existe différentes disciplines en astrophysique : (Pour la hiérarchie des disciplines scientifiques voir en français la Liste des disciplines scientifiques.) Historique[modifier | modifier le code] Copernic (1473-1543). Aristarque de Samos (310 av. Newton (1642-1727).

Ce qu'il ne faut pas que l'on sache :: Les égrégores Tout le monde le Fait : Fait le donc! Tout le monde doit se faire vacciner, alors les moutons suivent le troupeau… C’est le boxing day! Les consommateurs avertis se précipitent! Le film sur Michael Jackson en primeur, c’est la cohue, ensuite, le film "Avatar" prend l’affiche, alors les mouton vont docilement se mettre en file… C’est la sortie d’un nouveaux jeux vidéo. Les consommateurs avertis se précipitent encore! À la télé c’est la remise des oscar, ou CSI, la majorité ont leurs yeux rivés sur le petit écran… C’est la St-Valentin, on a préparer les magasins de pacotilles! Pensons aux élections de Barack Obama, où la foule était particulièrement fébrile… Pensons encore au concert monstre de Paul McCartney à Québec le 22 juillet 2008, dans la cadre des festivités du 400e anniversaire de la ville de Québec. Égrégores et Mouvements de Masse On appelle égrégore, l’ensemble des énergies cumulées de plusieurs personnes, vers un but ou une croyance défini par eux. Pour donner deux exemples:

Chroniques de France-Culture : « Dialogues du ciel et de la vie » Chroniques radio France-Culture Je veux d'abord remercier France-Culture de m'avoir proposé cette série de causeries intitulées : « Dialogues du ciel et de la vie ». Le thème général consistera en une réflexion sur cet événement extraordinaire que représente, pour chacun d'entre nous, notre atterrissage (c'est le bon mot) ici sur une planète bleue : la Terre qui tourne autour d'une étoile jaune : le Soleil, une étoile bien ordinaire, dans une galaxie : la Voie Lactée, comme il y a en des milliards, dans cet immense univers que nos yeux nous révèlent la nuit et que nos télescopes géants n'en finissent pas d'explorer … C'est à cet événement si étrange et si déroutant que, pendant ces causeries, je propose de réfléchir. Textes des chroniques disponibles : Aller directement aux dernières chroniques. Chacune des chroniques est à votre disposition, par la copie, pour le transfert à vos amis et connaissances.

DÉMYSTIFICATION DES ÉGRÉGORES, DES CROYANCES ET DES LIGNES DE PRÉDATION Les égrégores, les croyances et les lignes de prédation Ces trois principes vous permettront de comprendre les mécanismes qui sous-tendent le fonctionnement des égrégores ainsi que des lignes de prédation. Afin de vous donner une vision plus élargie du détachement autant des lignes de prédation que des égrégores, je vous expose également mon point de vue sur tout ce mécanisme séculaire qui a gardé enfermé la conscience humaine depuis des siècles. Vous réaliserez que tous ces principes se rejoignent afin de vivre une libération et un détachement des égrégores qui conditionnent l’Âme, l’ego et le mental. De plus, il est important de mentionner que nous bénéficions actuellement de la présence des Ondes de Vie qui nous proviennent des mondes de la Lumière, donc d’Alcyone, de notre Soleil ainsi que du Centre Cristallin de la Terre. Qu’est-ce qu’un égrégore? Le mot égrégore portait particulièrement à confusion face à l’interprétation de Dieu. Comment les égrégores sont-ils alimentés? Conclusion

Cette force mystérieuse qui pousse l'espace à s'agrandir de plus en plus vite L’Univers est en expansion. Cela n’est pas un paradoxe. Tout au contraire, c’est une prédiction claire de la théorie d’Einstein corroborée depuis un siècle par les observations. Mais il y a quelques années une poignée de chercheurs ont entrepris, dans l’indifférence générale, de mesurer précisément la décélération de L’Univers. La mesure de la valeur exacte de cette décélération n’était pas un problème central de cosmologie et s’inscrivait au rang des petites investigations secondaires à mener à défaut de projets plus ambitieux. Une telle approche fut effectivement mise en oeuvre et conduisit en fait à un résultat inattendu et tout à fait prodigieux : la décélération de l’Univers est négative ! Il s’agit sans aucun doute de l’un des résultats les plus importants de ces dernières décennies. Autrement dit, une quintessence. Extrait de "Big bang et au-delà : balade en cosmologie" (Editions Dunod), 2013.

Le symbolisme du mandala Le mot “ mandala ” vient du sanscrit ancien et signifie “ cercle ”. Le cercle est la partie visible de la spirale d’énergie qui l’anime. Dans le symbolisme de l’astrologie, le zodiaque, image de l’univers, est représenté par un cercle ; et le soleil, astre roi, par un cercle avec un point en son centre. L'univers et la matière Quelques données de base sur l'Univers... Distance des étoiles les plus proches de nousen années-lumière Le spectre électromagnétique Ce qui différentie la lumière d'une émission de radio est une question de fréquence. Autrement dit une question de TEMPS ! Diagramme extrait du livre de Fritjov Capra "Le Tao de la Physique" éditions Sand, Paris Rayonnement cosmique Supercordes Place de l'astrologie entre les sciences de l'objet et les disciplines du sujet - le site de l'Astrologie Moderne « Rien n’est coupé de rien et ce que tu ne comprendras pas dans ton corps, tu ne le comprendras nulle part ailleurs » (Upanishads) L’astrologie a un statut ambigu dans les sciences ou disciplines du sujet : elle est une technique de connaissance de soi et du monde qui se réfère tout à la fois à un plan symbolique et à un plan physique (le réel astronomique) d’où elle tire son discours. Discours relativement structuré dont l’articulation interne semble héritée de la nature de son objet principal d’évaluation, le ciel, observable, quantifiable et prévisible, car cyclique. Ce qui n’est pas le cas de la plupart des techniques, disciplines ou sciences humaines. Ces dernières, même si elles font références à des facteurs externes explicatifs (les déterminismes familiaux, sociaux, historique, etc.) restent néanmoins privées d’une mesure quantifiable des déterminismes qu’elles étudient (comment mesurer l’histoire de l’individu par exemple). Vision physicienne moderne du monde Retour au réel

Related: